Confiance en soi

Les extraordinaires TF1 : mes retours

les extraordinaires tf1 dechavanne
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Je m’appelle Jean-Yves Ponce et j’ai participé à l’émission « les extraordinaires TF1″dans l’épreuve dites des « empreintes digitales ». Si vous ne me connaissez pas, je suis l’auteur de Potiondevie.fr que vous lisez actuellement ainsi que du livre « Napoléon joue de la cornemuse dans un bus » qui compile l’ensemble des techniques que j’utilise au quotidien.

D’habitude je partage des techniques pour mémoriser plus vite, mais vous l’aurez compris, cet article est un peu spécial (et très long, vous êtes prévenu), puisqu’il relate mon expérience de cette émission, ainsi que quelques réflexions.

Cette aventure restera extraordinaire (c’est le mot) à mes yeux. Très intense en émotions, en rencontres, en stress, en doutes, mais aussi en joie et soulagement. En revanche, l’épreuve que j’ai réalisé sur scène n’est pas « extraordinaire », elle est impressionnante à regarder, il y a une petite nuance. N’importe quel lecteur assidu de mon bouquin pourrait faire la même chose avec de l’expérience, du travail, et l’envie d’y arriver. Evidemment, ce n’est pas évident non plus hein, on parle d’empreintes digitales qui sont faciles à confondre entre elles.

Je vais venir à la technique un peu plus bas, mais j’aimerai d’abord revenir sur quelques points de cette aventure.

Les équipes de TF1 se sont déplacées jusque dans mon lieu de travail pour tourner un portrait de 2 minutes 30

  • Pourquoi j’ai participé à l’émission : les extraordinaires TF1

Déjà parce que je suis joueur, mais pas seulement. Promouvoir l’art de la mémoire sur la plus grande chaîne de France, m’a travaillé pendant des mois. J’ai pris pas mal d’avis, j’ai beaucoup hésité, j’ai même failli abandonner plusieurs fois. Je savais que TF1 n’allait pas mettre en avant le côté technique, mais plutôt le côté « divertissement ». Je trouve qu’avec le recul, ce fut la bonne décision et que j’aurai vraiment été con de refuser. En France, on est clairement à la traîne du côté de la mémorisation et de ses techniques, alors si les Extraordinaires TF1 peuvent permettre de mettre le projecteur sur la mémorisation, même 10 secondes, alors ce sera une grande avancée.

Ensuite, c’est à moi d’utiliser chaque temps de parole ou d’écrit qui me sera donné pour vous dire que ce qui est extraordinaire c’est votre mémoire. Même si vous n’avez aucune confiance en elle, je vous garantis que vous pouvez faire des choses vraiment hallucinantes avec. Vous vous souvenez de David dans mon portrait ? Je lui ai fait mémoriser une salle d’expo entière par exemple, et il ne connaissait aucune technique.

Avec David : mon pote de toujours !

  • Mes impressions sur les invités, l’équipe et les animateurs des Extraordinaires du 22 janvier 2016

J’étais dans les loges. Je vais aux toilettes. J’y croise un homme qui porte une oreillette. Je lui demande s’il est candidat lui aussi. Il me regarde, et me répond que non, il est « témoin ». Je me dis que ce doit être le huissier de justice. En fait, il s’agissait de Gil Alma, de « mes chers voisins » ! Avec sa barbe, je ne l’avais pas reconnu. Je ne connaissais pas Ariane Brodier et je n’ai pas eu affaire à elle  car elle a dû partir plus tôt pour donner une représentation.

Titoff est un mec super. Sa bonne humeur est très communicative, il dégage beaucoup de bienveillance et s’est montré génial avec Gwenn, un des candidats plus jeune. D’une manière générale, je regrette de ne pas avoir pu échanger un peu plus avec les invités. Ceci dit, avec la longueur du tournage, je comprends tout à fait. Dommage, le montage fait qu’on le voit me couper la parole sans plus d’explications.

