Concentration

Comment gérez-vous votre niveau d’énergie ?

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Chaque jour c’est la même chose : vous vous levez, vous faites des trucs au cours de la journée, vous vous couchez. Vous rechargez vos batteries et vous repartez.

Certaines tâches requièrent plus d’énergie que d’autres. Par exemple, si on part du principe que je suis à « énergie maximum »

full energy

 

 

 

après le ménage je me retrouverai à :

energy 2

 

 

 

Pas parce que c’est « fatiguant » physiquement, mais bien parce que je trouve cela pénible, usant, que c’est loin d’être ma passion et que je considère cela comme une corvée.

Après avoir écrit un article (qui pourtant me prend parfois beaucoup plus de temps que de faire le ménage), je me retrouverai à ça :

energy 4

 

 

 

 

La source des problèmes d’énergie 

Le truc, c’est que si j’étais à ça d’énergie….

energy 2

 

 

 

 

…alors, il me serait impossible de réaliser la tâche « faire le ménage », n’ayant pas assez d’énergie disponible (motivation, fatigue etc.).

Vous pouvez penser qu’il suffit de gérer votre capital énergie pour pouvoir faire tout ce que vous voulez en temps et en heures.

Mais vous auriez tort.

En fait vos « batteries » ou votre « niveau d’énergie » si vous préférez s’effrite au fil des heures qui passent. Même lorsque votre journée se résume à jouer à Last of Us ou à mater l’intégrale de Big bang theory, le fait est qu’en fin de journée, vous avez généralement moins d’énergie disponible.

Vous êtes en fuite permanente d’énergie.

Comment gérer efficacement votre énergie

Si vous êtes constamment en train de repousser vos tâches pénibles à plus tard parce que vous n’avez pas assez d’énergie disponible, vous faites ce que l’on appelle de la procrastination. En fait, vous pouvez bien avoir les rêves que vous voulez, les projets les plus importants du monde, les impératifs les plus vitaux pour votre survie (ok j’exagère là, mais à peine) si vous êtes à 0 d’énergie ou à 1, vous n’avancerez pas. Et ne cherchez pas la justice dans tout cela : certains perdent leur énergie plus vite que les autres.

L’erreur classique est de penser qu’un jour, en lisant un bon livre écrit par un maître de l’efficacité vous arriverez à vous débarrasser définitivement de votre fuite d’énergie (et donc de la procrastination). En fait vous ne pouvez pas colmater à tout jamais cette fuite. Vous pouvez par contre utiliser certaines techniques pour « hacker » votre cerveau :

puce

 Faites les tâches pénibles le plus tôt possible

Si vous commencez en début de journée par vous atteler à ce dossier à rendre ou ce devoir gigantesque à terminer, vous aurez suffisamment d’énergie pour avancer sérieusement. En tout cas, beaucoup plus que si vous attendiez d’avoir terminé votre journée.  Beaucoup de gens disent qu’ils attendent la fin de journée pour bosser, être tranquille, ne pas être dérangé, etc. et en fait ils finissent par surfer sur Facebook. Moi, après une journée, je suis crevé. Je suis facilement distrait, et je me sens moins productif, moins concentré.

En revanche, j’ai remarqué que bosser un petit quart d’heure à pleine concentration le matin, après le petit déj, et avant de me préparer, j’arrivais quand même à avancer plutôt rapidement. Oui, cela me fait lever plus tôt, mais je regagne ce temps en soirée où je fais ce que je veux sans culpabiliser.

Evidemment, mon cas n’est qu’un exemple, mais c’est payant de commencer par le plus pénible, et il est plus facile de gérer le reste de la journée avec moins d’énergie que de la dépenser sur des conneries et d’arriver à 18h en se rendant compte qu’on n’a plus la force de faire les trucs vraiment importants.

puce

Regagnez de l’énergie en cours de route

Il existe un moyen pour regagner un peu d’énergie perdue. Il s’agit de la sieste.

C'est très bien la sieste !

C’est très bien la sieste !

En vrai, je vous jure que c’est très très bon une petite sieste d‘un quart d’heure. Je l’expérimente depuis quelques semaines durant la pause déjeuner et je dois dire que les résultats sont bluffants. J’ai comme un regain d’énergie durant l’après-midi alors que d’habitude, j’ai plutôt un grand coup de barre. Maintenant, si vous avez la possibilité et l’envie de tester, sachez qu’il est important de garder une alarme près de vous pour vous réveiller.

Ce n’est pas parce que vous risquez de vous oublier (je vous garantis que ce ne sera pas le cas), mais plutôt pour vous laisser « partir » sans vous soucier de l’heure.

Votre but est simplement d’entrer en période de sommeil paradoxal qui débute et termine chaque cycle de sommeil. Vous n’irez jamais en sommeil profond au cours d’une simple sieste de 15 minutes.

Ce simple quart d’heure va se révéler plutôt efficace et vous regagnerez jusqu’à 1 pt d’énergie ! (et en plus vous aurez la possibilité de contrôler vos rêves).

Pour abattre plus de boulot avec moins d’énergie, vous avez également la possibilité de passer au sommeil polyphasique, mais attention, les retombées peuvent être terribles si vous ne le maîtrisez pas bien !

Autre chose : il est inutile de planifier une sieste de plus de 20 minutes. Vous vous dites que vous avez le temps, et du coup, vous ne vous endormez pas du tout. Vous perdez votre temps. Il est également plus difficile d’entrer en sommeil si vous êtes très préoccupé(e), sachez-le.

puce

Apprenez à connaitre vos propres mécanismes.

Si vous vous attardez sur votre fonctionnement, vous savez quels sont les événements et les « trucs » qui vous font perdre de l’énergie inutilement. Vous devez vous auto-observer. Comment on fait ça ? Plusieurs possibilités.

Vous pouvez faire comme si vous étiez en permanence accompagné par un ami imaginaire (ouais, je sais, ca fait grave peur dit comme ça, mais cela vous mettra en mode vigilance sur chacun de vos actes, et c’est bien ce que vous recherchez dans le cas présent)

Vous pouvez également faire comme si vous étiez à la fois spectateur et acteur d’un film. C’est un peu ce que préconise le développement personnel et les divers conseils psychologiques trouvés ici ou là.

Vous pouvez également vous former grâce à des programmes comme SYNAPSE pour augmenter certaines de vos compétences :

  • Détermination
  • Gestion du temps
  • Courage
  • Maîtrise de vous

Enfin, vous avez l‘introspection : vous réfléchissez sur vos propres pensées. Vous cherchez constamment le pourquoi des choses. Si vous êtes de tempérament Roi/Reine, vous le faites déjà naturellement je suis sûr. Attention cependant à ne pas trop analyser, au risque de passer pour un autiste.

 

Il existe une multitude de moyens pour diminuer votre perte d’énergie et optimiser un regain d’énergie. Partagez dans les commentaires vos propres « Hacks » pour jouer sur votre niveau d’énergie. 

sing-post-cta-potion-de-vie

24 Commentaires

  • Encore un article très intéressant.

    Mais j’ai une question, tu dis que lorsqu’on travaille le matin on est plus efficace car on a plus de batterie.

    Moi je suis étudiant et l’année prochaine dès septembre je commencerai tous les jours à 8h. Faut-il que je me lève plus tôt pour travailler et faire les choses pénibles (travaille à rendre…). Ne risque-je pas d’être crevé ?

    Après je me suis aussi renseigner sur comment mieux dormir, et donc à chaque fois avant de m’endormir je mets mon réveil de façon à dormir 7h30 (5x1h30, 1h30 étant le temps d’un cycle). As-tu des conseils à ce sujet ?

    Je suis curieux car j’ai envie de changer ma façon de m’organiser l’année prochaine car jusqu’ici c’était toujours dans le ruch, à la dernière minute. Là je veux être efficace, car je pense qu’en l’étant je me sentirai beaucoup mieux et culpabiliserai moins (si je sors le soir par exemple).

    Je suis peut être pas clair mais j’ai tellement de question qui fusent dans ma tête ^^ !

