Concentration

Comment bien travailler seul

travailler seul
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Cher Alchimiste bonjour ! Vous cherchez à bien travailler seul ?

Avec le contexte actuel, vous avez pu vous retrouver du jour au lendemain à devoir travailler seul, de chez vous. (

Même si l’idée peut paraître séduisante, travailler seul n’est pas évident, et vous avez quelques règles à connaître pour réussir à le faire.

Dans cet article o, je vais vous donner mes 5 meilleurs conseils pour être efficace pour bosser seul.

En réalité, plus que des conseils, ce sont pour moi des indispensables.

Et vous allez voir, que parfois, ce sont des détails qui font la différence !

Allez c’est parti !

Avant de commencer, laissez moi vous rappeler de télécharger la mind map de cette vidéo (et d’avoir accès à toutes les autres)

Pour bien travailler seul : chronométrez ce que vous faites

Mon premier conseil est celui avec lequel je vous saoule depuis un petit moment maintenant si vous me suivez, c’est celui de suivre le temps. De chronométrer tout ce que vous faites.

D’avoir un œil sur la montre. Non pas pour vous juger ou pour vous stresser, mais pour avoir une meilleure vision d’où passe vraiment votre temps.

Quand vous travaillez seul, vous vous retrouvez d’un coup à le gérer comme bon vous semble. Donc votre cerveau a tendance à prendre un peu ses aises.

Et le temps déborde, déborde… jusqu’à ce que vous en perdiez complètement la maitrise ! (voir infos du gouvernement)

Vous voyez ce que je veux dire n’est-ce pas ?

Prendre régulièrement des repères dans le temps va vous aider à mieux le maîtriser.

Par exemple, à 7h, mon petit déjeuner est fini, à 7h40 je suis prêt et à 8h23 je lance le LIVE de la matinale pour commencer à 8h30.

Si je ne faisais pas cela, et bien je finirai mon petit déjeuner à 7h30 parce que j’aurais pris mon temps pour regarder les actualités, je serais prêt vers les 8h15, et je ne me mettrai en route aux alentours des 9h, après avoir regardé une ou deux vidéo Youtube peut-être ?

Donc plutôt 9h30 en fait 

Bref.

Pensez à vous donner des points de repères et de moments dans la journée.

Les points que j’estime importants de surveiller ou de déterminer sont les suivants :

  • Votre heure de lever, de déjeuner et de début de journée effective
  • Votre heure d’arrêt à la pause méridienne
  • Votre heure effective de reprise
  • La durée moyenne d’une des séances de vos travails
  • Votre temps de réponse aux emails

Pour ceux qui sont en télétravail, je rappelle que j’avais fait une vidéo dans laquelle je vous partageais beaucoup d’autres conseils issus de mes 10 ans d’expérience.

Deuxième point.

Donnez vous un cadre

Pour bien travailler seul, vous avez besoin d’être également votre propre manager afin de vous cadrer, et pour cela, une chose indispensable est celle des objectifs quotidiens.

La plupart des gens font l’erreur de noter sur un papier tout ce qu’ils doivent faire, puis passent leur temps à courir après cette liste de tâches.

Spoiler : cette liste ne sera jamais terminée.

Ce n’est pas ce que je vous recommande de faire si vous souhaitez être efficace.

Je vous recommande effectivement de noter tout ce qu’il y a dans votre esprit sur papier afin de vous vider la tête et de ne rien oublier. Cela fait partie de la méthode que je vous proposais pour vous soulager la charge mentale d’ailleurs.

Mais en ce qui concerne la mise en route de votre boulot, c’est contre-productif : votre liste va traîner et s’allonger.

Vous allez soit vous sentir frustré, soit vous allez baisser les bras en vous disant que vous avez le temps.

Pour éviter cela, je vous recommande de sélectionner le problème le plus urgent, ou le plus important, et de l’inscrire en mission du jour.

C’est-à-dire qu’aujourd’hui, votre objectif va être d’avancer sur ce dossier. Vous laissez de côté la liste avec toutes vos préoccupations et vous ne vous concentrez que sur celui-ci.

