bonne-memoire

Je veux avoir une bonne mémoire, par où je commence ?

Vous voulez avoir une bonne mémoire, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous voulez apprendre à utiliser votre cerveau de façon efficace et réussir vos examens ? Vous voulez faire travailler votre mémoire et la maintenir à un bon niveau, quel que soit votre âge ? Ou bien vous en avez marre de tout oublier, même les choses les évidentes.

Vous avez frappé à la bonne porte.

Que vous soyez nouveau/nouvelle lecteur/lectrice ou plus ancien(ne), si vous en arrivez à lire cet article, c’est que quelque part, le niveau de votre mémoire ne vous satisfait pas ou plus.

Et c’est fort possible, car nous vivons dans un monde qui encourage la passivité vis à vis de l’information. Comme 90% des gens vous estimez que vous avez une mauvaise mémoire et cela vous coûte de plus en plus d’efforts pour parvenir à retenir ce qui était un jeu d’enfant auparavant.
Du coup, sans vous rendre compte vous avez petit à petit développé une certaine aversion pour les choses complexes. Vous avez l’impression que votre cerveau se met à bouillonner trop rapidement et vous vous sentez relativement largué(e).
J’arrête là. 
Vous avez compris, il vous faut un plan d’attaque, sinon dans quelques années vous aurez besoin d’un téléphone pour vous rappeler d’aller faire les courses pour manger.

Quant à prendre des décisions dans le cadre du travail, cela vous sera difficile.


 Les bases de la mémorisation

 

Un peu de théorie pour commencer. Les lecteurs fidèles peuvent passer directement au chapitre suivant. Pour celles et ceux qui prennent le train en marche, je vous ai concocté une compilation essentielle d’articles à lire pour bien démarrer et avoir enfin une bonne mémoire !

Vous avez vu ? je vous mâche même le travail, alors laissez-vous guider. 

Je me suis mis dans la peau de quelqu’un qui découvre le site et qui aimerait bien avoir -enfin- une très bonne mémoire.

Il existe cependant un pré-requis à cet article si vous voulez vraiment progresser : Lisez le à tête reposée. Enfin, vous pouvez le lire au boulot là, juste pendant votre pause déjeuner, mais il vous faudra y revenir.

 

Si vous voulez avoir une bonne mémoire, il vous faut d’abord comprendre comment elle fonctionne.

Le secret d’une bonne mémoire : Dans cet article, vous apprendrez comment votre mémoire fonctionne vraiment et quelles sont les techniques que vous allez utiliser pour multiplier vos capacités par trois à la fin de ce mini-programme. A la fin de l’article vous trouverez un petit exercice simple.

Comment avoir une bonne mémoire pour réussir : Dans cet article vous apprendrez votre première technique de mémorisation. Vous commencerez à prendre conscience que votre mémoire n’est pas si endormie que cela et que vous avez la possibilité d’en développer les capacités bien au-delà de ce que vous imaginiez.

Par coeur ou mémorisation ? Comment ne pas oublier : Dans cet article vous verrez le système scolaire avec lequel vous avez été éduqué(e). Vous verrez comment les techniques de mémorisation que vous allez apprendre sont bien supérieures au rabâchage classique. Vous verrez également à quelle fréquence vous devrez répéter pour ne pas oublier.

Comment créer des mnémotechnies efficaces : C’est ici que vous allez découvrir que les techniques de mémorisation sont applicables à tous les domaines de la vie. Vous les avez apprise à l’école, elles sont toujours là. Pourquoi avoir arrêté d’utiliser les mnémotechnies ?

Anatomie des mémoires : votre petite entreprise en 8 services : Vous allez découvrir vos 8 plus grandes mémoires et à quoi elles servent. Vous allez comprendre quels sont les paramètres qui vont faire que vous allez avoir une bonne mémoire… ou pas.

Comment devenir un génie : Vous découvrirez ce qui fait la différence entre « une grosse tête » et les 90% restant de la population. Vous commencerez à déceler dans cet article les points sur lesquels vous devrez travailler par la suite. 

Les 7 légendes urbaines de la mémoire : On a dit tout et n’importe quoi au sujet de la mémoire. Voici donc un florilèges des 7 idées reçues les plus répandues en la matière. 7 points et 7 mythes à la loupe.

