Concentration Mémoire

Apprendre l’anglais grâce à la technique de l’immersion totale

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Je sais que pas mal d’entre vous ont des difficultés à apprendre l’anglais rapidement. J’écris cet article pour vous, mais également pour celles et ceux qui ont envie d’apprendre une langue sans traîner. Je vous livre la technique de l’immersion totale, parce que je sais que vous aurez beaucoup plus de plaisir à l’utiliser que de suivre des cours Assimil à longueur de journée.

Vous pouvez déjà vous avancer en mémorisant les 100 mots les plus courants (présents dans 80% des conversations)

Yes you can !

Apprendre l’anglais, ce n’est pas toujours facile. Vous pouvez penser qu’il existe des gens avec un don pour les langues, et que pour eux, c’est beaucoup plus facile que pour vous….c’est vrai. Certaines personnes ont des facilités avec les langues.

Mais est-ce que vous êtes condamné(e) pour autant ?

Bien sûr que non ! Vous pouvez vous aussi apprendre aussi bien que les autres, je vous le garantis.

Si vous avez dans l’idée d’apprendre une langue vivante, vous devez avant toute chose répondre à une question :

Pourquoi ?

Est-ce pour le boulot ? Le plaisir personnel ? Pour l’école ? Pour avoir accès à des informations dans le monde entier et plus seulement qu’en français ?

Ensuite, imaginez à quoi ressemblerait la vie si vous parliez l’anglais (ou n’importe quelle autre langue) couramment. Est-ce que cela vous ferait vraiment plaisir ? Ou est-ce que c’est une espèce de voix qui vous sermonne à l’apprendre alors que vous n’avez pas envie ?

Vous voyez où je veux en venir ? 

Si vous n’avez pas de réelle motivation autre que l’obligation pour apprendre une langue, vous n’allez pas pouvoir suivre la technique de l’immersion totale. Alors prenez bien le temps de répondre à ces questions élémentaires. Laissez les tourner dans votre tête aujourd’hui, demain, et autant de temps que nécessaire, jusqu’à ce que vous soyez fermement convaincu(e) de la réponse.

Une fois prêt(e), vous pourrez attaquer la technique que je vais vous présenter.

 

La technique de l’immersion totale

Quand j’étais gamin, j’entendais souvent  :

diplome

Si tu veux apprendre l’anglais, faut faire un séjour à l’étranger ! 

Je suis bien d’accord. Les séjours linguistiques, c’est effectivement ce qu’il y a de mieux. Mais comme tout le monde n’a pas les moyens de partir un an ou plus à San Francisco, New-York ou n’importe où dans le monde, il va vous falloir une alternative.

C’est là que la technique entre en jeu.

Si vous ne pouvez pas aller dans le pays, vous allez faire venir le pays à vous.

Vous allez provoquer une immersion sans bouger de vous. Comme si vous viviez dans un pays étranger.

 

Comment utiliser la technique

Si vous étiez dans un séjour linguistique, livré(e) à vous-même, vous seriez en train de chercher la signification de chaque chose. Vous chercheriez en permanence comment se nomment les choses. Vous mangeriez des trucs bizarres (surtout en Angleterre !) vous écouteriez de la musique que vous ne connaissez pas, à la télé il n’y aurait que des programmes auxquels vous ne comprenez rien et les personnes communiquant avec vous ne le feraient pas dans votre langue natale.

Voici la situation de ce à quoi doit ressembler le plus possible votre quotidien si vous voulez vraiment apprendre une langue rapidement.

Vous devez lire anglais, parler anglais, écouter de l’anglais, manger anglais, chercher votre vocabulaire en anglais, vous documenter en anglais, apprendre la culture anglaise, aller au WC en anglais même si c’est possible. Techniquement, vous n’avez pas besoin de voir des maisons et des palmiers pour apprendre à mieux parler l’anglais.

