Confiance en soi

Comment améliorer vos compétences grâce au poker

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Quand on pense au poker, on pense d’abord aux casinos, à l’argent, aux mallettes de billets verts déversées sur des tapis tout aussi verts, au smoking-cravate-cigare, voire à la mafia et à Patrick Bruel. Pourtant, et même si cette image du poker n’est pas entièrement fausse, ce jeu de cartes joué dans un cercle plus intimiste, en famille ou entre amis, peut vous amener à développer de nombreuses capacités qui pourront vous resservir dans la vie de tous les jours. Je ne cesse de découvrir les nouvelles aptitudes que font travailler le poker. Je voulais donc vous en parler en vous montrant sur lesquelles de ces aptitudes le poker exerce son influence positive.

(Au passage, pour celles et ceux qui ne connaissent pas bien les règles du poker et qui pourraient donc avoir quelques soucis à comprendre cet article, elles sont expliquées ici).

La confiance en soi

C’est certainement sur ce point que le poker est le meilleur. Développer sa confiance en soi dans un monde toujours plus individualiste et compétiteur est parfois très compliqué. Il est facile de se sentir écrasé par le poids des autres et des responsabilités. Pour rester sûr de sa force dans les moments difficiles, le poker est idéal.

En effet, le poker n’est pas qu’un jeu de hasard, loin de là. Les cartes ne font pas tout, il s’agit aussi d’un jeu mental avec ses adversaires où le bluff a une part primordiale. Ainsi, quand on tente de remporter une main avec une petite paire de 6 alors qu’il est fort possible que vos adversaires aient une suite, il faut faire preuve d’une confiance et d’une sûreté de tous les instants pour faire douter les autres joueurs et leur faire croire que vous avez mieux qu’eux, même si ce n’est pas le cas.

Le cas inverse est également vrai. Si un joueur tente de remporter la mise en mettant beaucoup d’argent en jeu alors que vous avez dans les mains un superbe full, il faut garder confiance en soi et ne pas reculer devant l’adversaire, suivre ses mises et le forcer soit à se coucher, soit l’amener jusqu’au bout et lui rafler tout son argent.

Je n’ai pas besoin de préciser en quoi toutes ses aptitudes vous seraient utiles dans la société impitoyable dans laquelle nous vivons parfois.

La sérénité

Le stress est un très grand mal du 21ème siècle. Il est parfois dur de résister à la pression, de rester zen en toutes circonstances, dans les bonnes comme dans les mauvaises, et de savoir prendre chaque nouvelle avec le recul nécessaire pour l’apprécier et la juger en conséquence. Il n’y a rien de pire que le stress pour vous faire échouer, et plus grave encore, pour vous empêcher de profiter de tous les beaux moments de la vie.

Pour améliorer votre « cool attitude », le poker s’avère là encore un atout de taille. Quand vous vous retrouvez avec une paire d’as dans la main sur une passe fatidique, vous devez faire preuve d’un grand sang-froid pour ne rien laisser transparaître à vos adversaires et continuer à jouer comme si de rien n’était.

De l’autre côté, il faut aussi rester calme après une heure sans une bonne main à jouer. Il faut être serein et tranquillement attendre que le jeu revienne, ou tenter un bluff si vous sentez que votre confiance est suffisante, comme vu dans le point précèdent.

En travaillant ainsi votre zenitude dans les bons comme les mauvais moments du poker, vous serez capable de la retrouver dans les mêmes épreuves de la vie réelle.

La concentration

Cette capacité est purement pratique, car de nombreuses parties de poker peuvent parfois durer plusieurs heures. Il faut donc être capable de rester concentré durant tout ce laps de temps pour ne pas gaspiller une bonne main quand elle se présentera, ou se jeter impatiemment dans un bluff perdu d’avance.

Une partie de poker, c’est aussi étudier ses adversaires. Il faut donc être attentif à chaque tic ou habitude des autres joueurs, repérer leur stratégie et jouer en conséquence. Alors quand on est attablé avec 7 autres joueurs autour du soi, il faut faire preuve d’une grande concentration pour pouvoir analyser tout cela.

