Confiance en soi

Comment séduire grâce à votre mémoire

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Aujourd’hui je reçois Hervé Lero, du blog Changeons.fr , ancien timide maladif qui a complètement transformé sa vie grâce à ses passions. C’est aussi un fidèle lecteur de Potiondevie et pour avoir vu son travail en vidéo, je peux vous dire qu’il est très charismatique et assure un maximum. On aura l’occasion d’en reparler pour sûr 😉

Alors est-il possible de séduire avec sa mémoire ? Oui, et séduire au sens large ! Pas que la donzelle ou le beau gosse d’en face !

Je laisse la parole à Hervé.

[av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]Merci à Jean-Yves de m’accueillir sur Potion de vie pour cet article où vous allez voir comment les techniques de mémorisation peuvent vous aider à mieux séduire !

Devenir plus charismatique et plus séduisant(e) grâce à votre mémoire

Je parle de séduction au sens large du terme, à la fois dans un cadre professionnel, amical et intime.
En devenant plus charismatique, vous augmenterez votre aura et votre potentiel de séduction. Vous vous rendrez également plus indispensable, plus mémorable et augmenterez votre capital sympathie. Vous pourrez convaincre beaucoup plus facilement votre interlocuteur, quel que soit le cadre.

Allons y pour un exemple concret !

Vous êtes dans une soirée. Vous rencontrez deux personnes, discutez un peu avec elles. Un mois plus tard, vous les recroisez : la première vous dit : « Salut, ça va? », la deuxième : « Salut Hervé, comment tu vas? Comment ça se passe avec ton blog? ».

Dans le premier cas, vous ne savez même pas si la personne se souvient de vous. La discussion est impersonnelle et commence sur des bases ennuyeuses. Dans le second cas, vous trouverez la personne beaucoup plus sympathique, juste parce qu’elle a retenu votre prénom et un détail de votre vie lié à votre première rencontre !

Lorsque vous rencontrez quelqu’un, c’est très important de retenir son prénom : pour cela, faîtes une association dans votre tête : Jean-Yves va me taper sur les doigts, mais pour retenir son prénom composé sans faire d’erreurs, la première image qui m’est venu à l’esprit a été d’associer Jean-Yves au mot « endive » (sonorités proches) : ainsi, si j’ai un doute sur son prénom, j’ai l’image d’une endive qui danse sur son épaule : inoubliable !

(NDJY : « Jean-Yves mange des endives », j’y ai eu le droit toute la primaire lol)

Essayez après chaque soirée ou en cours de soirée de mémoriser les noms de cette façon, plus un ou deux détails de leur vie : ainsi, on pourrait si on croisait Jean-Yves pour la première fois l’imaginer avec une endive sur une épaule et un bocal rempli de formol avec un cerveau dedans sous le bras. La prochaine fois où vous le croiserez, ces images reviendront instantanément et vous aurez des sujets de conversation tout trouvés : en s’intéressant aux gens, ils vous trouveront en retour plus sympathique et plus charismatique !

Cette technique est également géniale pour les timides qui ne savent généralement pas quoi dire, ça fait un excellent sujet de conversation pour lancer la discussion !

Si le sujet vous intéresse vous pouvez découvrir mon article :Comment ne pas se sentir de trop dans une conversation.

Cela vous permettra également de vous intégrer beaucoup plus facilement : en retenant les prénoms, vous saurez de qui les gens parlent et vous pourrez rebondir dessus. Ainsi, si vous entendez une anecdote sur Stéphanie, vous pourrez lui dire par la suite « Du coup Stéphanie je parie que tu es la gaffeuse du groupe », ce qui entrainera une discussion amusante (que votre affirmation soit vraie ou non !) qui pourra vous aider à commencer un flirt avec la fille en question ou à vous faire accepter par le reste du groupe.

Au travail, retenez les noms et prénoms : un simple « Merci Michel, bonne journée » à la fin d’une conversation téléphonique vous aidera à passer du simple interlocuteur lambda à une personne spéciale : les gens se souviendront de vous car vous leur avez apporté une attention particulière !

