Créativité Mémoire

Comment devenir bon en orthographe

devenir bon en orthographe
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Comment devenir bon en orthographe

Il y a deux ans, je vous avais présenté Thomas, un prof des écoles assez OUF qui avait crée une méthode pour faire mémoriser les tables de multiplications à ses élèves. Je l’avais interviewé en vidéo en lui demandant plein de précisions. Sachez que sa méthode est totalement gratuite et qu’elle est téléchargeable directement en cliquant sur ce lien.

devenir bon en orthographe thomas

Il m’avait dit à l’époque qu’il travaillait sur un projet pour faire apprendre la grammaire à ses élèves appelé « Donjon & Grammaire ».

Aujourd’hui, on va parler d’orthographe. Si la méthode de Thomas est avant tout à destination des enfants, il n’en reste pas moins que pour faire mémoriser l’orthographe à des adultes, la technique serait strictement identique.  Je lui laisse la parole pour qu’il puisse mieux vous l’expliquer et vous donner des exemples !

 

La méthode de Thomas pour devenir bon en orthographe

 

Professeur des écoles en ce1, en REP+,  je suis confronté aux problèmes de l’apprentissage de l’orthographe. Apprendre l’écriture d’un mot est toujours laborieux pour les élèves.

Mais, plusieurs possibilités existent pour devenir bon en orthographe. Les voici, en prenant l’exemple du mot « décider ».

De l’apprentissage par cœur (sans comprendre)

L’apprentissage par cœur marche pour la plupart des élèves. Si le mot est fréquemment utilisé en contexte dans ses écrits ou lu dans ses lectures, son orthographe sera stabilisé, sans avoir besoin de révision. Mais, il reste des risques d’erreur pour les mots moins fréquents.

De plus, apprendre sans comprendre le sens des mots, ne permet pas de généraliser l’orthographe à d’autres mots. Aussi, voici d’autres solutions.

 

De la famille des mots

Décider, décideur, décision, décisif sont des mots de même famille.

Encore faut-il savoir l’écriture d’un de ces mots.

 

De l’étymologie

« Décider » s’écrit avec un c, puisqu’il vient du mot latin : decidere qui signifie trancher et de caedere qui signifie couper (« ciseau » vient également de caedare).

Décider, c’est choisir en enlevant.

Exemple de mise en relation pour mes élèves : Écrivez plusieurs choix possibles de jeux pour la récréation sur une feuille, et découpez le seul jeu qui vous intéresse aujourd’hui. Vous venez de décider de votre jeu.

Pour des élèves de 7 ans, c’est toujours ambitieux de parler de l’étymologie, l’origine des mots. Ne sachant pas écrire decidere ou caedere, pourquoi saurait-il écrire « décider ».

 

De l’orthographe illustrée

Sylviane Valdois, Marie-Pierre de Partz et Xavier Seron sont des orthophonistes, neuropsychologues et chercheurs. Ils ont proposé dans leur livre : L’Orthographe Illustrée, de dessiner à l’intérieur d’un mot la difficulté orthographique en lien avec le sens du mot.

La conception graphique a été réalisée par Michel Hulin.

Exemple :

devenir bon en orthographe
Ce livre est disponible gratuitement ici :

Livre de Sylviane Valdois (mode d’emploi et planches)

Cette méthode n’est connue que par quelques confrères et est donc encore peu utilisée dans les classes. Or, elle offre de nombreux avantages, qui sont souvent cités dans « Potion de vie ».

 

  • Les élèves utilisent leur créativité.
  • La conception des dessins offre du plaisir au travail scolaire.
  • Le sens d’un mot est visible.
  • La difficulté orthographique est mise en évidence.
  • Les homophones, comme « cent » et « sang » ne sont plus confondus.
  • Les élèves perçoivent les bienfaits de la mémorisation imagée et retiennent mieux ainsi.

 

Dans l’exemple de décider, voici, ce qu’il est possible de construire avec sa classe.

devenir bon en orthographe

Le groupe Romand pour enfant dys travaille également sur un dictionnaire illustré.

http://www.gre10.ch/orthographe-dessine/


La solution n’est pas unique, elle est multiple

 

Chaque méthode seule est limitée, et il faut évidemment offrir plusieurs choix à l’élève afin de se construire.

L’orthographe illustrée repose sur la mémorisation imagée, qui donne de bons résultats, car il permet de mettre en jeu leur implication grâce à leur créativité. Mais, faire des dessins de tous les mots serait évidemment trop long et inutile.

Le mot « petit » ne mérite pas son dessin puisque le t muet, se retrouve dans son féminin : « petite ».

L’apprentissage par cœur des mots les plus fréquents est utile, car leur révision devient naturelle avec leur utilisation et leur rencontre fréquente.

L’étymologie donne un sens aux mots et renforce la compréhension des liens qui les unissent avec d’autres.

 

Est-ce que cela suffit pour devenir bon en orthographe ?

Non, bien sûr que non ! Les élèves sont tous différents. Certains ont besoin de temps ou d’aide supplémentaire en étant accompagnés par d’autres élèves, en études, avec leurs parents ou avec un orthophoniste.

Il nous reste encore à être créatif pour eux et à souligner toutes leurs réussites, aussi petites soient-elles.

Cordialement, Thomas Garcia

sing-post-cta-potion-de-vie

5 Commentaires

  • Bonsoir Thomas,

    Merci beaucoup pour ce partage !
    Après bien des efforts, j’ai amélioré mon niveau orthographique, mais j’ai toujours des problèmes – en particulier avec le doublement des consonnes. Les quelques procédés mnémotechniques que j’ai utilisés jusqu’à présent n’étaient que moyennement concluants.
    La méthode de l’orthographe illustrée me semble très performante, je vais donc l’utiliser avec joie.

    Si jamais quelqu’un me parle de problèmes d’orthographe, je lui conseillerai cette méthode sans aucun doute.

    Bonne soirée,
    Clément

    • Je te remercie pour ton commentaire.
      Le but est bien de relayer des méthodes qui fonctionnent.

      Je te souhaite que du plaisir pour créer tes images et ne plus jamais faire de fautes. 😉

      Thomas

  • merci thomas pour tes conseils aussi profond en écriture, mon seul souci est que tu nous apprenne aussi la méthode de mémorisation de la conjugaison française.

    Muntwani bénédict

  • Ouah super article et comme il est dit dans l’article cette méthode devrait être enseignée partout car elle est beaucoup plus ludique que ce qui est fait dans la plupart des écoles.

Laisser un commentaire