Cela vous sert aussi dans la vie de tous les jours pour analyser toutes situations qui se présentent, ne pas se laisser déstabiliser et prendre les bonnes décisions. La concentration est une condition sine qua none à la réussite, comme je l’ai souvent dit

L’intelligence et la mémoire

Le hasard ne fait pas tout au poker. La preuve en est que certains joueurs sont toujours meilleurs que les autres car ils utilisent plus intelligemment leurs cartes en optimisant leurs chances de succès.

Apprendre à faire plus en ayant les mêmes atouts que les autres, voilà une précieuse leçon que nous apprend le poker. Avec les mêmes cartes, un bon joueur arrivera à remporter plus de parties qu’un novice qui ne réfléchit jamais.

Bien sûr, cette intelligence de jeu n’est pas innée et se travaille avec le temps. Elle est bien sûr très importante à utiliser en société, tout comme l’optimisation de ses moyens.

Quand à la mémoire elle peut justement vous être utile avec une technique similaire à celle du black Jack 🙂

Bref, je vous conseille de tester le poker, avec vos amis ou sur Internet, mais en prenant bien garde de ne jamais miser trop d’argent car le stress de tout perdre l’emporterait sur le reste et surtout en sachant que l’argent misé pendant une partie doit être considéré comme déjà perdu.

Attention également à ne pas tomber dans la dépendance et s’isoler socialement. Je connais des cas autour de moi.

Une fois ces deux mises en gardes intégrées, vous pouvez préparer vos blinds et arpenter les tapis verts 🙂

Avez-vous déjà essayé ?

sing-post-cta-potion-de-vie

9 Commentaires

  • Ouiii quelle drôle de de coïncidence je me suis mise au poker il y a quelques jours. Je joue avec ma famille 🙂 c’est très amusant… Mais je perds tout le temps ! J’ai pas de chance et en plus j’ai la fâcheuse tendance à mettre tapis tout le temps ^^ … heureusement ma mère (qui ne joue pas elle) m’aide en me soufflant les cartes des autres et en me passant des jetons en douce :p

    • Essaie de jouer pour de vrai sans tricher, c’est beaucoup plus formateur : quand tu auras perdu 5 fois en faisant tapis bêtement, la 6ème fois tu réfléchiras avant de le mettre, et tu amélioreras ton jeu, ce qui n’arrivera pas si tu sais que tu joues pour du beurre, en trichant ou en ayant la possibilité de reprendre des jetons. Si les gens s’en aperçoivent, ils ne voudront plus jouer avec toi, ça serait dommage !
      C’est aussi pour ça que je conseille de jouer pour un enjeu (même 1 ou 2€ symboliques) : le poker n’est intéressant que si les joueurs s’y investissent un minimum (il suffit de jouer à des tournois freerolls sur internet pour s’en rendre compte, sans enjeu les gens font tapis une main sur 2 avec 5 et 7 dépareillés, aucun intêret 🙂 )

  • J’adore ce jeu, même si j’ai arrêté depuis quelques années pour les raisons que tu cites (risque d’isolement social et de dépendance, si on se prend trop au jeu).
    Ca développe en effet pas mal de capacités, et l’inverse est vrai aussi : la façon de jouer d’une personne est très révélatrice de sa personnalité : quelqu’un de très reservé ne va jouer que quand il a du jeu, quelqu’un d’un peu dans la lune ou dans ses pensées va suivre avec n’importe quoi sans même essayer d’imaginer le jeu des autres, les gens très logiques vont calculer en permanence les chances mathématiques, les gens égocentriques vont avoir tendance à vouloir remporter tous les pots (ils vont très vite être chipleaders…et en général sont les premiers éliminés aussi !).
    La stratégie gagnante : la « deception » (terme anglais), c’est à dire surprendre les autres en faisant l’inverse du comportement attendu : si vous arrivez à leur faire croire que vous ne misez que quand vous avez du jeu, vos quelques bluffs seront très crédibles. Si vous leur faites croire que vous bluffez tout le temps, vous serez suivi les fois où vous aurez du jeu. Etre imprévisible pour résumer ! 😉

      • Oui au bout d’un moment tu connais les jeux des autres, il vaut mieux varier les joueurs pour s’amuser d’avantage ! Mais tu pourrais appliquer le RGMP au poker, je pense que tu pourrais trouver des patterns entre les types de personnalités et leur manière de jouer ou de miser ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.