Quand vous changez de travail : apprenez et mémorisez l’organigramme le plus rapidement possible : quels sont les noms de vos collègues, de vos supérieurs, de la fille à la réception ou du beau brun du service compta. Au lieu de dire « Bonjour » le matin, dîtes « Bonjour Christelle », et vous passerez du simple employé au mec sympa avec qui elle aura envie d’échanger d’avantage.

Il vous restera du travail avant de l’inviter à boire un verre, mais vous aurez déjà franchi la première étape : elle vous aura remarqué de manière positive. Bonus non négligeable : le jour où professionnellement vous aurez besoin de son aide, elle sera beaucoup plus disposée à vous aider !

Mémoriser l’organigramme de votre société renforcera le fait que vous vous intégrez très rapidement, votre capital sympathie et votre compétence : peu de gens font cet effort, cela sera certainement bien vu, tout cela pour un investissement minimum quand vous connaissez les techniques !

Séduire par ses connaissances

Mémoriser certaines informations augmentera votre capital séduction. Jouez en, sans en abuser : vous ne devez jamais donner l’impression de vous vanter et d’étaler vos connaissances.

Laissez les autres vous mettre en valeur : s’ils parlent d’un sujet dont vous avez mémorisé des informations, donnez juste une info complémentaire pertinente. A l’heure du smartphone, les gens vérifient très souvent, et seront impressionnés par le fait que vous connaissiez ça de tête. Ne vérifiez surtout pas vous même : ça donnerait l’impression de quelqu’un qui fait ça pour se vanter.

Au moment d’appeler un ami par exemple, dîtes son numéro de tête : aujourd’hui plus personne ou presque ne fait ça, vous marquerez des points instantanément.

Pour le fun, faîtes un des exercices de mémorisation que Jean-Yves conseille dans son livre (voir ma critique sur Napoléon Joue de la Cornemuse dans un Bus), à savoir mémoriser les réponses du trivial poursuit : il y a fort à parier que si vous avez mémorisé ne serait ce que la moitié des réponses lorsque vous aurez l’occasion d’y jouer, votre réputation de personne cultivée et intelligente vous précèdera un peu partout !

Lors d’une phase de séduction, jouez avec la mémorisation : faîtes semblant d’avoir oublié une information importante, et quand l’autre vous reprend riez en en lui disant que vous la taquiniez, et ajoutez un détail que vous avez mémorisé et qui l’impressionnera.
Par exemple :
« Alors Sophie, comment vas ton chat? »
« euh…j’ai un chien, pas de chat »
« Je sais bien, je te taquinais : comment va poutchi le chien, toujours à perdre ses poils partout? »

Ainsi vous passerez pour quelqu’un d’original, d’amusant, d’intéressant et d’imprévisible : des qualités très appréciables en séduction !
Et vous, utilisez vous la mémorisation pour séduire? Je serais curieux de connaître vos techniques, partagez vos techniques dans les commentaires !

Pour découvrir plus d’astuces pour augmenter votre charisme et vivre une vie plus épanouie, je vous invite à découvrir le blog changeons.fr, pour atteindre les sommets.
A très vite,
Hervé LERO.

sing-post-cta-potion-de-vie

7 Commentaires

  • Merci pour m’avoir laissé la plume Jean-Yves !

    Et désolé d’avoir ravivé publiquement ton traumatisme des endives datant de la primaire !
    L’avantage avec les techniques de mémorisation c’est qu’on garde normalement ses associations d’images pour soi, pas de risque de blesser l’autre en principe. 😉

  • Oui on veut encore des tuyaux comme ça, moi qui a pour projet de se marier 🙂 Détails dont généralement on néglige sont des atout en fait
    C’est bien j’ai bien aimer ces quelques ligne d’Hervé, un vrais gentleman et ça m’a donner envie de faire un tour chez lui, enfin sur le blog !
    Bonne continuation et merci pour les astuce, Hervé = corvée 🙂

  • Merci Anis, bienvenue chez moi (enfin sur mon blog ) !
    Content que l’article t’ait plu, oui parfois des petits détails ça peut faire la différence pour peu qu’on y prête attention !
    En association d’images j’aurais plutôt dit Hervé = énervé (ou Hervé WC pour ceux qui connaissent « les crados »), mais corvée ça marche aussi très bien. 😉

  • Sujet : j’ai vevu avec un Pervers Narcissique

    MM a ecrit le 8 septembre 2017

    Bonjour Isa, et Hervé et tous les autres

    C’est tellement vrai ce que dit Hervé tu as la voie libre pour le bonheur, libérée de l’apartheid de la prison, dans laquelle tu t’es enfermée toi-même.

