Créativité Mémoire

La méthode du total recall

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Vous n’allez pas utiliser de technique de mémorisation lorsqu’une idée géniale vous bouscule. Vous pouvez également avoir du mal à mémoriser certaines tâches (souvent des corvées). Fort heureusement, il existe quelques petits trucs pour rester efficace.

Le piège consiste à croire que vous allez vous souvenir de cette idée super géniale. Elle est tellement énorme et insolite que vous ne pouvez pas l’oublier n’est-ce pas ?

Et pourtant c’est arrivé combien de fois ?

Parfois, notre cerveau nous donne une idée géniale. Et bien souvent, à des moments ou des situations non-optimales. Sous la douche, en se réveillant la nuit, en regardant une voiture passer, en rentrant en boite, en allant chercher le courrier etc.

Cette situation est problématique.

Parce que parmi ces idées, certaines ne reviendront jamais. Elles surgissent comme une opportunité qui vous est offerte, et si vous ne la saisissez pas, elles s’échappent.

Et un jour, vous vous baladez dans la rue et….. vous voyez votre idée exploitée par quelqu’un d’autre !!

Hey mais j’y avais déjà pensé !

 

Peut-être, mais c’est trop tard.

La différence entre vous et ce gars ou cette fille, est qu’il/elle est parvenue à la ressortir et à l’exploiter.

Le problème, c’est que parmi toutes les idées géniales (et merdiques, soyons honnêtes) qui vous traversent l’esprit, certaines pourraient vous changer la vie.

Comment je le sais ? Pour moi ca s’appelle Potion de Vie et avec le recul, si je n’avais pas prêté plus d’attention que cela à cette idée qui a surgi comme cela, alors que je marchais dans la rue, et bien aujourd’hui, le blog n’existerait tout simplement pas !

La solution : Total Recall

Non, il ne s’agit pas de regarder le film de Schwarzenegger. Ce film ne vous apprendra rien sur la mémoire, au contraire d’autres dont j’ai prévu de parler dans un prochain article.

Aujourd’hui, j’aimerai que vous testiez une méthode que j’ai baptisée le « Total recall ».

Il s’agit tout simplement de noter d’une manière ou d’une autre toutes les idées qui vous passent par la tête AVANT de les juger.

Dès que l’idée attire votre attention d’une façon ou d’une autre, vous devez trouver un moyen de la noter quelque part.

Bien entendu, ces idées arriveront alors que vous n’avez pas le temps ou qu’un post-it n’est pas à disposition. Comme par exemple lorsque vous êtes sous la douche.

Ce qu’il se passe habituellement dans ces situations, c’est que votre cerveau prend le relais et juge vos idées. Pour certaines, ils les trouvera excellentes et pour d’autres, il n’y attachera aucune importance (sauf si vous les répétez en les notant quelque part) et les éradiquera de votre mémoire.

Vous serez tellement confiants envers vos idées géniales que vous n’allez pas les noter. Vous les garderez pour plus tard, quand vous serez à tête reposée. Sauf que le quotidien et ses corvées vont vite reprendre le dessus et vous allez oublier cette pensée si géniale.

 

Comment noter une idée lorsque l’on ne peut pas ?

Vous allez vous servir de votre mémoire à court terme, exactement de la même façon que vous l’utilisez parfois pour retenir quelque chose de super important alors que vous n’avez pas de quoi noter. Vous répétez ce numéro de téléphone en boucle jusqu’à trouver un moment pour les noter au propre et pouvoir vous libérer.

Parfois, vous n’avez pas l’opportunité de trouver du temps pour noter. Par exemple une idée qui surgit au milieu de la nuit et qui vous réveille, ou une idée juste avant une réunion importante.

Dans ces situations, votre mémoire à court terme ne va pas vous être utile. Par contre vous allez utiliser cela :

 

La technique de l’objet insolite.

Si une idée vous réveille au milieu de la nuit ou que vous êtes au bord du sommeil, placez un objet inhabituel sur votre parcours habituel. Par exemple, il m’arrive parfois de placer un stylo devant la porte de ma chambre.

La simple vue du stylo me replonge instantanément dans l’état d’esprit qu’il faut que je note quelque chose, et même si des heures de sommeil se sont écoulées, je retrouve en général assez bien ce dont il s’agissait.

Pour la réunion où toute votre attention est retenue, vous pouvez vous faire la fameuse marque au stylo sur votre main. Si l’idée de vous mettre de l’encre sur la main vous effraie, vous pouvez utiliser une variante et attacher quelque chose (peu importe ce que vous trouverez, prenez quelque chose d’assez inhabituel pour vous) à vos affaires.

 

A noter que la technique de l’objet inhabituel fonctionne très bien avec les tâches sans importance de la vie quotidienne et que l’on a tendance à oublier facilement. Par exemple pour me rappeler d’acheter du café, il m’est arrivé de placer le paquet de café devant la porte d’entrée. Impossible de l’oublier. Je peux libérer la place dans ma mémoire à court terme pour d’autres choses plus importantes (comme noter mes idées !)


 

Je vous met au défi

Prenez cela comme un jeu. Pendant les 24h qui vont suivre, vous allez prendre l’habitude de noter chaque idée/pensée qui vous intrigue, même si vous pensez ne pas pouvoir l’oublier et même si vous pensez qu’elle est nulle.

