Concentration Créativité

Théorie du cappuccino 5 : défi réussi, mais que faire ?

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui un article fort attendu par les lecteurs du début 🙂

Potion de vie approche de son premier anniversaire ! Il y a un an, je m’étais lancé plusieurs défis.

Parmi eux se trouvait le défi de la théorie du Cappuccino : gagner 7000 € en moins d’un an.

La théorie du cappuccino est une théorie (sans blague ?) relatée au travers de 4 articles que j’ai écris depuis 1 an.

 

Résumé des épisodes précédents :

 

Dans le premier article, j’expliquais le simple concept de la théorie, utilisable par n’importe qui.

Peu de temps après, dans le deuxième article, j’expliquais comment mettre en place de façon durable votre propre théorie du cappuccino.

Dans le troisième article écrit lui aussi l’année dernière, je vous livrais mes pistes d’optimisation de la théorie, permettant de s’enrichir sans changer de niveau de vie.

 

Cependant ces trois articles à eux seuls ne suffisaient pas pour s’enrichir notablement. En cours d’année j’ai donc décidé de créer une suite à la théorie du Cappuccino permettant d’augmenter encore les revenus crées.

Dans le quatrième et dernier article, je vous montrais comment créer d’autres sources de revenus pour augmenter l’effet Cappuccino.

Au début, c’était ca…

 

Défi réussi !

 

11 mois après, mon défi (rassembler 7000€ net grâce à la théorie du cappuccino) est réussi, avec un mois d’avance.

Autant vous dire que j’ai *légèrement* optimisé le concept. En fait j’applique la théorie depuis quelques années, et j’ai eu le temps d’arriver à un résultat que je trouve satisfaisant.

Mais si vous décidez d’appliquer la théorie du jour au lendemain, vous n’atteindrez peut-être pas ces résultats tout de suite.

Ce n’est pas le plus important.

Le plus important est l’état d’esprit à acquérir : patience, discipline et volonté d’optimisation sans rentrer dans le trip « je vis comme un moine« .

 

C’est bien, mais tu fais quoi avec 7000 € ?

 

Pas grand chose ! Même si 7000€ c’est une bonne petite voiture d’occaz quand même.

Alors que faire ?

Les mettre à la banque ? Je les vois bien sur mon livret A.

A 2.25% d’intérêts, cela m’aurait rapporté 157.5 € (en imaginant que j’ai tout mis d’un coup le même jour, il y a un an).

Ce n’est pas la panacée. Mais il y a pire que cela :

Si j’avais mis cette somme sur mon livret A, j’aurai été tenté d’en retirer une partie pour X projet à un moment.

Les mettre sur une assurance vie ? Là non plus ce n’était pas une bonne idée car la banque vous prend des « frais d’entrée » chaque fois que vous faites un versement sur votre assurance vie.

Les actions, tout perdre, être ruiné, et mourir ?

 

Je suis comme vous. Quand j’ai entendu le mot « action » pour la première fois, j’imaginais les traders tout perdre sur un mauvais « coup ».

Pourtant aujourd’hui, l’intégralité de la théorie du cappuccino est placée dans un PEA (plan épargne action).

Pour résumer, j’achète des actions moi-même que je place sur ce livret qui est intéressant si je laisse au moins 5 ans. Je ne suis pas tenté de reprendre l’argent.

Pourquoi acheter des actions alors que j’aime pas le risque ?

L’argent gagné avec la théorie du cappuccino, je le considère comme perdu. Je vous rappelle qu’il s’agit d’économies réalisées sans changer mon train de vie ET en ayant déjà un petit matelas de sécurité « au cas où ».

 

Pas d’argent dont j’ai besoin à tout prix.

 

A mon avis la première chose à faire lorsque vous partez de zéro avec le cappuccino c’est de créer ce fameux matelas de sécurité.

 

Un accident de voiture, un ordinateur qui vous lâche, des frais imprévus etc. et vous êtes vite dans la panade.

 

Alors les actions ca donné quoi petit malin ? 

 

Ben je ne suis pas mort, ni ruiné, je dors bien les nuits et je fais mieux qu’un livret A.

Bon, ca fait du bien à l’égo, mais ce n’est pas significatif, car pendant longtemps j’ai été à -4%.

Certains placement se sont révélés particulièrement judicieux (cliquez pour agrandir) :

 

Certains se sont révélés également assez catastrophiques (France Telecom et GDF Suez par exemple).

Pour la petite histoire qui est intéressante, si vous aviez économisé 292€ avec la théorie du cappuccino en 2011, vous auriez pu acheter 4 actions L’Oréal qui vaudraient à ce jour 397.08€ soit un placement à plus de 35% d’intérêts ainsi que 8€ de dividendes. (2€ par action) (non je ne dirai pas « parce que vous le valez bien)

 

En ayant acheté 8 actions BIC en 2011 pour 547€, vous seriez aujourd’hui à la tête d’un petit capital de 706.40€ soit un gain de 158.74€ + 32 € de dividendes (4€ par action).

Evidemment, ce genre de placement n’est pas fait par hasard et il y a quelques « devoirs à faire » pour choisir les bonnes actions au bon moment etc.

Mais je vois mal des entreprises comme L’Oréal, Danone, GDF mourir demain, donc je ne vend rien.

 

Même dans les mauvaises opérations comme France Telecom, le petit pécule récolté grâce à la théorie du cappuccino m’a permis de récolter des dividendes qui viennent grossir la somme totale.

Et à part la bourse ? T’as d’autres options ?

 

L’argent du cappuccino, je n’ai pas peur de le perdre, aussi, ca ne me dérange pas de l’investir dans les marchés.

Je sais qu’une bonne partie d’entre vous n’aiment pas ce type d’investissement.

Et je vous comprend. Je ne suis pas là pour faire l’apologie du marché des actions ni pour faire étalage du succès de ces placements.

C’est juste la voie que j’ai choisi à titre personnel.

Beaucoup seront satisfaits rien qu’avec un livret A. Beaucoup utiliseront l’argent du Capuccino pour se payer un week end à Barcelone alors que d’habitude c’est plutôt tendu.

Beaucoup constituent une épargne de réserve avec la théorie du cappuccino. J’en connais même qui ont commencé à investir dans l’immobilier à partir d’un capital de départ ainsi constitué.

 

Et vous savez quoi ?

Qu’importe ce que vous choisirez de faire de cet argent, vous aurez raison !

 

La seule chose qui appauvrira, c’est de ne rien en faire. Car pendant ce temps là, les prix augmentent mais pas votre cappuccino…

Le sujet est tellement vaste qu’il faudrait un livre ou un blog pour développer tout le sujet…

Est-ce qu’un blog spécialisé de la sorte serait une bonne idée à votre avis ?

sing-post-cta-potion-de-vie

21 Commentaires

  • « En ayant » au lieu de « An ayant » 😉

    Investir l’argent que tu as gagné « sans changer ton train de vie », enlève de base toute la frustration que pourrait engendrer la perte d’un argent durement gagné.

    Par contre, le seul problème que je vois avec la bourse, c’est qu’on peut rapidement se prendre au jeu. Et vouloir réagir face aux marchés, vendre ses actions, en acheter d’autres.

    Je pense en effet que l’on peut vite se prendre au jeu, et comme dans tout jeu personnellement je n’aime PAS perdre !!!
    Ce n’est plus tant l’argent perdu qui m’empêcherait de dormir, mais le fait de ne pas avoir réagit de manière suffisamment intelligente face aux marchés. La frustration serait d’un autre ordre, mais elle serait bien présente malgré tout ! 😉

    • Merci J-E, c’est corrigé !

      Il faudrait que j’écrive au moins 3 autres articles pour expliquer pourquoi je ne « joue » pas, mais je place et je dors.
      Il n’est pas question de réagir, mais de long terme. A vrai dire le cours de l’action je m’en moque un peu :p

  • Bonjour Jean Yves,

    considérer l’argent mis en bourse comme perdu est une excellente idée, car il ne faut pas en avoir besoin pour ne pas être obliger de vendre dans l’urgence.

    Une petite remarque, pour limiter l’impact des frais bancaire a la vente et a l’achat je ne fais que des lignes a 1500/2000€. J’aime bien aussi diversifier les secteurs.

    J’ai aussi du France Telecom et du GDF mais je compte les vendre avant la fin de l’année. Pour l’oreal et air liquide c’est du fond de portefeuille a garder précieusement ^^

    • Salut Jeff, merci pour ton commentaire,

      En fait, ce n’est qu’une partie de mon portefeuille ici,

      Je possède 25 lignes où tous les secteurs sont représentés, en europe comme aux USA.

      Je procède par ordre de 500-999€, chez binck tu paies 2.5€ par ordre entre 0-500€ et 5€ entre 500 et 1000€.
      D’autre part, je vend très rarement et jamais en position de perte.

  • Plus je lis les blogs de développement personnel, plus je suis tentée par les actions. Bon, pas tout de suite car :

    1. Je suis encore étudiante donc beaucoup de dépenses, peu de revenus. Du coup, le peu d’économies que j’ai réussi à avoir grâce à mon dur labeur (*se souvient sans aucune nostalgie de ces mois à dormir 4h par nuit -_-‘*), ben je préfère les garder. Comme tu le dis, l’argent à placer en bourse ne doitp as être de l’argent qu’on a besoin, faut déjà avoir de l’argent de côté. Moi, pour le moment, j’ai pas encore fini de mettre de côté donc bon ^^’

    2. JE SUIS UNE GROSSE TROUILLARDE ! Voilà, c’est dit. C’est vrai, je suis une peureuse et même si cet argent investi n’est pas de l’argent « nécessaire », ça me ferait super peur de tout perdre. J’ai déjà vu quelqu’un tout perdre il y a quelques années du jour au lendemain (alors que pendant des années ça se portait bien et paf! y a eu un soucis). Sur le coup, ça « allait » parce que cet argent n’était pas nécessaire. Mais par la suite, l’argent est venu à manquer et l’argent perdu en bourse aurait été le bienvenue =/ ! Pis tous ces reportages à la télé sur les gens qui perdent tout. Je flippe vraiment de tenter le diable alors que je n’ai strictement aucune formation en finance. Mais je sais que c’est stupide de garder sur un livret dont le taux d’intérêt est inférieur à l’inflation (ouais, j’ai lu que normalement, le taux du livret A suit le taux d’inflation mais qu’apparemment, ce n’est que mensonge, bref, j’y comprends pas grand chose comme tu vois O_o)

    Vàlà vàlà. Bon, au final, ton article me donne quand même envie de m’y mettre (dans un avenir plus ou moins loin 😉 !).

    Mais…ce n’est pas frustrant d’attendre 5 ans ? Ça a l’air de demander beaucoup de patience la bourse (sauf si on achète et qu’on vend tous les deux jours mais apparemment, faut s’y connaitre à fond pour pas faire d’erreur fatale). Et moi ben en plus d’être trouillarde, je ne suis pas très patiente (là, tu te dis « oui bon, elle est pas faite pour ça la petite ! »). Mais je travaillerai ça, promis.

    Désolée d’avoir pourri ta zone de commentaires, je suis très bavarde 😉 !

    Merci de continuer de mettre régulièrement ton blog à jour en cette période d’été. Tu fais partie des blogs que je suis tous les jours et malheureusement, certains ont BEAUCOUP diminuer leur cadence d’articles, c’est frustrant. Mais toi, tu continues et ça fait super plaisir de pouvoir lire tes nouveaux articles =).

    • Salut Naurore et merci pour ton commentaire très détaillé et tes gentils mots !

      En tant qu’étudiante, tu ne peux pas te permettre de craquer ton argent dans des placements tout de suite. IL te faut d’abord te constituer un matelas de sécurité d’épargne suffisant.
      Pense à ce qui va venir :

      1 voiture, un frigo, du mobilier, des sorties de week end, des abonnements importants pour toi etc.

      C’est énorme, et j’ai rarement vu un(e) étudiant(e) réussir à dégager beaucoup de revenus à mettre de côté. Donc priorité à l’argent nécessaire.

      L’argent de la théorie du cappuccino n’a pas été nécessaire lui. Il peut donc partir dans des placements pour préparer l’avenir, car ne nous voilons pas la face, assurer des retraites décentes va être de plus en plus difficile.

      Lorsque j’ai commencé, moi non plus j’y comprenais rien. J’ai suivi des conseils, je me suis documenté, j’ai lu des classiques, j’ai acheté cher, vendu parce que ca baissait etc.

      J’ai fait beaucoup d’erreurs. Et j’ai appris !

      Franchement les actions, ca fait peur sur le papier, mais une fois dedans, c’est pas si terrible que cela, d’ailleurs, je suspecte beaucoup d’investisseurs de s’ennuyer et de prendre des risques parce que ca ne « bouge pas assez » !

      Oui oui, de s’ennuyer.

      Comme toi, je n’aime pas le risque. Mais là je peux t’assurer que je dors parfaitement bien.

      Je ne considère pas mes placements comme des paris de casino mais comme des « locataires » qui me fournissent un « loyer » sous forme de dividendes.

      Il reste à choisir les bons « locataires », c’est à dire, ceux qui seront là même si le monde est en crise (essence, alimentation, telephone etc.)

      Si le sujet t’intéresses, je te conseille fortement ce livre dont j’avais fait l’article :
      http://www.potiondevie.fr/gagner-bourse-lynch/

  • Bon ton portefeuille n’est pas vraiment risqué et on va dire que même avec peu d’actions il a quand même une belle répartition.

    Pour ma part après 15 ans de bourse, je peux dire que ce n’est un placement pour tout le monde et le livret à 2% n’est pas si ridicule dans ce contexte en attendant. Certaines personnalités ne font pas bon ménage avec la bourse : ceux qui sont pressés, ceux qui sont avides, ceux qui ont peur, … Donc avant d’investir autant se connaitre.

