Confiance en soi Créativité

Comment avoir de la chance ?

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Comment avoir de la chance ?

Est-ce que vous vous considérez comme quelqu’un de chanceux ?

Un peu, beaucoup, pas du tout ?

Dans cet article, vous allez découvrir comment fonctionne la chance, et comment la favoriser. Je vous partagerais également un outil qui va vous surprendre et qui augmentera votre capital chance.

Si si !

C’est parti !

Avoir de la chance ?

En matière de chance, vous avez les deux opposés. Les extrêmes poissards d’un côté, qui cumulent tous les accidents de la vie imaginables, et qui semblent maudits quelles que soient leurs décisions, et les ultra-chanceux de l’autre.

Prenons par exemple cet habitant de Caroline du sud, qui au début de juillet joue au loto, comme tant d’autres américains.

Ce jour-là, il est en veine. Il gagne 40 000$. Plutôt pas mal, mais il est loin d’être le seul.

Sauf qu’il rejoue quelques jours plus tard, et remporte cette fois la somme de 2 millions de dollars. Gagner deux fois de suite au loto et en plus dans le même mois, on peut alors parler de chance.

Un cas isolé ?

J’ai fais des recherches et en réalité, pas tant que cela. Même si statistiquement la chance de gagner deux fois au loto est infime, vous parvenez à trouver quand même régulièrement quelques exemples partout dans le monde.

Certains facteurs favoriseraient-ils la chance ?

C’est ce qu’a voulu savoir Christophe Haag dans son livre : Provoque ta chance !

Et sans vous transformer en gagnant de loto du jour au lendemain, il a quand même découvert que certaines choses augmentent considérablement votre chance en général.

Le conditionnement agit sur votre capacité à avoir de la chance

Si vous êtes comme moi, vous ne vous estimez pas spécialement chanceux, et vous ne voyez pas bien pourquoi cela changerait.

Et bien sachez que ce conditionnement influe justement sur votre niveau de chance !

La chance c’est quoi ?

Ce sont des opportunités extraordinaires qui se manifestent tout à fait par hasard.

Si vous savez les saisir, alors vous deviendrez chanceux.

C’est à la fois simple à comprendre…. Mais pas facile à réaliser.

Car comme vous vous en doutez, quand elles arrivent, ces opportunités ne se baladent pas devant vous avec un écriteau marqué « opportunité de chance ici, cueillez moi ! »

Elles arrivent toujours de façon indirecte, et nécessitent une action de votre part.

Et c’est là la principale différence entre les chanceux, et les autres.

Les chanceux vivent chaque situation inhabituelle comme une opportunité possible. Et ils vont donc accueillir ce qui sort de l’ordinaire les bras ouverts.

La plupart des gens ne font pas ça.

Si vous êtes comme la majorité en effet, tout ce qui est imprévu est plutôt synonyme d’angoisse et d’inconfort.

Après tout, vous avez mis des mois, voire des années à vous créer un confort, une routine, de telle sorte à ce que vous savez à peu près à quoi ressemble chaque jour.

Si un imprévu se manifeste, votre but est de l’ignorer ou de le contourner rapidement pour retourner à votre routine bien confortable pour votre cerveau.

Ne vous en voulez pas, c’est tout à fait normal ! Votre cerveau aime créer son confort, et la sécurité était un besoin primaire il y a des dizaines de milliers d’années.

Aujourd’hui, votre cerveau a gardé ce réflexe de confort et de moindre effort. Il aime tout maîtriser et c’est pour cela, que vous avez un certain contrôle sur votre vie, même si elle ne vous satisfait pas entièrement.

Le problème, c’est que ce confort et cette sécurité exclut systématiquement l’entrée de ces fameuses opportunités déguisées.

Et même si elles survenaient, vous auriez du mal à les saisir, car elles seraient synonymes de dangers ou d’inconfort pour votre cerveau.

Le premier facteur que vous devez donc considérer si vous voulez avoir plus de chance dans votre vie est donc celui du lâcher prise et de l’acceptation de l’imprévu comme quelque chose qui peut être positif.

Et cela tombe bien car à la fin de la vidéo j’aurai un outil à vous proposer qui se rapproche énormément d’un jeu et d’un défi qui devrait vous plaire.

Il existe également d’autres facteurs pour avoir de la chance.

Résilience + créativité = chance

Le deuxième, c’est un mélange de résilience et de créativité.

Je m’explique :

Lorsqu’une épreuve, un obstacle, un coup du sort survient, et que vous ne savez pas comment vous en sortir, comment réagissez-vous ?

La plupart des gens maudissent leur infortune, se victimisent ou cherchent encore une fois à fuir, pour tout oublier de cette journée.

