Créativité Mémoire

Utilisez les acronymes pour booster votre mémoire !

acronymes
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Ce que j’appelle « acronymes », c’est un sigle ou un mot formé à partir de la première lettre ou de la première syllabe de plusieurs autres mots. Comme par exemple : « ONU » pour « Organisation des Nations Unies » ou bien « MOOC » qui veut dire « cours en ligne ouverts au public » (exemples de MOOC)

Comme vous pouvez le constater, en quelques lettres, vous pouvez ainsi réduire le contenu de pas mal de mots. Et cela tombe bien, car vous pouvez faire des acronymes sur à peu près tous les sujets.

Evidemment, il est impossible de trouver un acronyme pour tout, mais la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez (et devez) les créer.

Voici comment faire

Comment créer des acronymes puissants pour booster votre mémoire

(Cliquez ici pour découvrir les autres vidéos de formation)

Cliquez ici pour télécharger votre exercice d’entraînement

Quelques autres exemples d’acronymes :

  • OVNI : Objet volant non identifié
  • SWAG : So we are gay
  • « Si le citron isole l’acétone, le succinct succès fumera moins haut » : pour citrate, isocitrate, alphacétoglutarate, succinyl CoA, succinate, fumarate, malate, oxaloacétate (cycle de Krebs)
  • « Peut-être mon dernier AS » pour se souvenir de l’ordre de priorité des opérations mathématiques : (Parenthèses, Exposants, Multiplications, Divisions, Additions, Soustractions)

Cela ressemble un peu aux mnémotechniques que vous partageais il y a quelques temps déjà.

Partagez ci-dessous les acronymes que vous utilisez, ou bien alors dites-moi sur quel sujet (liste) voudriez vous voir un acronyme. Nous le construiront ensemble.

sing-post-cta-potion-de-vie

9 Commentaires

  • Merci pour cet article ! J’apprends les langues étrangères et l’idée des acronymes ne m’était jamais venue à l’esprit. Ca fait quelques jours que je l’utilise pou rapprendre les terminaisons des verbes, c’est un super moyen de retenir quelque chose qui est en général assez chiant !
    Exemple : pour les verbes à l’imparfait en italien j’ai ceci : Ooops Il A MOntré son TEton a Noël et ça marche vraiment bien 😉

  • Il y a aussi SOH CAH TOA pour retenir les formules de trigonométrie (SOH : Sinus = côté Opposé/Hypoténuse, etc.), qu’on peut aussi dire CAH SOH TOA ( ~ « Casse-toi !»).

    Et pour retenir les premiers pays de l’union européennes, je les appelle les « pays faibles » : pays = Pays-Bas, F de France, A d’Angleterre (oui bon d’accord, Royaume-Uni…), I d’Italie, B de Belgique et L de Luxembourg, ça nous fait bien pays FAIBL.

  • J’utilise toujours le basique « Me voici tout mouillé, je suis un nageur pressé » pour l’ordre des planètes du système solaire.

    J’ai récemment inventé « J’allais (à) la Tratoria manger (des) haricots (avec des) macaronis (aux) lardons »
    La Tratoria étant un resto italien que j’aime bien. La phrase est suffisamment bizarre pour que je la retienne et elle donne l’association évangélistes-symboles (J’allais = Jean-Aigle ; la Tratoria = Luc Taureau, etc).

    Super idée Johanna l’utilisation des acronymes pour les terminaisons ! Je vais apprendre le conjugaison du russe dans peu de temps et je pensais utiliser un bon gros palais de mémoire mais finalement je vais tester ta technique 😉

  • Bon, petit retour d’expérience sur la conjugaison russe :

    Ça marche nettement mieux que le palais de mémoire basique ! Cependant, après avoir transformé la conjugaison en phrase, je la place quand même dans un palais mental (car les phrases sont généralement un poil alambiqué (vu la sonorité du Russe, ce n’est pas étonnant)). Mais là où avant je devais créer 6 images pour mémoriser un tableau de conjugaison, je n’en fais plus qu’une et plus facile à retenir ! C’est super !

Laisser un commentaire