Mémoire

Apprendre et mémoriser : Pascal, étudiant infirmier

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui je reçois mon ami Pascal du blog Communication soignante qui vous a préparé un article très complet sur l’apprentissage et la mémorisation. 

Pascal est étudiant infirmier, et pour réussir il a besoin d’avoir une stratégie efficace. Il va vous partager aujourd’hui ses conseils dans un article très complet. 

Pascal, c’est à toi 🙂

Apprendre et mémoriser comme un étudiant infirmier

Quand vous êtes à l’école infirmière, apprendre et mémoriser  se révèle capital pour assurer la suite de la formation.

Vous touchez à énormément de domaines plus passionnants  les uns que les autres. Mais à la fin, il se trouve que cela devient une quantité industrielle d’informations à retenir. Il faut trouver des solutions.

Je vous propose dans cet article les outils que j’utilise personnellement.

 Objectifs et Questions

 

Pour mes révisions, je m’impose pour chaque cours de poser ces questions et ensuite d’y répondre :

– C’est quoi le …. ?

– A quoi cela va me servir en tant qu’IDE ? (Infirmier diplomé d’Etat)

– Quelles sont les 20% de contenu qui font 80% du cours et facilitent la compréhension ?

Et le but du jeu, c’est qu’à la fin de mes révisions, je sois capable de répondre à ces 3 questions et considérer le cours comme appris et compris.

 La lecture rapide

 

La façon dont nous apprenons la lecture ne prend pas en compte le fonctionnement de notre cerveau. Nous lisons au mot à mot. Alors que vous lisez les premières, votre cerveau a déjà repéré le paragraphe situé beaucoup plus bas.

Pour remédier à cela, je me suis intéressé à la lecture rapide et je voulais savoir ce qu’il fallait faire pour lire plus vite. Ce ne sont que des grandes lignes mais qui vous faciliteront déjà bien l’existence :

–   Relaxez vous.  J’ai pu remarquer que si je prenais le temps de me poser quelques instants avant de me lancer, la mémorisation était plus efficace.

–  Élargissez votre champ visuel : c’est l’exercice le plus difficile au départ parce que c’est contre-nature. Quand vous élargissez ce champ, commencez par repérer 3 mots, puis 5, puis 7, puis une phrase, un paragraphe et ainsi de suite.

– Repérez les mots clés :  Le but ici n’est pas de retenir les informations, mais de les repérer.

–  Ayez un tempo de lecture ou un métronome si possible. La conséquence est que vous allez lire au rythme de ce tempo et ainsi augmenter votre vitesse de lecture.

Si vous voulez aller plus loin dans la lecture rapide, je vous conseille Photoreading de Paul Scheele qui est un manuel pour débuter très rapidement la lecture rapide.

  Les Mind Maps

 

Outil développé par le psychologue anglais Tony Buzan, le principe est simple : repérer les mots clés dans un texte en évitant les mots de liaisons. L’outil s’adapte à notre cerveau. En effet, on nous a appris à l’école qu’il fallait suivre un ordre précis pour apprendre ses leçons et ses poésies.

Or le cerveau possède sa propre logique. Le cerveau regarde partout autour de vous : de la couleur de l’écran d’ordinateur aux oiseaux qui passent devant votre fenêtre. Il est capable de capter plus de 7 milliards d’informations.

Voici un exemple de mind map avec la structure de cet article :

 

 

 

 

 

 

 

Très efficace pour écrire les articles et synthétiser des pages de cours

Bonus Track :

Voici d’autres astuces que j’utilise personnellement et qui sont très efficace pour moi

– Créer un environnement favorisant l’apprentissage

J’apprends mieux quand l’environnement m’y encourage. Comment je fais ? J’ai crée une playlist de musiques (électro et trip hop c’est bien:D) pour m’isoler et me mettre en conditions d’apprentissage et de travail. J’écoute cette playlist pendant que j’écris cet article.

–  Se connaître soi même

Je sais qu’il y a des périodes dans la journée où je suis le plus performant : le matin et le soir voire la nuit. Et des périodes où j’ai besoin de récupérer pour ensuite attaquer de plus belle.

