procrastination3

Comment vaincre la procrastination en 3 étapes, suite et fin

Cadeau ! Votre formation gratuite : Une mémoire extraordinaire. Inscrivez-vous ci-dessous !

Bonjour. Voici la suite du guide Vaincre la procrastination en 3 étapes. Dans la première partie du guide anti-procrastination vous avez vu comment la procrastination agissait et comment elle faisait partie de nos vies.

Maintenant que vous connaissez la bête et que vous savez que vous ne pouvez pas la tuer, vous allez apprendre à la mettre au régime jusqu’à ce qu’elle devienne trop faible pour prendre le dessus sur vous.

Et c’est l’objet de l’étape 2

Etape 2 : Pour vaincre la procrastination, mettez la au régime

Piquer son dessert favori

Comme vous l’avez vu dans le dernier article, la nourriture de la procrastination est le plaisir. Même ne rien faire peut-être considéré comme un plaisir comparé à  une corvée.

Vous ne pouvez pas vous passer de nourriture. Mais vous pouvez manger plus sainement.

Si vous regardez bien, la procrastination se nourrit de petits plaisirs. Il n’y a pas beaucoup de valeur ajoutée au fait de regarder la télé plutôt que de rédiger un rapport important pour votre carrière.

Pourtant, c’est ce que vous préférez faire. 

Sortir en boite et boire jusqu’à plus soif pour rentrer complètement défait ne vous apporte rien à part la gueule de bois comparé à faire votre ménage, pourtant vous préférez le faire.

A force de manger ses desserts favoris (les petits plaisirs improductifs), la procrastination n’a plus de place pour la nourriture qui vous apporteraient réellement quelque chose : vos plaisirs à long terme.

Vous me voyez venir.

Vous venez de prendre conscience que tous les plaisirs immédiats sont les desserts favoris de votre ennemi la procrastination.

Maintenant, il faut les lui supprimer, et cela, c’est plus facile à dire qu’à faire. Autant essayer d’interdire à une ado de se passer de son portable pas vrai ?

Votre mission est de vous nourrir d’abord des plats de résistance (vos grands projets) avant de laisser libre court à un petit dessert (petit plaisir improductif)

De telle sorte que la procrastination maigrira en même temps que vous vous sentirez plus heureux.

Avant de voir concrètement comment vous pouvez faire la différence entre un « plat de résistance » équilibré et un « dessert écoeurant », regardez comment la procrastination est devenue de plus en plus obèse aujourd’hui.


Plaisir instantané VS plaisir à long terme

Si vous voulez, tout de suite, je vous donne 1000€. Mais si vous attendez l’année prochaine, je vous en donnerai 2000.

Vous allez sûrement prendre les 1000€ tout de suite plutôt que de devoir attendre 365 jours pour en avoir 2000.

Et si dans 4 ans, je vous donnais 1000€ et que si vous attendiez  5 ans, je vous en donnais 2000 ?

Dans cette situation, vous attendriez surement un an de plus pour avoir le double de récompense.Vous avez déjà attendu 4 ans, alors un an de plus, c’est rien. Pourtant, est-ce que les paramètres ont changé entre la première et la deuxième situation ? Non.

Vous avez un an à attendre pour avoir le double de récompense.

Dans la première situation, vous ne pouvez pas le faire, dans la deuxième si.

Pourtant vous seriez plus riche avec 2000€ qu’avec 1000 non ?

Je vous propose une petite vidéo fort instructive maintenant. Cela s’appelle le test du chamallow.

Une maman installe son enfant dans une pièce avec un chamallow. Elle lui dit qu’il a le choix : il peut attendre le retour de sa maman pour avoir un deuxième chamallow ou bien le manger tout de suite.

Pour la petite histoire, une étude avec le même test a été réalisée sur une génération, et il a été démontré que les enfants qui avaient réussi ce test avaient des positions sociales plus élevées, un meilleur salaire et un sentiment d’épanouissement supérieur à ceux qui avaient échoué !

Le monde d’aujourd’hui vous présente les chamallows sur un plateau. Tout est instantané et vous n’avez même plus besoin de sortir de chez vous.

Le règne des petits plaisirs sur les plaisirs que l’on met du temps à bâtir est total. Pourtant, ce qui détermine notre bonheur, notre accomplissement, ce sont bien les choses que l’on bâtit.