Titoff avec Gwenn et Maëline, la soeur de Gwenn dans les loges (Les extraordinaires TF1)

Marine Lorphelin était très cool. Comme beaucoup d’étudiantes en médecine sur Potiondevie, la charge de travail l’inquiétait un peu. On a eu le temps de parler longtemps vu qu’elle présentait mon épreuve. On est resté une heure à attendre pour un duplex de 2 minutes qui finalement a été coupé à 30 secondes à peine. Je lui ai donc dit ce que je faisais dans la vie, je lui ai donné l’adresse du blog, on ne sait jamais si un jour elle repasse dans le coin 🙂

Les extraordinaires TF1 : avec Marine Lorphelin, miss France 2013

Christophe Dechavanne était tel que je me l’imaginais : énergique, avec beaucoup de métier, et assez spontané. Il s’est montré assez taquin avec les candidats, et les déconcentrait parfois en faisant le guignol, mais rien d’exaspérant en ce qui me concernait, et puis c’est son métier. De toute façon, j’étais trop dans mon épreuve. Lorsqu’il m’a interrogé, il était 22h30 et le tournage avait duré déjà longtemps, et je suis passé en dernier. Je ne l’ai pas trouvé méchant, mais je regrette qu’il n’ait pas passé plus de temps avec les candidats.

Les extraordinaires TF1 : Gil Alma se demande comment je fais et Dechavanne me félicite

Idriss Aberkane, le scientifique qui présentait nos passages est l’une de mes rencontres les plus stimulantes intellectuellement de 2015. Quelqu’un de brillant, aux dons d’orateur exceptionnels. Je pourrais parler des centaines d’heures avec lui, d’autant qu’on partage d’autres passions que la mémoire en commun. Il n’était pas présent sur le plateau ce jour-là, toutes ses interventions ont été tournées séparément du tournage

  • Et les autres candidats alors ?

Je me suis très vite lié d’amitié avec Guillaume, Julie, Boris et Gwenn, ainsi que Ludwig de l’émission précédente !. Vous vous faites rapidement des copains quand vous êtes ensemble dans la même « galère ». Malheureusement, je n’ai pu échanger avec les autres candidats. Je pense aussi que certains préféraient s’isoler, tout simplement. Boris était le plus stressé, mais ce qu’il faisait était vraiment hallucinant. D’ailleurs, je vais l’interviewer sur Potion de Vie, vous en saurez plus 🙂 Julie m’a reconnu car elle suivait le blog.

« Mais t’es pas Jean-Yves Ponce de Potion de Vie toi ? » Heu si si ! Guillaume est un entrepreneur jeune et dynamique. Ce qu’il fait est vraiment génial. Gwenn et sa soeur ont beaucoup de talent. J’espère vraiment que tous concrétiseront leurs projets. Je ne connais pas l’ambiance des autres émissions tournées, mais en tout cas la nôtre était vraiment très bonne. J’ai également rencontré Manon, très gentille, qui sera peut-être une future candidate ! Pas pu parler avec Steeve (qui a rapidement fait bande à part) et Charlie (je compatissais pour lui car la production l’a fait rester torse nu une bonne partie du tournage alors qu’il ne faisait pas spécialement chaud !)

les extraordinaires TF1 : avec Boris et Julie, deux autres candidats surdoués qui sont devenus des amis ! 

  • Mon avis sur l’émission : les extraordinaires TF1

J’aurai préféré que l’angle de l’émission soit plus tournée vers le « cerveau extraordinaire » en général et non vers celui  d’individus en particulier, comme il me semble que c’est un peu plus le cas dans les versions étrangères de l’émission, ne serait-ce que dans son intitulé. Cela fait 5 ans que je clame sur le blog que n’importe qui peut faire comme moi. Un exemple parmi d’autres. Je suis content que TF1 ait retenu le côté « joueur » et n’ait pas essayé de me faire passer pour un autiste ou un mutant. Je m’en sors bien, et je trouve que mon portait a été très bien réalisé.

Concernant le fait de démontrer ce que peut faire la mémoire, c’est loin d’être mon premier défi mémoire. Vous en avez plein ma chaine Youtube… Mais bon, c’est vrai que les extraordinaires TF1, c’était quand même un niveau au-dessus !

C’était donc une expérience extraordinaire (là c’est le mot, pour le coup !), qui m’a donné des sueurs froides pendant longtemps.  Et comme tout ce qui fait peur, vous ressortez vraiment galvanisé de l’avoir fait, donc si j’en ai l’occasion je retenterai de relever d’autres défis. J’ai déjà des idées pour des défis encore plus impressionnants ! (Avis aux chaînes TV !)