Si vous arrivez à le gérer, alors vous pourrez envisager de mettre votre énergie à choisir un deuxième problème aujourd’hui et à l’avancer également.

De cette façon, vous êtes sûr d’avancer au quotidien et de partir vous coucher le soir en ayant vraiment avancé (et sans surcharge mentale)

Quand on est seul, on n’a pas vraiment le réflexe de se cadrer et on a tendance à partir dans tous les sens.

Se focaliser sur ce que j’appelle une mission du jour aide considérablement, et vous remplit de confiance.

Une mission pour aujourd’hui. Rien ne vous empêchera d’en faire plus, mais que si vous arrivez à la mener jusqu’à son terme.

Afin de vous aider à déterminer la mission idéale par laquelle commencer, répondez simplement à la question suivante :

« si j’avais le pouvoir de faire disparaître instantanément n’importe lequel de mes problèmes en ce moment, lequel je choisirai ? »

Vous avez votre point de départ.

Maintenant, troisième point :

Utilisez les pauses et votre environnement pour bien travailler seul

Quand on travaille seul, on a tendance à le faire de manière anarchique, désordonné, et sans réellement lever la tête du guidon.

Le temps et l’espace de travail se mélangent avec le temps et l’espace de loisir, et le mix des deux fait que votre cerveau ne sait pas s’il doit bosser ou s’il peut se reposer.

Cela peut vous faire procrastiner.

Afin d’éviter à votre cerveau de végéter trop longtemps, il est indispensable que vous parsemiez votre journée de véritables pauses.

Ces pauses vont renforcer votre productivité.

Alors c’est quoi une véritable pause ?

C’est un changement d’environnement, un bol d’air, une sieste, un moment détente à parler avec un ami, mais ce n’est pas rester derrière votre ordi ou à traîner dans la même pièce !

Même si vous ne preniez que 5 minutes à sortir de chez vous et à faire le tour du pâté de maison, ce serait une véritable pause bien plus efficace qu’à rester derrière votre ordi à vous divertir pendant une heure.

Car pendant ce temps là votre cerveau s’oxygène et réinitialise son attention.

Il en profite pour digérer et prendre du recul sur le travail, afin de l’améliorer, le synthétiser et réfléchir à la suite.

Si vous ne faites jamais de véritables pauses, vous empêchez votre cerveau de souffler et vous le privez de ce temps important dont il a besoin pour prendre du recul et classer les informations.

En gros, vous le mettez en apnée.

Alors quelles sont les vraies pauses ?

Quelque chose chose qui n’a rien à voir avec ce que vous faites ET qui vous change d’environnement.

Donc voici quelques exemples :

  • Promenade de quartier en appelant un ami
  • Méditation ou musique en extérieur ou au moins dans une autre pièce dans laquelle vous ne travaillez pas.
  • Micro sieste (mais pas dans le bureau !)
  • Lecture d’un livre dans un endroit différent.
  • Du sport ou de l’activité physique

Les pauses ont également pour but de vous éviter de faire un burnout !

Maintenant parlons efficacité avec votre routine de productivité.

Votre routine d’efficacité

La meilleure façon de bien travailler en étant seul, c’est de se bâtir une routine d’efficacité.

Suivre le temps est un prérequis comme on l’a déjà évoqué, mais cela va plus loin.

Certaines activités vous font vous sentir bien non pas parce qu’elles sont divertissantes, mais parce qu’elles vous apportent vraiment quelque chose d’autres.

C’est pour cela que certains livres sont d’ailleurs spécifiquement orientés vers l’aspect routine de productivité. Je pense notamment à miracle morning d’Hal Elrod ou Atomic Habits dont je vous parlais la semaine dernière.

Intégrer ce type d’activité au cours de votre journée de travail va vous rendre plus efficace car vous allez gagner du temps, et économiser de l’énergie. Vous serez plus résistant également face au stress.

Parmi les activités routine de productivités populaires, j’ai noté les suivantes qui pourraient vous plaire :

  • La méditation
  • Le bullet journal, une façon différente de gérer vos objectifs
  • La lecture régulière
  • L’écriture
  • Encore une fois l’activité physique avec les exercices type pompes ou abdos
  • L’utilisation de logiciels comme Notion pour suivre différents aspects de votre vie.
  • La méthode Pomodoro au quotidien
  • Intégrer des cartes mentales dans vos plannings.

Il en existe plein d’autres. Ces activités ne vous apportent pas de bénéfices immédiats, mais si vous les exercez de manière régulière, vous commencerez à en récolter les fruits. Vous vous sentirez mieux dans votre corps, mieux dans votre tête, vous serez plus organisé, et mieux armé face au stress.

Si vous êtes curieux et que vous voulez découvrir la mienne, alors je vous encourage à aller regarder la vidéo que j’avais fait sur le sujet justement.

Enfin mon dernier conseil va concerner la répartition de votre travail au cours de la journée.

Votre travail se répartit en deux grandes catégories : le boulot de réflexion, de création et le boulot de maintenance, de classement ou administratif qui ne nécessite aucun effort de création.

Selon vos rythmes biologiques, vos habitudes de sommeil et les flux hormonaux qui traversent votre cerveau au cours de la journée, vous n’êtes pas efficace au même moment de la journée.

Vous avez ce que l’on appelle des pics de concentration, et si vous voulez être efficace, je vous recommande d’effectuer la partie réflexion/création de votre travail au moment de ces fameux pics de concentration.

En plus de cela, il est absolument indispensable que cette période de pic de concentration soit vierge de toute distraction possible.

C’est du travail concentré.

Le problème c’est que la plupart des gens font autre chose que du travail important pendant leur pic de concentration.

Vous voulez savoir quand se situe ce fameux pic de concentration ?

Chaque personne est différente, mais globalement, sachez que votre premier pic de concentration intervient environ 2h après votre lever naturel.

Donc si naturellement vous vous levez vers 7h du matin, cela veut dire que votre premier pic de la journée intervient aux alentours de 9h. Autrement dit, c’est à ce moment de la journée que vous devriez effectuer le travail vraiment décisif.

Comme par exemple la mission du jour dont je vous parlais précédemment !

SI vous vous levez naturellement vers 11h du matin, alors votre pic de concentration interviendrait à 13h !

Chaque personne est différente et si vous avez vraiment envie d’en apprendre plus à ce sujet, je vous recommande chaudement la lecture du livre Quand du Dr Michael Breus.

En ce qui concerne votre journée type quand vous bossez seul : évitez de faire trop de choses différentes au cours de la même journée.

Sachez qu’à chaque fois que vous changez d’activité, cela demande une énergie cognitive considérable à votre cerveau.

Il a besoin de temps et d’énergie pour se remettre dans un nouveau contexte, se remémorer les épisodes précédents, et se remettre en route.

Si vous faites cela 4 ou cinq fois dans la journée, il y a de fortes chances pour que vous soyez épuisé assez rapidement. Lorsqu’il faudra recommencer la même cadence le lendemain, vous ne pourrez tout simplement pas le faire !

Donc ce que je vous recommande, c’est de caser votre boulot de création deux heures après votre réveil, pour coïncider avec votre pic de concentration, de faire une vraie pause, puis de faire coïncider votre deuxième pic avec les tâches un peu plus maintenance ou administratives, qui nécessitent moins d’énergie de création, mais où vous avez besoin d’être quand même efficace.

Si cette vidéo vous a plu, alors n’oubliez pas de vous abonner et de me laisser un petit like, cela me fait toujours chaud au cœur !

Partagez dans les commentaires les petits trucs que vous utilisez VOUS, pour travailler seul au quotidien

Allez salut !

sing-post-cta-potion-de-vie

1 commentaire

  • Merci pour tous ces conseils ! En tant qu’entrepreneur, la gestion du temps et l’organisation des journées est un vrai challenge ! Jusqu’ici, j’avais tendance à me ruer tête baissée dans ma to-do list pour au final enchaîner des petites tâches triviales.
    L’idée de me fixer une mission du jour me parait très intéressante pour me concentrer à nouveau sur l’essentiel.

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.