Mémoire

Comment Marie a réussi Médecine grâce aux techniques de mémorisation

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Aujourd’hui je suis très heureux et également très fier de vous présenter Marie. Elle a réussi médecine en 6e année !

J’ai interviewé Marie en juin dernier, mais je ne la publie que maintenant, car il me semblait que c’était mieux pour bien commencer l’année 🙂

A tous les étudiants de PACES qui veulent réussi médecine, cet article est plus particulièrement pour vous !

Bonjour Marie, peux-tu te présenter en quelques mots aux lecteurs ? Je crois que tu es toi-même une lectrice du blog ?

Bonjour Jean-Yves, bonjour à tous,
 
Pour me présenter, je dirai que je suis une personne très curieuse et intéressée par pleins de choses différentes, un peu trop d’ailleurs car j’ai souvent tendance à me disperser, ce qui fait que j’ai des connaissances sur pleins de choses différentes mais pas très approfondies.
Je n’ai jamais été très forte en mémorisation et le par coeur a toujours été ma bête noire, d’ailleurs je ne connais toujours pas mes tables de multiplication!! 😉
[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

« Le par coeur a toujours été ma bête noire… »

 

Mais ça ne m’a pas empêché de faire médecine et d’arriver jusqu’à la 6éme année où je suis actuellement.
 

J’ai découvert le blog en décembre, un peu par hasard. J’était en train de revoir un cours sur les parasitoses et malgré plusieurs révisions et re révisions je mélangeais toujours tout. En découvrant le site, je me suis dit que j’allais essayer… J’ai donc utilisé la méthode des lieux pour commencer avec des associations farfelues que j’ai disséminées dans le service de maladie infectieuses où j’étais allée en stage. Et ça a marché ! En une heure j’avais retenu tout le chapitre et mes associations permettaient de ne plus tout mélanger. Je me suis donc mise à lire tous les articles et je suis vite devenue accroc à Potion de vie !! 😉 et à changer mes méthodes d’apprentissage.[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

« En une heure j’avais retenu tout le chapître… »

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Il parait que tu as une bonne nouvelle qui est arrivée récemment au niveau d’un concours je crois Peux tu nous en dire plus? 🙂

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
Oui, comme tout étudiant de 6ème année, j’ai passé en mai l’Examen Classant National qui porte sur l’ensemble des connaissances apprises au cours des dernières années et celles nécessaires pour débuter en tant que médecin. Ce concours national permet en fonction du classement de choisir telle ou telle spécialité et la région dans laquelle on va poursuivre notre formation.[av_hr class=’invisible’ height=’15’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
Mon objectif pour cette année était d’acquérir des connaissances solides pour le futur et de ne pas arriver trop mal classée pour pouvoir choisir ma région. Je veux être généraliste, je n’avais donc pas besoin d’être dans les premiers (la médecine générale est ce qui part en dernier) et je visai un classement vers les 6000/8000. Et les résultats ont été bien au-dessus de mes attentes : 2900/8000.[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Quels sont les outils, les méthodes ou les techniques que tu as utilisées et qui ont été décisives pour toi ?

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
J’ai utilisé pas mal de techniques différentes en fonction du chapitre et des connaissances à savoir.
Pour apprendre les traitements avec lesquels j’avais le plus de difficulté, j’ai utilisé les cartes de mémorisation, ça me permettait de synthétiser les informations nécessaires et de visuellement retrouver facilement ces informations. J’ai aussi utilisé les images des cartes dans les cours des maladies.
[av_heading heading=’Quelques exemples de cartes utilisées par Marie’ tag=’h3′ color= » custom_font= » style=’blockquote modern-quote modern-centered’ size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ padding=’10’][/av_heading] [av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’] [av_one_third first]

[/av_one_third] [av_one_third]

[/av_one_third] [av_one_third]

[/av_one_third] [av_heading heading=’Cliquez sur les cartes de mémorisation pour les agrandir’ tag=’h3′ color= » custom_font= » style=’blockquote modern-quote modern-centered’ size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ padding=’10’][/av_heading] [av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
Pour les chapitres « orientation diagnostique » c’est à dire devant un symptôme quel bilan et quel diagnostic, j’ai créé des mind maps, colorés et avec plein d’images qui m’ont permis de faire des liens et visualiser les connections, mieux retenir mais aussi lors de réflexion de dérouler la mind map et d’arriver à un raisonnement plus facilement.[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Pour le reste, maladies, scores, examens, … j’utilisais des palais de mémoire certains et lors d’une question sur telle pathologie, il me suffisait pour le test diagnostic de me rendre dans l’entrée, pour les symptômes dans le salon, …[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

As-tu eu des moments de doute ? Qu’est ce que tu as fait pour les surmonter ?

