Concentration

Pratiquer la lecture rapide

pratiquer la lecture rapide
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

pratiquer la lecture rapide : tout savoir :

J’ai plein de livres à lire pour la fin de l’année.

C’est abusé.

En plus je ne me souviens même plus de la dernière fois que j’en ai terminé un.

En fait, dès que je vois 3 gros paragraphes alignés, je commence à prendre peur.

Je ne suis pas le seul, donc ça va, ça me rassure.

De toute façon, je n’arrive pas à retenir ce que je lis alors j’ai l’impression de perdre mon temps.

Sauf que je dois vraiment lire tous ces trucs et comme si ça ne suffisait pas, il y a une date butoir en plus.

C’est pour le 30. Pas un jour de plus.

Je dois vraiment trouver une solution.

J’ai entendu parler de la lecture rapide.

Ca ça m’aiderait.

Il n’y a pas une vidéo là-dessus sur Potion de Vie ?

Pratique de la lecture rapide.

Salut tout le monde j’espère que vous allez bien !

Aujourd’hui je voulais vous parler de comment pratiquer la lecture rapide. La dernière fois que je l’ai fait, c’était en 2017, avec une vidéo tuto sur comment tripler sa vitesse de lecture.

Et j’avais envie d’y faire une suite, parce que ce sujet déchaîne vraiment les passions. Il y a les gens qui sont pour, d’autres qui sont contre, et chacun a ses arguments.

Alors on va tâcher d’y voir plus clair et de déterminer si pratiquer la lecture rapide peut vous aider dans votre situation, ou si au contraire ce serait une perte de temps pour vous.

C’est parti !

Comment ça marche ?

La lecture rapide, comment ça marche ?

La lecture rapide, c’est le fait d’augmenter considérablement votre vitesse de lecture.

Cela marche ainsi.

Vous lisez avec votre doigt et vous définissez volontairement un tempo rapide que vos yeux vont tenter de suivre tout en lisant. Le doigt, ou le stylo, que l’on appelle « guide visuel » en lecture rapide, a pour but de diriger la cadence et donc votre vitesse de lecture.

Pour aller plus loin, vous pouvez également vous entraîner à poser votre œil non pas au début de la ligne, mais à partir du deuxième ou troisième mot afin de garder dans votre champ visuel que des mots et non pas les marges, ce qui vous fait encore gagner en vitesse.

Si vous voulez savoir comment on détermine sa vitesse de lecture et plus de détails, je vous renvoie à ma vidéo précédente sur le sujet.

Donc la lecture rapide ça sert à quoi ? Cela vous permet de faire de nets progrès dans votre capacité à lire bien sûr, mais également votre confiance en vous et votre concentration.

Car lire rapidement, cela sous-entend que sortiez de votre zone de confort et que vous vous mettiez à suivre une cadence plus élevée qu’à votre habitude.

Comme vous êtes occupé à essayer de tenir le rythme, vous êtes concentré, et donc votre cerveau n’a pas vraiment le temps de penser à autre chose.

Alors que quand vous lisez de façon confortable, comme à l’accoutumé, vous êtes rapidement en proie à des pensées qui vous sortent de votre concentration.

Mince, c’était quoi le message sur insta déjà ?

Est-ce que j’ai bien pensé à prendre mon rendez-vous chez le dentiste ?

Je n’avais pas un truc à faire pour demain matin ?

Etc.

Donc le premier point est clairement en faveur de la lecture rapide, et si vous êtes du style à revenir sans cesse au début de la phrase ou du paragraphe, vous pouvez déjà être sûr qu’augmenter votre vitesse de lecture ne vous ferait pas de mal.

Donc ça y est c’est plié ?

Tout le monde se met à pratiquer la lecture rapide ?

Ce n’est pas aussi simple !

Pratiquer la lecture rapide : pour et contre

Le gros argument des détracteurs de la lecture rapide, c’est que vous n’avez pas le temps d’assimiler tout ce que vous lisez.

Et force est de constater que cet argument est fort, et qu’il est supporté par la science.

Et sans aller jusqu’à déterrer les bazillions d’études sur le sujet, je suis sûr que si vous avez déjà fait l’expérience de la lecture rapide, vous vous êtes rendu compte que cela défilait vraiment trop vite et que vous aviez oublié l’essentiel quelques minutes après votre lecture.

En d’autres termes, plus vous lisez rapidement, plus vous sacrifiez en compréhension, et en rétention d’informations.

Malgré tout, sachez que la lecture rapide vous fatiguera moins les yeux que votre lecture normale, car en suivant un guide visuel, vos yeux font beaucoup moins de mouvements, surtout si vous utilisez l’astuce de commencer à lire au deuxième ou troisième mot.

Vos yeux font moins d’allers-retours entre les lignes, et à la longue, sont moins fatigués.

Donc, vous pouvez, avec la lecture rapide, lire plus longtemps que votre capacité normale.

Quand je vous avais dit que ce n’est pas simple de choisir !

