Mémoire

Comment mémoriser les numéros de téléphone les plus importants avec une technique fun ?

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Voici une technique simple, pour débutant(e), et surtout bien plus fun que de taper des chiffres dans son smartphone.

Outre l’aspect pratique, mémoriser les numéros de téléphone importants peut se révéler une excellente entrée en matière dans le monde de l’art de la mémoire. Si vous possédez Napoléon joue de la cornemuse dans un bus, vous savez déjà comment faire ce genre d’exercice : vous prenez votre système double alterné  et c’est parti. Mais aujourd’hui je m’adresse à celles et ceux qui voudraient le faire sans système extérieur.

L’idée m’est venue en  regardant des gens mémoriser le chiffre PI (3.14159 etc.) en utilisant une technique similaire. Ils ne possédaient pas de système chiffré. Vous pouvez utiliser cette technique pour mémoriser tous vos numéros de téléphone les plus importants.

Rassurez-vous, c’est relativement simple, pas besoin d’être un passionné de chiffres. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de 5 minutes pour essayer.

Voici comment procéder, en trois étapes.

Etape 1 : Choisir les numéros de téléphone et les lieux

Quels sont les numéros de téléphone importants que vous souhaitez retenir ? Commencez par en recenser 3. Après, si le coeur vous en dit, vous pourrez tout à fait élargir de plus en plus la technique. Commencez de façon simple.

Je vais le faire avec vous, car un bon exemple vaut mieux qu’un long discours. Evidemment je prendrai des numéros fictifs.

Coiffeur : 04 77 24 39 07

Dentiste : 04 77 12 38 06

Edouard : 06 21 47 85 96

Une fois que vous avez fait cette tâche incroyablement demandeuse en temps et en énergie, vous devez visualiser intérieurement les lieux des propriétaires des numéros de téléphone. Oui c’est important de le faire. Vous allez déterminer deux ou trois « points de passage«  par lieu. Ces fameux points de passage seront des aide-mémoire pour vous rappeler des chiffres du numéro de téléphone (j’y viendrai plus tard).

Ok pour mon coiffeur, il y a la porte d’entrée avec la cloche qui fait ding dong, les fauteuils où on nous lave la tête, et le siège devant le miroir où on se fait couper les cheveux. J’y vais régulièrement donc j’ai de bons souvenirs des lieux.

Pour le dentiste, je n’y vais pas si souvent. Je me souviens de la rue où je me gare juste à côté, de la salle d’attente, et de la salle de torture.

Pour Edouard, je me souviens de quelques pièces de sa maison : sa cuisine, son salon, sa chambre.

Voilà c’est fait.

 

Etape 2 : Mémoriser les numéros de téléphone

La clé pour mémoriser les numéros de téléphone sans système à la NJCB, c’est de les découper par paquets de deux ou 3 chiffres qui vont être plus faciles à retenir.

Déjà pour les numéros de fixe et de portable, vous pouvez vous éviter la tâche de mémoriser les 04 77 ou les 06 (même si vous devez à présent trouver un moyen de distinguer les 06 et 07 voire 09 !)

Il vous reste donc 6 chiffres à mémoriser pour les téléphones fixes, et 8 pour les portables. Voici ce que cela donne pour mes exemples :

Coiffeur : 04 77 24 39 07

Dentiste : 04 77 12 38 06

Edouard : 06 21 47 85 96

Vous devez prendre les séries de chiffres qui suivent, et les associer à quelque chose de significatif pour vous. Par exemple si je prend mon coiffeur, le chiffre 24 me rappelle Jack Bauer de la série 24h chrono. Le chiffre 07 à la fin me rappelle James Bond 007, avec un zéro en moins. Quant à 39 et bien… ça ne me rappelle rien, alors je dois me creuser un peu plus les méninges.

Même en me creusant les méninges je n’ai toujours pas d’idées, alors je tape « 39 » dans Google, puis Google images.

Je vois qu’un certain film d’Hitchcock s’appelle « les 39 marches ».