5 conseils pour bien mémoriser : Vous finirez avec cet article. Il s’agit de mes derniers conseils avant de passer à la suite. Respirez, tout va bien se passer !

 

J’ai choisi ces 8 articles, mais n’hésitez pas à fouiller un peu le Best of de Potion de Vie, car il en existe beaucoup d’autres. Dès qu’un article vous interpelle, lisez-le. 

Sachez également que mon livre sur le sujet sortira prochainement. Je vous tiendrai informé(e).

Il est temps de passer à la pratique…

 La semaine d’entraînement

 

Vous avez 6 thèmes à travailler durant cette semaine. Un jour par thème avec un jour de « secours » au cas où vous ne parveniez pas à boucler un des exercices. L’ordre importe peu, car il s’agit là d’une initiation. Il s’agit de vous mettre sur les bons rails et de vous faire retrouver votre mémoire de jeunesse, ou de vous la donner si vous ne l’aviez jamais eue.
Je ne connais pas le fonctionnement de votre semaine, alors il est mieux que vous décidiez par vous-même quel séance est la mieux adaptée pour quel jour.
A la fin de cette semaine, vous aurez les outils pour avoir une bonne mémoire. En fait, vous vous serez déjà énormément amélioré(e), je vous le garantis. 

Voici donc vos 6 séances, à prendre dans l’ordre qui est le plus pratique pour vous donc.

 Séance 1Mémoriser les noms et les visages

Difficulté : facile

Contexte nécessaire : un évènement social

Vous allez profiter d’un évènement social dans lequel vous avez la possibilité de rencontrer un maximum d’inconnu(e)s. Votre mission est de mémoriser les noms et les visages d’un maximum de nouvelles têtes, qu’elles vous aient été présentées directement ou non ! Pour cela, vous allez utiliser les techniques pour vous souvenir des noms et des visages.

Si vous n’avez pas d’évènement social de prévu dans la semaine (même pas une petite sortie vous êtes sûr(e) ?), utilisez les acteurs d’un film qui passe ou de séries que vous ne connaissez pas. Mémorisez en le maximum.

En rentrant chez vous, effectuez un rappel du maximum de personnes (ou acteurs) que vous avez vues ce jour là et évaluez-vous. Si vous avez retenu plus de 7 noms et visages différents, félicitations, vous êtes sur la bonne voie. Si vous arrivez à plus de 100, inscrivez-vous aux prochains championnats du monde !

Séance 2 : Langues étrangères

Difficulté : facile

Contexte : 45mn à 1 heure au calme avec un papier et un crayon.

Sélectionnez une langue que vous êtes en train d’apprendre (ou l’anglais par défaut). Mettez la main sur un programme entre 45mn et une heure dans la langue en question, sans sous-titrage français, mais avec le sous-titrage de la langue en question. (Anglais sous titré anglais par exemple). Il peut s’agir de votre série préférée ou d’un reportage, ou bien encore d’un documentaire, peu importe. Si les sous-titrages ne sont pas disponibles, faites quand même l’exercice en mode difficile !

Votre mission consiste à noter le plus d’expressions et de mots de vocabulaire possible (au moins 10). Si vous arrivez à mettre la main sur des expressions entières, c’est bien joué. Sinon, contentez-vous de mots de vocabulaire que vous n’aviez jamais rencontrés jusque maintenant. Avec les sous titres, cela devrait vous aider. Si vous n’avez pas de sous-titre disponibles, concentrez-vous et faites le à l’oreille.

Une fois que vous avez votre liste, utilisez par exemple la technique pour mémoriser les textes ou bien celle pour mémoriser les discours.

Séance 3 : Mémorisez votre planning de la semaine

Difficulté : moyenne

Contexte : un papier et un crayon. A faire le matin.

Si vous êtes du genre à avoir des semaines garnies de corvées, de rendez-vous, de tâches en tout genre, cet exercice va être de l’or en barre pour vous, et dans ce cas, je vous recommande de le faire en tout début de semaine. Il faut le faire le matin, ou au maximum du temps de midi, pas après.
Vous allez bien lire et utiliser la technique de l’agenda mental pour mémoriser votre emploi du temps complet pour la semaine. Si vous n’avez pas un planning chargé, profitez en pour le charger, même de futilités. Si vous n’avez malgré tout pas un planning chargé, inventez-le ou prenez celui de la semaine prochaine. Notez le sur un papier.
Le but est de mémoriser tout ce que vous avez à faire pour les 7 jours à venir. Si vous faites cet exercice en fin de semaine, il va vous falloir mémoriser la semaine suivante. Une fois que tout ce que vous avez à noter est noté sur votre papier (au moins 15 éléments à noter au total) continuez votre journée comme d’habitude sans y penser.

Procédez à un rappel le soir même. Si vous êtes arrivé à mémoriser le planning de la semaine sans y avoir pensé toute la journée, vous êtes vraiment sur une voie pavée d’or pour avoir une bonne mémoire !

 Séance 4 : géographie

Difficulté : difficile

Contexte : une page wikipédia ou un atlas géographique et pas mal de temps devant soi (2h environ, pouvant être fractionnées)

Vous allez mémoriser toutes les régions de France avec les chefs-lieux en utilisant la technique décrite dans l’article. Si vous les connaissez déjà, vous allez mémoriser tous les pays d’Europe avec leur capitale (pas besoin de savoir les placer sur la carte). Si vous êtes déjà au point sur l’Europe, Faites le pour l’Asie ou l’Amérique du Sud. Si vous êtes déjà au point là-dessus, vous l’aurez voulu, mémorisez l’Afrique !

Attention, prévoyez pas mal de temps devant vous, car cet exercice et sa restitution sont longs.

Séance 5 : Poésie, citations, textes, ou discours

Difficulté : moyenne à difficile

Contexte : un endroit calme pour mémoriser et du temps pour mémoriser (peut être plus facile en week end)

Vous avez le choix des armes. Soit vous mémoriser une poésie longue  en utilisant la technique pour mémoriser les textes.  Soit vous pouvez mémoriser un discours de mariage, soit vous allez sur Evene.fr et vous mémorisez 7 citations de votre choix sur l’auteur de votre choix (Prenez un homme ou une femme que vous aimez bien, cela sera plus facile ;) )

Procédez à une restitution et évaluez-vous. S’il vous reste du temps et de l’énergie, corrigez-vous pour atteindre le zéro fautes.

 Séance 6 : Nombres

difficulté : facile

Contexte : un système chiffré.

Soit vous utilisez la technique simple pour mémoriser les chiffres, soit vous utilisez un système codé dont il est question dans ce topic du forum. Votre but est de mémoriser 7 numéros de téléphone de votre choix, en veillant bien entendu à ne pas prendre ceux que vous connaissez déjà par coeur ! Il ne faut pas tricher !

Si vous utilisez le système simple, prenez bien garde à placer vos images dans des lieux uniques sinon elles vont se confondre ! Si vous utilisez un double système, la difficulté de ce challenge passe à « très facile ».

Votre programme d’entraînement est maintenant terminé. Si vous l’avez fait consciencieusement, quels que soient vos résultats, vous êtes sur la voie royale pour développer une mémoire hors du commun.
Il ne vous manquera plus qu’un peu d’entraînement et vous ferez bientôt beaucoup de jaloux/jalouses. De plus, votre vie changera, car vous allez débloquer des ressources intellectuelles dont vous ne soupçonniez pas l’existence…

34 réponses
  1. Argancel
    Argancel says:

    En voilà un excellent article !
    C’est vrai que lorsque je regarde un film en anglais, je ne pense pas forcément à noter les nouveaux mots/expressions.

    Répondre
    • JY Potion de vie
      JY Potion de vie says:

      Salut Argancel, merci pour ton commentaire :)
      On peut faire pareil pour les livres. Souvent on passe sur l’expression parce que cela ne nous empêche pas de comprendre le sens de la phrase, mais on se prive ainsi de progresser.

      Répondre
      • Argancel
        Argancel says:

        C’est vrai mais en même temps ça fait une coupure, et quand on est dans le flot on a pas forcément envie de s’arrêter.
        Par contre avec le Kindle, l’impact est minimum puisqu’il suffit de surligner le mot pour obtenir la définition.