Vous avez besoin de détermination (voir début de l’article), de curiosité, et de quelques conseils pratiques ci-dessous :

puce

Prenez le réflexe de chercher la signification de chaque chose, avec un bon dictionnaire à côté. Lorsque vous pensez tout haut, cherchez comment vous pourriez dire telle ou telle phrase, même avec des mots simples. Une astuce consiste à étiqueter d’un post-it, les mots de vocabulaire vraiment difficiles à mémoriser sur les objets en question, les condiments, les ustensiles de cuisine etc. Si vous avez la chance de vivre en colocation avec quelqu’un ayant le même objectif que vous, parlez exclusivement en anglais, même si cela vous semble impossible, et je vous garantis que vous allez progresser très vite !

puce

Mettez de la radio anglaise (ou de la langue que vous souhaitez apprendre). Pas de la radio qui diffuse des chansons anglaises. Une radio anglaise carrément ! N’oubliez pas que vous êtes en immersion ! Même si vous ne comprenez pas les animateurs ce n’est pas grave, c’est la durée qui va faire son oeuvre.

puce

Regardez vos émissions ou vos séries en VO sous titrés VO

puce

Jouez ! N’hésitez pas ! Jouez à des jeux-vidéos, mais en respectant les règles d’immersion : mettez toutes les commandes, tous les dialogues, toute l’interface en anglais. J’ai coutume de dire que j’ai appris l’anglais dans les jeux vidéos ! Jamais personne ne me croit et pourtant c’est la réalité !

puce

Cherchez des informations sur votre ville comme si vous étiez un(e) anglais(e) qui planifiait un voyage. Mettez google en version anglaise, et consultez toute la documentation de votre ville en anglais. Lisez les blogs écrits par des anglais, lisez un maximum en anglais et surtout : coupez le français ! Faites comme si vous étiez vraiment en séjour linguistique !

puce

Mangez anglais ! Cherchez des recettes de cuisine en anglais, vous élargirez votre vocabulaire et vous ferez un peu entrer de culture anglaise chez vous. Tous les petits détails auxquels vous pouvez penser pour renforcer votre immersion sont important pour vous faire progresser. Renseignez-vous sur les coutumes, les expressions, l’histoire du pays. Pas que la grammaire rébarbative ou les mots à mémoriser. Une langue, c’est bien plus que cela !

puce

Le plus important : Amusez vous ! Mettez vous au défi de réussir pendant 30 jours (pour voir si vous tenez le choc)  à vous rapprocher au maximum de l’immersion totale. Prenez chaque chose comme un jeu et non une corvée : vous multiplierez votre vitesse d’acquisition de la langue. Stockez vos mots de vocabulaire dans une ville imaginaire pour progresser encore plus rapidement.

 

Plus vous atteindrez un environnement proche du pays où vous souhaitez apprendre la langue, plus vous apprendrez rapidement. Tout comme l’histoire de cet américain qui en utilisant une technique similaire a réussi à apprendre le japonais en 6 mois seulement !

Et si c’était votre tour ?

sing-post-cta-potion-de-vie

19 Commentaires

  • hello,what’s up ! JY 🙂

    J’utilise mon pc sous Linux ubuntu depuis 5 ans exclusivement en Anglais ! Je ne regarde et écoute que les podcasts tech en anglais, livre sur le marketing… en Anglais, ;

    En Anglais j’ai toujours était bon derniers pendant toute ma scolariter, ça ne m’empêche pas aujourd’hui d’avoir un niveau correct , comme quoi faut pas désespérer 🙂

  • Ca fait un moment que je fais ça pour l’anglais, je lis plus d’anglais que de français, j’écoute également des Podcats ou films en anglais, sans sous-titres. Par contre je ne parle pas anglais, donc je comprends plutôt bien cette langue mais je suis incapable de communiquer correctement.
    J’entame le russe, je compte faire plus ou moins la même chose, et cette fois avec les techniques de mémorisation, Memrise et via des sites du genre de Verbling ou Lang-8.

