Mémoire

Comment apprendre une langue étrangère

apprendre une langue
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Au collège, je n’étais pas mauvais pour apprendre une langue étrangère.

On découvrait tous l’anglais pour la première fois par exemple. Enfin ça c’est vrai pour les autres, parce que moi, je connaissais déjà un peu.

Je sortais le dictionnaire dès que je ne connaissais pas un mot. Et je mémorisais la définition.

Je n’avais pas le choix de toute façon, sinon impossible de progresser.

Au bout d’un moment je connaissais suffisamment de vocabulaire pour faire mes propres phrases.

Objectivement, je n’étais pas vraiment bon, mais j’avais quelque chose de plus que les autres vis-à-vis de l’anglais : la confiance.

Tout simplement parce que j’avais fait quelques efforts en plus.

Autour de moi, c’était l’inverse. Beaucoup de gens semblaient avoir du mal avec les langues étrangères.

Aujourd’hui, il existe énormément d’applications qui vous proposent d’apprendre des mots de vocabulaire par simple répétitions.

Comme je faisais à l’époque.

Et c’est une bonne chose.

Pourtant, ca ne suffit pas.

Vous n’apprendrez pas une langue étrangère juste en mémorisant des mots de vocabulaire.

Vous devez aller plus loin.

Voyons comment.

Comment apprendre une langue étrangère

Salut tout le monde !

Parmi tous les sujets sur Potion de Vie, en voici un qui revient sans cesse : comment on fait pour apprendre une langue étrangère ?

Aujourd’hui, je vais vous partager mes méthodes et mes astuces.

Sachez cependant une chose : il ne se fera pas sans effort.

Et sachez une deuxième chose : vous n’êtes pas plus nul qu’un autre, alors prenez votre complexe, et jetez le à la poubelle, parce qu’objectivement il vous encombre et vous n’apporte rien.

  • Attend, ça peut pas être si facile !
  • Et si ca l’était ?

Alors quand on parle d’apprendre une langue étrangère, la première question à vous poser, c’est : quel niveau souhaitez-vous acquérir ?

  • Est-ce que vous voulez juste être capable de voyager dans un pays, de lire les panneaux et de commander une pizza ?
  • Est-ce que vous en avez besoin pour le boulot, et que vous devez utiliser un jargon technique ?
  • Est-ce que vous voulez savoir parler couramment ?

Cela va un peu déterminer votre stratégie, ainsi que le temps que vous devrez y passer !

Si votre but est juste de savoir parler pour voyager, alors il vous faudrait GROSSO MODO 3 à 6 mois pour apprendre les bases.

Pour un langage plus technique et commencer à comprendre des conversations de manière plus complète, il vous faudra compter le double et enfin pour parler comme un natif, encore le double.

Evidemment cela dépend des personnes et du temps que vous y passer, mais c’est pour vous donner une idée.

Autre chose, qui a son importance : pour apprendre une langue étrangère vous devez la pratiquer.

In order to learn a language, you have to practice it.

Sans cela, vos connaissances ne seront que théoriques, et le niveau maximum que vous pourrez atteindre est celui de la compréhension orale.

Et si vous apprenez une langue de style russe, arabe, ou japonais par exemple, vous devrez également savoir l’écrire.

D’ailleurs, je vous rappelle que si vous souhaitez apprendre les hiraganas japonais rapidement, j’ai créé une méthode que vous pourrez trouver ici.

Maintenant que vous savez quel niveau vous voulez obtenir, voyons ensemble les 3 phases pour apprendre une langue étrangère.

Phase 1 : apprendre une langue, la reconnaissance visuelle

C’est dans cette phase que vous allez apprendre le vocabulaire de la langue. Vous allez commencer par savoir quelques phrases toutes simples.

Vous apprendrez quelques mots de vocabulaire autour d’une thématique comme par exemple le restaurant, l’arrivée dans une nouvelle ville, ou la vie quotidienne.

Pour apprendre ces mots et ces petites phrases, je vous recommande de non seulement les répéter, mais également de les associer avec d’autres mots que vous connaissez.

Vous créez ainsi des crochets mnémotechniques pour vous souvenir plus facilement.

C’est ce que les applications vous proposent notamment, en vous faisant les répéter au bon moment pour ne pas que vous les oubliiez.

Si vous souhaitez quelques exemples de comment on fait, sachez que j’ai fait une vidéo ici.

Au bout d’un moment vous connaitrez suffisamment de vocabulaire pour pouvoir reconnaitre et même créer vos premières phrases.

C’est ce que je faisais au collège, et ca marche car cela booste votre confiance en vous.

Mais vous allez devoir aller plus loin si vous souhaitez vraiment apprendre.

Phase 2 : apprendre une langue, la compréhension orale.

On entre dans le vif du sujet là !

Vous connaissez les mots et c’est très bien, maintenant, il va vous falloir les reconnaitre dans des conversations.

La compréhension orale !