Qu’est-ce-qui vous rend le plus heureux : d’avoir construit votre propre maison en deux ans ou avoir bâtit un chateau de sable en une heure ?

La réponse serait évidente si nous étions des êtres logiques. Mais nous ne le sommes pas.

Et les marketeurs l’ont bien compris. Nous sommes constamment happés par les promotions, les publicités et le côté immédiat des choses.

Ce n’est pas tant la solution qui nous intéresse, mais son côté instantané et facile.

Le côté facile de la chose joue également un rôle non négligeable dans la procrastination.

Ce qui est long n’est pas facile, et donc n’est pas fun. C’est schématisé, mais dans le monde actuel, même nos enfants sont formatés à penser de la sorte !

Il n’est pas étonnant d’échouer à toute tâche qui demande plus de deux étapes !

Et pourtant, il faut en passer par là…

3ème étape : la métacognition

Maintenant que vous avez compris le problème qui n’est pas votre caractère paresseux ou une mauvaise gestion du temps ou bien un sentiment d’utopie, il vous reste à trouver le moyen de limiter votre nombre de chamallows. Il y a pour cela une seule compétence à travailler : la métacognition. Ce mot barbare est simplement la capacité à s’observer soi-même dans l’action. Maintenant que vous avez pris conscience des situations de procrastination, de comment et de pourquoi elles arrivaient, vous allez les repérer beaucoup plus vite.  

Et vous serez alors mis dans la même situation que les gamins devant leur chamallow.

Vous allez alors vous observer en train de faire face à ce choix, ce qui n’était pas le cas avant.   Comme de la même façon où vous vous disputez avec quelqu’un et à un moment vous vous dites : « Est-ce que ca sert à quelque chose que je continue là maintenant ? Je suis énervé(e), mes mots dépassent ma pensée, je ferai mieux d’arrêter et de reprendre plus tard » Sans cette capacité, vous continueriez la dispute jusqu’aux assiettes cassées. Il vous faut utiliser cette même capacité vis à vis des situations de procrastination. S’observer dans l’action, c’est comme être le spectateur, le réalisateur et l’acteur de son propre film.   Avant vous n’étiez qu’acteur, sans recul. Maintenant, vous pouvez prendre du recul en direct. La procrastination n’est rien d’autre qu’une série de pulsions de plaisir, et c’est là que 90% des gens confrontés au problème font l’erreur capitale : Ils consacrent leur énergie sur la gestion des tâches et non sur leur maîtrise d’eux-mêmes. Vous devez consacrer votre énergie à augmenter votre maîtrise de vos impulsions. Et vous vous connaissez mieux que n’importe quel livre ou méthode ou gourou. C’est pour cela que sur ce coup là je ne vous dit pas : Prenez une feuille et … ou bien téléchargez le dernier …. Je vous dit que vos chamallows ne sont pas les miens et vice-versa. Je vous dit que vous savez comment vous distraire de vos objectifs avec des petits plaisirs (la procrastination)  

[Edit juillet 2014] : je vous recommande de télécharger la conférence gratuite « comment arrêter de remettre au lendemain ».

Et si vous utilisiez le même stratagème pour vous distraire de vos petits plaisirs par des petites étapes d’un grand projet chaque fois que vous êtes tenté?

 


34 réponses
  1. Christophe Mongrédien
    Christophe Mongrédien dit :

    Merci Jean-Yves pour cette technique anti-procrastination. Ce qui est bien dans ce domaine, c’est qu’on peut toujours trouver des méthodes pour lutter, tant qu’on ne le fait pas (procrastination…), le problème reste entier, voire prendre des proportions gigantesques – le principe du plaisir immédiat est très puissant. Ca n’est pas forcément 1 chamallow tout de suite contre 2 chamallows plus tard, ça peut être carrément l’équivalent de 2 ou 3 chamallows tout de suite (miam miam) contre 5000 chamallows dans 1 ou 2 ans. Et qu’est-ce qu’on choisit ?.. Aie, la réponse fait mal quand on procrastine !..
    Si on n’est pas assez fort pour dépasser le blocage, on peut se faire accompagner, par exemple par http://www.SuccesAction.com (testé/approuvé !).
    Seul ou accompagné, la procrastination ne passera pas !