Vous n’avez pas besoin de noter l’idée en détails. Mettez juste un ou deux mots suffisamment explicites pour que vous puissiez vous en rappeler.

Vous allez collecter ainsi quelques dizaines d’idées qui vont vous sembler complètement tordues ou hors de propos. Notez les quand même. Plus vous en avez noté, mieux c’est.

Cet exercice n’est pas si facile qu’il en l’air, mais il ne dure que 24h. L’effort consenti est donc largement réalisable.

 

Une fois les 24h écoulées, relisez tout ce que vous avez écrit et chercher un lien entre toutes ces idées, même si celles ci semblent abstraites ou sans aucun rapport.

Il s’agit de faire preuve ici de créativité, apanage de votre cerveau droit. Je vous demande de sortir le/la poète en vous !

Durant cet exercice, vous allez passer par plusieurs états d’esprit :

  • Vous allez vous demander si telle idée vaut le coup d’être noté (si vous doutez, faites le!)
  • Vous allez  avoir mal au crâne à chercher un lien entre des choses abstraites (mais si vous persistez, vous allez trouver d’autres idées qui seront beaucoup plus claires)
  • Vous allez manquer certaines idées (parce que vous n’avez pas l’habitude de noter)
  • Vous allez trouver ca parfois fun, surtout si vos pensées sont saugrenues.
Après cet exercice, deux choses peuvent se produire.

 

Tout d’abord, vous allez tirer quelque chose de cette expérience : quelque chose d’exploitable,  ou quelque chose de peu ou pas exploitable.
Si vous avez quelque chose de génial, tant mieux pour vous. Sinon, ce n’est pas grave.

 

Ensuite, et c’est ca le plus intéressant : vous allez commencer à adopter une attitude de « réception » vis à vis de vos pensées. Vous allez d’instinct être plus attentifs à ce qui vous intrigue, et c’est cela le principal bénéfice de cette méthode.

 

Vous allez devenir plus ouverts et plus vigilants. Si vous répétez cet exercice parfois, (pas besoin d’être un obsessif du calepin non plus hein) vous allez vous rendre compte que les paroles des autres vont vous donner des idées !
Quant à la vigilance, on sait à quel point l’attention est importante pour la mémoire !
Depuis que j’utilise cette technique, je peux pas dire que mes idées sont particulièrement créatives, mais elles foisonnent dans chaque chose et je les saisis beaucoup mieux !


sing-post-cta-potion-de-vie

15 Commentaires

  • « La technique de l’objet insolite. »

    Hahaha et c’est comme ça qu’après mes parents retrouvent, par exemple, un porte document au beau milieu du couloir^^

    Mais au moins je me rapelle de mon idée ;D

    Je pratique ça depuis déjà longtemps^^

    Merci pour l’article 🙂

  • Bonjour Jean Yves

    Intéressant la méthode de l’objet insolite. Je vais l’essayer.

    Depuis quelques années, j’utilise un dictaphone pour noter les idées qui me passent par la tête. C’est plutôt efficace (à condition de réécouter régulièrement la bande).

    A bientôt.

    Cyril

      • Pour info j’utilise un Olympus WS-570M.
        Il est très bien:
        – 8 Go de mémoire
        – prise usb rétractable.
        – housse et câble fournie
        – possibilité d’enregistrer une conversation téléphonique!!!

        (non, non, je n’ai pas d’action chez Olympus:))

        • En plus un dictaphone c’est quand même super stylé ! Ca me rappelle certains films : « Jour 24 : le sujet A est aujourd’hui resté calme. je me demande si je ne vais pas tester la solution 26B pour avancer mes recherches. Le sujet B est quant à lui toujours aussi agressif. »

  • Pour ma part, j’utilise depuis un petit calepin et un stylo que je garde sur moi tout le temps parce que j’ai souvent été frustré de ne pas pouvoir noter toutes mes idées de génie 😀

    Et sinon j’aime bien le dictaphone également et sinon j’utilise la fonction bloc notes de mon téléphone pour noter mes idées.

    Si vous n’avez pas la fonction bloc notes, j’écris un texto que j’enregistre ensuite dans mes brouillons.

  • Je l’utilise déjà, mais avec n’importe quelle objet. Par exemple, je voulais mettre des affaires dans la machine à lavé, mais, étant trop crevé, j’ai préfère dormir. J’ai juste posé un stylo sur un de mes chaussons, et, quand je l’ai vu, je me suis dit que je devais me souvenir de quelque chose.
    Et ça a marché.

  • Maintenant, l’expression « faire un nœud à son mouchoir » prend tout son sens !! 😉
    Effectivement, des fois quand je suis au volant, et qu’une idée me « saute dessus », je prend un élastique, (j’en ai toujours quelques uns sur mon pommeau de vitesse, car je me détache les cheveux pour conduire, bizarre hein 😉 ) et j’y fais un noeud, ensuite je le mets dans ma poche. Comme ça, je me souviens…
    Sinon, pour les idées qui vont et viennent, j’avais lu dans un livre de Bernard Werber, une description : la « noosphère » une sorte de nuage invisible qui regroupe toutes les idées des humains, et qui fait que parfois, elles vont et viennent. Quand une idée vient, je me dis qu’elle descend de là, et quand elle repart, je me dis que quelqu’un d’autre va pouvoir l’attraper. Sic.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.