C’est pour ça que je consacre un certain temps à la révision et un temps à la détente et au glandage. Oui vous avez bien lu !!!

–  La reformulation :

Verbaliser ce que je viens d’apprendre permet l’appropriation. C’est pour ça que j’aime aussi apprendre avec d’autres camarades pour confronter mes connaissances et les rendre miennes.

Vous avez toutes les clés pour apprendre et mémoriser comme un étudiant infirmier. Si vous voulez en savoir plus sur mon parcours, faites un tour sur www.communication-soignante.com

sing-post-cta-potion-de-vie

16 Commentaires

  • Il s’est relu ou pas? :<

    "Vous touchez à énormément de domaines plus passionnantes que les unes que les autres" wtf?

    "A quoi cela va me servir en tant qu’IDE ?"
    c'est quoi un(e) IDE?

    Et puis pas mal de fautes…
    "Alors que vous lisez les premières,"
    "commencer par repérer "

    Ca m'a empêché de lire l'article correctement, buter toutes les deux phrases par soucis de compréhension/ou a cause d'une faute grosse comme une maison, c'est vraiment lourd.

    Et puis le coup de mettre des espaces après les tirets pour centrer (ou je sais pas trop quel était le but), c'est juste trop laid…

    J'ai été habitué à mieux sur ton blog Jean-Yves, n'invite peut-être pas non plus n'importe qui :/

    • Je fais également pas mal de fautes d’orthographe Nico 🙂

      Je n’ai pas recorrigé les fautes d’orthographe de Pascal, je le confesse. J’aurai peut-être dû !?
      Le message de Pascal est très intéressant, et il y a beaucoup de lecteurs qui viennent sur le blog en ayant comme recherche le corps humain et la mémoire, ou qui sont étudiants en médecine.
      Voir un étudiant infirmier utiliser des techniques d’apprentissage est à mon avis légitime sur Potiondevie, tout comme ton point de vue à toi pourrait aider d’autres étudiants par exemple !

      Je ne suis pas habitué à recevoir des invités ou aller écrire pour d’autres blogs. Je ne l’ai fait que deux fois. Il est donc possible que je sois un hôte maladroit !

  • Bonjour Pascal

    Domaje pour les fottes mès sela ne pat enppêcher de lire l’article juskeau boup 😉

    Dans l’ensemble c’est très intéressant d’avoir le retour d’expérience d’un étudiant utilisant les techniques de mémorisation.

    Pour la lecture rapide, je ne conseillerai peut être pas photoreading pour commencer. As tu lu Une Tête Bien Faite de Tony Buzan?
    Je trouve ce livre parfait pour commencer: lecture rapide, mémorisation, mind map, méthode fonctionnelle d’apprentissage… Tous les éléments de base sont abordés. Mais ce n’est qu’un avis personnel 🙂

    Pour la mémorisation à long terme, est ce que tu utilises les techniques de réactivation?

    Merci encore pour ton partage.

    Cyril

  • Désolé pour les fautes d’orthographe, il se trouve que j’écris comme je parle au départ.

    Ce qui fait que même si j’adore écrire, je n’ai pas un style littéraire comme Balzac.

    @Nicolas Fritz : Ca fait toujours plaisir d’être critiqué mais j’accepte.

    IDE : infirmier Diplomé d’état
    Il se trouve que j’utilise régulièrement ce sigle que ce soit pour un travail en classe ou dans mes articles. La prochaine fois, j’apporterai un lexique

    Et Jean Yves est un copain blogueur , nous avons commencé en même temps nos 2 blogs respectifs. Pour cela Merci

    @Cyril :
    En général, pour la réactivation, j’attends 2-3 jours pour revenir à mon cours, je révise d’autres matières en suivant le même procédé et ensuite j’utilise la technique de Mind mapping pour voir ce dont je me rappelle.
    Et les points où j’ai un peu de mal, je m’y attarde.