    Christophe

    Répondre
  2. Laheurte
    Laheurte dit :

    Excellent, le test du chamallow!
    Et je trouve l’article très instructif tout en étant agréable à lire. S’observer dans l’action, rien de plus difficile mais aussi rien de plus efficace pour se transformer et évoluer. A la base de tout cela, je crois et tu l’expliques, c’est la motivation. « Dans quelle intention de veux agir? Pourquoi je voudrais faire un effort, pour agir? » Merci! Marielle

    Répondre
    • JY Potion de vie
      JY Potion de vie dit :

      Bonjour Marielle et merci pour tes mots gentils 🙂

      C’est un combat de tous les jours. Un jour ce sera la motivation seule et la détermination qui marcheront, et le lendemain ca ne marchera plus, un autre jour ce seront d’autres choses qui marcheront.
      Je vois ca un peu comme un jeu quotidien où tu es forcé(e) de changer de stratégie tout le temps.

      Répondre
  3. Philippe
    Philippe dit :

    Belle suite de l’article…
    je connaissais pas le test du chamallow.
    Tu as raison, si on pouvait chiffrer, la perte financière provoquée par la procrastination, à tout niveau, cela devrait-être vertigineux!

    Répondre
  4. seances-de-sophrologie
    seances-de-sophrologie dit :

    Cet article est vraiment excellent ! merci beaucoup pour ces astuces ! Perso, j’arrive à tuer un peu la méchante procrastination grâce à la prise de conscience de l’instant présent au contraire (méditation, sophro ..) De cette façon, j’essaye d’arreter un peu le temps et de relativiser tout ce qui reste à accomplir, en me disant que l’accomplissement d’une petite partie d’une grosse tâche sera toujours mieux que zéro.
    Il vaut mieux mettre du temps pour faire quelque chose que de ne rien faire du tout 🙂

    Répondre
  5. Naya
    Naya dit :

    Pour moi ça reste encore difficile. De reduire la procrastination. Je l’ai identifiée depuis quelques années déjà!
    Avant, j’avais des difficultés de concentration et des difficultés à m’y mettre. Maintenant, les problèmes de concentration ont disparu mais j’ai du mal à m’y coller…Pourtant, une fois que j’y suis, je suis dedans à fond.

    Voyons si à force de lutter elle finit par ‘maigrir »

    🙂

    Répondre
  6. clement
    clement dit :

    très bon article (et blog par la même occasion, que je viens de mettre dans mes favoris).

    La vidéo des chamalow est super intéressante, notamment au niveau des étapes que les gamins franchissent avant de succomber. au début ils regardent ailleurs pour penser à autre chose, puis ils fixent la bête dans les yeux en se jurant de la vaincre, ils la reniflent, la touchent, la lèchent, la goûtent et la bouffent…
    ça me rappel moi essayant d’arrêter de fumer….je fait pleins de choses les premiers jours pour pas y penser, puis j’en ai marre de faire autre chose et je repense à la clope, elle m’obsède, je demande à un pote si je peut tirer trois taffes sur la sienne, puis une entière, et une fois que j’ai taxer ma douzième en deux jours je me retrouve avec un paquet dans les mains, mais c’est normal de toute façon ce soir c’est l’anniversaire de machin et bidule donc bon faut pas déconner, et puis dès que le paquet sera fini j’aurai appris de mon échec et j’aurai plus de chance de réussir…

    Répondre
  7. clement
    clement dit :

    Salut,

    oui, les cigarettes électroniques ça peut être un chemin à exploiter aussi, enfin…

    ça va bien faire 8 h d’affiler que je suis sur ton blog (suis en vacance 😉 ) et je dois dire que je suis vraiment séduit. sujets qui me passionnent et bien traités, style clair, dose d’humours etc.

    Je suis un peu curieux de tout mais passionné (amateur éclairé plutôt) de ces « techniques » et forces insoupçonnées que recèle notre cerveau et notre corps , mémorisation, lecture rapide, sommeil polyphasique… et bien d’autre choses passionnantes du même acabit… qui sont des choses incroyables, il suffit de penser au nombre d’heure que je viens de passer cette année (Master1 banque) à apprendre des choses sans aucune utilité au plan personnel et (futur) professionnel qui me sont déjà sortis de la tête et de comparer cela aux quelques centaines d’heures (sur plusieurs années) que j’ai passé à apprendre des techniques de mémorisations de lectures rapides etc. et qui sont des outils d’une puissance incroyable qui change la vie.

