Créativité

Devenez plus intelligent #3 ! Etre un expert

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Et voici le 3e défi « Devenez plus intelligent » !

Pour rappel, je publiais hier la liste des cadeaux disponibles avec vos points engrangés. Plus vous faites de défis, plus vous gagnez des points. Il y a vraiment de très beaux cadeaux à gagner.

Le principe est toujours le même : je vous propose cette semaine une vidéo (durée 1’52 ») qui revient sur un point important du blog (une sorte de « best-of ») et je vous propose un défi à la fin.

On va être honnête : les deux premiers défis étaient de la rigolade.

Celui-ci le sera moins !

Il faut les mériter vos 50 points ! Non mais ho.

 

Attention, il est trop tard pour faire les anciens défis !

Oui, je sais, c’est moche.

A partir de maintenant, je ne valide plus les anciens défis. la principale raison est que ce serait vraiment ingérable côté mails, surtout que dans très peu de temps je sors une nouvelle session de SYNAPSE et que là je vais en avoir vraiment beaucoup.

Et puis ça fait trop « je participe aux défis pour gagner des points » et non parce que c’est fun et que ça vous apporte quelque chose.

Assez parlé ! Voici le défi du jour !

 

Article de rappel : Comment éviter de passer pour un guignol quand vous êtes un expert ?

Vous ne savez pas comment réaliser ce défi ? C’est bien normal, et c’est pour ça qu’il est plus difficile que les autres.

En même temps, je ne sais pas comment rendre ce défi plus simple et il me tient à coeur.

Envoyez un mail détaillé (inutile de m’envoyer 2 phrases bateau pour gagner 50pts, je ne validerai pas) et décrivez-moi ce que vous avez appris à qui et comment ça s’est passé. Au pire, je peux jouer le rôle de Norbert si vous n’avez personne à qui enseigner  😉

Apprenez-moi des choses et choisissez un sujet complexe !

50 pts à la clé !

 

Le bonus commentaires !

Si vous partagez votre histoire dans les commentaires ci-dessous auprès des autres lecteurs  vous gagnez un bonus de +20 pts, ce qui vous ferait donc 70pts juste pour ce défi ! Attention à bien mettre votre adresse email dans le commentaire si vous voulez que je valide votre défi… 😉

Bonne chance pour ce défi, peut être le plus difficile depuis le début des challenges, mais qui peut être marrant !

Quelques Indices pour vous aider :

Quelle est votre métier ? Quel jargon utilise t-on ? Pourquoi dit-on cela ?

Quel est votre cours le plus difficile ? Quelle est la notion difficile que vous avez apprise aujourd’hui ? Expliquez la moi simplement

Quelle est la différence entre un mot et un autre qui veut normalement dire la même chose ? C’est quoi la nuance ?

Expliquez une théorie compliquée, comme par exemple dans cette vidéo où est expliquée la théorie des jeux.

 

sing-post-cta-potion-de-vie

34 Commentaires

  • Bonjour tout le monde,

    Aujourd’hui, pour ce défi numéro 3, je vais essayer de vous apprendre à lire les notes de musique (si vous savez déjà faire, chute ne dites riens au autres ^^).
    Souvent, le solfège, et plus particulièrement la lecture de note fait peur aux élèves. Et bizarrement les adultes ne sont pas les plus à l’aise. Je me suis donc creusé la tête depuis des années pour SIMPLIFIER au maximum l’apprentissage. Et pour ça, j’ai décomposé en plusieurs étapes.

    Étape 1 : Comprendre la portée
    Derrière la lecture de note se cache un principe extrêmement simple. La portée est composée de 5 lignes. Les notes en bas sont des notes dites « graves » (par exemple, le son d’un guitare basse). Alors que les notes qui sont les plus hautes sur la portée sont des notes dites « aigües » (par exemple le chant d’un oiseau). Pour écrire la musique sur une portée, on peut faire un ROND soit SUR la ligne, soit entre 2 lignes.
    Il va falloir maintenant apprendre à dire le NOM de la note en fonction de là où elle est dessinée.

    Étape 2 : Connaitre le nom des notes dans un sens puis dans l’autre
    Exercice en général assez simple, il faut apprendre l’ordre des notes. C’est-à-dire : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do… (et on recommence indéfiniment).
    Pour aller plus et que ce soit plus facile plus tard, il est également pratique de savoir quelle note vient AVANT et quelle note vient APRÈS une note donnée. Par exemple, si on prend comme référence le LA, la note d’avant est un Sol. La note d’après est un Si.
    Une fois qu’on sait ça, on a fait quasiment le plus dur.