    5 ans c’est du moyen terme pas du long terme ! Mais bravo pour les 7000 euros du défi en tout cas.

    • Salut Gilles et merci de ton passage ici,

      Comme je le disais dans le commentaire précédent, la capture d’écran n’est qu’un extrait représentatif du PEA.

      Au total, je dispose de 25 lignes correctement réparties par secteurs et par zone géographique.

      5 ans, c’est juste pour la durée du PEA, mon horizon d’investissement est indéterminé car c’est de l’argent que je considère perdu. L’argent restera dessus jusqu’à la faillite de la banque, du système, ma mort, ou la mort de toutes les entreprises investies.

      L’inflation étant à 2.4% et le livret A à 2.25% ce n’est pas ridicule (le miens a toujours été plafonné) mais cela fait quand même perdre de l’argent au final.
      Quant au contexte je le trouve plutôt bon pour un marché en crise. A part mes erreurs de jeunesse (FTE VIV GDF) où j’ai clairement trop été attiré par le dividende, les autres se portent bien.

      Dans ton blog tu parles d’investissement immobilier et pour moi il est beaucoup plus risqué de se lancer dans un prêt immo de dizaines (100 aines ?) de milliers d’euros plutôt qu’un ordre de 500€ par ci par là.
      Mais c’est peut être parce que je suis dans une ville où le marché est assez spécial. Beaucoup d’offres, peu de demandes, c’est la situation inverse de Paris.

  • Pour moi la bourse n’est plus un lieu sur pour placer son argent, ni pour en gagner sur du long terme.
    7000 euros pourrait être en revanche un apport pour l’achat d’un studio.

  • Moi je crois que si j’avais cette somme (que j’aurais bientôt car je vais me pencher de très très près sur cette fameuse théorie du cappuccino), je la dépenserais dans des choses que je ne pourrais en temps normal jamais m’offrir. La vie est courte et on sait pas de quoi demain sera fait, donc autant profiter aussi 😉

  • Sympa, ce petit article-synthèse sur le cappuccino et tes résultats …

    C’est une méthode simple et efficace pour mettre le nez dans ses dépenses. Et ton résultat est probant !

    De mon coté, en 3 ans, j’ai pu ouvrir assurance-vie et PEA pour ~12000€ et financer mon actuel congé sabbatique.

    @Naurore: Ne te laisse pas impressionner : en 3 ans, j’ai réussi à comprendre et maîtriser l’essentiel. Il n’y a aucune raison que tu n’y arrives. Et il serait vraiment dommage de gâcher ton avantage : tu es jeune.

    • Salut Grég !

      C’est vraiment cool d’avoir pu financer ton congé sabbatique de la sorte !
      Bravo !

      Disons que Naurore peut commencer à se former pendant qu’elle met de côté, un peu chaque jour, ca lui permettrait de commencer avec moins de risques d’erreurs 🙂

  • IL y a un autre moyen de créer du revenu!
    C’est le marché du forex, c’est comme en bourse sauf que là il existe ce que l’on appelle un « levier financier », c’est à dire que si on possèdent un budget de 100Euros, par exemple, il est multiplier par 100! Du coup on se retrouve avec 10000euros pour acheter plusieurs barils de pétroles(exemple) avec seulement 100euros!
    Cependant il y a un risque de perdre définitivement les 100euros de départ assez rapidement si les cours baissent trop car obligation de vendre les actions sinon on se retrouve endetté, la bonne nouvelle c’est que en cas de hausse des cours les bénéfices peuvent se multiplier très rapidement!

  • @charmille : tu peux te servir de tes placements financiers (PEA, assurance vie…) pour rassurer le banquier et ainsi lui proposer une garantie sur ton prêt immobilier, ce qui te permet de garder des liquidités tout en empruntant pour financer les investissements fonciers.

    @said : attention au forex, si il y a une règle que j’ai appris en finance c’est d’acheter uniquement si j’ai l’argent. En outre vu la volatilité des marchés actuellement, je dirai que jouer sur les forex c’est un peu marcher sur des oeufs.

  • […] Le produit me plaît, mais voila j’ai décidé de ne pas l’acheter cette année, car 2012 comme 2013 sont pour moi des années ou il faut économiser. En tant de crise j’ai tendance à épargner autant que je peux afin d’avoir un tremplin lorsque la croissance reviendra. Et si je me demande si j’ai besoin d’un nouveau téléphone et bien non, mon IPHONE 4 fonctionne toujours alors autant le faire durer un peu plus. D’ailleurs si vous voulez faire des économies je vous conseille cette article de potion de vie sur la théorie du cappuccino. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.