    Ecris, Lis des livres :

    Survivre à la peine d’amour.

    L’art d’aimer d’Erich Fromm.

    Au nom du corps de Caroline Gautier, celui-ci devrait être lu par toutes les femmes en difficulté

    Et même par les hommes,

    Apprivoiser son ombre de Jean Monbourquette

    Tu commences ta deuxième vie quand tu comprends que tu n’en as qu’une.

    Tu constateras que ce que tu envoies te revient ce sont toujours les personnes empathiques qui attirent ce genre d’individu.

    J’ai tellement étudié le sujet, car moi aussi j’ai vécu 33 ans avec un pervers narcissique je suis séparée depuis 1 an, 3 septembre 2016.

    J’ai une fille, de mon mariage, très réussi heureusement !

    Mais la vie, parfois … « Sépare ceux qui s’aiment, tout doucement sans faire de bruit ? »

    je n’ai pas eu d’enfants avec lui, le PN et je ne me suis jamais mariée, avec lui, je pense qu’il était bien trop peureux et égoïste pour ça !

    Tellement imbu de sa personne, qu’il n’avait même pas besoin de ça pour me tenir.

    Ce sont des êtres malfaisants, qui s’arrangent pour que vous ne viviez qu’à travers eux, ils vous isolent, ils vous font peur de tout le monde, et de tout même de vous, il vous rendent paranoiaques et vous le disent.

    Mais, le pire, c’est que même quand ils ne sont pas là, vous ne parlez que d’eux, ne pensez qu’à eux, vous vous demander sans cesse ce qu’ils font, où ils sont, ils vous manque tout le temps, même quand ils sont là, pourtant ils vous appelle constamment, longtemps, puis, vous les appelez et pas de réponse, toujours aux mêmes heures, aux mêmes endroits, car ils sèment constamment le doute en vous, de plus en plus fort, comme un poison qu’ils instille, un venin qu’ils vous injecte.

    Et, puis il vous laisse deviner de plus en plus de choses, de plus en plus de preuves, vous le savez et pourtant vous ne faites rien, vous finissez par accepter en vous disant, c’est la vie c’est ainsi, peut-être qu’il s’arrêtera, il comprendra, mais, il n’y a rien à comprendre.

    Vous vous abaisser à chercher, à fouiller à pister, vous mener l’enquête et le pire c’est que, quelque part, heureuse d’avoir abouti, vous lui dévoilez, en croyant être un fin limier, vous croyez le piéger, pour qu’il avoue, il avouera tout et son contraire, vous inventera des scénarios dignes de Shakespeare, et lui jubile, vous ne pouvez même pas maginer à quel point, car c’est lui qui laisse traîner les indices, pour vous amener à cette bassesse, c’est lui qui vous a piégée, et il est radieux de votre souffrance, qui le transcende, il rayonne, sa noirceur inondée de votre lumière.

    C’est Machiavel qui crache son venin à votre face, il n’a même plus besoin de vous mordre.

    C’est Docteur Jekyll et Mister Hyde.

    Il souffle le chaud et le froid.
    Vous ne savez plus qui il est, mais, surtout, vous ne savez plus, non plus, qui vous êtes ?

    Et c’est vous qui passerez pour une folle, qui lui rend la vie impossible !

    Car le lendemain, il est tel l’agneau qui vient de naître.

    Éberluée vous avez l’impression d’avoir fait un cauchemar, que c’est vous qui avez inventé cette histoire.

    Alors, vous le croyez encore, jusqu’à la prochaine fois !

    Definition du couple :

    Deux personnes animées d’un même sentiment, d’une même volonté, ou que des intérêts, des affinités, des caractères rapprochent !

