Confiance en soi Créativité

Le développement durable de l’esprit, mode d’emploi

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Cet article est ma contribution  dans le cadre du Festival « La croisée des Blogs » organisé cette fois-ci par Jérôme du blog LeDevDurable.com .  Il s’agit de la 37e édition du festival qui regroupe différents articles de qualité venus des quatre coins de la blogosphère ! Ce mois-ci, le thème est »Vivre en harmonie avec soi, les autres et la nature« . (Cliquez sur la bannière pour accéder au site de la croisée des blogs.)

 

Ce mois-ci, Jérôme de l’excellent blog LeDevDurable.com mais aussi Pourquoi-entreprendre.fr , nous propose donc un thème axé sur l’harmonie et d’une certaine manière l’écologie. Je vous recommande fortement les blogs de Jérôme qui sont d’une qualité exemplaire sur le web. La qualité de ses articles et de ses interviews me laissent à chaque fois de fortes impressions.

(Si un jour j’arrive à réaliser des vidéos de la même qualité que lui, j’effectue mon défi marathon tout nu. )

Alors y a t-il un rapport entre nature, écologie et le thème de Potion de Vie habituellement traité : le cerveau ? La réponse est OUI.

Et cela s’appelle le développement durable de l’esprit.

La société de l’image

 

Nous sommes friands d’informations, d’images, de scoops, de connaissances. Dans les temps anciens, celui qui avait l’information avait le pouvoir. Les stratèges militaires possédant des informations importantes avaient un avantage décisif sur leurs adversaires.

Fin 2011, toutes les informations sont accessibles et (sur)abondantes, à toute heure n’importe où dans le monde. A vrai-dire, nous sommes assaillis d’images et d’informations.
Tout serait parfait si nous faisions comme les abeilles : Si nous « pollenisions » ces informations comme les abeilles pollènisent les fleurs.

Malheureusement ce n’est pas le cas.

 

 Pourquoi notre façon d’aborder l’information est « anti-écologique » ?

L’évolution technologique est allée trop vite pour nous. Nous sommes noyés sous un déferlement d’images, d’émotions, de rumeurs, de fausses informations et de transformations de celles-ci.
Chaque image stockée dans notre mémoire à court terme est balayée par la suivante et nous sommes incapables de prendre le temps de faire le tri, de ce qui est réellement de la valeur ajoutée à ce qui est inutile. Notre esprit est pollué et notre rapport à l’information change.
Conséquences :

 

    • Nous nous comportons avec les informations de la même manière qu’avec les fast-food. Nous consommons de l’information rapide, pas chère, et peu profonde. L’accent est mit sur l’instantané et le facile. Nous sommes de moins en moins capable de déterminer le vrai du faux, l’important de l’inutile.

 

  • Notre pouvoir de concentration et notre attention sont devenus médiocres.

 

Comme une bonne vidéo vaut mieux qu’un long discours, je vous propose un exercice avec la mini-vidéo ci-dessous.

Exercice : Comptez le nombre de passes effectuées par l’équipe en BLANC

 Comment devenir une « abeille » de l’information et retrouver l’harmonie dans le monde de l’information ?

 

Une abeille pollinise les fleurs, elle répand la vie et contribue à la richesse de ses semblables.

Pour passer d’une habitude de consommation passive de l’information type « fast-food » à une habitude de « pollenisation » harmonieuse de l’information en évitant les conséquences précédentes, je vous propose deux pistes de départ.

Le but de ces pistes est d’instaurer un rapport « écologique » à l’information en général.

 

 Comment devenir plus attentif et plus concentré

Le manque d’attention et de concentration sont les ennemis d’une relation saine à l’information. Ils sont provoqués par les interruptions. L’ironie de la chose est que ces interruptions sont la plupart du temps provoquées justement par …. des sources d’informations !

Le téléphone portable, la télévision, la radio, les Emails etc.
Comme nous ne pouvons pas couper toutes les sources d’interruption, il est beaucoup plus efficace de les segmenter en leur prédéterminant un temps donné. 

Par exemple pour les Emails, constamment rafraîchir sa boite de réception empêche de se concentrer sur d’autres tâches. Beaucoup de techniques existent pour limiter la pollution de la boite mail sur sa vie professionnelle ou personnelle. Je ne vais pas m’étendre d’avantage dessus car vous savez déjà tout :
Hors attente d’information urgente, vérifier sa boite mail deux fois par jour et répondre à tous les mails en une séance est bien plus productif et efficace. Nous sommes plus concentrés sur les réponses également.

Pour le téléphone, personnellement je le met en silencieux tout au long de la journée professionnelle. Je le consulte après une tâche finie et avant d’en attaquer une autre. Le but est toujours le même : limiter au maximum les interruptions.

