Mémoire

Comment devenir un génie

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Bonjour. Derrière ce titre tape à l’oeil (comment devenir un génie se cache le secret des génies. Aujourd’hui vous allez découvrir littéralement la formule utilisée consciemment ou non par les surdoués, les grosses têtes et autres encyclopédies vivantes.

Comment devenir un génie

Cet article fait suite à l‘anatomie de la mémoire décortiquant vos 8 types de mémoire en service. J’ai décidé de commencer par parler de la mémoire sémantique et de sa soeur : la mémoire autobiographique.

 C’est quoi et à quoi ca sert cette mémoire sémantique ?

 

La mémoire sémantique, c’est l’ensemble de vos connaissances sur le monde. Vous savez que la terre comporte 7 milliards d’habitants, que la capitale de l’Australie est Canberra, que 9 x9 = 81, que notre pays s’appelle la France etc.

Ces données sont froides. Elles ne sont rattachées à aucune émotion particulière et ne changeront pas parce que vous ne les aimez pas.

Les génies ont cette mémoire très développée bien sûr. C’est pour cela qu’ils semblent tout connaître sur tout. 

Tout ce qu’ils lisent/entendent/voient est stocké dans cette mémoire.

La mémoire sémantique, c’est un entrepôt géant, et à long terme.

Si vous avez la clé de cet entrepôt, vous pouvez y stocker une quantité infinie d’informations, pour longtemps.

Si vous  n’avez pas les clés de cette mémoire, vous êtes condamné à utiliser votre mémoire à court terme (ou mémoire de travail).

C’est également un espace de stockage, mais en version chambre de bonne parisienne. Vous ne pouvez stocker que 7 types d’informations différentes à court terme.

Si vous voulez retenir plus, il faudra faire de la place.

Pas évident lorsque vous avez des tonnes de cours à apprendre hein?

Alors les gens utilisent généralement la répétition et l’apprentissage par coeur, pour stocker leurs données non plus dans leur chambre de bonne, mais dans un garde meuble.

Ce « garde meuble » gardera vos données tant que vous le payez. Et son salaire, c’est la répétition. Lorsque vous arrêterez de répéter pour ne pas oublier, vous perdrez vos informations.

C’est ce que vous avez découvert dans l‘apprentissage par coeur.

La question qui vous intéresse alors devient :

 Comment trouver les clés de la mémoire sémantique et comment devenir un génie ?

Je ne suis pas un génie. Mais par contre j’ai trouvé des clés qui ouvrent cet entrepôt qu’est la mémoire sémantique. Et elles passent par une autre mémoire : la mémoire autobiographique.

 La mémoire autobiographique ? C’est quoi ce truc ?

Vous vous souvenez du jour de votre mariage ? Ou de votre premier baiser ? de votre plus grande fierté, de votre plus grande humiliation ? etc. Pourquoi ces souvenirs on les retient, alors que la capitale du Botswana a tendance à sortir de notre mémoire comme l’épisode 1 de Star Wars ? La réponse est évidente :

Cela fait partie de nous ! On a beaucoup de sentiment rattachés à ces souvenirs ! » La clé est donc ici : ce sont les sentiments. Les souvenirs se sémantisent donc, et deviennent aux yeux de notre cerveau comme des connaissances générales sur le monde.

Nos sentiments sont comme des journalistes de CNN en quête de scoops.Une fois que le scoop est flairé, rien ne pourra plus les empêcher de l’enregistrer. La clé réside dans les émotions que l’information nous procure. Ce qui veut dire que mettre son énergie à donner de la vie à des information froides est beaucoup plus productif que se contenter de répéter encore et toujours. La mémoire autobiographique passe en boucle les scoops dans notre tête.

Combien de fois on s’est refait le film de notre premier baiser les premiers temps ? Sans parler de la première fois où on a fait l’amour etc ? Une des clés de l’entrepôt dans lequel vous allez stocker ce que vous voulez se trouve être les émotions que vous allez attacher aux informations froides.

Trouvez le moyen d’attacher des émotions à votre article de droit que vous devez réviser et vous aurez une place toute ouverte dans l’entrepôt de votre mémoire sémantique.

Vous pourrez bientôt rivaliser avec les experts dans votre domaine, car à la différence de ceux-ci, les informations que vous aurez mémorisées auront une teinte personnelle.

 Comment teinter les informations sans saveur avec des émotions personnelles ?

Il est bien là le défi, et c’est à travers Potion de Vie que j’essaye de partager avec vous, les méthodes que j’utilise. A présent c’est sûr, comme beaucoup d’autres, j’ai trouvé les clés de ma mémoire à long terme. Rendre une formule de math ou un texte de loi émotionnel n’est pas chose aisée.

Mais c’est pourtant possible. Au moyen d’images mentales, d’associations et de tout ce que les choses vous rappellent, de près comme de loin. Cela demande de la créativité, une part de lâcher prise et un esprit ouvert.

Maintenant c’est à vous de devenir un génie !

Soyez spontané, ne vous creusez pas trop la tête, prenez ce qui vous vient instantanément en tête et reliez ces choses sans saveur à des souvenirs de votre mémoire autobiographique :– Une Plymouth Fury de 1958 – Une robe de mariée bleue – Pandémonium – Gaborone – Port Louis – Lampe de chevet

sing-post-cta-potion-de-vie

16 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.