Concentration Mémoire

C’est quoi le revers de la mémoire ?

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Bonjour à toutes et à tous !

 

Saviez vous qu’il y a de mauvais côtés à bien entraîner sa mémoire ?

Bon, bien sûr, il y en a plein de super bons. Je vais pas trop y revenir dessus, vous pouvez les découvrir dans “Halte à la mémoire de poisson rouge“, dans “Je veux avoir une bonne mémoire par où je commence” et dans tous les articles ou presque du best-of mémoire.

Non, aujourd’hui, ce qui vous intéresse, c’est de savoir les mauvais côtés.

Car il y en a. Je le constate à force de pratiquer. Vous allez donc découvrir que la bonne mémoire a un revers. Et vous allez par la même occasion savoir anticiper certains problèmes qui surviendront, que vous ayez une bonne mémoire (ou pas).

 

C’est quoi ces problèmes ?

 

Le premier, et le plus évident, c’est que vous oublierez moins de choses. Ca peut sembler évident dit comme cela, mais ce peut être un vrai problème.

C’est cool de se souvenir des fois où votre mémoire vous sauve la mise sur un mot de passe égaré ou un point clé lors d’une réunion.

C’est moins cool de se souvenir des sujets de polémiques avec vos amis.

Parce que eux, ils oublient. Vous c’est moins évident.

Il se peut donc que votre cerveau mette un peu plus de temps à balayer certaines infos. Vous n’avez pas besoin de bonne mémoire pour vous souvenir que l’une de vos ex vous a trompé avec votre meilleur ami, mais vous souvenir de conversations exactes au sujet de choses pas vraiment graves est gênant.

 

Il y a 147 jours, Damien m’a dit que ma robe ressemblait aux rideaux de notre salle de bain.

S’il me refait le coup, il ira dormir chez sa mère ce soir.

 

Le pire c’est vraiment au niveau conversationnel. Genre vous apprenez quelque chose, hop c’est dans votre mémoire. Des mois passent, vous constatez une légère incohérence entre les actes de votre interlocuteur et ses paroles d’il y a 4 mois et demi, et vous vous posez des questions.

Imaginez un peu la puissance des rancunes que vous pouvez nourrir en partant de presque rien !

La vie peut vite devenir un enfer.

Heureusement, il existe une solution et cette solution je vais vous la livrer (j’aime bien utiliser cette formule, j’ai l’impression d’être un marketeur qui vend un produit !)

Cette solution, c’est un code que vous devrez adopter. Si vous ne le faites pas, votre vie sera un enfer. Voilà, comme ca au moins, c’est fait. Vous n’avez plus le choix.

Le code du mnémoniste

 

Il n’y a que deux points, mais deux points essentiels pour votre futur relationnel :

 

  • Les gens changent constamment

Les gens changent constamment de projets, d’envies, de pensées. En “photographier” une et la garder en mémoire est non seulement injuste mais en plus déforme encore plus la réalité que si vous aviez mal compris !

Acceptez le fait que les gens ne font que changer tout le temps. Cela vous aidera à diminuer la valeur de ces bribes de mots que vous recevez à l’instant T, et vous vous sentirez mieux.

On dit souvent que les gens ne changent pas. Perso, je ne suis pas d’accord. D’ailleurs même Bouddha le dit :

Il n’y a rien de constant, si ce n’est le changement

 

  • Apprenez à pardonner

Vous aussi vous dites des choses blessantes sans vous en rendre compte. Bah moi ca m’est arrivé il  y a vraiment peu de temps. Je me suis pas rendu compte de la portée de mes mots.

Imaginez si la personne ne m’avait pas pardonné et gardé cela en mémoire ? Ah ouais ok, relation brisée !

Et si tout le monde gardait tout en mémoire ? Chaque relation serait comme rouler sur l’autoroute en sens inverse. A la moindre erreur, c’est fini !

Apprenez à pardonner, tout comme vous aimeriez que l’on passe l’éponge sur vos mots qui dépassent parfois votre pensée. Et ca c’est un peu plus dur à faire lorsque vous retenez très bien les choses.

“Promis, les impôts n’augmenteront pas, et on aura 3% de croissance d’ici la fin de l’année !”

 

Bon j’avoue, dans certains domaines, il y a de quoi se défenestrer. Mais arrêtez de demander l’impossible aussi !

 

Et avec ceci, je vous remet un peu de problèmes ?

 

Oui, il y autre chose aussi. Un autre “point faible” à la bonne mémoire. En fait, comme vous l’avez vu dans cet article (et beaucoup d’autres), entraîner sa mémoire, c’est la faire travailler de concert avec l’imagination.

En fait, c’est même la clé. Einstein le disait d’ailleurs :

“L’imagination est plus importante que la connaissance, car la connaissance se limite au monde, tandis que l’imagination englobe tout l’univers”.

Je sais, j’ai envie de faire mon effroyable dictionnaire de citations aujourd’hui.

Vous me pardonnez ? (hihi)

Donc, l’autre problème c’est qu’à force d’associer les choses entre elles, vous allez avoir des facilités. Vous allez être un peu comme une sorte de génie pour qui beaucoup de choses semblent évidentes.

Et vous allez avoir tendance à penser que cette évidence, tout le monde la partage.

Sauf qu’en fait non.