    Alors oui j’ai lu le livre de Tony Buzan Une Tête Bien Faite qui est une parfaite introduction pour entrer dans l’univers de la mémorisation.
    Mais je trouve l’approche Photoreading tellement original, déroutante et en même temps très efficiente, que je ne peux que la conseiller

    • « Désolé pour les fautes d’orthographe, il se trouve que j’écris comme je parle au départ. »
      Je n’ai rien contre ça ! C’est même une très bonne chose d’écrire comme tu parles. Tout le monde fait des fautes, j’aimerai juste comprendre clairement le message que tu souhaites transmettre sans avoir besoin d’y réfléchir à plusieurs reprises.

      Par exemple en lisant ton commentaire, encore une fois je lis « Ca fait toujours plaisir d’être critiqué mais j’accepte. », je me dis « il a voulu dire quoi? »

      Possibilité 1 – « Ca ne fait pas plaisir d’être critiqué, mais j’accepte »
      OU
      Possibilité 2 – « Ca fait plaisir d’être critiqué, j’accepte ta réaction avec plaisir »

      Bref ce genre de nuances changent complètement l’angle et la façon de comprendre un message.

      Du coup tes lecteurs vont peut-être comprendre quelque chose qui n’était pas ton message initial, parce qu’ils l’ont interprété.

      C’est pas parce que je ponds un article sur les tests de rorschach en pensant à un papillon que tout le monde y verra un papillon !

      Relis toi simplement, ou fais toi relire. C’est réellement très important. Surtout quand on est invité ! Car là les gens ne te connaissent pas déjà. 🙂

      • Pour les tests de Rorschach, si tu vois deux personnes en train de faire l’amour, c’est bon aussi, ca passe, c’est un signe de bonne santé mentale !

        Je blague.

        Quoiqu’à l’époque de ces tests, ce n’était pas une blague !!

        Je suis d’accord avec Nico dans l’ensemble. La seule chose que je n’aurai pas faite, c’est la dernière phrase de son premier commentaire 🙂

        • Bah personnellement, si j’ai un jour l’honneur d’écrire un article sur ton blog, je me relirai un bon nombre de fois, je te demanderai ton avis, bref j’y accorderai plus d’importance que si c’était sur mon propre blog.

          Je vois ça comme ça…^^

          Désolé si j’ai paru aggressif ou autre, c’était pas mon intention.

          • Je suis sûr que Pascal ne t’en tiendra pas rigueur, et même qu’il prendra en compte tes conseils !
            Quand t’es constructif, ca passe mieux 🙂

            Sinon Nicolas, tu peux écrire pour le blog si tu veux, tu peux même me mettre le lien de ton blog si tu veux.
            🙂

  • L’année dernière au premier semestre, j’ai validé tous mes partiels
    et au second semestre, j’ai dû repassé un seul partiel : j’avais beau me creuser la tête, je n’ai jamais réussi à trouver du plaisir avec la santé publique.

    Et cette année j’attends encore les résultats. Ces techniques sont très utiles avec les cours universitaires fais par les médecins. Les données sont nombreuses et le vocabulaire est très spécifique.

    Et puis j’ai remarqué une chose : plus j’utilise ces techniques, plus ma technique de mémorisation .est meilleure et j’engrange facilement beaucoup plus de données.

    • Je pense en effet qu’il est urgent de corriger cet article. JYP pourrait s’en occuper en corrigeant les fautes d’orthographe et en remaniant la mise en page pour l’adapter au style de PotiondeVie. En plus de cela, une définitions des termes doit être faite : On met vraiment du temps à comprendre.

      Tant que le fond (le contenu des idées, donc) n’est pas modifié, tout va bien.

      @Nicolas : Un peu direct comme commentaire, mais malheureusement très vrai.

  • ah désolé une faute d’orthographe : « faits » à la place de « fais ». Attention je vais me faire punir 😉

  • Salut Pascal,

    je suis en train de découvrir le mind mapping, ça à l’air d’un outil très puissant!

    Tu as fais un article dessus Jean Yves?

    • Salut Michael !

      Pas encore, mais Cyril du blog apprendre-vite-et-bien.com oui 🙂
      Tu peux consulter une de mes mind map sur ma dernière contribution à la croisée des blogs de mars, l’article s’appelle « road trip vers le pays des rêves »

      Effectivement le mind mapping est très puissant. Couplé aux techniques de mémorisation, c’est une arme redoutable qui te fait avoir un cerveau d’expert en un domaine très rapidement.