Confiance en soi Créativité

J’ai lu pour vous : Comment se faire des amis

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Bonjour à tous, voici le deuxième livre de mon défi lancé le 16 août dernier.

La dernière fois nous avions vu un grand classique de l’efficacité : GTD.

Aujourd’hui, nous allons parler d’un livre dont le titre est aussi énigmatique que simple : Comment se faire des amis. J’avais déjà entendu parler de l’auteur (Dale Carnegie) et j’ai donc décidé de me laisser tenter par cet ouvrage.

 

Qu’est-ce que ce livre ?

Le but de l’ouvrage se résume en deux points clairs :

 

 Créer la sympathie, faire passer ses idées, savoir motiver, corriger sans gâcher une relation. 

 Tous les conseils pour développer des relations humaines de qualité en 30 principes simples

 

Des principes universels dont une bonne moitié ne semblent plus avoir cours dans notre société actuelle. Plein de bon sens, Dale Carnegie nous propose ici la formule pour développer des relations humaines saines. Le livre est profondément humaniste tout en mettant en avant de nombreuses notions de leadership.

Comme GTD, il s’agit d’un best-seller international, ce que je ne savais pas en achetant ce livre.

  Qui est Dale Carnegie ?

 

Ecrivain et conférencier américain, Dale Carnegie a carrément fondé une méthode de développement personnel à son nom après la crise de 1929. Comment se faire des amis, de son titre original “How to win friends and influence people” s’est vendu à plus de 15 millions d’exemplaires dans le monde.  Dale Carnegie a également écrit une biographie d’Abraham Lincoln (rien que ca!).

Sa méthode comporte une bonne dose d’humanisme et de positivisme. Le psychiatre Walter T. Roch a estimé que ses méthodes étaient efficaces dans le traitement des phobies sociales.

Aujourd’hui, vous pouvez trouver des formations managériales même en France basées sur ses méthodes.

 

Première partie : Trois techniques fondamentales pour influencer les autres

 

Après avoir présenté en quoi ses techniques allaient nous aider dans la vie relationnelle quotidienne, Dale Carnegie entre dans le vif du sujet et commence étrangement par l’art d’influencer les autres. La sympathie et la bonne première impression seront traitées dans la deuxième partie curieusement.

Au fil de la lecture, on comprend mieux cet ordre. L’auteur nous parle tout d’abord de l’état d’esprit à adopter pour faire de nous quelqu’un de crédible, notamment aux yeux d’inconnus.
Attention, il n’est pas question de technique de manipulation ou de “sous le radar”. Dale nous invite à adopter trois principes qu’il décrit au travers d’exemples d’époque.

(c’est un reproche que je fais au livre, j’aurai aimé des exemples plus proches de nous. Malgré tout, ces principes sont intemporels, donc ce n’est pas gênant)

Beaucoup d’humanisme et des méthodes constructives pour aider à la coopération avec autrui tout en enlevant le négatif de l’équation. Carnegie considère vraiment que les plaintes et les condamnations plombent les relations, aussi il nous exhorte à en finir avec des travers que nous prenons trop souvent.
Etant un peu impulsif de nature, je me laisse petit à petit convaincre par des arguments plein de bon sens. J’attend toutefois les autres parties pour me forger une opinion.

 

Deuxième partie : 6 moyens de gagner la sympathie des autres.

 

Une fois la première partie digérée, nous avons l’état d’esprit nécessaire à l’épanouissement des relations sociales. C’est maintenant que Dale nous inculque ses 6 principes suivants. J’ai détecté 2 méthodes terriblement efficaces qui regroupent ces 6 principes. Premièrement, il s’agit d’aborder les relations de manière amicale et étant très attentif à notre interlocuteur.
Carnegie nous rappelle qu’un sourire ouvre des portes, que ne pas couper son interlocuteur est indispensable et nous enseigne à moins parler et à plus écouter.

Il nous recommande de retenir les noms des personnes que l’on croise pour un effet vraiment important sur les relations car le nom d’une personne est très important pour elle. Cela tombe bien, j’enseigne une méthode simple pour mémoriser les noms et les visages.
Plein de bon sens donc, mais pas seulement.
Un petit pavé dans la mare lorsqu’au milieu de tout son humanisme, il nous assène que de toutes façons nos amis ne sont pas vraiment intéressés par ce que l’on a à dire et que toute personne que l’on rencontre s’estime supérieure à nous sur au moins un point !
Cela fait réfléchir. J’attendais d’être bousculé, je l’ai été. Je médite encore ses paroles à l’heure où j’écris ces lignes!