Je n’ai jamais vu le film. Je n’ai pas l’intention de le regarder, mais je peux très bien me servir de l’affiche du film comme aide-mémoire. Je peux également prendre Alfred Hitchcock lui-même pour m’aider. Après tout, si 39 est le seul chiffre que je lui « emprunte », je ne me mélangerai pas les pinceaux.

Parfois, c’est plus facile de découper les séries de chiffres par paquets de 3 (voire 4) :

 

Si vous regardez bien, certaines pubs/entreprises utilisent ce système pour que vous mémorisiez mieux.

Vous vous souvenez sans doute de la pub cauchemardesque qui vous a lobotomisé durant des mois : « 118 218 »

Vous aussi, lavez votre cerveau avec la pub !

Vous aussi, lavez votre cerveau avec la pub !

En procédant ainsi, ils vous ont fait mémoriser simplement leur numéro de téléphone soit 6 chiffres. Nettement plus facile que 11 82 18 n’est ce pas ?

Quand je regarde le numéro de mon dentiste, je vois 123 et 806

123 c’est facile à retenir, ça peut être plein de choses et puis c’est les 3 premiers chiffres dans l’ordre. Personnellement j’imagine 123 comme une petite danse « et un et deux et trois » etc. Ca peut être 1-2-3 /0 de France Brésil 1998 aussi.

Bref.

Il me reste 806. C’est un modèle de voiture Peugeot. Je ne suis pas particulièrement fan de cette voiture, mais je visualise bien la 806 après avoir vu quelques photos sur Google Image. Ca y est, j’ai mes éléments.

Pour le numéro de portable, c’est un peu plus long car il y a une étape de plus, mais le principe reste le même.

(21, age de la majorité absolue, 47 comme l’AK-47, 85 comme la Vendée et 96 comme l’emblème d’une équipe de foot Allemande que je ne connais pas du tout, mais peu importe, j’ai bien visualisé leur logo).

Comme vous le remarquez, vous n’avez pas besoin de prendre des éléments qui vous sont chers. Des choses totalement farfelues peuvent servir (merci Google). En revanche dans ce cas, il vous faudra bien vous en imprégner avant de les utiliser.

 

Etape 3 : Placez, créez, et amusez-vous !

Vous avez tous vos éléments. Il vous suffit de les replacer dans vos lieux de l’étape 1, attachés aux points de passage pour vous souvenir de l’ordre. De cette façon vous créez des associations imagées puissantes à la base des techniques de l’art de la mémoire. C’est le secret d’une bonne mémoire.

Un petit exemple ensemble :

Mon coiffeur : Jack Bauer (24) Alfred Hitchcock et ses 39 marches (39) et James Bond (07).

Jack Bauer tire au pistolet sur la porte d’entrée (point de passage 1) de mon coiffeur (oui ca surprend). A l’intérieur, Alfred Hitchcock se fait laver les cheveux (qu’il n’a pas !) sur le fauteuil de lavage (point de passage 2).

James Bond, qui est juste à côté sur le siège devant le miroir (point de passage 3) se fait tondre les cheveux car il a demandé la même coupe qu’Alfred.

24 – 39 -07

Une histoire tordue, donc mémorable. Un exercice qui fait travailler votre cerveau, et qui donc est bon pour la santé, ralentit l’apparition d’Alzheimer, vous rend plus intelligent, plus vif d’esprit, éradique la faim dans le monde et vous porte le café au petit déjeuner.

 

Partagez dans les commentaires ci-dessous vos histoires loufoques, histoire de rire un peu 😉

sing-post-cta-potion-de-vie

30 Commentaires

  • Elle est très sympa cette petite technique, j’ai beaucoup ri en imaginant Hitchcock se faire laver la tête devant James Bond. Je vais essayer avec le numéro de ma belle mère, y’a 320 dedans, j’imagine bien un Airbus faire un piqué au dessus de son jardin 😉

  • hey, méthode sympa mais je préconise les articulations chiffrées pour cela. Il y a maintenant près de ans j’ai appris une trentaine de numéro en heure avec cette méthode.
    C’est fun mais ça m’a aussi permis plusieurs fois de faire le malin devant un pote qui me demande le num de quelqu’un et qui me voit le sortir de tête 😉 .

