Créativité

Comment améliorer ses compétences en mathématiques tout en s’amusant ?

améliorer ses compétences
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Les mathématiques, c’est une passion pour certains et un calvaire pour d’autres. Pourtant, c’est une réalité, il est essentiel d’être capable de réaliser quelques calculs plus ou moins simples pour réussir certaines actions de notre vie quotidienne. Calculer une promotion lors des soldes, connaître le montant que l’on doit à des proches après des achats groupés ou encore, plus simplement, réaliser quelques calculs dans le cadre de votre emploi ou aider votre enfant à faire ses devoirs, toutes ces situations prouvent bien qu’il est impératif d’avoir quelques notions en mathématiques dans la vie de tous les jours.

Si vous avez le choix entre la technique 20 h ou 10 000 heures pour apprendre rapidement cette compétence, vous avez surtout le droit d’apprendre en vous amusant. Et ça tombe bien, quelques activités permettent de concilier maths et moments de détente !

améliorer ses compétences

Les maths, un enfer ou un jeu pour vous ?
Photo par Pixapopz, CC0

Le sudoku

Le Sudoku, à savoir une désormais célèbre grille de jeux mathématiques, passionne les Français depuis une quinzaine d’années. Si vous faites partie des rares personnes qui ne connaissent pas encore cette activité, voici un rappel : vous avez face à vous une grille 9×9, avec des sous-carrés 3×3. Certaines cases comportent des chiffres tandis que d’autres sont vides. À vous de trouver les chiffres manquants, en vous assurant que chaque chiffre n’apparait qu’une seule fois dans chaque sous-carré, chaque ligne et chaque colonne de la grille. Pour beaucoup, le Sudoku, qui existe depuis bien plus longtemps qu’on ne le pense, constitue une alternative intéressante aux mots croisés pour s’occuper tout en stimulant notre esprit lors d’un moment de pause.

Ce type d’activité a l’avantage de vous faire réfléchir sans pour autant vous mettre trop de pression sur les épaules, d’autant plus que différents niveaux existent. Enfin,  il y a toujours la satisfaction de terminer une grille, exactement comme aux mots croisés. Essayer le Sudoku, c’est (très) souvent l’adopter !

Le poker

Si vous aimez les jeux de cartes, bonne nouvelle, vous pouvez en abuser pour améliorer votre rapport aux chiffres et au calcul. Et c’est particulièrement vrai pour un type de jeu : le poker. Au-delà de renforcer le mental des joueurs en les faisant travailler sur leur capacité à se concentrer et sur la maîtrise de leurs émotions notamment, le poker est une très bonne activité pour ceux qui cherchent à améliorer leurs compétences en mathématiques. Tous les joueurs vous le diront, ils se servent des maths pour dominer les tables de jeu. En effet, ce jeu de cartes repose essentiellement sur un principe de cotes et de probabilités : il n’y a pas que le hasard dans le poker, bien au contraire !

Alors si vous voulez avoir une chance de gagner, mieux vaut savoir calculer ! Et si le poker ne vous intéresse pas, sachez-le, d’autres jeux de cartes disposent des mêmes atouts. La plupart des jeux de ce type fonctionne en effet sur les notions d’observation et de probabilités, donc cela fait (presque) toujours travailler vos méninges !

Cuisiner vous aide à mieux calculer !

Cuisiner vous aide à mieux calculer !

Photo par Daria-Yakovleva, CC0

La cuisine

Allier gourmandise et mathématiques, c’est possible ! Eh oui, pour réussir une recette, il faut être capable de mesurer précisément des quantités, de compter et, souvent, de faire des conversions. Passer de millilitres en centilitres ou encore de grammes en millilitres sont des actions très familières pour bien des cuisiniers amateurs ou professionnels. Tout cela sans compter sur le fait qu’il faut parfois faire des multiplications ou des divisions  si vous choisissez d’adapter une recette conçue initialement pour 4 personnes pour 2 ou, à l’inverse, pour 6 ou 8 ! Bref, la cuisine, ce n’est pas toujours du gâteau, mais c’est toujours intéressant et bon pour le moral comme pour les papilles et pour le cerveau !

Le bricolage

Si vous ne maîtrisez pas bien les chiffres, le bricolage ne risque pas d’être une activité qui vous convient. Mais si vous voulez justement apprendre à être plus à l’aise avec les mesures en tout genre, c’est justement vers ce type d’activité qu’il faut vous tourner ! Et, visiblement, c’est d’ailleurs ce que font de plus en plus de Français, qui se découvrent une réelle passion pour le bricolage ces derniers mois. Que vous cherchiez à tapisser un mur, à construire une table ou encore à réaliser un abri de jardin, vous êtes obligé de réaliser certains calculs pour vous assurer que votre réalisation sera précise, propre et nette. Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir affaire à une tapisserie aux détails mal coordonnés, à une table bancale ou encore à un abri de jardin aux proportions complètement inégales.

À éviter autant que possible, n’est-ce pas ? Alors, mettez-vous aux mathématiques, au moins pour assurer le bon état de votre environnement ! Et en plus, au final, dans le cas où tout se passe bien, vous avez l’avantage et la satisfaction de voir le bon résultat de vos calculs et de vos mesures au quotidien en posant les yeux sur votre réalisation, quelle qu’elle soit. De quoi booster votre confiance en vous !

sing-post-cta-potion-de-vie

1 commentaire

  • Bonsoir monsieur Yves. Je viens de lire votre article. Toutes ces activités ne développent les compétences en mathématiques particulièrement. Mais plutôt la logique en général. De plus toutes ces activités ne permettent pas d’avoir un niveau d’abstraction nécessaire pour comprendre l’essence même des mathématiques.
    Je fais physique à l’université je suis bien placé pour savoir que la maths n’est pas qu’une histoire de calculs arithmétiques de base ou de probalités bayesiennes.
    C’est un état d’esprit qui se développe et tout un art qui doit être compris.
    Et pour comprendre les maths vraiment, il faut le faire profondément.
    Mais toutes ces tâches sont excellentes pour comprendre les principes de bases et les raisonnement sous jacents. Si quelqu’un veut approfondir, il devra maître la main à la pâte et faire vraiment de la maths.

    Mon conseil pour apprécier l’art du raisonnement abstrait est de faire un projet que vous aimez, qui vous intéresse et qui inclus les mathématiques.

    Avant, je détestait vraiment les mathématiques. Mais après un projet sur la programmation informatique, j’ai compris comment on raisonne et c’est devenu l’une de mes matières préférés.
    Au plaisir de voir votre prochain article monsieur Yves

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.