Je sais également que ce type d’émissions va générer tout un tas de réactions, que des « amis » vont refaire surface (ca a déjà commencé d’ailleurs), que des gens vont me détester sans me connaître (ca aussi ca a commencé), que d’autres vont aimer ce que je fais à un point peut-être supérieur à la normale, que pour d’autres ce sera l’inverse. Franchement peu importe, car je resterai silencieux. Ca ne m’empêchera pas de dormir, de vous proposer des techniques et de continuer l’aventure Potion de Vie pour l’emmener encore plus haut, avec vous j’espère ? 😉

Les extraordinaires TF1 : Idriss Aberkane présente mon épreuve. Idriss est vraiment brillant, avec des dons d’orateurs impressionnants, et qui est également devenu un ami depuis le tournage

Côté montage, je regrette vraiment le tranchage en règle de pas mal d’interventions, de moments qui auraient vraiment donné du dynamisme à l’émission. Il y avait beaucoup d’incohérences et de passages coupés. Mon premier duplex a été grossièrement coupé par exemple. Il devait durer 2 minutes, il n’a duré que 30 secondes. Dommage je disais des trucs marrants à Marine Lorphelin. En revanche, ils ont gardé mes bafouillements du début, etc. Titoff me coupe la parole lors de ma présentation, et TF1 n’a pas diffusé ma réponse, dommage, je donnais des éléments intéressants pour bien mémoriser.

Normalement je restitue 6 empreintes digitales, ils n’en ont diffusé que 3. Toutes ces coupures ont eu pour but, vous allez rire, de raccourcir l’émission pour insérer une 3e coupure publicitaire juste avant mon passage !

Les extraordinaires TF1 : pendant la remise du trophée.

 

  • Comment j’ai vécu mon passage

En attendant mon tour, à un moment je pose la tablette. Je ne veux plus mémoriser ces empreintes. Il arrive un moment où vous les connaissez ou vous ne les connaissez pas. Du temps en plus ne vous aidera pas. Il y en avait 4 en particulier qui me posaient encore problème, mais je commençais à saturer. Marine Lorphelin en me voyant faire semblait inquiète. « T’es sûr que tu veux pas réviser encore ? » Non.

Les Extraordinaires TF1 : à la recherche des empreintes digitales

Je fais le tour, je reste avec les autres candidats, je plaisante avec eux, je fais des blagues. Ils sont tous passés. Plus qu’un, et ce sera à moi. Julie et Boris me disent que j’ai l’air détendu. A l’intérieur je suis stressé et j’ai hâte que ca commence, et je fais tellement les cent pas que je commence à prendre des crampes !

Il est tard, tout le monde est fatigué et des gens du public commencent à partir. Ca va être à moi. Ils diffusent mon portrait. C’est la première fois que je le vois depuis que l’équipe était venue le tourner à Saint-Etienne. Après l’émission je n’ai eu absolument aucun souvenir des images, alors qu’il passait devant moi. Trop concentré. Je rentre, le public est derrière moi. Dechavanne m’accueille.

Titoff et Gil Alma ont les yeux qui brillent de fatigue, les miens sont explosés et ça se voit. Dechavanne m’expédie un peu sur les questions et la présentation, puis il m’invite prendre place dans le fameux fauteuil. Les murs d’empreintes sont disposés. Je recherche où se trouvent les 3 empreintes plus faciles (voir technique plus bas). Je les retrouve mais j’ai un doute. Je sais déjà que je risque de me lever du fauteuil pour m’approcher et voir les empreintes de plus près, ce que je vais devoir faire pour certaines.

Les extraordinaires TF1 : le fauteuil ! Ca fait bizarre de se retrouver là ! 

Les premières se passent bien mais BON SANG ce que cette barre d’énergie qui monte pour vérifier la correspondance est STRESSANTE !

Gil Alma choisit une des trois empreintes faciles, je lui dit qu’il devrait changer car elle est trop facile. Il me regarde amusé. Je ne sais pas s’il va maintenir son choix ou s’il va changer. Peu importe, je suis en confiance maintenant. De toute façon Dechavanne l’interrompt : « ah puisqu’il fait son malin, c’est moi qui vais choisir ! » . Cette séquence a été coupée au montage. On n’entend que Dechavanne qui me dit : « ah ca n’a pas l’air trop facile« .

les extraordinaires TF1 : le moment le plus stressant (et ça se voit !)

Puis, pour finir, il me fait faire l’exercice inverse. Ce n’était pas une surprise, j’avais dit à la directrice de l’émission qu’éventuellement j’étais capable de le faire. Dechavanne a aimé l’idée. Il demande à Gil Alma de choisir. Il dit : « Lydie ». Je passe toutes les empreintes en revue. Coup de panique, j’ai presque fini de passer les murs en revue et je ne la vois pas ! (cette scène aussi a été abrégée). Puis, l’avant-dernière me fait tilt. Ouf !

Les extraordinaires TF1 : enfin je pense retrouver l’empreinte de Lydie !