    Dès qu’on a mit le doigt dedans on entre dans une nouvelle dimension, et on se demande rapidement pourquoi cela n’est pas enseigné dès le collège, ou du moins pourquoi ces méthodes sont encore si confidentielles.

    Je ne connais absolument personne dans mon entourage qui connait ne serait-ce que le nom de ces méthodes, au mieux on « donne du beurre au cochon » et au pire les gens qui vous connaissent mal commencent à croire que vous essayer de les enrôler dans une sorte de secte…

    Je voulais lancer un blog dans le même genre que celui-ci il y a encore peu, à la fois pour échanger, mais surtout pour tenir une sorte de journal de mon évolution à travers toutes ces expériences, mais je vois que ce serait inutile car il serait semblable à certains comme celui-ci, et le « marché » est saturé, me semble t-il.

    Je vois que tu ne parle pas des »articulations chiffrés » (ou alors je suis pas encore tombé dessus), c’est comme ça que j’ai commencé, entre autre, la mnémotechnique il y a déjà deux ans,et l’efficacité est extraordinaire.

    pour info, cet autre blog très bien documenté sur les techniques de mémorisation et qui en parle beaucoup, mais peut être le connais tu déjà:

    http://jeanreve05.voila.net/

    et voici aussi un outil (logiciel) puissant pour apprendre des tas de choses, via des cartes questions/ réponse, et qui m’a été très utile pour apprendre la méthode des « localités » ou encore la »table de rappel », aussi très utile pour apprendre du vocabulaire d’une langues…en fait déclinable à l’infini

    http://ankisrs.net/

    Bon je raconte ma vie…en tout cas bravo pour ce blog, je crois que je n’ai pas fini de le visiter et de poser parfois mon grain de sel

    A+

    Répondre
  8. Plume
    Plume dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord, je dois vraiment vous remercier pour vos conseils très intéressants, ils me motivent chaque jour un peu plus à m’activer !
    Je ne suis pas du genre à laisser beaucoup de commentaires, mais je voulais vous proposer d’écrire un article sur un sujet assez particulier, mais qui pourraient en intéresser plus d’un…Je sais que c’est osé de demander, mais si cela ne vous intéresse pas, c’est à vous de décider! xD
    Alors voilà : je suis une adolescente, 15 ans, en pleines vacances d’été. Ça fait trois ans que chaque vacances (et pas mal de week-end ) je reste fixée à mon ordinateur. Ça me dégoûte de plus en plus et je sais que je devrais arrêter, mais je n’y arrive jamais. Il y a toujours quelque chose, une fausse excuse, un  » cette fois je vais l’allumer juste pour bosser  » qui me retient. Il y a aussi le fait qu’en tant qu’ado en vacances, je n’ai strictement rien à faire de vraiment constructif. Même les bibliothèques sont fermées !
    J’espérais que vous pourriez parler un peu du grand problème d’internet un petit peu plus en détail, ou pourquoi pas de celui des adolescents. J’aimerais éviter une vie de procrastination, malheureusement, dans notre chère société moderne, j’ai été élevée avec les technologies et je n’ai même pas eu l’occasion de goûter la vie sans. Je n’ai absolument aucun repère pour me motiver ni aucune idée de ce que je pourrais faire d’autre. J’en ai parlé autours de moi à d’autres adolescents : ils sont presque tous dans le même cas. Le seul que j’ai rencontré qui n’avait pas ce problème venait d’une famille ( très ) aisée, qui lui permettait de ne jamais s’ennuyer.
    Une idée pour construire quelque chose dans cette situation ?

    Je sais que c’est ridicule de poser cette question sur un site internet…Je m’en rends compte. Et je m’enfonce…

    Répondre
    • JY Potion de vie
      JY Potion de vie dit :

      Salut Plume et merci pour ton commentaire !

      Un grand bravo pour ton expression écrite, elle est claire, sans fautes et le sujet que tu proposes qui est fort intéressant !