    Étape 3 : Connaitre le principe de lecture de note
    Le principe de la lecture de note est très SIMPLE. Il y a 3 types de clés (clé de Sol, clé de Fa et clé d’Ut = clé de Do). En début de portée, la clé ENTOURE la ligne de référence. Par exemple, par convention, la clé de sol se passe sur la 2ème ligne. L’élément CLEF est donc là. TOUTES les notes qui seront sur la 2ème ligne seront des SOL.
    Pour deviner les notes suivantes et précédentes, c’est donc très facile. Grâce à l’étape 2, on connait l’ordre des notes. Grâce à l’étape 3, on a une note de référence.
    Donc dans le cas de la clef de sol. On a un Sol SUR la 2ème ligne. Puis, la note qui est entre la 2ème et la 3ème ligne sera donc un ? Oui, un La. Puis la note SUR la 3ème ligne sera ? Oui, un si. etc…
    Et même chose dans l’autre sens. La note entre la 2ème et la 1ère ligne sera un Fa…

    Étape 4 : Trouver plusieurs notes de référence
    L’étape précédente suffit pour déchiffrer n’importe quelle partition. Mais pour aller plus loin, l’idée c’est de MÉMORISER d’autres notes de référence. Si on s’appuyait sur le sol avant, on peut par exemple rajouter le Do (entre la 3ème et 4ème ligne). Du coup, on mettra moins de temps à trouver les autres notes.
    Et ainsi de suite, jusqu’à ce que TOUTES les notes deviennent des notes repères 🙂

    Simple la lecture de note non ? En tout cas, c’est comme ça que mes élèves comprennent le mieux ! Ça devient presque un jeu pour certains

  • Bonjour les enfant! 🙂

    aujourd hui je vait vous parler de l expression oral attirante:

    tout ce resume a une seul question: est tu pres a prendre tes responsabilitees pour ce que tu dit ou non?
    en voyant des enfant jouer, on ne peut pas ne pas remarque qu il s exprime de facon differente que des personnes adulte. il y a plus d emotion (tristesse quand ils perdent, etc.) dans leurs voix, leurs voix monte et descend dans les tons. la seul difference est qu en grandissant, on a appris a faire les choses pour plaire et non parce que nous le voulons. par exemple, ce n est pas acceptable de crier « attention »/ »feu » parce que ca fera en sorte que d autre personne soit affecter par ce que tu as dis et nous le voulons pas parce que nous voulons pas prendre la responsabilite d avoir tort, meme si il y a un danger imminent.

    ce qui en faite ce passe, c est que nous avons une pensee avec une emotion attacher. par exemple la phrase « je suis content » on est sense le dire avec un ton heureux, les visage illuminer, souriant etc. mais des que ca arrive a nos levre et qu on veux l exprimer, on arrache l emotion de la pensee (le phrase) et ce qui sort est un mot dit par le robot de google translate.

    le point finale est qu on peut dire n importe quoi et recevoir des reactions differente. je peut dire « banane » et creez la peur (si je le dit en mode enerver) ou je peut te faire rire (si je le dit de facon marrante en ralongant les syllable en prononcant le « a » et « e » finale etc.). tout est une question de « est ce que je veux etre responsable pour mes action/paroles ou pas? »

    avis au bloggeur, tout droit reservee 😉

  • Bonjour,

    En tant qu’enseignant, c’est un peu mon métier de rendre les choses compliquées un peu plus faciles.
    Pour autant, je me considère plus comme un pédagogue, qu’un expert.

    Pour ce défi, je vais vous faire partager ce que je dis à mes élèves quand on découvre les différents types de livres narratifs.

    Il existe 5 types de livres pour raconter les histoires :

    L’album : Il y a plus d’images que de texte.
    Le roman : Il y a plus de texte que d’images.
    La BD : Le texte est dans l’image.
    Le théâtre : Le texte est joué par des acteurs.
    La poésie et les chansons: Le plus souvent, le texte rime.

    Avec ça, je passe pour un véritable expert… aux yeux de mes élèves. lol

    • Je me souviens encore en primaire, quand ma maitresse de CM1 m’avait dit qu’un professeur, c’est celui qui est chargé de remettre toute les infos dans les bons tiroirs dans notre tête. C’était bête, mais depuis ce jour là j’ai toujours vu le prof comme celui qui aide, qui partage son savoir et non pas celui profite de son pouvoir et qui enfonce ses élèves. Vous avez mon respect Thomas.
      Bonne continuation à vous,

      Pierre-Y

    • Je partage totalement l’idée de la vidéo, à mon avis la lenteur dans ses gestes traduit l’assurance et la maitrise. Ne pas systématiquement se précipiter à l’appel de notre nom, ne pas se jeter sur le téléphone, etc…
      Bravo pour ton défi Hervé (et pour le tableau derrière toi qui déboite, simplement magnifique !)