    Nourrir pour quelqu’un une affection douloureuse.
    C’est le genre d’amour que l’on porte à ceux qui ne peuvent vous le rendre complètement.

    Chaste, silencieux et cruel.

    C’est dur d’être seule, je n’avais jamais vécue seule auparavant, mais c’est indispensable pour se reconstruire. Ou se trouver, de façon à se forger, une belle vie à notre image.

    J’ai la chance, de me moquer de l’opinion d’autrui…

    « La critique et le jugement, n’engage que celui qui les prononce !  »

    je ne suis pas sûre de moi, outre mesure, mais je ne me crois ni supérieure, ni inférieure à personne.

    Je pense malheureusement que quelque part nous avons présumé de notre pouvoir.

    Pouvoir de faire changer quelqu’un d’autre, alors qu’il suffisait de trouver la personne qui nous convienne qui nous corresponde, avec qui on se sent, bien.

    Mais, on ne veut, pas perdre.

    Alors que dans la vie :

    « On ne perd jamais on gagne ou on apprend »

    Moi aussi, comme Sainte-Rita, j’ai cru à la Rédemption du couple ?

    Encore, faut-il que couple il y ai ?

    Mais, pour cela il faut avoir un amour inconditionnel et tout le monde n’a pas cette capacité, il faut être une Sainte.

    Et, il n’y a pas d’école, ça ne s’apprend pas !

    Dans ce contexte il y a un Tyran et sa Victime !

    En amour, ou en Amitié, Il faut laisser une place vide pour pouvoir conclure soi-même !

    Car, en toute conscience, il faut savoir :

    La passion amoureuse, celle qui transporte tout autant qu’elle transforme, est fugitive !

    Quelqu’un qui nous séduit, est quelqu’un qui nous fait croire qu’il a ce qui nous manque !

    Alors que nous sommes complets à l’intérieur, rien ne nous manque, il ne sert à rien de combler nos vides, il est impératif qu’ ils reste du vide en nous !

    Je pense, à mon grand regret avoir eu un ego quelques peu surdimensionné,

    Malgré mes louables, bonnes intentions.

    Nous sommes victimes, nous ne sommes pas coupables de rien, juste d’avoir cru pouvoir changer quelqu’un qui n’a pas conscience de sa personnalité de pervers narcissique, ce sont des gens qui se sont fermés à la souffrance, sans doute car ils ont subi la Perver-narcissité, entre l’âge de 2 et 4 ans.

    Ils prennent leur force chez les autres pour survivre, ce ne sont pas des gens heureux, mais personne ne pourra les rendre heureux, pervers narcissique ce n’est pas une maladie ça ne se soigne pas, c’est une personnalité, par leur incohérence, leur illogisme, ils arrivent à déstabiliser des Psychanalytes, Psychiatres, quand ils arrivent jusqu’à eux et c’est très rare, des juges, des familles entières, des enfants, leurs propres enfants.

    Ce sont des gens qui se croient détenteur de la vérité, donc ils sont toujours dans la critique et le jugement, le deni de l’autre.

    Car personne ne leur arrive à la cheville, ils ont une haute opinion d’eux même, n’ont jamais le sens du ridicule et ça marche avec beaucoup de gens … un temps.

    Il s’empare de votre esprit, mais vous le sentez aussi dans votre corps et ça vous fait mal, ils se rendent indispensables, et pourtant, ils ne le font qu’au début, après lorsqu’il vous ont ferrés, ils ne font plus rien où presque, que vous dirigez comme un Pantin, en agitant les ficelles, ils devienne le centre de votre monde, votre nombril.

    Tels des vampires ils se repaissent à la source des autres, en principes ils choississent des gens brillants, plein de qualités, souvent beaux, agréables, sociables, intelligents, compréhensifs, tolérants, sans rancune, qui pardonnent facilement, ils agissent par mimétisme pour ensuite briller en société.

    N’importe qui aurait pu être à votre place, vous vous êtes trouvés là au mauvais endroit au mauvais moment !

    Car ils ont un besoin viscéral d’être admiré, reconnu, écouté, de subjuguer, un peu comme un prophète.