      Je ne suis pas de la même génération (j’ai 34 ans maintenant !) donc j’ai connu la vie sans internet, mais n’ayant pas de frère et soeur, je sais ce que cela fait d’être livré à soi-même, aussi je vais écrire un article en lien avec ton idée 🙂

      A très vite

      Répondre
  9. Plume
    Plume dit :

    Merci énormément de me répondre si vite, j’ai été très agréablement surprise! =D
    Je vous remercie beaucoup de vous pencher sur la question, vous souhaite bonne chance et je vous signale que si vous avez besoin de la moindre petite aide, pour des détails, je ne sais pas : je suis là ^^.

    À très vite,
    Plume.

    Répondre
  10. gildas
    gildas dit :

    Il a fallut que je relise l’intégralité deux fois pour comprendre, non pas par ce que il était mal rédigé, mais par ce que je suis en pleine phase de procrastination… comme tout les matins d’ailleurs… mais au delà du constat, de l’état de conscience dont tu parles, as tu des « solutions » ou « bonne idée » pour sortir de cet état de trans et que l’on se reconcentre sur ce fameux rapport…. ?

    Répondre
  11. rima
    rima dit :

    je ne bois pa, je ne sors pas en boite, la télé ne me dis pa grand chose, et pourtant je sens que je procrastine et j’arrive pas à travailler. le psychique y est pour bcp dans cette question de procrastination. ce que je souhaiterais apprendre à faire, c’est ne pas être touchée par le psychique, comme certaines personnes même si elles ne se sentent pas bien elles arrivent à travailler(peut être meme mieux), moi qd je suis pas bien je ne peux rien faire. je n’arrive pas à bouger du lit, à mettre le nez dehors, à parler. l’ennui c’est que ça m’arrive trop souvent, et c’est trop paralysant.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] en rapport. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) Bonjour. Voici la suite du guide anti-procrastination en 3 étapes. Dans la première partie du […]

  2. […] Comment vaincre la procrastination en 3 étapes, suite et fin. Bonjour. Voici la suite du guide anti-procrastination en 3 étapes. Dans la première partie du guide anti-procrastination vous avez vu comment la procrastination agissait et comment elle faisait partie de nos vies. Maintenant que vous connaissez la bête et que vous savez que vous ne pouvez pas la tuer, vous allez apprendre à la mettre au régime jusqu’à ce qu’elle devienne trop faible pour prendre le dessus sur vous. Et c’est l’objet de l’étape 2 Piquer son dessert favori Comme vous l’avez vu dans le dernier article, la nourriture de la procrastination est le plaisir. Vous ne pouvez pas vous passer de nourriture. Si vous regardez bien, la procrastination se nourrit de petits plaisirs. Pourtant, c’est ce que vous préférez faire. […]

  3. […] un jeu d’Apprentis d’Auteuil pour sensibiliser à l’illettrisme. Lire chez les singes. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) Bonjour. Voici la suite du guide anti-procrastination en 3 étapes. Dans la première partie du […]

  4. […] vous préférez le faire. Vous me voyez venir. Plaisir instantané VS plaisir à long terme. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) Peur des maths, solution franco-indienne avec les M.G.V. Comme promis, voici mon article […]

  5. […] Editeurs. Outils pour création vidéo. Générateur de documents. Cuisine. Jardin. Persos. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes, suite et fin. […]

  6. […] dans votre maison et au bureau. Etape 4 : Découpez les grands projets en petits projets. Google+ Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) Bonjour. Voici la suite du guide anti-procrastination en 3 […]

  7. […] dû à une régulation de l'humeur à court terme. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) Procrastination, comment l’apprivoiser. 15 façons de combattre la procrastination. […]

  8. […] perception. 15 façons de combattre la procrastination. Procrastination, comment l’apprivoiser. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) La procrastination: un échec de contrôle de soi dû à une régulation de l'humeur à court […]

  9. […] Repenser sa gestion du temps. GESTION DU TEMPS & DU STRESS. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) […]

  10. […] 15 jours, et vous n’aurez pas à réfléchir 30 minutes pour écrire ce que vous désirez. Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) […]

  11. […] Comment vaincre la procrastination en 3 étapes (suite et fin) Bonjour. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *