Créativité Mémoire

Ce que vos rêves peuvent vous apprendre sur vous

rêves
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Ce que vos rêves peuvent vous apprendre sur vous :

C’est la nuit.

Un bruit me réveille.

Des grattements qui proviennent du salon.

Je sors de la chambre et essaie de voir de loin de qui il s’agit.

J’aperçois une main toute seule suspendue dans le viee qui essaie d’ouvrir la baie vitrée.

Je suis saisi de panique, je retourne dans ma chambre le cœur battant.

Un homme se tient debout sur mon lit, une grenade à la main.

Je ne le connais pas.

Je crie. Personne ne m’entend.

L’homme dégoupille la grenade, puis la jette à mes pieds. Tout explose.

Je me réveille, en sueur.

Ce n’était qu’un rêve.

Vos rêves : mode d’emploi

Salut tout le monde, c’est Jean-Yves Ponce, votre spécialiste de la mémoire, du cerveau et de la concentration et dans cet articles on va parler des rêves. Et plus particulièrement de ce que vous pouvez en apprendre, ce que dit la science, et même comment faire pour mieux vous en souvenir 😉

Rêver c’est vraiment bizarre quand on y pense.

Il vous arrive des tonnes d’événements flippants et la plupart du temps vous n’êtes conscients que c’est du rêve.

Quand vous êtes au courant que c’est du rêve, et que vous êtes encore en train de dormir, alors cela devient ce qu’on appelle un rêve lucide : c’est-à-dire un rêve que vous pouvez contrôler à votre guise ! Plutôt cool non ? Si vous pensez que je devrais faire une vidéo spécialement sur le sujet et si ca vous intéresse, laissez moi dès à présent un pouce bleu ou alors dites le moi dans les commentaires, comme ça je le saurai merci !

Quand vous vous réveillez, vous démarrer votre journée en oubliant tout comme si de rien n’était !

Normal quoi !

Alors il y a pas mal de recherches sur les rêves, car c’est un domaine qui fascine, et ce qui est particulièrement intéressant, c’est au niveau psychologique et mémoire !

Alors attention : c’est pas la peine d’aller chercher des bouquins sur la signification des rêves, ou quoi hein, mais les rêves veulent dire bien plus que ce que vous pensez.

Même si tout le monde rêve, la science n’arrive pas à se mettre d’accord sur comment on rêve.

On pensait que les rêves intervenaient seulement dans la partie du cycle sommeil paradoxal

Celle où vous avez les yeux qui bougent tout seuls sous vos paupières en gros, quand vous êtes encore semi conscients,

Mais des recherches ont montré que l’on rêve également quand on est en phase de sommeil profond. Tous les liens des recherches sont d’ailleurs en description.

Malgré tout, il existe quelques théories sur comment le cerveau utilise nos rêves.

Et non, il ne s’agit pas que de messages sexuels !

En fait, la plupart de nos rêves sont ennuyeux au possible et sans vraiment logique.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les notions de spatio temporalité dans les rêves sont clairement absurdes. Vous passez d’un lieu à un autre, d’une époque à une autre, et toutes les personnes que vous croisez, vous les avez déjà vues au moins une fois

Car le cerveau n’arrive pas à concevoir un visage qu’il n’a pas déjà vu.

Les rêves seraient ennuyeux d’après cette théorie car votre mémoire se sert de tout ce que vous avez vécu, lu et entendu pour tisser des liens et renforcer ce que vous avez appris dans la journée.

Le processus de consolidation et de réactivation cognitive.

Lorsque vous rêvez, votre mémoire réactive les neurones que vous avez utilisé pour apprendre, tout simplement.

Ce qui veut dire que si vous n’avez rien appris aujourd’hui alors il n’y aura pas grand-chose à réactiver et que donc vous serez moins susceptible de rêver.

Dans une étude de 2010, on a demandé à des gens de trouver leur chemin dans des labyrinthes virtuels, puis ils ont ensuite eu le choix entre faire une sieste et rester éveillé.

Plus tard, lors du deuxième exercice de labyrinthe virtuel, les chercheurs se sont rendus compte que ceux qui avaient dormi réussissait à sortir du labyrinthe plus rapidement.

Et encore mieux : ceux qui avaient rêvé qu’ils faisaient quelques chose en rapport avec le labyrinthe réussissaient pas une ou deux fois, mais DIX fois plus rapidement que les autres.

Cela veut peut-être dire que rêver améliore la mémoire.

A confirmer Messieurs les scientifiques !

En résumé, selon la théorie de la réactivation cognitive, les rêves sont donc une conséquence de ce que fait votre cerveau : réactiver les neurones qui ont été utilisés plus tôt.

Mais cette théorie n’explique pas pourquoi certains de nos rêves ne sont pas justes ennuyeux mais vraiment bizarres.

Et c’est là qu’intervient la théorie contemporaine des rêves.

Elle dit que vos rêves bizarres ne sont pas à propos de ce que vous avez appris plus tôt, mais bien des émotions qui vous gouvernent.

Par exemple si vous vous sentez submergé, il peut vous arriver de rêver de noyade sans que vous puissiez y échapper.

Admirez la symbolique !

Ainsi, si en ce moment vous éprouvez pas mal d’émotions contradictoires, qui se mélangent, vos rêves peuvent vraiment devenir étranges.