  • Bonsoir,
    Avec les cours j’ai moins de temps mais je relève ce défis tout de même.
    Passionné de psychologie et de mentalisme j’ai découvert le site potion de vie grâce à ces disciplines en effet dans le mentalisme la mémoire est très importante.
    C’est grâce à cette discipline que j’ai donc découvert le livre napoléon joue de la cornemuse dans un bus que je vous conseille si vous ne l’avez toujours pas lu.

    Revenons-en à nos moutons j’ai donc décidé de vous expliquer la théorie de la dissonance cognitive.

    La dissonance cognitive, est un état désagréable que subit un individu quand il est confronté à une opinion, un comportement, un acte qui est contraire à ces principes.
    Voici quelques exemples de dissonance cognitive :
    1ere exemple :
    Une secte millénariste croyait en la fin du monde à une date donnée. Lorsque cette date arriva et que rien ne se passa, la secte ne se remit nullement en question et transforma sa croyance en faisant croire à ses membres que la Terre avait été sauvée grâce à leurs prières et qu’il fallait continuer. Encore une fois, cette secte a su réduire la dissonance entre ses actes (« nous nous sommes préparés en priant ») et ses pensées (« la fin du monde ») grâce à une histoire de prières magiques.
    2ème exemple :
    Les fumeurs justifient souvent leur addiction par le fait « qu’il faut bien mourir de quelque chose » -> « Le tabac tue ? Oui d’accord, mais je vais bien mourir un jour de toutes façons ». Par ce biais, le fumeur réduit la dissonance entre ses actes (« je fume ») et ses pensées (j »e sais que fumer tue »). Ainsi, il continuera à fumer sans trop se contredire.
    Maintenant que la dissonance cognitive est comprise soulevons un point intéressant :
    Un individu qui subit une dissonance cognitive va réduire cet état de tension mais ce qui est intéressant c’est le changement de comportement qu’un individu subit suite à la réduction de cet état de tension.
    Prenons un exemple pour expliquer cela :
    Si vous demandez à un groupe de personnes qui est contre la peine de mort de trouver des arguments en faveur de la peine de mort, nous avons vu que cela va mener à un état de tension mais ce qui est incroyable c’est que le fait d’avoir trouvé des arguments en faveur de la peine de mort va amener ces individus à revoir leurs jugement sur la peine de mort et ils seront moins contre la peine de mort qu’au début .

    Voilà j’espère que vous avez compris la théorie. Pour plus d’information je vous laisse vous documentez et si vous voulez des conseils de livre n’hésitez pas à me demander .

    à bientot et merci encore JY pour ces défis

  • Bonsoir :
    Voici un cours sur l’ADN :p
    Voilà la question que j’ai répondu à ma sœur :

    Qu’Est-ce que l’ADN ? et Comment nos cellules arrivent à avoir le même ADN dans chacune des cellules

    Alors l’ADN = Acide Désoxyribonucléique

    L’ADN est une molécule, une très grande molécules et quand tu la déroule tu pourrais faire 3 fois le tour de la Terre!

    L’ADN est constitué de sucre (le désoxyribose)

    D’un groupement Phosphate’ le phosphate que tu trouves dans ton Nesquik 😉

    une base azotée.

    Ce qui nous rends tous différents sont la base azotée.

    En réalité, il en existe 4 : A=Adénine, T=Thymine, C=Cytosine, G= Guanine

    Ces 4 bases s’assemblent 2 par 2: A va avec T et C va avec G

    C’est ce qu’on appelle la complémentarité des bases azotées .Moyen Mnémotechnique : CGTA( le jeu de voiture :p )

    L’association du sucre, du phosphate et d’une des 4 bases azotées forme un nucléotides.

    L’ADN est formé de 2 chaines de nucléotides, qui ressemble à une double hélice comme celle des hélicoptère :p

    Ce qui nous différencie des autres c’est le nombre et la taille des nucléotides, ainsi que l’ordre(c’est à dire l’ordre CGAAG est différent de celui TTACCG ) et le nombre de nucléotides

    Les cellules arrivent à avoir le même d’ ADN parce que depuis la toute première cellule (qui est la tienne) qui est présente dans le ventre de maman,, s’est multiplier, s’est divisée.

    Pour se diviser il existe 2 phases, 2 parties:
    L’interphase:
    Durant l’interphase, la molécule d’ADN se réplique en 2

    Mitose:
    La mitose est constituée de 4 phases

    -La prophase: où l’ADN se regroupe, se condense
    -La métaphase : où l’ADN se rassemble dans le centre de la cellule
    -L’anaphase: où l’ADN se sépare en 2 et une partie de l’ADN va au pole nord de la cellule, et une autre partie vers le pôle sud de la cellule.
    -La Télophase: où il y a 2 cellules filles qui proviennent de la cellule mère

    Voilà comment l’ADN est toujours le même dans chacune de nos cellules
    :p

  • Bonjour a tous 😉

    Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet passionnant qu’on nous apprend en biologie : c’est la nomenclature binomial.