Vous allez faire des liens tellement abstraits entre les choses que si vous expliquez à votre ami comment vous en venez à vous souvenir de telle ou telle chose, vous allez passer non pas pour un génie mais pour un(e) illuminé(e).

Ce qui vous fait sens n’est pas la même chose que ce qui fait sens aux autres.

C’est la raison pour laquelle je transforme des fois volontairement les exemples d’images que je vous donne dans mes articles de technique de mémorisation, pour les rendre plus accessibles et compréhensibles.


Ce fut d’ailleurs un exercice très difficile à faire dans mon livre où j’ai dû saouler je ne sais combien de gens à leur demander si ce que j’écrivais était compréhensible.

Ce l’était pour moi, mais pour les autres lecteurs ?

D’ailleurs c’est une crainte que j’ai souvent quand j’écris. Je me dis : “Est-ce que j’écris des articles compréhensibles ou bien ce n’est que du charabia ?” Je guette la moindre réaction comme un ninja en embuscade (encore une association à la noix tiens)

Là aussi j’ai un conseil pour vous éviter ce genre de problème. Il tient en une ligne et vous l’avez déjà lu quelque part sur le blog :

 

Gardez le silence.

Le silence est d’or” disait… bon ok, j’arrête avec les citations et je vous dis à la prochaine, si vous n’avez pas oublié l’adresse du blog d’ici là !

 

Et vous ? Avez vous dans votre entourage des gens malheureux parce qu’ils sont très rancuniers ou qu’ils n’oublient rien ? Comment gérez-vous la situation ?

 

sing-post-cta-potion-de-vie

13 Commentaires

  • Merci pour ces conseils. Finalement, une fois qu’on a une bonne mémoire, il faut l’utiliser avec finesse dans sa relation avec les autres. Surtout si on a une bonne mémoire et qu’on est trèèès rancunier…

  • “Les gens changent constamment”

    Ce point est essentiel pour moi et j’ai appris à faire avec. Ma femme a assez régulièrement décidé de faire ceci ou cela (un nouveau régime, faire du sport, lire tel livre, …) mais 3 jours plus tard plus rien … alors je l’interroge sur les raisons de cet abandon et là elle me dis simplement qu’elle n’en a plus envie pour telle ou telle raison ou que cela n’a pas eu l’effet escompté (normal ça ne fait QUE 3 jours !).

    Bref au début je pense que je passais pour le père “la morale” avec mes remarques … depuis j’ai appris à faire avec son caractère 🙂 (surtout que de mon coté je suis vraiment du genre a ne rien lacher quand j’ai décidé quelque chose)

    • Salut Xavier,
      Nous on est plutôt du genre “Pitbull” 😉

      Pareil, je ne fais plus de remarques. Finalement c’est peut-être ca ce qu’on appelle “la tolérance” ? Accepter le fait que les gens changent constamment.

  • Totalement d’accord.

    En plus je fais déjà des associations que personnes ne comprend, alors plus ça risque de devenir vraiment gênant :/

  • Oui, les gens changent, et c’est tant mieux ! Un exemple frappant est celui de ce torero qui a pris conscience de ce qu’il faisait, et qui aujourd’hui milite contre cette barbarie ! OK c’est un exemple un peu extrême, mais si un psychopathe peut changer à ce point, alors qu’en est-il des personnes “normales” ? C’est pareil, elles peuvent changer ! Et en fait, comme tu le dis Jean-Yves, elles changent vraiment. Et nous aussi, évidemment 🙂
    Merci pour ce nouvel article !

    Christophe

  • Je n’avais jamais pensé à ces aspects négatifs… Mais il y a un des points qui me marque particulièrement parce que je pense que ma mère en souffre : le fait de se rappeller des mois après de ce qu’une personne avait dit et de mettre cette personne devant ses contradictions ! Il faut que je fasse lire ce billet à ma mère 😉

  • Tu as raison Jean Yves, se souvenir de tout peut être a double tranchant, surtout si on est rancunier. Et dans ce domaine on peut dire que je suis un éléphant.

    Mais comme disais Pierre Dac “Ecouter les autres, c’est encore la meilleur façon d’entendre ce qu’ils disent” ^^

  • Bonjour Jean-Yves,

    Je suis ton blog depuis quelques semaines maintenant et je te remercie pour tous ces articles qui m’apportent beaucoup, surtout que je vais reprendre des études.

    Je voulais savoir ce que tu pensais des jeux d’entraînement cérébraux comme j’en ai trouvés sur le site de TV5 monde :

    http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/sciences/Jeux-d-entrainement-cerebral/Les-jeux/p-17927-Garcon-svp-.htm

    Plus jeune, j’avais un CD-rom HAPPYneuron et j’y jouais souvent, j’avais l’impression que ça boostait ma mémoire, ma concentration, etc., mais comme je crois que tu n’en as pas (encore) parlé dans ton blog (désolée si c’est le cas), j’aimerais bien connaître ton avis là-dessus.

    • J’en pense que ce type de jeu ne peut pas faire de mal, surtout que celui que tu proposes à l’air très bien fait. De là à en bâtir une stratégie de mémorisation sur le long terme pour ses cours, il y a un pas à franchir que je ne franchirai pas 😉

  • Ok, j’hésitais à m’entraîner avec ces jeux, mais je vais les mettre de côté et me concentrer sur le mind-mapping pour faire des cartes mentales plus facilement et mieux les utiliser.

    Merci pour ton avis :-).

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.