Concentration Créativité

La curiosité, un facteur déterminant pour la réussite

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Parmi les facteurs de réussite d’un individu nous trouvons un tas de traits de personnalité ou de critères. Chacun a sa vision de la caractéristique à posséder absolument pour réussir.

Aujourd’hui j’ai décidé de mettre en lumière une étude réalisée par M. Jeaong Kang et ses collègues de l’université de Pasadena (Californie).

Ceux-ci ont fait participer des gens à des quiz de culture générale. Pendant ce temps, ils observaient les zones en activité du cerveau des participants.

Rien de ce que l’on ne savait déjà n’a été découvert lorsque la personne connaissait ou ignorait totalement la réponse.

Cependant, ils ont découvert une grosse activité d’une partie que l’on nomme « noyau caudé » (au centre du cerveau) lorsque la situation était ambiguë!

Qu’est ce qu’une situation ambiguë ?

Lorsqu’un participant a des connaissances sur le sujet de la question, mais pas suffisamment pour donner la réponse. Le noyau caudé s’active dans ces situations donc. Il recherche des références, des déductions, trouve des associations (comme nous l’avons vu dans le secret d’une bonne mémoire) , élimine les options non pertinentes etc.

Ce genre de situation on l’a tous vécue! On est là à chercher activement parce qu’on sait qu’il y a une chance que l’on puisse trouver la réponse dans ses connaissances.

Les résultats de la recherche

M. Jeaong Kang et son équipe ont remarqué que lors des situations ambiguës, le cerveau mémorisait beaucoup mieux l’information. Comme si nous cherchions à compléter une collection incomplète. Le cerveau est satisfait et éprouve du plaisir à apprendre des choses nouvelles.

Ce n’est pas étonnant quand on y réfléchit bien.

Les domaines qui nous intéressent suscitent un investissement de notre part. On engrange des informations à un bon rythme. Notre socle de connaissance sur le sujet donné devient important. Si l’on est confronté à une question dont nous n’avons pas la réponse malgré notre maîtrise du sujet, nous sommes satisfaits et nous nous sentons plus compétents.

C’est ce que l’on appelle la curiosité. Comme le collectionneur qui cherche à compléter ses collections.

La personne pourrait très bien se dire qu’elle possède une collection déjà complète, et ne pas regarder les nouvelles connaissances.

Vous êtes déjà tombé sur quelqu’un qui pensait que seules ses connaissances étaient importantes et qui pensait toujours avoir raison ?

Moi oui. Il s’appellait Monsieur Jesaistout.

Une question d’équilibre

Un petit bémol cependant. Le noyau caudé ne s’active frénétiquement que lorsqu’il y a une part d’incertitude. Si le participant est sur de savoir ou de ne pas connaître la réponse, aucune activité.

Imaginez un jeu télévisé où la question serait : Quelle est la capitale de la France ?

Il y a peu de chances pour que votre noyau caudé se réveille.

Pareil si la question était : Quel est le PIB du Botswana ?
Puisque le noyau caudé ne s’active que lorsqu’il y a une part d’incertitude, l’équipe de recherche de l’université de Pasadena propose une méthode d’enseignement inédite pour optimiser les capacités de mémorisation des étudiants.

Une nouvelle méthode d’enseignement ?

Les enseignants commenceraient par poser des questions aux élèves sous forme de devinette, légèrement au-dessus de leur niveau de connaissances mais pas trop.

Une fois l’information distillée, les élèves mémoriseraient mieux car ils auront été dans une fameuse situation ambiguë comme nous l’avons vu précédemment.

En procédant par étape, le savoir serait acquis bien mieux et bien plus vite.

Cela change des cours magistraux d’une heure à gratter du papier !

Source :  M.J. Kang : the wick in the candle of learning : epistemic curiosity activates reward circuitry and enhance memory (Psychological Science vol. 20)

sing-post-cta-potion-de-vie

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.