Alors on fait quoi ? Surtout si ce qu’on a à lire est de type universitaire ou documentaire ?

Cela dépend de vos besoins bien sûr, donc c’est difficile de me prononcer à votre place.

Mais pour vous donner une idée Je vais vous montrer comment je fais sur les livres que j’appelle les livres de non-fiction comme les guides pratiques, ou les livres d’informations.

Je pense qu’il est nécessaire pour chacun d’augmenter sa vitesse de lecture, pour éviter l’ennui, mais que jusqu’à un certain seuil. Au-delà d’une certaine vitesse, le sacrifice à payer en mémorisation est trop important à mon goût.

A titre indicatif, j’estime que lire plus de deux fois plus rapidement que ma vitesse habituelle est contre-productif.

Je lis environ 350 mots minutes en français, ce qui veut dire qu’aller au-delà de 700 me fera trop perdre en mémorisation d’information.

Et si vous ne connaissez pas votre vitesse de lecture, prenez un chronomètre, et calculez combien de mots vous avez lu en une minute.

(les le la les, de etc. comptent pour un mot)

Quant aux romans c’est bien simple, je ne les lis pas en lecture rapide, car je trouve qu’il est essentiel de prendre son temps pour bien s’imprégner de l’ambiance, et du message de l’auteur.

Mais bon, Si vous devez lire un roman que vous n’aimez pas pour l’école par exemple, alors ca vaut le coup de lire un peu plus vite notamment avec ma technique.

Tout d’abord, à chaque fois que je veux lire, je mets mon portable dans une autre pièce. De cette façon, je suis moins tenté d’aller regarder mes notifications, et d’être constamment interrompu, ce qui me ralentit.

C’est tout bête, mais le premier gain de vitesse que vous pouvez faire en lisant, et de très loin, c’est bien ce type d’initiative. J’en parlais déjà un peu dans ma vidéo : comment devenir un bon lecteur.

Ensuite, avant de commencer ma lecture, je vais éplucher le sommaire, et feuilleter le livre en entier, pour bien saisir comment il s’articule. Cela s’appelle le survol.

S’il y a des encadrés ou des diagrammes, je vais prendre un tout petit peu de temps pour les regarder.

En faisant ce survol, je déclenche un phénomène cognitif dans le cerveau qui s’appelle l’amorce.

L’amorce, c’est quand votre cerveau évalue et commence à préparer à l’avance les ressources cognitives qui seront nécessaires à la réalisation d’une tâche.

Pour parler autrement : si je vois que la partie 2 d’un livre est beaucoup plus dense que les autres et possède beaucoup de diagrammes, mon cerveau va faire en sorte de garder son énergie et sa concentration pour cette fameuse deuxième partie.

Il sait qu’il me faudra du temps, aussi, si j’essaie de plier cela en 5 minutes, il va vite m’envoyer un signal en me disant que cette partie va me demander beaucoup d’énergie, même si je n’ai encore rien lu, et que je n’ai fait que survoler.

En gros, l’amorce, c’est un peu la capacité d’anticipation de votre cerveau et c’est à mon avis essentiel pour lire plus rapidement.

Vous savez ainsi à l’avance quelles sont les parties de lecture où vous pourrez faire des pointes de vitesses parce qu’elles sont moins intéressantes, et là où vous devrez ralentir parce que le point développé demande de la concentration.

Cette astuce d’amorce à elle seule me fais gagner énormément de temps, et je ne pourrais plus me passer de survoler les choses avant de commencer.

D’ailleurs pour la petite anecdote, si un jour vous offrez un livre à un auteur qui a l’habitude d’écrire, il y a des chances que la première chose qu’il va faire, c’est survoler le sommaire, puis feuilleter le livre très rapidement, le reposer et vous dire : ce livre est génial (alors qu’il n’en a pas lu un mot)

Ce n’est pas du tout qu’il s’en fout, c’est qu’il a déjà fait une sorte de survol dans sa tête.

Son cerveau a très rapidement trouvé l’idée générale dans votre livre et le sommaire lui a indiqué comment l’idée est développée, et sur quel ton, avec quels arguments. Et s’il trouve le livre génial alors qu’il n’a rien lu et juste feuilleté, c’est tout simplement qu’il aime le cheminement du contenu.

Parenthèse refermée !

Pour en revenir à la lecture rapide à proprement parler : Le survol va vous aider si vous avez des contenus universitaires ou des textes avec des questions à la fin.

En survolant, votre cerveau amorcera les endroits du texte ou du livre où les réponses se trouvent. C’est donc très utile et accélère grandement votre première lecture.

Aspect plus pratique de lecture rapide maintenant :

Je ne pourrais plus me passer de lire des textes sans un stylo ou sans mon doigt. Je sais qu’à l’école on nous interdit de le faire, mais c’est pourtant bien avec ce fameux guide visuel que vous allez pouvoir augmenter votre vitesse de lecture.