    • Oui pour communiquer, il faut parler, et sans interlocuteur c’est pas évident… d’où ma mention spéciale au fait de communiquer avec son colloc, sa compagne, etc.
      Pas évident car beaucoup sont timides mais c’est ce qui marche le mieux… quand tu peux pas avoir un séjour linguistique (à ne pas confondre avec séjour de tourisme !)

      • Ppour trouver des interlocuteurs, il y a des sites comme Polygott où qui organise des rencontres hebdomadaires un peu partout, ou bien aussi on peut trouver un tandem (Sprachduo.com), par Skype éventuellement, ou bien encore des sites com Xing qui organise des rencontres interlinguistiques (mais c’est plutôt dans les grandes villes).
        De mon côté j’utilise beaucoup aussi les dialogues intérieurs: dans la langue que j’apprends plutôt qu’en français.
        Et pour la lecture, je trouve très utile aussi de lire à voix haute, ça habitue tout notre système vocal à prononcer de nouveaux sons et ça désinhibe de s’entendre parler.

  • Rien de mieux que l’immersion pour apprendre une langue, que ce soit l’anglais, l’allemand ou même le japonais. D’ailleurs, un séjour linguistique en tant que tel suffit rarement, car si on part en séjour linguistique, il faut vraiment décider de s’immerger dans la langue. Beaucoup de séjours linguistiques se font en contact avec d’autres français, ce qui détruit l’intérêt du séjour. Donc il faut vraiment partir en se disant, pendant un an je vis anglais, je parle anglais et j’oublie le français.

    Du coup, on peut très bien avoir d’excellent résultats sans jamais aller à l’étranger. Je n’ai passé que trois jours de ma vie dans un pays anglophone, ça ne m’empêche pas de comprendre tout ce que je lis et entends en anglais et de pouvoir dire à peu près tout ce qui me passe par la tête dans cette langue.
    Surtout qu’il est assez facile de nos jours d’être en immersion grâce à internet, et plusieurs sites (verbling par exemple) permettent de trouver des anglophones avec qui parler, ou encore mieux, on peut se rendre à des rencontres polyglotclub qui sont organisées partout dans le monde.

  • Intéressant l’article!
    Personnellement, j’ai commencé à apprendre l’anglais quand j’étais au lycée. J’ai commencé avec les chansons puis, je suis passée aux films avec sous-titrage, avec à la main, tout le temps un bloc note. Plus tard, j’ai décidé de m’inscrire dans un centre de langue où j’ai eu un merveilleux professeur!

    L’anglais est une superbe langue. A présent, j’apprends l’espagnol 🙂

  • Merci pour l’article.
    Ma sœur est partie 6 mois en Angleterre, quand elle est parti elle connaissée 20 mots tout au plus, un vocabulaire de seconde (mauvaise élève!) Mais en 6 mois, seule, a devoir trouver du job, un logement, etc… elle est rentré pratiquement bilingue.
    Sont travail de serveuse dans un pub lui a fait rencontré du monde et l’a forcé à parler la langue.
    Malheureusement 5 ans après son retour en France et sans « entrainement » sont niveau et revenu à celui d’un bonne élève sortant de terminal.
    voila 🙂

  • Sympa comme article! Lorsque j’ai vu « immersion totale » je m’attendais à un article racontant un voyage dans un pays anglophone! Et à ma surprise non, un autre moyen intéressant d’apprendre la lanque rapidement!

  • Oui, ‘immersion est sans doute le meilleur moyen d’apprendre rapidement. Toutefois je ne le recommande pas comme première solution pour un débutant. Il vaut mieux quelques semaines d’apprentissage au préalable pour maîtriser les bases. Après il faut se lancer !

  • Je suis entièrement d’accord avec certains commentaires, rien de tel pour progresser rapidement dans une nouvelle langue que l’immersion dans le pays, à condition d’avoir quelques bases pour ne pas être totalement perdu et démotivé devant la difficulté d’assimilation…

Laisser un commentaire