Je reviens en coulisses, les autres candidats, et l’équipe technique me félicitent. Ca fait chaud au coeur. Je sais à ce moment que je me suis fait des amis, et je sais que j’ai peut être réalisé quelque chose de gros. On a été embarqués pendant des heures dans la même aventure et maintenant ça se termine ! Photo de groupe, annonce du vainqueur : Boris. c’est largement mérité tant c’est hallucinant ce qu’il fait. Quand en coulisse je l’ai vu faire des puissances de tête, je savais que le public allait vraiment apprécier, c’est vraiment impressionnant !

Le lendemain retour au travail ! Je pars de Paris à 6h du mat, pour attaquer le boulot à 9h ! Pas le temps de passer à la maison.

Fin de l’aventure. Interdiction de parler de l’émission, des invités, du gagnant. J’ai signé un beau document de confidentialité qui m’attendait dès mon arrivée ! Les extraordinaires TF1, première émission a été diffusée le 20 novembre 2015.

Les extraordinaires TF1 : ca va nettement mieux quand la barre est verte !

Bon et maintenant, la technique exacte !

La technique pour mémoriser les empreintes digitales

Elles étaient au nombre de 50 et appartenaient à 50 figurants. J’avais le prénom, le visage et l’empreinte digitale exacte à mémoriser. Il était interdit de donner des noms de famille sur scène, même fictifs, mais cela ne m’aurait pas dérangé. De toute façon, ils ont coupé tous les passages où ils m’interrogeaient sur les visages…

Chaque empreinte m’était présentée sur une tablette, de façon visible, avec la photo et le prénom de son propriétaire à côté.

  • Etape 1 : je me suis servi des associations mentales pour relier chaque prénom a une image. J’ai utilisé une technique basique pour le faire.
  • Etape 2 : mémoriser le visage. J’ai utilisé cette technique.
  • Etape 3 : mémoriser l’empreinte digitale. Là c’est plus difficile évidemment. Vous devez associer le dessin de l’empreinte à une image également, mais le problème, c’est que toutes se ressemblent énormément. J’avais donc demandé à ce que la résolution des empreintes soit suffisante pour que je puisse m’accrocher au plus insignifiant détail et en faire ma « clé d’accès » pour retrouver l’empreinte.

En plein effort (et en plein doute car il est très facile de confondre les empreintes)

Parmi les empreintes, 3 étaient plus faciles que les autres :

C’était les seules qui étaient en forme de cercles concentriques. Un peu comme si vous jetiez un caillou dans l’eau, cela faisait le même dessin. Sauf qu’une était penchée à droite, une à gauche, et la dernière était plus épaisse. Ces 3 empreintes étaient plus faciles à mon sens. D’ailleurs quand Gil Alma en choisit une, je l’interrompt en lui disant d’en choisir une plus difficile (coupé au montage, dommage)

Pour les 47 autres, parfois je vois un tableau, parfois, c’est le vent du nord, parfois c’est le vent du sud, parfois je vois une tête, un tableau : « le Cri » d’Edvard Munch ou « La nuit étoilée » de Van Gogh…

[av_one_half first]

[/av_one_half] [av_one_half]

[/av_one_half]

Les extraordinaires TF1 : J’ai relié le dessin de certaines empreintes à des tableaux de Maître

Certaines étaient très difficiles car elles tenaient à peu de choses de différence. J’ai relié pas mal d’empreintes à des moments de ma vie plus qu’à des images. Une des empreintes m’évoquait quand je me baignais dans une chute d’eau en Savoie, une autre était reliée au trou qu’on avait creusé dans une forêt avec une bande de copains. La bande de cette histoire d’ailleurs.

  • Etape 4 : prendre toutes les associations et les relier entre elles pour former une histoire bizarre unique. Cela me donnait des histoires du style :

« Eric Cantona avec un gros nez rouge se débat dans une clôture barbelée »

Eric Cantona pour me rappeler le prénom d’Eric, le gros nez rouge parce que c’était le détail qui m’avait marqué sur le visage, et la clôture était l’image que j’avais associée à l’empreinte. De cette façon j’étais capable de ressortir qui était le propriétaire de l’empreinte, et bien sûr de faire le chemin inverse.

Comme vous le voyez, la technique est simple en apparence. La qualité première qu’elle demande est le lâcher-prise pour trouver rapidement des images. Parfois, il faut choisir la première chose qui vient en tête et s’y tenir. Parfois il faut revenir plein de fois sur une empreinte pour affiner l’image, ajouter plein de détails pour  ne pas la confondre avec une autre. Ce n’est pas non plus pour débutant, on ne va pas se mentir. Il faut avoir associé des dizaines de milliers de mots clés, d’images et concepts pour faire la même chose sur quelque chose d’aussi abstrait qu’une empreinte digitale.

