Mémoire

How to develop a perfect memory, par Dominic O’Brien

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Bonjour à toutes et à tous. Voici le 12e livre chroniqué ici sur Potion de Vie. Rappelons que dans le cadre du grand défi Potion de Vie, le but est d’en chroniquer 42 !

 

Aujourd’hui, je vais vous parler du premier livre que j’ai lu à propos des techniques de mémorisation. En effet, suite à cette partie de mon histoire, je voulais absolument me documenter autant que je le pouvais sur la mémoire et ses mécanismes. C’est donc naturellement que je suis arrivé sur un livre plutôt ancien, mais parfait pour le débutant que j’étais !

La grande nouveauté (à l’époque) était que Dominic O’Brien avait trouvé des applications à la mémorisation dans tous les domaines, y compris son sport préféré, le golf !

Autant vous le dire  tout de suite : j’ai dévoré ce livre.

Qu’est-ce que ce livre ?

 

How to develop a perfect memory est un livre consacré aux techniques de mémorisation. Plusieurs applications sont proposées, d’utilité inégale. S’il est intéressant de savoir comment mémoriser les directions, les discours ou les listes d’objets, mémoriser les nombres binaires ou comment battre les machines à quizz en Angleterre n’en intéressera qu’une poignée d’entre vous !

Malgré tout, ce livre reste une référence, écrit par une référence dans le milieu des champions de mémoire. Il a été écrit en 1994. Un peu ancien, mais l’art de la mémoire est intemporel.

Qui est l’auteur ?

Dominic O’Bien est une sommité dans le monde de la mémoire, au même titre que Tony Buzan. Les deux hommes ont d’ailleurs travaillé ensemble à plusieurs reprises. O’Brien a été 8 fois champion du monde de mémoire, et même si ses records ont été tous battus, il a été celui qui a « montré la voie ».

 

Ci-dessous une de ses interviews :

Comment le livre est organisé ?

D’habitude je fais une très courte synthèse de ce qui se trouve dans le livre, partie par partie. Or là je suis bien embêté car il n’y a pas de partie ! Ou plutôt, il y en a 28 petites !

How to develop a perfect memory est écrit comme un recueil de techniques, puis vient une partie plus personnelle avec des anecdotes de Dominic O’Brien essentiellement autour de ses passages télévisés et des défis relevés en plateau.

Très intéressant et très drôle. J’aurai aimé en lire plus d’ailleurs. On sent bien que le champion a vécu de nombreuses années dans ce milieu, à se perfectionner et à tirer le meilleur de sa mémoire.

Dominic O’Brien se distingue surtout parce qu’il est l’inventeur d’une méthode incroyablement puissante


Le Dominic System 

Dominic O’Brien est l’inventeur du Dominic System. Probablement l’un des meilleurs système de mémorisation des chiffres. C’est avec ce système que j’ai mémorisé les 1000 décimales de PI en un temps record.

A ce propos, je vous rappelle que vous pourrez retrouver toutes les vidéos sur la chaine Youtube Potion de Vie

Le Dominic system est également populaire auprès des lecteurs de Potion de Vie, en témoigne ce sujet dans le forum.

A mon sens, il s’agit du meilleur système de mémorisation jamais crée. Je continue à l’utiliser dès que j’ai des chiffres à mémoriser. Depuis, d’autres systèmes ont vu le jour dont le fameux « Ben System » encore appelé le « Major System ».  En théorie plus performant que le Dominic System mais en pratique plus long à créer….. beaucoup plus long et demandant une maîtrise parfaite pour être aussi rapide.

Les débutants veulent souvent commencer par apprendre le Major System car c’est celui du champion du monde. C’est à mon avis une erreur. Déjà parce qu’ils n’arriveront pas à créer les 1000 et quelques images nécessaires pour son application, mais également parce qu’ils seront rapidement confrontés à la réalité d’un système qui n’est pas le leur et difficile à s’approprier lorsque l’on débute.

A ce jour, je n’ai encore jamais trouvé de gros défaut au Dominic System.

Lorsque je mémorisais PI, je me suis rendu compte de la répétition des images. Normal, il n’y a que 100 images différentes avec deux variations supplémentaires, ce qui fait un total de 300 images . Souvent les mêmes images arrivaient à revenir dans mes rappels des chiffres.

Ce qui me fait dire qu’au delà de 2000 décimales de PI (je ne suis allé qu’à 1241 personnellement) des risques de confusion peuvent arriver. Il est à mon avis impossible de parvenir à mémoriser plus de 10 000 décimales de PI avec le dominic System, même si je ne serai pas étonné que l’on me dise un jour le contraire 🙂

A mon sens, toute personne cherchant à mémoriser de façon sérieuse les chiffres devrait se constituer son propre Dominic System.

Cette table de 100 personnages lui sera utile le reste de sa vie, avec possibilité de virer des anciens personnages pour en mettre des nouveaux en cas de lassitude.

Je le fais régulièrement d’ailleurs. En ayant eu marre de voir Lady Gaga pour le chiffre 99 par exemple, je l’ai éjectée, sans perte d’efficacité.

Depuis le temps que je vous parle de Dominic System, vous ne savez toujours pas comment on le crée. Le meilleur exemple que je peux vous donner est celui du topic lancé dans le forum Potion de vie.

Une table pour le Dominic System

Les lecteurs assidus et moi-même livrent dans ce fil nos propres références pour créer le dominic system.

Mon avis : Presque entièrement génial !

Le livre, bien qu’un peu ancien je le répète, est parole d’évangile pour de nombreuses techniques et de nombreuses applications ingénieuses, notamment dans le golf et le sport, mais aussi dans les directions, les rues, etc.

Il existe des parties qui sont obsolètes, comme celle sur les machines à quiz en Angleterre qui n’existent même plus là-bas et qui n’ont jamais existé en France.

Et également des parties trop peu utiles ou trop ciblées, comme la mémorisation des chiffres binaires. Je ferai un article dessus un jour peut-être, mais cette application n’est pas évidente à utiliser dans la vie de tous les jours. Par contre, comme c’est une épreuve des championnats du monde, toute personne qui cherche à faire de la compétition haut niveau ne pourra pas s’en passer 🙂

L’exercice des noms et des visages fait très « années 90 », mais il a le mérite d’exister, ce qui n’est pas le cas de nombreux autres ouvrages que j’ai lu sur le sujet !

Facilté de lecture : facile (quand on maitrise un minimum d’anglais, sinon moyen à difficile)

sing-post-cta-potion-de-vie

11 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.