    A toute 🙂 Merci pour tes articles

    Jérém

    • Salut Jérémie,

      Te lever plus tôt peut effectivement contribuer à tomber un peu de travail. Maintenant, ce n’est pas possible pour tout le monde. Certains ne le pourront/voudront pas. Pourtant tu y gagnes. Si cela t’es impossible en semaine, tu peux le faire le week-end ou durant les vacances (et oui, je met le réveil pendant les vacances lol)

      Concernant les cycles du sommeil et le sommeil en général, j’ai déjà écrit pas mal de choses sur le sujet :
      http://www.potiondevie.fr/?s=sommeil

      Base toi prioritairement sur le temps réel de TES cycles et non sur le temps THEORIQUE d’un cycle (effectivement 1h30). Si chaque fois que tu vas t’endormir, tu tournes une demi heure dans ton lit, il y a quelque chose qui cloche. Pareil si tu te réveilles toujours au milieu de la nuit et pareil si la sonnerie du réveil te met HS et te donne VRAIMENT du mal à te réveiller.

      Si tu veux être efficace l’année prochaine et optimiser réellement tes méthodes de travail, SYNAPSE peut être un bon investissement 🙂
      (bon ok, je ne suis pas objectif sur ce coup là lol)

  • Bonjour,
    Cela fait longtemps que je procède comme vous le décrivez donc je suis content d’apprendre que ce que je fais est pertinent. Chaque matin j’abats les tâches de mon travail les plus rébarbatives, celles qui me motivent le moins car même peu motivé je le suis toujours bien plus en début de journée que le soir où je n’ai envie que d’une chose, c’est de me déconnecter. Et puis je fais un petit somme en début d’après midi, ça reste très efficace pour se rebooster un peu. Un dernier conseil, au déjeuner de midi, il faut manger léger pour éviter le fameux coup de bar qui fait tant de mal 😉

    • Exact Dominique !
      Le plus terrible c’est de manger au resto avec les collègues et de rentrer à 14h complètement lourd et de se trainer jusqu’à 16h pour cause de digestion !
      Je mange léger chaque fois que c’est possible du temps de midi.

  • Je suis pour la sieste ! Malheureusement, dans mon boulot actuel, c’est 30 minutes la pause déj donc 15 minutes de sieste c’est pas possible X_x. Dommage qu’un temps consacre à la pause ne soit pas obligatoire =(

      • C’est même plus que légal puisque la loi impose un minimum de 20 minutes seulement. Même que la pause n’est obligatoire que toutes les 6 heures consécutives (du coup j’ai déjà bossé pendant 5h45 non stop, bah c’est pas top, surtout quand c’est au moment du goûter et dîner X_x).

  • Je suis d’accord avec toi Aurore… Moi j’ai pourtant une heure de pause, mais vu que c’est un open space, je me vois mal faire une sieste.

  • Salut Jean-Yves,

    merci pour ces hacks ! On n’en a pas parlé ensemble, mais voici les miens :
    – le travail le plus important le matin
    – un tour dehors entre midi et deux (le plus facile en été)
    – faire des pauses régulières (toutes les 80 minutes environ)
    – se créer une routine de travail efficace qui consomme moins d’energie
    ah oui, et au moins deux semaines de vacances d’affiliées sans penser au boulot !

    Bon voyage !

    Julien

    • Salut Julien 🙂

      Les deux semaines de vacances sans penser au boulot t’y arrives ? 😉
      Perso je fais une journée par semaine sans penser au boulot, c’est dans la même idée, et ca marche très bien !! Je reviens avec plein d’idées du coup !

  • Bonjour,

    Intéressant ton article 🙂

    Je fais régulièrement des siestes de 40mn à 1h en début d’après midi. A mon avis ça me remplit bien plus d’une barre d’énergie ^^
    Pourquoi considères tu qu’au delà de 20 c’est inutile ? Sur des blogs de polyphaseurs j’ai souvent vu que 40mn c’était bien pour les siestes.