Extinction de la télé si on fait quoi que ce soit d’autre qui réclame un effort du cerveau (lecture, écriture, conversation)
De simples petites tâches comme les exemples ci-dessus améliorent notablement notre concentration, et nous permet d’être plus attentif envers l’information qui nous entoure.

Nous sommes dans de meilleures dispositions pour l’appréhender et la « polléniser », en garder le meilleur, la partager à ceux qui en ont besoin et jeter celle qui est inutile ou redondante.

 Entretenir sa mémoire.

Ce n’est pas une surprise pour les lecteurs réguliers de Potion de Vie. Entretenir sa mémoire, c’est comme entretenir la planète sur laquelle nous vivons. 
Une bonne mémoire permet de garder l’information durablement et de la connecter en réseau avec d’autres informations. Savoir mémoriser est important car cela détermine notre capacité à prendre des décisions complexes.

Entretenir sa mémoire, c’est également savoir se souvenir de l’autre.

C’est éviter que plus tard d’être atteint par des maladies encore incurables, comme nous le témoigne Nelson Dellis, le champion US de mémoire.

Cela permet également de bâtir une confiance en soi qui crève le plafond et qui permet un stockage de la connaissance beaucoup plus important et de faire des choses qui semblent hors du commun comme mémoriser tous les pays et capitales du monde en 2h.

 

Au fond, cela nous permet de faire comme nos chères abeilles : Polliniser, apporter notre contribution, répandre l’information, créer de la richesse intellectuelle.

 

sing-post-cta-potion-de-vie

14 Commentaires

  • Bon petit article,

    J’aime bien cette image avec l’abeille.

    Petite observation personnelle :

    1. Pour être plus concentré et attentif il nous faut juste acquérir certaines méthodes et de la rigueur.

    2. Pour entretenir sa mémoire c’est aussi des méthodes et de la rigueur.

    Malheureusement dans ce monde où les valeurs sont :
    – la consommation,
    – le zapping
    – le plaisir
    nous de devons pas seulement changer quelque habitudes mais bien notre paradigme, nos croyances.

    • Je suis on ne peut plus d’accord avec toi Sébastien, c’est carrément un paradigme qu’il faut changer.

      Ce n’est pas toujours facile, d’autant plus qu’on a l’impression d’être un peu les seuls à le faire de notre côté, ca fait un peu « exclus » des fois on a l’impression.

      J’aime bien tes commentaires, cela me montre que je ne suis pas seul à penser comme cela, c’est motivant 🙂

  • Merci beaucoup pour l’article et ta contribution !
    Elle est de très bonne qualité et touche un sujet qui concerne tout le monde.
    J’aime beaucoup ta vision et le parallèle que tu fais entre l’écosystème extérieur (la nature par exemple) , et l’écosystème intérieur (notre corps, notre esprit et notre état d’être).
    Je suis totalement d’accord avec cette image, et l’image de l’abeille (en faisant cela tu nous aides à assimiler cette information d’ailleurs, grâce à cette visualisation mentale)

    Je suis très flatté de tes encouragements et compliments 😀

    Mais tu me mets la pression pour faire des vidéos de qualité ! J’espère que tu le feras ton marathon tout nu ^^

  • Et bien moi je n’espère pas Jérôme alors tu as intérêt à continuer tes vidéos lol !

    Merci pour tes mots. J’avais déjà en tête l’idée d’un article qui parlerait d’écologie de l’information et de notre façon de la traiter. Ta croisée des blogs a été le déclic pour coucher cela sur papier 🙂

  • Bonjour Jean Yves,

    Une originale et sympathique association d’idée avec ton image de l’abeille.
    Tes conseils pour entretenir notre concentration et développer notre mémoire sont très judicieux pour nous permettre de « polliniser » l’information et en offrir le « nectar » de la récolte…difficile dans une ambiance plutôt à l’heure du  » vol du bourdon » 😉
    Bien amicalement,
    Michèle

  • Il est vrai que trop d’informations tue l’information.
    Et c’est particulièrement vrai depuis une dizaine d’années. Il est plus que jamais nécessaire d’être sélectif, de filtrer si on ne veut pas finir noyé ou broyé par toutes ces données qui nous assaillent.

  • En effet, les informations arrivent si vite qu’on n’a plus le temps de les analyser. D’où l’importance de mettre un STOP quand il le faut pour faire travailler notre esprit critique.

    La comparaison avec les abeilles illustrent parfaitement cela.

  • […] “Le développement durable de l’esprit, mode d’emploi” par le blog Potion de […]

  • Héhé, j’ai vu l’ours 🙂

    Mais j’ai encore des progrès à faire en matière de concentration (je me suis longtemps cru multitâches…).
    Une remarque : on écrit « pollen », mais le verbe correspondant est « polliniser », et le nom « pollinisation » (et non « pollenisation »).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.