C’est ainsi que de nombreux scientifiques ont trouvé un lien entre rêve et traumatisme, et plus particulièrement le stress post-traumatique.

96% des personnes diagnostiqués de ce syndrome rapportent d’ailleurs faire des rêves récurrents à propos de ce qu’ils faisaient au moment de leur traumatisme justement.

Ce qui est intéressant, c’est que selon la théorie contemporaine, les rêves sont un moyen pour le cerveau de digérer les émotions potentiellement traumatiques.

Ainsi, rêver vous donnerait ainsi la possibilité de devenir plus résilient face aux événements douloureux.

Rêver rendrait plus fort psychologiquement !

Bon du moins, c’est ce que le cerveau essaie de faire. Ce n’est pas toujours couronné de succès, c’est pourquoi le stress post-traumatique ne guérit généralement pas tout seul.

Il existe enfin une troisième théorie du rêve : celle de la simulation de menace.

Cette théorie dit que les rêves sont un moyen que votre cerveau utilise pour vous préparer aux menaces éventuelles. Il vous fait donc vivre une sorte de simulation de menace, comme pour se préparer le moment venu.

Ce fonctionnement serait ainsi gravé en nous depuis la nuit des temps, à l’époque où on était vraiment poursuivi par des hordes de loups !

Cela vous permettrait donc d’augmenter vos chances de survivre en cas de situation dangereuse.

Je sais pas vous, mais moi je trouve cela fascinant. Après tout, vivre un rêve, c’est une simulation parfaite où on ne peut pas se blesser.

Ces théories sont forts intéressantes, mais il manque une composante essentielle : comment se souvenir de ses rêves ?

Car il n’est pas toujours évident de se souvenir de ses rêves et bien peu arrivent à le faire même !

Voici quelques astuces qui peuvent augmenter significativement vos chances de vous en souvenir.

  • Tout d’abord apprenez quelque chose !

Rappelez-vous : on a dit que le cerveau rêve en réactivant des neurones qui ont servi pour l’apprentissage de quelque chose. Ce qui veut dire qu’en apprenant des nouvelles choses, votre cerveau a bien plus de chances de connecter des neurones et donc de provoquer des rêves.

D’autre part, on ne se souvient pas de nos rêves car quand on se réveille, il y a une hormone qui entre en jeu dans votre cerveau et qui s’appelle la norépinéphrine. Elle est injectée en dose dès que vous ouvrez les yeux, chassant ainsi la mélatonine, l’hormone de l’endormissement.

La norépinéphrine n’a que faire de vos rêves. Elle pense plutôt à vous préparer à ce que vous avez à faire aujourd’hui, et vous préparer aux défis qui vous attendent.

Une solution pour maximiser vos chances de retenir vos rêves est donc de ne pas ouvrir les yeux et de vous mettre en route tout de suite lorsque vous vous réveillez, mais de rester sereinement les yeux fermés et d’essayer de vous souvenir des rêves.

Au bout d’un moment, vous allez retrouver des traces de vos rêves. (comment se souvenir de ses rêves, la technique est ici)

Enfin, dernière astuce : Gardez de quoi écrire près de vous lorsque vous vous endormez. Créez vous des affirmations positives en vous disant par exemple « je veux me souvenir de mes rêves ».

Votre cerveau va prendre ces affirmations au sérieux et sera plus enclin à les garder en mémoire.

Il vous reste ainsi à les noter lorsqu’un cauchemar vous réveille en pleine nuit par exemple, ou lorsque vous vous réveillez le matin.

Voilà j’espère que cette vidéo vous a plu ! Si c’est le cas, dites le moi également dans les commentaires. Partagez là si vous y avez appris quelque chose, bref, faites le moi savoir !

Une solution également pour mieux se souvenir de ses rêves et d’améliorer sa mémoire tout simplement. Comme vous le savez certainement, j’ai écrit un livre sur le sujet qui est toujours numéro un des ventes après 4 ans !

Si vous ne le connaissez pas, vous trouverez le lien ci-dessous :

Sources : https://www.cerveauetpsycho.fr/theme/reves/ https://www.psychologytoday.com/intl/blog/sleep-newzzz/201502/why-do-we-dream Pourquoi nous dormons : https://amzn.to/3jX8aat https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2869395/#SD1 https://www.potiondevie.fr/comment-souvenir-reves/ https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4704085/ Théorie de la simulation de menace : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15766897/ Pourquoi nous rêvons : https://www.scientificamerican.com/article/why-do-we-dream/

https://www.psychaanalyse.com/pdf/EVENEMENTS%20TRAUMATIQUES%20ET%20ESPT%20-%20UNE%20REVUE%20DE%20LA%20LITTERATURE%20EPIDEMIOLOGIQUE%20-%20ANNALES%20%202000%20(19%20pages%20-%20229%20ko).pdf

sing-post-cta-potion-de-vie

1 commentaire

  • Les rêves sont clairement un mystère pour moi, tellement qu’ils sont complexes. Mais je suis toujours intrigué par la façon dont ils sont conçus. Mais cet article m’a permis de mieux comprend les tenants et leur aboutissant. Notamment pour mieux se souvenir de ses rêves, et qui ne peut qu’être bénéfique, de travailler sa mémoire 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.