Concentration

Pourquoi vous êtes plus intelligent que vos parents

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Vous pouvez avoir un Q.I inférieur à vos parents et être pourtant plus intelligents qu’eux. C’est ce qu’on appelle “l’effet Flynn”.

Cet effet a été nommé ainsi en l’honneur de celui qui l’a découvert : James Flynn.

Le quotient intellectuel, bien que décrié dans la plupart des médias, montre une corrélation assez solide entre le niveau de réussite sociale et financière d’un individu et le niveau de Q.I.

Il est souvent mis en opposition au fameux Q.E (quotient émotionnel) popularisé par le psychologue Daniel Goleman avec son livre :
L’Intelligence émotionnelle

(que je vous recommande chaudement d’ailleurs).

Le Q.E mesure la capacité d’un individu à maîtriser et comprendre les émotions

Cependant, on s’est également rendu compte que les gens avec un haut niveau de Q.I avaient également des scores plus qu’honorables en Q.E.

Le fait est qu’il ne faut PAS prendre les tests de Q.I trop au sérieux, car ils ont une facheuse tendance à se transformer en prophéties autoréalisatrices si on les prend au pied de la lettre.

Le Q.I moyen d’un individu est de 100 et 68% de la population se trouve entre 85 et 115. Au dela de 130, vous êtes considéré(e) comme un génie.

Alors que dit notre fameux Flynn ?

Qu’est ce que l’effet Flynn ?

L’effet Flynn est l’augmentation lente mais régulière des résultats aux tests de QI des individus dans les pays industrialisés, traduisant ainsi une mise en valeur de plus en plus efficace du potentiel intellectuel d’une personne.

Cela veut dire que vous êtes capable de raisonner un tout petit peu plus rapidement et efficacement que vos parents ne le faisaient sur une même tâche intellectuelle.

La moyenne des rendements aux tests de Q.I augmente donc.

Vous allez me dire :

Dans ce cas, pourquoi on ne se balade pas tous avec un Q.I de 140 depuis le temps ?

 

Et bien c’est parce que les tests ont besoin de garder une certaine cohérence au fil du temps, et pour cela, des questions sont régulièrement mises de côté car jugées trop “faciles” et sont remplacées par d’autres plus difficiles.

Les tests de Q.I sont constamment réactualisés pour garder la moyenne de la population autour d’une échelle 100.

De cette façon, le score moyen d’un individu reste toujours de 100 malgré des capacités globalement supérieures.

 

Flynn a mis en lumière cette différence en demandant à des individus de plusieurs générations d’écart  (mais de même Q.I) de participer aux mêmes tests.

Globalement les jeunes ont obtenus des scores supérieurs à leurs aînés.

 

Votre père peut ainsi avoir passé un test lui donnant un score de 120 en son temps et vous pouvez avoir 119 en passant un test aujourd’hui et avoir néanmoins des capacités intellectuelles supérieures !

Ci-dessous un graphique montrant l’évolution du Q.I de la population pour se faire une idée.

 


Pourquoi est-on plus intelligents ?

“Plus intelligent” est une formule un peu forte, car le gain n’est plus que de 2-4pts par décennie.

Pas de quoi fouetter un chat avec un nerf de boeuf.

Plusieurs hypothèses sont mises en avant, et ne demandent qu’à être confirmées (ou infirmées) :

  • Meilleure qualité de nutrition
  • allongement et généralisation de la scolarité (forcément si plus de gens sont scolarisés, le QI moyen sera en hausse)
  • Attention accrue des parents en cette ère contemporaine
  • Exposition précoce des enfants aux technologies de l’information (coucou internet)
  • Accès à toutes les informations du monde grâce à internet
  • Modernisation de la société

 

Est-ce que vos enfants seront plus intelligents que vous ?

Depuis quelques années déjà, on constate une diminution de performance aux tests de Q.I. C’est ce que l’on voit sur le graphique précédent en pointillé.

Il semblerait que l’effet Flynn se stabilise, voire commence à régresser dans certains pays industrialisés comme l’Angleterre.

Si cette tendance se confirme, nos enfants risquent de casser l’effet Flynn.

Par quoi cette baisse s’explique ?

Rien n’est sûr pour le moment, et il existe pas mal de controverse à ce sujet, mais l’explication qui tient la corde serait celle du manque d’idéaux des individus qui n’ont plus besoin de se battre pour une liberté combinée à la crise systémique qui bride notre potentiel créatif.

Si en occident, l’effet Flynn semble stagner,

c’est maintenant au tour des pays en voie de développement de bénéficier de ses effets.

sing-post-cta-potion-de-vie

17 Commentaires

  • “Par quoi cette baisse s’explique ?”

    Télévision, dépendance aux outils informatiques…

    des pistes comme ça en l’air 🙂

  • Bonjour Jean Yves.

    Super article.

    La baisse constatée dans les pays industrialisés ne serait-elle pas due à une forme d’abêtissement des enfants (il n’y a qu’à voir le contenu des programmes TV pour enfants…).

    Et puis on peut aussi souligné le rôle des parents. Quel exemple donnent-ils à la maison. TV, junk food et jeux vidéos ou lecture et enrichissement culturel?

    Merci pour ton partage.

    Cyril

  • je suis assez d’accord avec le commentaire de Cyrille juste avant. De nos jours tout est prémaché, automatisé, presque plus besoin de réfléchir. Les nouvelles technologies ont leur avantage mais bientôt ce sera une minuscule élite qui inventera pour une énorme masse de gens n’étant plus capables d’utiliser leurs cerveaux si ils ne sont pas assistés. Sans parler de l’abus de télévision qui abrutit pas mal les jeunes. Donc pas si étonné que ça que ce fameux effet Flynn commence à se tasser, voir même s’inverser.

  • La question que je me pose… C’est comment Flynn a-t-il pu procéder à une estimation du Q.I. de nos aïeuls, il y a de cela des centaines voire des milliers d’années ?

  • La plupart des jeunes aujourd’hui sont gavés de toutes sortes de jeux vidéos qui les empêchent de se cultiver!

    Pas étonnant de voir que le niveau scolaire a considérablement baissé aujourd’hui.

    Je crois que l’on devrait faire attention et apprendre à nos enfants à mieux réfléchir et à laisser la voie de la facilité.

    Samuel.

  • Coucou Jean-Yves,

    Merci pour ce très bel article où j’apprends plein de choses !

    Comme tu fais bien de préciser qu’il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre s’agissant du QI…
    Cela renforce ensuite les croyances de la personne (si c’est positif ça va, mais si c’est pas top… ça fait des dégâts en terme de croyances limitantes !)

    Pour la meilleure qualité de la nutrition, je ne sais pas si je validerais cette proposition…

    En tout cas, spéciale dédicace pour l’expression “fouetter un chat avec un nerf de boeuf” 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.