  • Salut J-Y!
    Je pense que tu peux ajouter la méditation a tes conseils!
    Elle peut remplacer ta sieste en te rebooster les batteries tout en te permettant de travailler sur ton mental!
    Je l’utilise,moi, a chaque transport où je mesens fatigué, ou quand j’ai besoin de m’isoler avec moi même pour réfléchir!
    C’est très revivifiant et bon pour le cerveau

  • Vos articles sont vraiment bien construits. Pour moi, la sieste est difficile car je n’arrive pas à vraiment m’endormir même dans un phase de demi sommeil. Du coup je m’allonge quand même et fait des exercices de respiration. Cela détend tout le corps et je me sens léger et mes batteries rechargées.
    Je suis entièrement d’accord avec le fait de faire les tâches ennuyeuses en premier, après la journée n’en est que plus agréable.

  • Bonjour Jean-Yves,

    Personnellement, je commence ma journée par une courte séance de yoga et un petit déjeuner assez copieux. Très efficace pour moi et complémentaires à tes suggestions…

    • Salut Philippe !
      Le Yoga ? J’en ai souvent entendu parler, mais jamais pratiqué ! Dirais-tu qu’il te permet d’avoir ton énergie diminuer moins rapidement ou qu’il te permet d’en avoir un peu plus ?

  • Je suis du sud et pour moi la sieste est vraiment indispensable quand j’ai un coup de barre.

    Par contre cela peut être une arme a double tranchant, elle doit duree entre 15 et 30 min max.

    Cela depend de votre métabolisme mais il vaut mieux opter pour une sieste courte que trop longue sinon vous êtes dans le gaz toute l’âpres midi.

    Perso il me faut 20 min.

  • Merci pour cet article très intéressant. Comme tu le précise il vaut mieux s’observer soi-même. En ce qui me concerne je ne suis pas du matin et toute la partie quand je me lève jusqu’à environ 11h du matin je ne fais que les choses « mécaniquement ». Autrement dit, les choses qui ne me demandent pas trop d’investissement ou de réflexion. Entre 11h et 16h, c’est là que je suis le plus efficace mais je ne mange pas entre midi et deux (sinon coup de barre entre 14h et 15h.

  • Bonjour,

    J’ai trouvé cet article intéressant. Quand je ne travaille pas, je fais des choses qui demandent beaucoup d’attention le matin et l’après-midi, je le consacre pour des choses plus tranquilles.

    Par contre quand je travaille de 8 h à 19 h avec une pause entre 12 h et 14 h, je consacre le reste du temps à mon blog c’est à dire le soir. J’ai souvent très peu d’énergie. Parfois, ça m’est difficile. Donc, lorsque c’est trop difficile, je reporte au lendemain.

    Cordialement

    Emmanuelle

    • J’ai parfois le même problème que toi pour le blog et les fins de journée ! Je m’y met dans l’idée d’écrire 30 mn maxi et ca marche, du coup je déborde et je finis souvent mon article malgré tout 😉

  • Bonjour Jean-Yves,

    article intéressant une fois de plus.

    Je vois qu’il date un peu, du coup je me demande, pratiques tu toujours la sieste ou bien as tu changé de méthode depuis ? Intéressant de savoir si tu as découvert et mis en oeuvre des choses différentes 🙂

    Ce qui est important je trouve est d’apprendre à se connaitre. Par là j’entend identifier les moments de la journée où l’on est au mieux de sa forme afin d’y positionner la bonne activité. Cela permet de la réaliser dans les meilleures conditions et d’en tirer le maximum de profit. A titre personnel, le matin je suis frais et dispo donc j’y positionne les tâches à haute valeur ajoutées et intellectuelles.
    Arrivé 17H30 en revanche la chute d’énergie arrive. Du coup je consacre mon temps a des activités plus ludique (cuisine, lecture, jouer avec mon fils par exemple). Ce qui a le mérite de faire décompresser des activités potentiellement stressantes de la journée et de préparer le cerveau à une bonne nuit de sommeil réparateur.
    Se ménager des break dans la journée est également important pour permettre de regagner quelques point d’énergie et prendre du recul. Ma prochaine étape pour 2016, la méditation, dont j’entend beaucoup de bienfait.

    Je ne peux que te rejoindre sur le repas du midi trop copieux qui est une catastrophe pour travailler l’après midi (ou alors de temps en temps parce que bon faut bien se plaisir aussi ^^)

    Amicalement,

    Benjamin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.