Non classé

Comment travailler efficacement à la maison en période de Confinement.

confinement travail efficace
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Confinement.

C’est arrivé comme cela, et pourtant Alexandre s’y attendait.

Du jour au lendemain, il s’est retrouvé assigné à résidence. Par chance son employeur lui a permis de faire du télétravail.

Ca va être l’occasion d’avancer malgré tout, dans un environnement plus confortable et plus safe que le bureau.

Le problème c’est qu’Alexandre n’a jamais pris l’habitude travailler de la maison, et qu’au bout de 3 jours, il s’est rendu compte qu’il passait plus de temps à consulter les réseaux sociaux et à manger qu’à avancer ce qu’il devrait.

Trop de distractions en période de confinement, trop de temps englouti à faire autre chose.

Les jours passent de plus en plus vite. Au fond de lui il sait bien qu’il aurait pu profiter de cette période pour  faire plein de choses, mais bon…. Ce sera pour une autre fois peut-être ?

Salut Tout le monde ! J’espère que vous allez bien en ces périodes de temps troublés et de confinement !

Vu que la situation est un peu exceptionnelle avec le coronavirus et que beaucoup sont en télétravail, j’ai décidé de vous partager mon expérience sur comment bien travailler à la maison.

Cela fait maintenant  quelques années que je le fais, et je sais maintenant comment éviter les pièges et comment être efficace.

Vous verrez qu’il y a quelques trucs à connaître et quelques pièges à éviter.

Vous êtes prêts ? Alors on y va !

Gardez le rythme pendant le confinement

La première chose à faire lorsque vous êtes en télétravail c’est de garder un rythme de travail justement.

Ce n’est pas parce que vous êtes chez vous dans votre zone de confort qu’il faut considérer cette période comme des sortes de vacances ou moment un peu plus relax.

En fait c’est même un énorme piège de faire cela. Votre cerveau, il va croire que vous êtes en week-end prolongé.

Donc je vous conseille de mettre le réveil quand même.

De ne pas également veiller plus tard que d’habitude.

Ok vous n’avez pas le trajet à faire pour aller au boulot, mais si vous ne maintenez pas un rythme soutenu dès le matin, ce qu’il va se passer ben…. Vous savez ce qu’il va se passer.

Vous n’allez pas avancer, et vous allez larver toute la journée…. Celle-ci va passer à la vitesse de l’éclair d’ailleurs.

Et ça peut être comme ça tous les jours, surtout  si en temps normal vous n’avez pas l’habitude.

Donc gardez le réveil, gardez le rythme.

Cela m’amène tout naturellement à mon deuxième point, que je vous recommande :

Habillez-vous !

Ne restez pas en survet, pyjama ou leggings toute la journée !

C’est une très mauvaise idée et ca ne vous incite pas à vous stimuler pour faire autre chose que rester dans votre canapé toute la journée.

Je vous recommande vraiment, même si c’est difficile, de vous habiller comme si vous alliez sortir et travailler.

Pour votre cerveau cela fait toute la différence. Il n’est pas dans un contexte de détente mais bien de concentration.

Vous serez moins tenté de vous avachir et de vous laisser aller.

Un emploi du temps quand même

Profitez-en pour vous   bâtir un emploi du temps, un planning avec vos tâches à faire. Si possible, faites un emploi du temps qui colle plus ou moins avec vos habitudes de travail (ou d’université).

Avec un planning cadré, vous serez moins tenté de vouloir remettre les choses à plus tard, mais attention aux pièges.

Le plus gros des pièges c’est que quand on fait cela, on a tendance à trop vouloir charger la barque et  constamment sous-estimer le temps nécessaire quand on fait telle ou telle activité.

Plutôt que de vous donner des contraintes de tâches à accomplir tout de suite, votre première mission dans les périodes comme ça, c’est de vous tenir la cadence des heures que vous vous êtes fixées.

L’efficacité viendra dans un second temps. Là, votre priorité, c’est vraiment de vous cadrer un rythme cohérent.