    Pour cela, ils savent se montrer charmants, enjôleurs, serviables, agréables, érudits, sympathiques, plein d’humour et d’énergie (celle qu’ils pompent).

    D’ailleurs, dans ma jeunesse on les nommait  » les mangeurs d’énergie » jusqu’à ce qu’un grand professeur, en 1986, découvre et s’intéresse à cette anomalie secrète, qui se vit exclusivement à huis clos, ce professeur s’y intéressa, et, il la nomma :

    « pervers narcissique » PN.

    Narcisse amoureux de son image qui souffre de ne pas pouvoir vivre cet amour impossible, et en meurt, la perversité vient en principe au fil des années, devient de plus en plus rigide et cruelle.

    Il y en a qui commence assez tôt, même enfant !

    Ce sont des êtres vides à l’intérieur, des baudruches, qui n’ont pas de compassion, les sentiments qu’ils ont c’est juste pour jouer leurs rôles, vous apprivoiser.

    Ensuite, vous n’existez plus qu’en tant qu’objet.

    Vous êtes le récipient auquel il s’abreuve et se nourrit !

    Comme ce sont de gros mangeurs, ils vont dévorent

    Ils sont heureux de la souffrance des autres, ça les transcendante.

    Comme dans le théâtre grec, ils ont des masques, ils sont très intelligents, et ont beaucoup de mémoire, il en faut énormément, pour mentir !

    Ils s’adaptent à toutes les situations, sans état d’âme, car ils observent pour pouvoir vous piéger, ils se valorise de vos qualités mais ne vous parle que de vos failles,

    Ne leur parlez pas de vous, ne vous confiez pas, ne vous plaignez pas, jouer l’indifférence, en sa présence soyez heureux, c’est votre Armure, il n’écoute que pour vous battre avec vos propres armes.

    Ne les critiquez pas, ils vous le feront payer au centuple.

    Si vous leur jeter leurs quatre vérités à la figure ils tourneront d’autant la visse !

    Ils mentent, comme ils respirent, Il vous accuseront, de leurs méfaits, de leurs actes manqués.

    À vous de déjouer leurs pièges.

    Souriez, vous aussi, jouez un rôle devant Lui ou Elle.

    Apprenez le détachement, la distance nécessaire pour ne pas souffrir.

    Comme au théâtre, soyez le spectateur de votre vie, ça aide à relativiser.

    Et, surtout, surtout, je vous en conjure, gardez votre DIGNITÉ, c’est cela que nous perdons, lorsque nous acceptons ce genre de situation.

    Avoir la fierté de soi, afin de s’aimer pour pouvoir partager cet amour avec les gens sui en valent la peine, qui nous aiment vraiment, nous apprécient, et, à eux leur pardonner s’ils ne comprennent pas toujours, car seuls peuvent comprendrent, ceux qui ont vécu cette situation, car elle est INCROYABLE !

    Pardonner aussi au PN, pas pour lui, pour VOUS, afin de vivre en paix.

    Pour ne pas sombrer.

    C’est déjà difficile de faire son propre bonheur, pourquoi s’occuper des autres, les choses se font naturellement quand on aime quelqu’un, on veut son bien !

    Son bonheur nous rendrait heureux. mais nous ne pouvons le rendre heureux et vice et versa.

    Regardez des vidéos sur le sujet les pervers narcissiques, allez à des conférences si vous pouvez,
    Jean-Charles Boudoux est un des spécialistes de ce sujet.

    Je ne me suis pas laissée faire, j’ai combattu alors que j’aurais dû me taire et sourire ne pas lui donner le spectacle de ma défaite, mon cœur à nu, ma souffrance à vif, mon corps de Femme, qu’il ne désirait plus, afin que je me sente, indigne d’être honorée, inutile et laide, puisqu’il est incapable de ressentir ma détresse.

    Si par contre vous vous refusez, ou qu’il vous sente réticente, il vous obligera voir vous contraindra, ne lui dites jamais ce que vous souhaitez, il fera l’inverse exactement !

    Même s’il le voulait, il ne le peux pas.

    J’étais chez moi, je ne pouvais fuir, je vis dans le même village que ma fille, désespérée de ma situation, et mes petits enfants, mon gendre, mes Amis, idem.