    Vous saviez qu’avant, les scientifiques appelaient les êtres vivants comme ils les voulaient!?

    Et ouuuuiii, on a toujours fait ainsi et malheureusement on ne se comprenaient pas la plus part du temps.
    Mais un jours un Mr Suédois appelé Carl von Linné (1707 – 1778) se dit qu’il faut remedier a cela et
    il a donc proposé de donner « un Nom » et « un prénom » (universel) en latin a chaque type d’être vivant selon leurs caractéristiques.

    Mais comment ca marche vous vous dites?

    Enfaite le « Nom » et le « prénom » doit être souligné ou mis en Italique (le Nom passe toujours avant le prénom).
    Le Nom commence toujours par une majuscule avec le reste en minuscule et le prénom tout en minuscule.

    Le « Nom » va représenter le Genre (c’est comme un nom de famille) et le prénom l’espèce (c’est comme le nom individuel).

    Je t’explique avec (1) exemple : Les animaux canins

    On les places dans le genre Canis (ceux sont les animaux recouvers de poils qui mangent du chair et qui ont des longues pattes)

    Cependant il sont très nombreux a être comme ca et on a encore besoin de les différencier et c’est là qu’on a besoin du nom d’espèce :

    aureus (ils ont un pelage doré)
    rufus (ils ont un pelage roux)
    lupus (ceux sont les loups ordinaires)
    canis (ceux sont les chiens ordinaires)…

    Et maintenant on mets ensembles le nom de genre et le nom d’espèce et on a les nomenclatures binomials suivants :

    Canis aureus
    Canis rufus
    Canis lupus
    Canis canis

    … c’est comme ca qu’on obtient les noms scientifiques des espèces 🙂

    Alors j’espère que je vous ai aidé 🙂

    A bientôt 🙂

  • Bonjour !
    Pour ma part, je vais vous parler du mode d’action des hormones lipophiles. (Oh, un nom barbare).

    Tout d’abord, on va commencer par définir une hormone, c’est quand même plus simple si on sait à quoi ça correspond.
    Une hormone est une molécule informative et régulatrice qui est produite par un tissu. Elle se balade principalement dans le sang et elle agit sur un tissu cible qui a des récepteurs spécifiques pour cette hormone.
    Un tissu est un ensemble de cellules semblables qui a pour but une même fonction. (par exemple: un tissu musculaire a pour fonction de faire bouger les muscles).

    Le réel but de l’hormone est donc d’atteindre le noyau de la cellule du tissu cible pour transmettre son message.

    Sauf, que c’est un peu comme dans Mario, avant d’avoir la princesse, il y a des obstacles à passer. Il y en a deux principaux: le milieu extracellulaire et intracellulaire (donc tout ce qui est à l’intérieur ou a l’extérieur de la cellule) ainsi que la membrane de la cellule. (On représente souvent la cellule par un rond: le contour de votre rond, c’est la membrane).

    Pour résumer :
    *Hormone 1 + Tissu 1 composé de cellule cible 1 = effet sur le corps
    *Hormone 1 + Tissu 2 avec cellule 2 = pas d’effet sur le corps (à cause des récepteurs spécifiques).

    + des épreuves a passer pour réussir à délivrer son message (ou la princesse, c’est comme vous voulez).

    (Tout le monde est encore vivant ? Alors on continue !)

    On complique les choses (en fait c’est très simple): il y a deux types d’hormones. Nous, ce qui nous intéresse aujourd’hui, sont les hormones lipophiles ou encore appelées hydrophobes. Qu’est ce que ça veut dire tous ces mots barbares ?
    Ne partez pas en courant, je vais vous l’expliquer.
    « Phobe » ça ne vous fait pas penser a quelque chose ? Si on rajoute un i, ça donne « Phobie ». Et une phobie est quelque chose dont on a très peur. (Phobie du vide, de l’ascenseur, des araignées…)
    On peut donc en déduire que cette hormone n’aime pas l’eau. (hydro vient du grec ancien qui veut dire eau, aqueux).
    Et en grec, « lipos » = graisse, et « philos » = amour. Donc, lipophile veut dire « aime la graisse ».

    Ces deux notions (hydrophobe / lipophile) sont très souvent associées. Généralement un composant aimant les corps gras n’aimera pas l’eau. Ça marche également en sens inverse (hydrophile / lipophobe), qui est le second type d’hormone.

    En résumé pour cette partie: 2 types d’hormones :

    * Aime les corps gras mais pas l’eau = lipophile ou hydrophobe
    * Aime l’eau mais pas les corps gras = lipophobe ou hydrophile.

    Passons aux caractéristiques des « Boss » que doit passer notre hormone lipophile.
    Il y en a un au départ, un au milieu et un dernier à la fin (mais du même type que le premier).

    *Caractéristiques du boss de départ:
    – Nom: milieu extra cellulaire
    – Composé majoritairement d’eau (c’est simplifié, il n’y a pas que de l’eau)

    *Caractéristique du boss de milieu:
    -Nom: membrane plasmique
    – Composé de graisse (simplifié aussi)

    *Caractéristiques du boss de fin:
    – Nom: milieu intra cellulaire
    – Composé majoritairement d’eau

    Donc si vous avez tout suivi (et retenu!) ce que je vous ai dit, vous avez tout de suite vu qu’il y a un des boss qui va être très simple pour notre hormone lipophile.
    Elle va galérer pour le boss de départ et celui de fin, par contre, le boss du milieu c’est du gâteau! (Sa principale faiblesse sont les corps gras qu’aime beaucoup notre hormone. Et c’est bien connu: plus on aime quelque chose, plus on devient performant dans ce domaine).

    Résumé des obstacles pour :
    *Hormone lipophile : passe facilement à travers la membrane de la cellule mais se déplace difficilement dans le milieu extra et intra cellulaire.

    *Hormone lipophobe (l’autre type d’hormone à laquelle on ne s’intéresse qu’un tout petit peu) : c’est l’inverse ! Elle se déplace facilement mais à du mal à passer à travers la membrane.

    Notre hormone lipophile est très maline. Nous, quand on est fatigués ou que c’est trop loin, on prend la voiture au lieu d’aller à pied, l’hormone elle, va faire appel à une cellule que l’on appelle transporteur. Chaque hormone possède son propre type de transporteur. (comme au début, vous savez, les récepteurs spécifiques ? c’est la même chose avec les transporteurs, que l’on appelle du coup, des transporteurs spécifiques!). Elle utilise donc son transporteur pour se déplacer jusqu’à la membrane plasmique, là elle passe tout simplement à travers et prend un second transporteur a l’intérieur de la cellule pour aller jusqu’au noyau et délivrer son message.
    C’est tout !

    Résumé général/ explication complète en reprenant depuis le début :
    *L’hormone lipophile est secrétée par un tissu. Elle a pour but de délivrer son message au noyau de la cellule.
    *Elle prend un transporteur spécifique pour traverser le milieu extra-cellulaire (car hydrophobe) et arrive devant la membrane de la cellule.
    *Elle traverse facilement la membrane de la cellule (car lipophile) et arrive dans le milieu intracellulaire.
    *L’hormone prend un second transporteur à l’intérieur de la cellule pour arriver au noyau, où elle va délivrer son message.

    Voilà ! J’espère que c’était clair à comprendre ! (Avec un schéma ça se comprend très rapidement, vous pouvez essayez d’en faire un, maintenant que vous savez tout 😉 )

  • Bonjour à tous,

    Comment j’ai expliqué le fonctionnement d’un écran composé de pixel à ma petite cousine l’année dernière ?
    En faisant de la peintures.

    Je m’explique : les écrans qui nous entourent TV, smartphone, tablette reposent toutes sur un même principe pour afficher des images. Un ensemble de pixels de différentes couleurs qui une fois assemblés forment une image fixes ou mobiles. Un peu comme un peintre qui peut réaliser des milliers de tableaux en mettant des petites points de couleurs différents partout sur la toile.
    Voyons les choses plus précisément maintenant, ces fameux pixels sont chaqu’un composé de trois sous-pixel, un bleu, un rouge et un vert(les couleurs primaires). En faisant, varier l’intensité de chaque sous-pixel, on obtient des couleurs différentes et on peut faire toutes les couleurs qui existent juste avec ses 3 couleurs de départ. C’est ce qu’on appelle la synthèse additive.
    Sur un principe semblable, quand on mélange les trois couleurs primaires en peintures, on peut faire toutes les autres. Cependant comme la peinture ne crée pas de lumière comme les sous-pixel les couleurs sont inversées, le cyan, magenta et le jaune sont les couleurs primaires cette fois.
    Après avoir bien, joué avec la peinture avec ma cousine, on a fabriqué ensemble un pixel simplement avec trois lampes de poche et des pochettes plastiques de couleurs. En projetant les lumières sur un mur blanc dans le noir on a fait plein de couleurs.
    J’espère que vous avez tous compris autant que ma cousine qui s’est payée le luxe d’expliquer à son père tout ce que je lui avais appris.

  • Bonjour, je vais me mettre de ton côté et lire les commentaires car avec ce défis on apprend beaucoup de choses même si y a des truc que j’ai pas bien comprise comme pour l’hormone lipophile

  • Bonjour a vous ,

    Alors j »ai fait le tour des articles cité précedement pour ce 3eme défi du coup j’ai remarqué qu’ils parlaient presque tous de biologie
    et je me suis dit je vais parler de génétique 😀 (c’est la science qui étudie la transmission d’un caractère héréditaire (ex : forme du nez) des 2 parents aux enfants).

    Je vais donc essayer d’expliquer ce qu’est la lyonisation.
    A savoir:
    *Un mammifère c’est tout animal présentant des poils sur la peau et qui allaitent leurs petits (les humains en font partie)

    *Les chromosomes se trouvent dans nos cellules et ils portent en eux les caractères héréditaires,
    il y a 2 types de chromosome :
    -Le type somatique :portant les caractéristiques corporel (ex: couleur des yeux)
    -Le type sexuel :qui détermine notre sexe (Masculin ou féminin).
    Pour le sexe masculin des mammifères 2 chromosomes noté X et Y sont toujours présents.
    Pour le sexe féminin des mammifères seul le chromosome noté X doit être présent mais représenté par 2 exemplaires .

    Mais quand est ce que tu va enfin parler de cette lyonisation!?

    Du calme on y est : Donc c’est un phénomène découvert par Marie Lyon et son rôle est d’équilibrer la forme du mâle et de la femelle du même espèce chez les mammifères.

    J’explique :

    Comme X et Y sont des chromosomes différents ils vont donc porter des caractères différentes.
    Mais comme un mâle n’a qu’un seul X et la femelle 2 il y aurait une grande différence entre les 2 sexes n’est pas !?

    C’est la que la Lyonisation entre en jeu :

    Chez la femelle, l’un des chromosomes X va être désactivé au hasard dans toutes ses cellules afin que ca s’équilibre avec le X chez le mâle.
    Quand a Y ,il porte une seule zone importante appelé SRY qui détermine le sexe masculin donc si elle est absente on aura une femelle avec un X et un Y.
    On peut donc dire que la lyonisation est nécessaire pour trouver sa moitié 😀

    A bientot.Et merci de m’avoir lu . 🙂

  • Bonsoir,

    Alors même s’il y a encore beaucoup de sujets disponibles en biologie et génétique j’ai choisi de vous parler de voile et plus précisément de la coupe de l’America.
    Eh oui un peu de sport pour s’aérer la tête.

    La coupe de l’America ou America’s cup est une régate rassemblant des voiliers de différents pays. Les voiliers ne sont pas obligatoirement identiques mais ils appartiennent tous à la même catégorie.

    L’idée étant que la vainqueur de la précédente édition (le defender) défende son titre face aux autres équipes engagées (les challengers).

    Tous les challengers régatent en amont de la coupe de l’America en s’affrontant lors du trophée Louis Vuitton. Ensuite, seul le vainqueur du trophée Louis Vuitton rencontrera le defender.
    Auparavant un bateau représentait un pays, actuellement par rapport aux sommes mises en jeu un bateau peut représenter plusieurs pays.

    La coupe Louis Vuitton a eu lieu en été 2013 entre Artemis Racing (Suede), Emirates Team New Zealand (Nouvelle Zelande ) et Luna Rossa Challenge (Italie).
    Suite aux differentes régates entre ces 3 challengers Emirates Team New Zealand a gagné sa place pour affronter le defender.

    La dernière coupe de l’America a eu lieu en septembre 2013 à San Fransisco entre Emirates Team New Zealand et le defender américain Oracle Racing et la coupe a été remportée par l’équipe américaine .

    La prochaine coupe aura lieu en 2017 aux Etats Unis puisque le vainqueur est américain entre l’équipe américaine et l’un des challengers suivants :

    Artemis Racing (Suède),
    Ben Ainslie Racing (Grande Bretagne),
    Emirates Team New Zealand (Nouvelle Zeland),
    Luna Rossa Challenge (Italie)
    Team France (France)

    A suivre …

  • Bonjour,

    J’espère qu’il n’est pas trop tard pour le défi. Voilà ma contribution !

    Parlons nutrition ! Je vous propose un petit exposé sur les protéines végétales.

    Notre corps nous réclame des glucides, des lipides et… ce qui nous intéresse aujourd’hui, des protéines.

    On trouve, on le sait bien, des protéines dans les produits d’origine animale, à savoir la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers. En général, quand on pense protéine, on visualise un steak.

    On le sait moins mais on trouve également des protéines dans les végétaux. Dans tous les végétaux mais en quantité inégale. Ainsi, il y a beaucoup plus de protéines dans les céréales (blé, riz, maïs…) et les légumineuses (lentilles, pois-chiches, haricots, soja…) que dans les fruits.

    Le taux de protéine dans les végétaux n’est absolument pas ridicule par rapport aux produits d’origine animale. Ce n’est pas intuitif mais on trouve par exemple une quantité équivalente de protéines dans les lentilles que dans le poulet.

    Y-a-t-il une différence entre les protéines animales et végétales ? La réponse est oui. Est-ce que les protéines végétales sont, comme on peut parfois le lire ou l’entendre, de moins bonne qualité que les protéines végétales ? La réponse est non. Il faut toutefois se renseigner un peu pour remplacer les protéines animales par des protéines végétales.

    Qu’est-ce qu’une protéine ? Scientifiquement, c’est une molécule composée d’acides aminés. On peut la visualiser comme un puzzle constitué de nombreuses petites pièces. Toutes les protéines ne sont pas composées des mêmes pièces, certains puzzles auront plus de bleu, d’autres plus de rouge…

    Le corps humain n’a en réalité pas besoin de la molécule-protéine mais de certaines des petites pièces qui la constituent. Il a plus précisément besoin de 8 acides aminés (sur 20 existants) qu’on qualifie d’essentiels car, comme il ne peut les fabriquer, il doit se les procurer via l’alimentation. Le corps humain n’a pas seulement besoin de ces 8 acides aminés, il a aussi besoin d’une quantité précise de ces acides aminés pour construire ce qu’on pourrait appeler son puzzle personnel : peut-être dix pièces rouges, vingt bleues, et 3 jaunes qui n’en seraient pas moins essentielles…

    En général, les produits d’origines animales contiennent les 8 acides aminés essentiels dans les quantités requises pour permettre au corps humain de reconstituer son puzzle.

    Mais, sauf exception (soja, quinoa), chaque végétal ne contient pas les 8 acides aminés dans les proportions nécessaires. Les céréales et les légumineuses (végétaux très riches en protéines) contiennent en général 7 des acides aminés essentiels en quantité suffisantes et un acide aminé en quantité insuffisante. C’est là la grande différence entre les protéines animales et végétales. Elle n’est pas anodine mais elle ne condamne pas non plus les protéines végétales.

    Si on reprend l’image du puzzle, avec seulement des lentilles par exemple, le corps humain construira quelques puzzles complets avant de se trouver à court de pièces rouges. Avec du blé, ce sera la même chose sauf que ce sera le manque de pièces bleues qui le limitera. (On parle d’ailleurs d’acide aminé limitant.)

    Par chance si les protéines issues des légumineuses manquent d’un certain acide aminée (de pièces rouges !), c’est d’un autre acide aminé (de pièces bleues !) dont manquent les protéines issues des céréales.
    Il suffit donc d’associer céréales et légumineuses dans le repas (voire dans la journée) pour que le corps humain puisse compléter tous les puzzles dont il a besoin. Et cette solution n’a rien de révolutionnaire. L’alimentation humaine a reposé pendant des siècles sur l’association céréale-légumineuse. Pensons aux incontournables associations riz-soja en Chine, riz-lentille en Inde, couscous(blé)-pois chiches au Maghreb, pain- haricot en Europe, maïs-haricots rouge en Amérique du Sud…

  • Bonsoir,

    De ma part, je vais vous expliquer la théorie des cordes =)

    Nous avons une conception de l’univers basée sur deux théories bien distinctes, dont l’une est la Relativité Générale d’Einstein, qui est une façon de comprendre les objets les plus grands de l’univers comme les étoiles et les galaxies, et l’autre est la Mécanique Quantique qui est un ensemble de règles totalement différentes auxquelles obéissent les objets les plus petits comme les atomes.
    Quand on essai de combiner ces deux séries de lois pour résoudre certains des grands mystères de l’univers, c’est le désastre : les deux théories physiques s’effondrent. Mais pourquoi ces deux séries sont en conflit l’une avec l’autre ?
    Les lois du domaine des très grands objets : la série de loi de la Relativité Générale d’Einstein, explique comment fonctionne la gravité. Cette théorie voit l’espace comme une immense toile lisse que tous les objets lourds (les étoiles, les planètes, etc.) viennent déformer et étirer. Selon cette théorie, ce sont ces déformations que nous ressentons comme la gravité.
    Les lois de l’infiniment petit quant à elles, c’est-à-dire la Mécanique Quantique, nous montrent que le tissu de l’espace est agité et ka otique. C’est un monde tellement turbulent qu’il défit le sens commun. Ici, l’espace et le temps sont si tordus et si déformés que les concepts traditionnels (gauche et droite, haut et bas, avant et après) disparaissent. C’est un endroit mouvementé par nature. Par conséquent, l’image fluctuante que cette théorie démontre est en opposition directe avec le modèle géométrique lisse et ordonné décrit par la relativité générale.
    Pourtant, les physiciens sont persuadés que tout devrait pouvoir être expliqué par un seul grand principe physique et une seule équation générale. Si on parvient à découvrir cette équation, la façon par laquelle fonctionne l’univers serait enfin révélée.
    En effet, la théorie des cordes pourrait peut être unifier ces deux théories, et si elle est juste, elle connaîtra le plus beau succès de toute l’histoire des sciences. Elle pourra peut être un jour expliquer la totalité de la nature et de l’univers dans son intégralité grâce à un seul élément : un minuscule bras d’énergie en vibration appelé corde. C’est-à-dire chaque particule est constituée par une corde de dimensions extrêmement petites (10-33 cm) qui se déplace et vibre. Si la corde vibre dans un certain mode, elle décrit un électron ; si elle vibre dans un autre mode, elle décrit un quark, et ainsi de suite.