Si possible, effectuez des to-do lists, mais là encore évitez de vouloir trop en mettre, sinon vous n’arriverez jamais au bout.

En temps normal, je préconise aussi aux gens de ne pas travailler dans leur salon, parce que je ne sais pas si vous avez remarqué mais c’est difficile de garder la tête au travail quand on a énormément de distractions de parts et d’autres.

Ce peut-être le frigo, la télé, les magazines, le balcon etc.

Je conseille donc en général de sortir et de travailler dans des tiers-lieux comme des bibliothèques ou des espaces de coworking quand on n’a pas l’habitude de travailler à la maison.

Vous l’avez compris, en période covid-19, c’est impossible.

Il vous faut donc faire votre bureau, à la maison.

Votre bureau à la maison pendant le confinement

Là c’est cool, j’ai mon bureau, ma pièce spéciale travail. Mais ca n’a pas été toujours le cas, et vous n’avez peut-être pas de bureau non plus

Si ca vous est possible, privilégiez de bosser dans une autre pièce que le salon.

Une pièce un peu plus travail.

En 2019, quand je n’étais pas encore dans mon nouvel appart, je travaillais dans un deux pièces, et je partais au boulot… dans la chambre. Pas dans le salon.

Pour moi c’était beaucoup plus efficace, car à chaque fois que j’essayais de bosser dans le même endroit que celui où je mangeais, c’était la catastrophe assurée.

Donc pensez à vous créer une sorte de bureau, c’est important !

Faites du mieux que vous pouvez, Je sais que ce n’est pas toujours facile, surtout si vous avez des enfants, mais les rares moments où vous pouvez le faire, ayez le réflexe !

Autre point qui sort un peu du contexte de travail/objectif, etc. mais qui à mon sens est tout aussi important ! (voir plus !)

Vous vous souvenez de la matrice d’Eisenhower ?

Parmi tout ce que vous avez à faire, il y a des choses qui sont non-urgentes, et importantes.

C’est typiquement le genre de choses que vous pouvez avancer lorsque vous êtes en confinement. Cette formation que vous n’avez jamais commencée, ou ce livre qui dort sur l’étagère, ou bien le fait de vous mettre à apprendre une langue étrangère..

Puisque l’on est confiné, avec pas mal de temps en plus et qu’on peut le gérer un peu comme on veut, c’est le moment idéal pour avancer ce qui important et non-urgent.

N’hésitez pas à leur prévoir des créneaux horaires dans votre nouvel emploi du temps, cela vous aidera à ne plus les repousser.

Un autre moyen de vraiment avancer est de noter vos progrès. Par exemple, si vous en avez profité pour apprendre une nouvelle langue, combien de mots avez-vous appris aujourd’hui, ou combien de modules en ligne avez-vous suivi ?

Gardez une trace de ce que vous faites, cela vous aidera à y voir plus clair.

Pensez également à faire de l’exercice physique, même si ce n’est pas grand-chose et même si ce n’est pas longtemps. Ces petites coupures vous permettent de vous oxygéner et de réinitialiser également vos capacités de concentration.

Enfin, comme je vous le redis souvent les amis, pensez à vous lancer des défis, des objectifs. En 2018 je m’étais lancé le défi de lire un livre par semaine, ca m’a complètement changé la vie.

Car n’oubliez pas un point important dans ce confinement : c’est que l’être humain il n’est pas fait pour rester enfermé chez lui, donc si vous ne vous trouvez pas rapidement une activité ou un défi prenant, vous allez très vite tourner en rond et être de mauvaise humeur tous les jours !

Voilà c’était Jean-Yves, j’espère que mes petits conseils auront pu vous aider un minimum ! Partagez vos trucs et astuces dans les commentaires !

J

Que cela ne vous empêche pas de prendre soin de votre cerveau pendant le confinement !

Allez salut !

sing-post-cta-potion-de-vie

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.