    Heureusement, j’ai eu la chance de trouver une Amie, Âme-sœur, cela m’a beaucoup aidé, en allant au cours de Sophrologie, basés, sur la respiration, la meilleure technique de détente.

    Il y a des vidéos sur YouTube.

    C’est donc lui le PN qui devait s’en aller…

    Puisque j’ai la chance d’être chez moi !

    Mais, il ne voulait pas, une victime ça ne se lâche pas, sans une autre victime à se mettre sous la dent, et des gens comme nous ne courent pas les rues !

    Dans une telle situation, il n’y a que deux solutions la fuite à l’autre bout du pays ou à l’étranger où la chance qu’il trouve une autre victime en détresse, tant pis pour elle, ou lui, tant mieux pour NOUS.

    « Le bonheur des uns fait le malheur des autres ! »

    Rien ne sert de prévenir les nouvelles victimes, ils ou elles ne vous croiront pas !

    C’est humain de croire que :

    « Ça n’arrive qu’aux autres » !

    JE suis, enfin débarrassée de lui, ce boulet qui entravait ma vie, et je sais maintenant que jamais, au grand jamais, je ne le laisserai entrer de nouveau dans ma vie !

    j’ai juste changé les serrures !

    Je me sent forte, il m’indiffère.

    Je me demande comment j’ai pu ?

    Un jour, je suis tombée sur le bonhomme aux allumettes, au bout d’un certain temps, j’ai fait la procédure pour couper les liens, ça a marché dès le lendemain.

    Cela fait 6 mois, et c’est gagné !

    Oui bien sûr, parfois je suis encore triste, je pleure un peu sur mon sort bêtement.

    Et, puis, ça passe de plus en plus vite et ça dure de moins en moins longtemps.

    La solitude et surtout de ne pas partager mes repas me pèse, mais ça s’allège de plus en plus !

    J’ai deux petites chattes persannes qui comble ma solitude c’est de la douceur et du bonheur !

    Ça me suffit amplement !

    Et après, si un jour je rencontre quelqu’un, hé bien ce sera la cerise sur le gâteau et rien d’autre !

    Si, couper le lien, ça ne marche pas, c’est que vous n’êtes pas prêts, il faut le refaire, j’ai une amie, qui l’a fait, elle a tenu un mois, et elle a replongé, mais elle tient, elle est toujours seule ?

    Mais, il la harcèle, lui dis qu’il l’aime, qu’il ne peut vivre sans elle, il la fait douter, puis, il l’insulte à nouveau, la rabaisse, la menace, elle a deux petites filles, pas de lui, heureusement, mais il utilise, les enfants tout de même.

    Elle commence à peine son chemin vers le Bonheur.

    Moi, cela fait un an, je suis déjà à peu près à la moitié du chemin, dans toutes mes recherches, il est dit environ 2 années, déjà la première année le cycle des 4 saisons, c’est important, c’est comme un deuil !

    Le deuil d’un Amour, qui était à sens unique !

    Avec la culpabilité de s’être trompée d’avoir fait fi de la réalité !

    De s’être totalement abandonné, donné à l’autre en « Pature » !

    Dans l’abandonnement de SOI, se déclenche un mécanisme d’idéalisation et d’identification, et on entame un processus de dégradation, où chaque individu régresse vers un fonctionnement plus primitif.

    Malgré les nombreux, avertissements et messages recus …

    Tant qu’on n’a pas compris la leçon, la vie nous ressert les mêmes choses.

    Maintenant, surtout qui que vous soyez, n’utilisez pas d’anxiolitiques, ces caches misère, des que vous arrêtez, c’est 10 fois pire, il existe des médecines douces :

    Ignatia Amara & Gelsenium semperiven en homéopathie

    les Fleurs de Bach :

    La Gorce (le plus fort)
    Aspen (la tristesse)
    Chicory (la confiance en soi)
    Holly
    HornBeam : pour ne pas remettre au lendemain

    Il y a en a 38 en tout,

    Les anxioliytiques, ça n’a jamais soigné personne.

