Confiance en soi Créativité

Guide : détecter le mensonge

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

L’honnêteté est le pilier de toute relation de confiance. Un simple mensonge peut causer des dégâts immenses dans toute relation. A l’échelle planétaire, un mensonge peut faire la différence entre la guerre et la paix. Détecter les mensonges est ultra-important.

Nous démarrons aujourd’hui une série d’articles qui seront répertoriés dans la partie psychologie « guide : détection du mensonge ».

Cette série d’articles est le résultats de mes recherches depuis 2006.

 

 Du côté de la théorie, j’ai lu bon nombre de classiques de la comment détecter les mensonges dans des registres différents (populaire, policier, pratique, commercial, médical), suivi des séminaires et des conférences sur le sujet.
 Du côté de la pratique, outre l’observation de la vie quotidienne bien sûr, je suis passé par une formation en synergologie, un entraînement à 95% au METT et au F.A.C.E training de Paul Ekman, et une formation policière en analyse de déclaration/réponse (Et oui, la détection du mensonge, c’est avant tout dans les mots)

 

Le mensonge, on y est tous confrontés quotidiennement. Une étude réalisée sur le sujet indique que nous mentons en moyenne 3 fois au cours d’une conversation de 10 minutes.
Les mensonges incluent les non-dits (mensonges par omission) les mensonges directs (Le prix de l’essence va baisser demain !) , et les distorsions de la réalité (J’ai pêché une sardine grosse comme CA!)

Certains mensonges regroupent tout :

« L’emploi est pour nous une priorité. Les chiffres de la croissance sont bons car l’essentiel de la crise est derrière nous. »

Lorsque l’on détecte le mensonge, la question essentielle n’est pas forcément de savoir si notre interlocuteur ment, mais plutôt de savoir pourquoi il ment. Puisque l’on ment tous (c’est pas le Dr House qui me contredirait) et souvent, nous ne pouvons distinguer d’un côté les gentils et de l’autre côté les méchants.

Certains mensonges sont faits pour protéger, d’autres sont fait par culpabilité ou honte, d’autres par peur d’une perte d’amitié, d’autres par peur du conflit, d’autres encore par réaction du limbique, comme nous l’avons vu dans la lecture de l’état émotionnel de l’autre.

 

Pour devenir efficace dans l’exercice, deux outils s’offrent à nous

  Le langage Verbal pour détecter les mensonges

 

  Le langage Non-Verbal (ou langage corporel)

 

Nous allons nous intéresser tout d’abord au langage Non-Verbal.
Ce que nous ne disons pas, notre corps l’exprime. Si vous ne la connaissez pas encore, je vous recommande vivement la première saison de « Lie to Me« , une série inspirée des travaux du Dr Paul Ekman. Plus d’informations ici :  Lie to Me – Saison 1
Les deux autres saisons de Lie to Me ont beaucoup moins d’intérêt, le spectaculaire a pris le pas sur la science dû au changement de réalisateur.
Ainsi donc une personne pourrait dire quelque chose et penser exactement le contraire.
Le malaise provoqué déclenche des réactions nerveuses, via notamment le système limbique.
Selon la recherche, plus de 60% de notre communication se fait à un niveau non-verbal. 7% seulement pour les mots et le reste par le ton de la voix.
Je suis sûr que vous avez déjà entendu ces chiffres quelque part.
La personne qui cherche à détecter le mensonge grâce à la lecture du langage corporel va chercher à repérer des signes de mensonge. 

Ces signes, on les appelle des « items », et la combinaison de certains d’entre eux indique un mensonge, qu’il soit par omission, direct, ou distorsion de la réalité.
Ce peut être des grattements, des positions du corps, des expressions du visage, des mains, des jambes, des pieds etc.

Toutefois, le langage corporel est une science humaine, donc inexacte par nature.

Et 90% des personnes qui s’essaient à la discipline commettent une (ou +) des 3 erreurs fatales qui peuvent se révéler catastrophiques dans leurs relations, et leurs capacités à lire le langage corporel. Et le pire : sans s’en rendre compte !!

Nous verrons dans le prochain article du guide détecter les mensonges :  quelles sont les 3 erreurs à éviter absolument lorsque l’on lit le langage corporel et comment les éviter avec une méthode simple et mémorable, la méthode A.B.C (facile à retenir non?)

sing-post-cta-potion-de-vie

17 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.