        Répondre
  2. hannah@methode Tipi
    hannah@methode Tipi says:

    Bonsoir Jean-Yves,
    En lisant ton article, je m’aperçois que, sans le savoir, je passe beaucoup de temps à exercer ma mémoire.
    J’étais instit donc j’avais régulièrement une classe de 25 élèves à mémoriser dans l’instant. Et puis je regarde les séries en anglais…

    Répondre
  3. Grégory @ Virtuose
    Grégory @ Virtuose says:

    Coucou J-Y !!

    Merci pour cette belle vue d’ensemble.

    Même si je te suis régulièrement, le fait d’avoir un tableau général aide bien. Effectivement, il va falloir relire tout ça « à tête reposée » comme tu dis !

    C’est très amusant car j’adore tout ce qui touche au cerveau, mais je ne me suis jamais encore vraiment penché sur toutes les questions de mémoire.

    Heureusement, tu es là pour le faire ! :-)

    D’ailleurs je me demandais : est-ce que tu aurais un livre à conseiller dans ce domaine. J’ai vu que les livres dans ta rubrique livre (très bons choix d’ailleurs !) n’étaient pas forcément centrés sur la mémoire.

    J’ai lu (je suppose que tu connais) Les 12 Lois du Cerveau de J. Medina.

    Si jamais tu avais un livre dans le style, pour, en plus de tes articles, être plus informé…. je prends !

    A tout vite

    Répondre
  4. Marc
    Marc says:

    Sacré mémoire, elle nous joue souvent des tours..
    J’en reviens à la Séance 5 : Poésie, citations, textes, ou discours, je fais moi même déjà ça et je reconnais que ça m’a beaucoup aidé.. Notamment la mémorisation des citations sur Evene par exemple ! Plus que 5 séance! :D

    Répondre
  5. Julia
    Julia says:

    Merci pour ces exercices! Je vais m’y mettre sérieusement. J’estime avoir une bonne mémoire mais je crois que là je vais être un peu surprise par les résultats.

    Répondre
  6. chrystele Bourély
    chrystele Bourély says:

    Je viens de découvrir ton blog. Je crois que je vais pouvoir y rester des heures : son contenu est riche !
    Je connais pas mal de personnes qui seraient intéressées : je pense aux membres du groupe de paroles SEP de l’APF.
    Ok, je traduis : SEP = sclérose en plaques, APF : association des paralyés de France.
    Maintenant j’explique : les personnes qui souffrent de cette maladie auto immune ont souvent des problèmes de mémoire. Ainsi, apprendre certains trucs ou astuces pour bien mémoriser peut leur être d’un grand secours !
    Pour ne parler que de moi : ma mémoire n’est pas trop mauvaise (j’imagine que le fait d’avoir repris mes études universitaires et d’être allée jusqu’au doctorat de droit n’ont pu être que positifs !) mais j’ai parfois des oublis (« comment on dit ça ? »).
    J’ai le souvenir d’une intervention d’un professeur à la fac qui nous avait tous bleufé en pouvant mémoriser tous les prénoms des gens qui étaient venus assister à sa conférence :)
    Je reviendrais …
    Chrystèle

    Répondre
    • JY Potion de vie
      JY Potion de vie says:

      Et bien ce sera avec plaisir Chrystele ! D’ailleurs bienvenue sur le blog !

      Je n’avais pas pensé aux groupes de parole SEP et APF, merci du tuyau !
      N’hésite pas à me poser des questions si certains articles te semblent obscurs (certains sont vieux et je m’exprime peut être pas toujours bien !)

      A bientôt
      JY

      Répondre
  7. Gil
    Gil says:

    Bonjour,

    Je découvre votre blog, j’aimerais savoir si votre méthode est adaptée à l’apprentissage
    d’une langue étrangère ? Si vous pouviez répondre sur ma boite perso, ce serait sympa.
    Merci beaucoup et bonne chance . Vos informations sont géniales .

    Répondre
  8. étudiante en galère
    étudiante en galère says:

    As tu des astuces pour mémoriser efficacement des cours de droit ? Merci. Il n’y a pas de mémo techniques ds ce domaine….Des conseils ? Merci.

    Répondre

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>