Concentration Mémoire

Comment apprendre une langue en regardant des dvds

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Il est possible de donner un sérieux coup de boost à sa mémorisation et à ses compétences linguistiques pour apprendre une langue.
Il est possible d’améliorer sa prononciation, son vocabulaire, ses tournures de phrase en regardant des DVDs.

Vous connaissez peut-être des cinéphiles qui adorent regarder les films en V.O sous titrée français plutôt que nos doublages maison ?
Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est d’aller encore plus loin.

Lorsque je voyageais en Finlande, tous les programmes télés étrangers étaient sous-titrés en finnois. C’était pas évident de regarder les experts en V.O sous titrée finnois. Encore pire pour regarder des films comme SNATCH où Brad Pitt parle avec un accent irlandais à couper au couteau!

Je n’avais pas le choix si je voulais comprendre : je devais me concentrer sur la voix, vu que les sous-titres ne m’étaient d’aucune utilité !

Avec trois mois de ce traitement, j’ai vu que j’avais fait des progrès énormes. Mais comment apprendre plus efficacement encore ?
Apprendre une langue en regardant des DVD

Une méthode qui marche particulièrement bien consiste à regarder ses séries préférées en V.O sous titrée….. en V.O !
Des psychologues de l’université de Nimègue aux Pays-Bas ont montré que le fait de sélectionner les sous titres dans la langue du film choisi permet à ceux qui visionnent de mieux mémoriser les intonations, les expressions et de mieux prononcer !
Les groupes testés qui avaient choisi les sous-titres V.O. étaient mieux capables de restituer les extraits du film que les autres! De plus la prononciation était meilleure que les groupes testés qui avaient choisi leur langue maternelle en sous-titrage !

Cet effet est appelé par les psychologues :  « le réajustement guidé par le lexique »

Plus on a de mots en stock dans son vocabulaire de la langue, plus on peut les rattacher aux sons que l’on entend.

Et en plus c’est plus fun !

Pourquoi ?

Parce qu’ainsi on peut librement se plonger dans l’action sans avoir à regarder TOUS les sous-titres ! On ne regarde qu’un seul mot (celui qu’on n’a pas compris) et on capte l’ensemble de la phrase.
Si on n’a vraiment rien compris à la phrase on met sur pause et on sort le dictionnaire! Mais rapidement, on se rend compte que de moins en moins d’obstacles à la compréhension.

La sensation d’immersion dans l’ambiance et le jeu des acteurs est bien meilleure ! Et en plus nous progressons bien plus vite dans la compréhension!

Sachez qu’il est également possible d’apprendre l’anglais avec les jeux vidéos !

 

Sources apprendre une langue:

H. Mitterer, Foreign subtitles help, but native language subtitles harm foreign speech perception, in PLOSONE volume 4, p 7785, 2009.

 

 

sing-post-cta-potion-de-vie

22 Commentaires

  • Salut Jean-Yves,

    J’ai eu la même idée il y a quelques temps.
    Ma femme et moi regardons la dernière saison de la série Dexter qui n’existe pas en francais. Nous l’avons donc regardé en VO sous titré Francais.
    Le probleme c’est que l’on passe son temps à regarder les sous titre et on regarde moins les images.
    Du coup, je lui ai proposé de regarder la série en vo sous titré anglais. Mais ca ne l’a pas emballé. Je l’a comprend. Si on regarde un film ou une série c’est pour se détendre pas pour prendre un cours d’anglais…
    A la rigueur, on pourrait les revoirs en vo maintenant!
    Michael

    • Merci Michael,
      moi aussi j’étais pas emballé au début, et c’était même parfois difficile, mais pas autant que je l’aurai cru ! finalement je me suis retrouvé à faire moins d’efforts que si j’avais eu les sous-titres en français 🙂

    • @Jean-Yves:
      Une astuce pour y arriver tout en douceur est de regarder de nouveau les saisons que vous connaissez déjà sans aucun sous-titres. Avec un niveau d’anglais intermédiaire, en deux semaines vous pouvez vous habituer à cette activité et à la prononciation des différents acteurs… Puisque vous les avez déjà vu vous ne serez pas frustrés de ne pas comprendre et ça permet de rafraîchir son anglais et de deviner du vocabulaire.
      Après quelques saisons, vous n’aurez plus peur de regarder les saisons les plus récentes sans sous-titres tout en profitant énormément du fait de les découvrir avant tout le monde et en VO 🙂 (On tire beaucoup de fierté à se débrouiller de la sorte!)