  • Je passe mes journées à expliquer simplement leurs problèmes de santé à mes malades ou à leurs familles. Je ne vais pas ici vous expliquer des maladies, mais plutôt expliquer ce dont s’occupe chaque médecin :

    – orthopédiste : docteur qui opère les os (et pas seulement les pieds comme les gens le croient souvent)
    – chirurgien viscéral : docteur qui opère les ventres
    – ORL : docteur qui s’occupe de la bouche, du nez et des oreilles
    – stomatologue : docteur qui s’occupe de la bouche et des dents
    – dermatologue : docteur qui s’occupe de la peau
    – pneumologue : docteur qui s’occupe des poumons
    – psychiatre : docteur qui s’occupe des gens qui sont tristes dans leurs têtes
    – hépato gastro entérologue : docteur qui s’occupe du foie et des intestins
    – interniste : docteur qui s’occupe des maladies compliquées que personne ne comprend
    – neurologue : docteur qui s’occupe des nerfs et du cerveau
    – radiologue : docteur qui fait des images du corps des gens
    – pédiatre : docteur qui s’occupe des enfants
    – gériatre : docteur qui s’occupe des personnes âgées
    – anesthésiste : docteur qui endort les gens pour que le chirurgien les opère
    – néphrologue : docteur qui s’occupe des reins
    – urologue : chirurgien qui opère les rein, la vessie, la prostate
    – gynécologue obstétricien : docteur qui fait naitre les bébés
    – cardiologue : docteur qui s’occupe du coeur
    – ophtalmologiste : docteur qui s’occupe des yeux
    – biologiste : docteur qui analyse les prises de sang
    – médecin généraliste : docteur qui s’occupe de tout !

  • Bonsoir à tous,
    Je vais vous parler des émotions :

    Une émotion est un état que l’on ressent en générale dans sa tête mais parfois aussi dans son corps. Elle peut apparaître quand on voit quelque chose (dans la rue par exemple), quand on fait une activité (ou quand on ne fait rien), quand on se rappelle de quelque chose… On en ressent en fait tout le temps même si on n’y prête pas toujours attention.
    Le but des émotions est d’exprimer nos pensées et de nous faire agir (ou non) en fonction d’elles. Même si on aimerait parfois se passer de certaines d’entre elles, elles ont toutes une intention positive (le doute, même si il ne faut pas toujours l’écouter, sert à éviter de foncer dans n’importe quel danger par exemple).
    Il existe beaucoup d’émotions différentes mais on peut les classer par familles et voir qu’elles sont souvent opposées entre elles :
    joie/tristesse
    espoir/peur
    calme/colère

  • Bonsoir à tous,

    Ma fille a 10 ans et ce défi tombe à pic ! Depuis la semaine dernière j’ai commencé à lui apprendre à mémoriser les chiffres. En effet, elle va très vite en avoir besoin car déjà au primaire ses cours d’histoire sont truffés de dates, ses cours de biologie de chiffres, etc…
    Alors je me suis dit comment faire, par quel bout commencer ? J’ai choisi de ne pas être méthodique, c’est à dire de ne pas lui apprendre linéairement dans l’ordre croissant de 00 à 99 les images associées, j’ai peur qu’au bout d’un moment elle ne se lasse. J’ai choisi dans un livre d’histoire illustré des faits un peu au hasard et j’ai décomposé la date en image mentale, par exemple pour le premier vol en avion motorisé de 1903, 19 représente un tapis et 03 un saumon. Elle s’est ainsi fait une image d’un tapis volant piloté par un drôle de saumon qui vole à coté de l’avion des frères Wright. C’est réglé pour le 19 et le 03. Deuxième date, 1492 – Christophe Colomb, c’est fait aussi pour le 14 et le 92. J’en suis à 5 dates ce qui me fait déjà 10 « fiches » mentales. C’est un défi de longue halène mais je compte bien aller jusqu’au bout car je reste intimement persuadé que ça va lui servir toute sa vie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.