  • Je remercie particulièrement (oui je sais, ca fait un peu « cérémonie des oscars », mais je tiens vraiment à le faire) :

Au-delà des animateurs, des candidats comme Boris, Julie Gwenn ou Guillaume, et des invités, je voulais laisser dans cet article un message de remerciement à toute l’équipe de production de l’émission « les extraordinaires Tf1 », Bertrand qui m’a remis au moins 10 fois mon micro en place, Samir, l’agent de sécurité (originaire de Saint-Etienne en plus !) Julie qui a été parfaite avec la logistique, les billets de train etc. Idriss qui est sans doute l’un des mecs les plus stimulant intellectuellement que j’ai pu rencontrer en 2015 ! Sonia et Aurore qui ont tout fait pour me mettre à l’aise, et une mention spéciale à Séverine qui m’a guidé durant des mois dans toute la procédure, le déroulé et qui s’est toujours montrée optimiste, mais également Anna-Lou, Nathan, Benoit et Benoit qui sont venus tourner mon portrait à Saint-Etienne. Je n’ai pas dû vous rendre la vie facile car je refusais de sortir des phrases comme « je vais gagner, je suis le meilleur ».

En revanche, j’ai pu vous dire que j’aimais jouer, et ça, ce n’était pas difficile !

sing-post-cta-potion-de-vie

15 Commentaires

  • Salut Jean Yves merci pour ce compte rendu moi qui aime suivre ton site et les infos médias, bravo pour ta prestation. Dommage que l’émission n’ai pas fait plus d’audience.

  • Merci Jean-Yves et bravo pour ta prestation que j’ai regardée avec plaisir à la télévision; Ca me donne l’envie de me replonger dans toutes tes videos de Synapse, formation que j’avais faite il y a environ 3 ans avec toi, et de réutiliser tes bonus.

  • SAlut Jean-Yves,

    super description de ton expérience « extraordinaire » sur un plateau télé ! Chapeau pour la performance et le rendu était très bien !

  • « TF1 a fait des coupures pour y mettre une autre page de publicité » tiens tiens ça ne m’étonne pas !

    Tous les moments où on aurait pu se cultiver, ils coupent, c’est bien pour ça que je ne regarde pas la télé, je l’ai fait juste pour toi car on peut dire que tu as rendu fier tous les adhérents de potiondevie.
    En ce qui concerne la concurrence ça se jouait entre toi et Boris.

    Sinon je voulais te demander si tu avais testé une technique de mémorisation (que je suis en train d’essayer) qui consiste à enregistrer sa voix en lisant ses cours puis la réécouter le soir avant de dormir, puis le matin au levé, puis dans les transports en commun enfin à tout moment quoi. A partir du moment où je ne travaille pas où que je n’enregistre pas un nouveau cours j’écoute l’enregistrement.

    J’ai eu cette idée en écoutant la rediffusion d’une émission de radio le soir (donc j’ai écouté l’émission 2 fois) et je me suis rendue compte que je pouvais anticiper les phrases qu’allaient dire les animateurs, auditeurs.
    Puis je me suis rendue compte qu’en ce qui concerne les musiques qu’on écoute 20fois dans la journée, toute la semaine, toute l’année au final on les retient par coeur sans effort à force que ce soit rabaché à longueur de journée. Ca marche aussi pour les scénarios de films ou séries qu’on a vu des centaines de fois aussi.

    Je me suis dit que c’était une technique des plus simple car elle ne demande pas d’effort juste d’écouter en continu un enregistrement audio jusqu’à en avoir marre et qu’au final ça finisse par rentrer. Voilà j’aimerai aussi avoir ton avis là-dessus, si tu avais testé et comparé les résultats avec d’autres de tes techniques.

    • Hello Banana, merci de ton message 🙂 Pour la technique de l’enregistrement je n’ai jamais essayé, mais à mon avis ca devrait marcher 🙂 Je pense que c’est même une bonne idée, à condition que tu écoutes vraiment et que tu ne sois pas en mode « musique d’ascenseur » dans ta tête !

      • Bah écoute on verra ça d’ici la fin de l’année.
        J’aimerai bien que tu la testes aussi, que tu prennes une page d’un livre ou un poeme (pas trop rythmique sinon c’est trop facile !) où tu t’enregistres en train de la lire puis l’écouter pendant une semaine quand tu n’as pas d’activités intellectuelles à faire et au final la régurgiter.

Laisser un commentaire