Ecouter activement, parler de ce qui intéresse autrui. Les gens de nos jours ont trop tendance à vouloir convaincre de ce qu’ils font de bien.

 

Troisième partie :  12 moyens de rallier les autres à votre point de vue

 

Nous entrons ici dans le domaine de l’influence, dont bon nombre de bouquins ont été écrits sur le sujet. L’approche de Dale Carnegie reste saine, mais efficace. Il est de toutes façons impossible d’influencer sans manipuler à un moment.

Fidèle à ses principes, vous ne trouverez aucune technique faisant appel à la colère ou à l’intimidation. Toujours l’humanisme, la gentillesse. Carnegie nous conseille fortement de fuir les controverses, bannit le mot “polémique” de son vocabulaire et nous enseigne comment se mettre à la place de l’autre pour trouver les arguments qui feront mouche.

L’approche est cohérente et très simple, toujours très saine. Plus on lit cette partie, plus on se remémore toutes ces scènes où notre attitude d’ours nous a joué des tours et nous a fait perdre des amis, des affaires et des relations professionnelles de confiance.

Quatrième partie : 9 moyens pour devenir un leader

Dans la dernière partie de l’ouvrage, l’auteur nous enseigne ses méthodes pour diriger les autres lorsque l’on est en situation de supériorité hiérarchique. Bien qu’incroyablement intéressante, cette partie fait office de hors-sujet sur le reste.

A vrai dire, si nous n’avons pas un poste de manager, sa lecture n’est pas indispensable.
Nous y apprenons des techniques pour motiver ses troupes, les corriger sans les braquer, et encourager la synergie avec des détails simples, mais efficaces.
Là encore, les exemples donnés sont obsolètes. Le management a beaucoup évolué depuis la crise de 1929 et certains exemples comme le directeur qui descend au milieu de la grêve en disant à ses ouvriers qu’il est fier de travailler avec eux me semble plus cinématographique que transposable au monde actuel.

Néanmoins, à aucun moment la lecture de cette partie ne devient chiante, ce qui est un très bon point.

***

Mon sentiment :  

Cool !

Simple, clair, très facile à lire et terriblement efficace. Plein de bon sens et d’humanisme. En lisant “Comment se faire des amis”, j’ai enfin lu une vision apaisante des relations sociale où l’autre n’est pas un ennemi qui cherche à profiter de nous d’une façon ou d’une autre.

Nous ne tombons pas dans le gnan-gnan non plus et Dale Carnegie est très fin psychologue. Il ne nous gave pas de “positive attitude” de A à Z mais nous fait bien comprendre que se plaindre, condamner et critiquer sans valeur ajoutée est nuisible.

Nous devenons un peu moins amis chaque fois que nous faisons cela et nous devenons un peu plus amis chaque fois que nous encourageons et complimentons…… de manière sincère ! Le plus difficile étant de ne pas tomber dans la flatterie qui a les effets inverses de ceux escomptés.

Le plus gros avantage de ce livre est son rapport qualité/prix imbattable : moins de 5 € !!!! Difficile de trouver autant de valeur ajoutée à ce prix.

 

Du côté des points négatifs : Je trouve que ce livre aurait besoin d’exemples et d’arguments plus actuels. Bien sûr, ce n’est pas gênant et parfois nous avons même le droit à quelques anecdotes du côté français, mais terriblement mal choisies et sans réel impact.

Une bonne réédition serait un plus, mais ne soyons pas non plus trop exigeants car avec son prix, “Comment se faire des amis” est l’un des achats les plus intelligents qui soit.

Ingrédients

 Pour quels alchimistes ?

 

    • Toute personne ayant du mal avec les relations sociales de manière très large, autant au travail qu’à l’extérieur

 

  • Pour les alchimistes avec des postes de manager, même si à mon avis on peut trouver des conseils de management encore plus efficaces.

 

  • Pour les alchimistes Ours

 

  • Pour tout le monde

 

  • Les gens qui ne se sont jamais posé la question et qui n’ont pas de problème du côté social n’apprendront rien. 

 Quels ingrédients obtient-on avec ce livre ?

 

  • De l’énergie émotionnelle et une consolidation de notre “peau”. Notions essentielles pour appliquer la formule de la potion de vie.
  • Des mini-formules pour lutter contre le stress au degré 1.
  • Un état d’esprit pour filtrer l’émotion négative en nous.

Nombre de pages : 250

Facilité de lecture : très facile

Je vous le met ici en lien affilié. Franchement pour 5 €, il est dur de faire plus efficace !

 

 

sing-post-cta-potion-de-vie

12 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.