    Documentez-vous, mais, ne restez pas dans un bain de pervers narcissiques, évadez-vous, par l’écriture (un exutoire) la lecture, la cuisine …

    Regardez les carnets de Julie, c’est tellement sympathique et convivial.

    Moi, je n’allume même plus la télévision, ça m’abrutit !

    Le Silence est plein de Vie, si on tend l’oreille !

    Puis quand vous vous serez un peu retrouvés, dans votre havre de paix, votre refuge quel qu’il soit, alors sortez dans la nature, ne serait-ce que 10 minutes par jour, serrez les arbres dans vos bras, sentez le parfum, des fleurs, écoutez chanter les oiseaux, le vent, rapprochez-vous des animaux, sans paroles vous ne serez pas blessées…

    Les yeux sont le regard de l’âme.

    Soyez vigilants attentifs, ne confondez pas vos désirs et vos besoins.

    Agissez, en conscience et surtout ne vous intéressez pas à LEUR vie « Bon débarras, oust » !

    Ils sont sans état d’âme, ils vous observent, vous épient, vous sondent, pour pouvoir vous piéger, ce sont de grands stratèges, des joueurs de poker, d’échecs, ils ont même un sens divinatoire développé, on apprend pas à un singe, à faire la grimace.

    Oui ils ont de la place pour tout ça, car ils sont vides.

    ils se valorisent de vos qualités mais ne vous parle que de vos failles.

    Ne leur parlez pas de vous, ne vous confiez pas, ne vous plaignez pas, jouer l’indifférence, heureux, heureuse, tout va bien, ne pas exagérer, montrer un bonheur discret, il n’écoute que pour vous battre avec vos propres armes.

    Oui discret votre bonheur, un bonheur bruyant, des éclats de rire, des fous rire de votre part, ça les rend fous, ils trouvent ça vulgaire, ils vont vous casser, car ce sont des casseurs d’ambiance surtout période de fêtes.

    Seuls eux doivent avoir ce privilège.

    Ne les critiquez pas, ils vous le feront payer au centuple.

    Ils mentent, comme ils respirent, Il vous accuseront, de leurs méfaits, de leurs actes manqués.

    À vous de déjouer leurs pièges.

    Souriez, vous aussi, jouez, un rôle devant Lui ou Elle.

    Apprenez le détachement, la distance nécessaire pour ne pas souffrir.

    Leur moteur est le conflit et pourtant il le déteste et ne le supporte pas, à tel point que cela peut les rendre violents à l’extrême.

    Aller vers les gens qui vous font rire, avec qui vous êtes bien, dès que vous serez bien avec vous même.

    Vous pouvez aussi vous intéresser à

    l’Oh’oponopono :

    Une philosophie hawaïenne « une tortue qui parle à une étoile »

    Vous répétez en vous-même :

    « désolé, pardon, merci, je t’aime »

    chaque fois que ça va mal et vous verrez ça marche !

    Il y a aussi les 4 accords toltèques.

    La meilleure des techniques de relaxation est la Sophrologie !

    Dernièrement j’ai lu qu’il fallait écouter du Mozart au moins 10 minutes par jour !

    Ce n’est donc pas pour rien qu’il était prodige à 4 ans.

    Voilà, j’espère vous avoir aider, sincèrement, de tout mon cœur.
    Je suis disponible là, j’ai tout mon temps …
    Moi je sais, je l’ai vécu et je vous crois.

    Alors croyez en VOUS.

    Haut les cœurs,<3

    Aimer chaque chose que vous faites à 400 % et vous verrez tout deviendra plus facile, car nous sommes :

    "le plus grand miracle du monde"
    un chef d'œuvre.

    C'est encore un livre. Que j'ai eu à la "gratiferia" vide grenier gratuit, organisé par l'association colibri de Pierre Rabhi.

    À l'occasion regarder le film "DEMAIN" de Cyril Dion et vous verrez que dans le monde il y a tant de gens biens !

    Moi je sais, je l'ai vécu et je vous crois.

    Alors croyez en VOUS. Haut les cœurs <3

    Courage, volonté, ténacité dans le respect et la dignité de Soi.

Laisser un commentaire