Enfin, en ce qui concerne pratiquer la lecture rapide, vous avez deux options :

  • Soit vous optez pour la solution rapide mais pas durable (par exemple la lecture rapide des méthodes qui vous promettent de lire une page par secondes et autres trucs tape à l’œil)
  • Soit vous optez pour la solution longue mais durable à vie : l’augmentation naturelle de votre vitesse de lecture.

Car lorsque vous vous entraînez à lire régulièrement, ce qui va se passer, c’est que votre cerveau va devenir beaucoup plus fort en reconnaissance des mots, et vous allez naturellement devenir de plus en plus rapide.

C’est d’ailleurs grâce à cela que j’ai réalisé mon défi un livre par semaine dont vous pourrez trouver toutes mes lectures ici.

Quelqu’un qui va utiliser une méthode de lecture rapide juste parce qu’il a des livres à lire pour une certaine date, cela va lui demander des efforts et en plus, une fois terminé, sa vitesse de lecture redescendra à son niveau d’avant.

Et à chaque fois qu’il voudra faire de la lecture rapide, il devra se forcer et utiliser beaucoup d’énergie pour maintenir le rythme.

Donc pratiquer la lecture rapide ou pas, il y a du pour et du contre. Tout dépend de vos besoins et des bénéfices que vous voulez en retirer.

En revanche, ce dont je suis persuadé, c’est que c’est en terminant les livres qu’on lit qu’on devient plus confiant, qu’on se réconcilie avec la lecture et qu’on devient tout naturellement un lecteur rapide.

Allez salut !

sing-post-cta-potion-de-vie

2 Commentaires

  • Je suis comme toi, je réserve la lecture rapide pour les livres d’informations (dev perso, marketing, biographies, etc.) et je lis de manière “normale” pour les romans.

    Ce que la lecture a eu de plus gros à m’offrir c’est :

    – du temps ;
    – du temps ;
    – du temps ;

    Oui En fait, j’ai plus de temps pour prendre des notes de lecture, pour assimiler l’information et, bien évidement, plus de temps pour faire autre chose !

    Surtout, depuis que je pratique la lecture rapide, je lis beaucoup plus de livres

  • Salut monsieur Yves , je viens de lire ton article et comme d’habitude, il est très instructif.

    Pour ma part, je pratique la lecture rapide pour les textes scolaires, les livres de développement personnel et autres livres de non fictions.

    J’avais pour habitude de lire tous mes livres à la manière scolaire. Puisque ma vitesse de lecture normale est d’environ 412 mots/min. Du coup, je ne voyais pas l’importance lire plus vite.

    Cependant, quand je suis arrivé en fac, il y a eu plus de livres que je devais lire.
    Et… Je me suis intéressé au développement personnel.
    Du coup, j’avais toujours une montagne de livres sur mon bureau. Et quand je me décidais à lire, c’était pour oublier le lendemain. Et faire 3 h sur un ouvrage (surtout scolaire).

    Je suis donc allé chercher sur le web les techniques pour lire vite et j’ai failli tomber dans le piège.
    En effet, la majorité des techniques que l’on donne se focalisent sur la vitesse en dépit de la compréhension et de la mémorisation.
    Mais à force de tester, j’ai pu développer des techniques qui permettent non seulement de lire vite, mais en plus de retenir ce que l’on lit.
    J’ai constaté que la lecture rapide ce n’est pas seulement lire de plus en plus vite et affoler le cerveau avec une masse d’information.
    Pour moi, il y a trois phases :
    -la préparation : lecture du paratexte (titre, sommaire, glossaire, index …) et détermination des objectifs de lecture. Sous forme de questions.
    Personnellement, cela apprête mon cerveau à accueillir l’information. Je me mets dans le contexte du livre. De cette manière, j’évite les retours inutiles dans une phrase.
    De plus, les objectifs de lecture m’aident à booster ma concentration.
    – La sélection et la lecture
    Ici, il s’agit de sélectionner les parties que l’on va lire.
    La première sélection est celle des chapitres, puis celle des paragraphes à lire.
    Pour cela, j’utilise le survol, la lecture déstructurée. Je repère les grandes articulations du texte, les schémas, les graphes…
    De cette manière, lors de la lecture analytique et de la prise de note, je sais où concentrer mon énergie et quelle partie sauter.
    -La prise de notes.
    Pour moi, il s’agit de noter les réponses aux questions que je me suis posé au début. J’utilise la méthode Cornel que j’ai découverte sur ta chaîne YouTube.
    Excellente méthode. J’ai maintenant des notes sexy que mes camarades aiment lire lors de nos révisions en groupe.

    Bref, grâce à cette méthode, je peux facilement lire 400 pages en 2 h et retenir l’essentiel. J’ai même pu sauver mon exposé avec cette méthode.
    Dit moi ce que tu en penses .

    Je serais ravi d’apporter ma contribution sur ton blog à travers un article invité sur les idées reçu à propos de la lecture rapide.
    J’ai récemment ouvert un blog sur la lecture rapide. Dans le but d’aider les gens non seulement à lire plus vite, mais en plus à comprendre et retenir ce qu’ils ont lue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.