      • Salut Fabien et merci pour ton commentaire !

        Je vais tester ta suggestion dès ce soir, car en effet je pense que c’est une excellente idée et que cela permettra de passer une étape de plus dans la compréhension.
        Merci encore 🙂

  • Bonjour Jean-Yves,
    J’ai testé par le passé cette méthode. Mais j’ai craqué rapidement : soit on se concentre sur les sous-titres, soit sur les voix mais on ne suit pas le film. ET pour moi cela n’allait pas du coup.

    Mais je pense retenter sous peu. pour le plaisir de tester 🙂 et de progresser.

  • Salut, je me suis reconnu en lisant ton article et pour ma part je regarde des sitcoms US en VO sous-titrés.

    Je regarde un épisode tout les 2 jours. C’est plus simple pour moi car je au fil des saisons, je m’habitue à l’accent des différents personnages.

    J’ai de moins en moins recourt au dictionnaire et mon anglais s’est largement amélioré.

    • Salut Michael, et merci pour ton commentaire 🙂

      Un épisode tous les deux jours c’est suffisant tu as raison,
      C’est un peu dur au début, c’est pour ca que j’aurai du dire qu’il faut d’abord faire ca avec les séries que l’on a déjà vues, mais plus le temps passe plus on s’améliore 🙂

  • Je vais testé avec les sous titres en VO.
    En ce moment j’apprends l’allemand et pour m’imprégner je regarde Karambolage sur ARte en français le dimanche et le lundi je vais sur le web regardais la même émission en allemand. C’est dur mais je pense qu’en s’accrochant c’est efficace.

  • Salut Jean-Yves,

    Excellent article et je ne peux qu’approuver cette méthode pour d’apprendre l’anglais en regardant des films/séries (qui a très bien marché pour moi).
    Juste une petite chose sur laquelle j’aimerais avoir votre avis : partant de mon expérience personnelle, j’ai trouvé très dur de retirer les sous-titres (très rapidement on ne comprend plus rien). J’ai donc créé un petit service (totalement gratuit) pour retirer les sous-titres « progressivement » (en fait, vous uploadez vos sous-titres et vous les retourne en filtrant les x% les plus faciles).
    Ce service est disponible ici : http://subs.o-tello.com
    J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur cette idée !

  • Super conseil JY! Ça permet d’éviter un passage un peu trop abrupt entre la VOST et la VO tout court (et ça ne fait pas de mal à l’orthographe non plus).^^

    En fait il y a une astuce ceux qui comme Rémi ont encore un peu de mal avec la VOSTVO: utiliser la fonction vitesse de lecture de Windows Media Player (ou VLC) pour se repasser le tout à 70 ou 80% de la vitesse originale. 😉

    A cette vitesse là les voix ne sont pas altérées et ça donne le petit coup de pouce supplémentaire qui permet de comprendre. 🙂

  • C’est une bonne idée j’ai appris l’anglais en regardant des animes en japonais sous titrés en anglais .Et pour bien appliquer cette méthode je conseille de commencer par des dessin animes ou quelque chose de très simple surtout pour les langues ou on parle très vite(l’allemand par exemple).

    • Oui, très bonne idée Daniel. Surtout ne pas commencer avec des films trop compliqués ou des accents trop prononcés. Je me souviens d’avoir fait un essai avec SNATCH, ca m’a carrément dégouté du film lol

  • Hi
    Si je veux vraiment tout comprendre, je regarde 2 fois:
    – la 1ere fois en français
    – la 2e fois en VO sous-titrée VO, comme tu le proposes.
    ainsi je connais déjà toute l’histoire à la fin de la 1ere vision, et je peux me concentrer sur la langue aux 2nd visionnage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.