Vous serez surpris de constater que ce n’est pas ce que font les gens chanceux.

Ils font exactement l’inverse.

Ils vont plonger dans une espèce d’auto-dérision et rire de la situation, alors qu’elle est désespérée.

Lors d’une opération militaire secrète, les forces spéciales américaines tentèrent de s’échapper d’un territoire hostile à bord d’un petit avion subtilisé à un baron de la drogue local.

Tout se passait bien jusqu’à ce que l’un des deux moteurs de l’avion se mettent à griller en plein territoire ennemi.

Pas de chance.

Mais évidemment cela s’est envenimé.

Quelques instants plus tard, le moteur de secours de l’appareil se met aussi à griller.

La scoumoune totale.

L’avion était ainsi destiné à s’écraser.

C’est alors qu’au lieu de paniquer, les forces spéciales se sont mis à rire de leur malchance. La situation était tellement poissarde qu’ils s’imaginaient déjà avec les gros titres :

« Des forces spéciales périssent dans le crash d’un avion d’un baron de la drogue. »

Ce moment de détente a permis au cerveau du pilote de se défocaliser un instant du danger. Ce qui a laissé un peu de liberté à la partie plus créative de son cerveau de partir dans tous les sens.

Et à un moment, une solution contre-intuitive fit son apparition :

Celle de faire demi-tour et de tenter de se poser directement dans la luxueuse propriété du baron local.

Cette initiative fut heureuse et peu de gens l’auraient prise. Par chance, le domaine était vide, car tous les hommes armés étaient justement en train de partir à la recherche de l’avion manquant…

Là encore, ce cas n’est pas isolé.

Anette Herfkens, seule survivante d’un crash d’avion raconte qu’alors qu’elle avait les deux jambes brisées, et qu’elle était perdue au beau milieu de la jungle, c’est tout simplement son auto-dérision qui lui a permis de prendre les bonnes décisions pour se protéger dans un premier temps, puis survivre.

Dans sa situation, il aurait été très facile de baisser les bras et de se laisser mourir, ou de simplement ramper dans une direction en espérant ironiquement… un coup de chance.

Maintenant, au début de la vidéo je vous parlais d’un outil génial pour générer plus de chance dans votre vie.

L’outil pour provoquer la chance au quotidien

Est-ce possible ?

Oui ! et c’est un outil qu’utilise justement Christophe Haag.

Prenez votre agenda.

Et entourez au hasard 52 dates. Week-ends, jour de semaines, jours fériés, peu importe.

52 dates au hasard, cela vous en fait donc une par semaine.

Je vous ai préparé un fichier tout prêt à imprimer dans la description avec l’accès à la mind map de la vidéo, je vous encourage à le télécharger si vous n’avez pas d’agenda papier sous la main.

Cet agenda doit être accroché quelque part avec les dates entourées.

La règle du jeu est la suivante :

Durant toute la journée sur chacune de vos dates choisies, vous vous engagez à accepter tout ce qui se présente à vous, comme s’il s’agissait d’une opportunité.

En gros, vous dites oui à tout ou presque, et vous voyez où cela vous mène.

C’est comme un défi « Yes Man », mais sur 52 jours que vous aurez décidé au hasard.

Vous pouvez d’ailleurs les baptiser « jours de la chance » !

De cette façon, avec cette règle du jeu, votre cerveau est obligé de laisser la place aux fameuses situations imprévues qui peuvent donner lieu à des opportunités déguisées.

Vous acceptez l’imprévu au lieu de le fuir.

Comme il s’agit de dates prises au hasard, ce n’est pas contraignant pour votre cerveau.

Si vous faisiez cela tous les jours, votre cerveau en aurait vite marre, et l’aspect jeu s’effacerait au profit d’un défi qui certes vous apporterait quelque chose, mais que vous ne ferez qu’une fois dans votre vie.

Deuxième règle du jeu :

Si dans l’une des dates choisies vous vivez des situations particulièrement malchanceuses, alors, plutôt que de les maudire ou de les subir, lâchez complètement prise et tentez l’auto-dérision, pour voir où cela vous mène.

Qui sait ? Vous allez peut-être complètement renverser la situation et devenir quelqu’un de beaucoup plus chanceux ?

Vous avez vos 52 jours de la chance pour cela !

1 commentaire

  • Un article intéressant, c’est vrai qu’il est toujours bon de rappeler aux gens que le lâcher prise à de bonne vertu dans cette vie ou l’on souhaite tout maîtriser.

    La chance souri au audacieux et à ceux qui sont prêt à sortir de leur zone de confort.

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.