C’est à ce point que beaucoup de gens arrêtent, par manque de temps, d’envie ou tout simplement de stratégie.

Maintenant que vous avez quelques mots de vocabulaire, il est temps de savoir les reconnaître dans des conversations.

Si vous n’avez pas des natifs sous la main, comme beaucoup, alors l’une de vos meilleures stratégies consiste à mater vos séries préférées directement dans la langue de votre choix.

Et avec un sous-titrage également dans la même langue.

Par exemple, si vous souhaitez apprendre l’anglais, je vous recommande de mettre la langue parlée en anglais avec le sous titrage, également en anglais.

Comme cela, vous faites fonctionner non seulement votre mémoire visuelle en reconnaissant les mots, mais également votre mémoire auditive en les entendant.

Alors attention : quand vous faites cela, vous n’êtes pas uniquement en mode spectateur !

Vous prenez des notes et vous enrichissez votre vocabulaire avec des mots que vous découvrez. Si vous ne comprenez pas une phrase, alors vous la notez et vous traduisez chaque mot jusqu’à la comprendre.

Et Oui, il faut souvent mettre pause au début !

Mais au fur et à mesure ce sera plus facile, promis !

Et si vous trouvez une phrase qu’un personnage dit et qui vous semble trop cool, alors mémorisez là, et vous verrez que votre apprentissage sera encore plus rapide !

Et si vous n’êtes pas branché séries, et bien regardez un documentaire, ca fera parfaitement l’affaire !

Il reste à passer à la phase 3, qui fait la différence entre quelqu’un qui apprend et quelqu’un qui maitrise !

Phase 3 : parler la langue

C’est la phase la plus difficile à mettre en pratique mais c’est la plus importante : la pratique de la langue.

Vous ne pourrez pas compléter votre apprentissage si vous ne parlez pas la langue. Alors il va vous falloir trouver un moyen de la parler, de vous faire corriger, de la prononcer correctement, et de faire l’effort de trouver vos mots en direct.

Alors comment on fait ?

Plusieurs solutions sont possibles.

Le voyage dans le pays en question, à parler avec des natifs. Le problème avec ça, c’est qu’en tant que français, vous cherchez désesperemment des points de repère en français, et que du coup vous en arrivez à ne pas parler la langue du tout.

C’est notamment le cas pour l’anglais.

Et bien là mon conseil, ca va être que vous partiez en voyage, mais pas en Angleterre ni aux états unis, mais en europe du nord.

Pourquoi ?

Déjà parce que l’europe du nord a moins de communauté française déjà implantée, vous aurez moins de points de repères. Surtout si vous ne partez pas dans une capitale.

Ensuite parce qu’en europe du nord, les gens parlent tous anglais et sont particulièrement compréhensibles, ils font l’effort d’articuler et de parler, à tout âge, ce qui n’est pas le cas dans les pays anglophones pures.

Si voyager ne vous est pas possible, sachez qu’il existe des solutions d’échanges avec correspondants. On en parle avec Johanna qui est spécialisée dans le domaine, dans la vidéo ici, à la fin.

Et il existe également une application que je trouve pas mal qui s’appelle Busuu, dans laquelle vous enregistrez votre propre voix pour répondre à des questions posées par l’IA, et ce sont des natifs de la langue qui vous corrigent.

D’une manière générale, vous allez devoir parler. Alors cherchez le contact, les échanges, et n’hésitez pas à parler. C’est votre apprentissage qui en dépend !

Pour finir, sachez également qu’apprendre une langue c’est autre chose que juste apprendre des mots et des phrases.

Plongez-vous dans la culture, écoutez la radio dans la langue, étiquetez les produits de chez vous de leurs noms dans la langue, regardez la télé du pays, changez le clavier de votre portable ou de votre ordi…

Bref, faites une immersion totale dans la langue que vous visez.

Voilà c’était Jean-Yves, j’espère que mes conseils vous auront aidé à y voir un peu plus clair dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

Soyez au clair avec ce que vous voulez, choisissez la bonne stratégie, et surtout, trouvez un moyen de la parler cette langue !

Prenez soin de vous à la semaine prochaine,

Salut !

sing-post-cta-potion-de-vie

3 Commentaires

  • Salut! Tout d’abord merci pour ton aide, j’ai acheté ton livre boostez votre mémoire il y’a déjà un bon moment, mais je reconnais que je cherche maintenant a pratiquer plus (palais, le voyage, et le dominic system) mais bon. Evidemment à coté de ça j’apprends une langue étrangère : le vietnamien.
    Et c’est là que c’est un peu plus compliqué, car dans ton livre tu prends l’exemple du bras, qui est facile à se représenter pour faire une traduction, ou tu parles de l’hélicoptère, ce qui est compliqué pour moi, ce sont les mots plus abstrait, style “souvent”, pour ces mots là, je ne sais pas comment faire une association mentale, est ce que tu aurais des conseils là dessus?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.