  • Pas mal la technique, je n’y avais jamais vraiment penser mais c’est effectivement un moyen mémo-technique très ingénieux 🙂 Je n’ai jamais eu totalement de mal pour les numéros, il suffit que je les tape une dizaine de fois et après ils sont mémorisés. Le problème c’est qu’avec un répertoire dans ton téléphone, tu ne les tapes plus, tu cherches la personne. Donc si un jour tu n’as pas ton téléphone sur toi, tu es perdu ^^

  • « Je vois qu’un certain film d’Hitchcock s’appelle « les 39 marches ».
    Je n’ai jamais vu le film. Je n’ai pas l’intention de le regarder. »
    ERREUR ! C’est un excellent film, avec un suspense du tonnerre ! 🙂
    Ce qui est amusant, c’est que le nom de ce film n’est venu à l’esprit pour le nombre 39 de ma table, mais malheureusement, sans image précise… Je l’ai vu il y a trop longtemps. J’ai donc abandonné cette association (mais j’en ai une autre qui va bien).

      • Rhâlalalalalalaaaaa ! Mais c’est catastrophique ! Ta culture cinématographique est ainsi gravement amputée ! Tu restes donc étranger à toute l’enfance du cinéma, à l’expressionnisme allemand, au néoréalisme italien, à l’âge d’or du cinéma hollywoodien, et que dire du cinéma français ! Tous les films de René Clair, Maurice Tourneur, Max Ophuls etc !
        Donc, une bonne résolution pour Jean-Yves : « comment surmonter mon aversion pour le noir et blanc pour accéder aux trésors du cinéma ! » 🙂 🙂

  • j’ai essayé et ça marche vraiment bien…c’est étonnant je pensais pas qu’on pouvait retenir aussi facilement autant de numéro de téléphone avec cette technique.

  • En effet cette technique fonctionne à merveille, c’est encore celle de l’association d’idée que j’utilise très souvent. Un peu comme dans votre article pour mémoriser les cocktail! Merci pour ce partage 🙂

  • Très bonne technique, ça m’a permis de mémoriser une petite dizaine de numéros de téléphone : je m’étais rendu compte récemment que par facilité, je ne connaissais pas d’autre numéro que le mien, et qu’en cas d’oubli de mon téléphone j’aurais été incapable d’appeler un proche.
    A voir si je retiens les numéros sur le long terme, mais en tout cas avec les associations d’idées ça risque de durer beaucoup plus longtemps que si je les avais bêtement appris par cœur, ça me parait être une excellente méthode.

  • Salut
    Je voulais juste savoir si il était nécessaire de rattacher les personnes et leurs numéros à un lieu ?
    Si il y a des personnes auquelles je n’associe aucun lieu, par exemple mes connaissances de la fac…je ne peux pas toutes les associer au même endroit, je vais me mélanger

  • merci beaucoup, tu as mis fin à mes interrogations.
    Mais alors, comment je fais pour les personnes auquelles je ne peux attribuer aucun lieu en particulier ?

    • exemple : Robert, je n’ai pas de lieu qui me font penser à lui. Lui, quand je le regarde il me rappelle vraiment un acteur dans cette série de la mafia. Une série où les mafieux avaient l’habitude de se donner rendez-vous dans une pizzeria. Cette pizzeria pourrait donc être le lieu pour stocker le numéro de Robert.

      Autre exemple : Manon, elle me fait penser à rien à part à une princesse. Je dessine vite fait une tour de château, et j’imagine Manon dedans. Je stocke le numéro de Manon dans cette tour.

  • Merci pour ton explication
    Je pense qu’au début ça doit être un peu plus difficile d’associer automatiquement une personne à un lieu, mais après ça doit être presque automatique  »

  • Bonjour, je debute dans ce domaine j’ai appris un code chiffre-lettre classique de 0-99, je me demende comment faire pour retenir anniverssaire + numero de telephone pour une personne que je ne connais pas ( quel palais mental utiliser ? ). Sachant que pour les anniversaire j’utilise un code des mois couplé au code chiffre lettre, et les numéro de téléphone avec le code chiffre lettre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.