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
Oui j’en ai eu beaucoup. D’abord parce que c’était un gros risque de changer en milieu d’année de méthode d’apprentissage et assez chronophage au début, sans réellement voir la rentabilité en terme de temps.
Et puis je me suis rendue compte assez tard que les techniques étaient très efficaces mais que j’avais omis d’effectuer des rappels réguliers pour ne pas oublier sur le long cours.
Mais finalement j’ai continué et persévéré, réorganisé mon apprentissage pour plus de place aux rappels et le temps pour un chapitre, au fur et à mesure a été de plus en plus court.
[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Et maintenant, c’est quoi la suite des événements ? 🙂

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Je pars dans quelques semaines deux mois pour le Népal alors pour l’instant je continue d’utiliser les différentes techniques de mémorisation pour apprendre quelques mots, phrases, …
Et puis au retour, début de l’internat, où? Je ne sais pas encore… Mais j’ai le choix.

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Si tu avais un conseil à donner à celles et ceux qui veulent réussir, quel serait-il ? 

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Il existe autant manière d’apprendre que de personne et c’est à chacun d’adapter les différents outils à dispositions à ce qui marche le mieux pour nous. Mais plus on apprend de choses et plus on fait de connexions entre les différentes connaissances et plus c’est facile de retenir et d’apprendre de nouvelles choses..

[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]

Plus on fait de connexions entre les différentes connaissances et plus c’est facile de retenir et d’apprendre..

 

Et le conseil je pense le plus important de tous que tu donnes dans un de tes articles c’est de ne pas oublier de faire des rappels des choses apprises… Dans le tram, lors des moments d’attente, je me baladais dans mes palais de mémoire pour essayer de visualiser une carte, une mind map… et ça marche !!

[av_hr class=’short’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
 Il me reste à remercier chaleureusement Marie pour avoir pris le temps de répondre à mes questions. C’est également l’occasion de la féliciter une nouvelle fois car ce n’est pas facile de changer de méthodes d’apprentissage en plein milieu de l’année !

Marie a réussi médecine et pour aller plus loin je fais comment ?

Pour continuer le sujet, je vous rappelle les conseils que donnaient Pascal, étudiant infirmier sur comment apprendre et mémoriser plus rapidement.
Si le sujet des cartes de mémorisation vous a interpellé, je ne saurai trop vous recommander la lecture de la technique pour mémoriser la médecine et la chimie avec les cartes.
Enfin, vous pouvez consulter la liste des autres success stories de Potion de Vie[av_hr class=’invisible’ height=’20’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
Quelle question voudriez-vous poser à Marie ? Répondez dans les commentaires ci-dessous, et je lui transmettrai ;-)[av_hr class=’invisible’ height=’30’ shadow=’no-shadow’ position=’center’]
sing-post-cta-potion-de-vie

21 Commentaires

  • Bonjour, donc Marie, je me permets de te tutoyer si ça ne te dérange pas, tu as utilisé différentes techniques, mais si j’ai bien compris tu as utilisé les minds maps pour résumer les cours en général, les flashs cards pour les formules, et tu mettais le tout dans ton palais de mémoire ? Tu arrivais à te souvenir de ton cours comme ça ?

    Question pour Jean-Yves, tu me conseilles de attendre un peu que le cours avance (tout en le lisant) avant de faire des minds maps pour le résumer ou faire des minds maps au fur et à mesure que le cours avance ce qui me permet de déjà mémoriser la partie du cours, puis ensuite l’autre partie etc… et au final avoir quelques détails ou bien faire une mind map résumant le tout (au final) je sais pas si j’ai été clair. J’ai vu ton article sur les minds maps pour les cours mais il ne répond pas complètement à ma question ou peut être ai je mal lu, merci de me répondre .

    • Salut Romain, j’ai envoyé un mail à Marie, j’attend sa réponse pour ta question.
      Sinon, dans ton cas je te conseille de commencer par faire des maps au fur et à mesure. C’est toujours plus facile de modifier une map par la suite plutôt que de la créer du début à la fin. Tu n’auras peut être pas toujours le temps de le faire.
      Faire une mind map au fur et à mesure, c’est mieux. Si tu dois la retravailler, cela te fera réviser 😉

      • Tres bien, donc faire des maps au fur et à mesure, l’avantage je trouve c’est que ça permet de retenir un peu plus de détails que de base, et sans difficulté. Et donc les mots clés de mon mind map le mieux est d’y ajouter des images (donc des associations) puis de mettre le tout dans le palais de mémoire c’est bien ça ? Je viens tout juste de commencer cette méthode (et donc la méthode des minds maps que tu as donné dans un précédent article) donc ça me prend pas mal de temps au début, mais c’est normal comme tu as dit c’est le début et je ne suis pas spécialement habitué ! le problème est pour le rappel total des informations, au fur et à mesure que j’avance dans mes cours, j’aurais de plus en plus de minds maps, je ne sais pas trop comment faire pour vraiment tout bien revoir, je veux dire pour vu que j’en aurais beaucoup je risque d’oublier d’en réviser ! Voila donc si tu as une méthode pour bien gérer tout ça, je serais reconnaissant 🙂

        merci d’avoir envoyé le mail 😉

        • Salut Romain,
          Ce que tu peux faire, c’est relier tes mind maps entre elles : des mind maps dans des mind maps (encore mieux qu’Inception !) ou bien ajouter des détails au fur et à mesure. Tu vas devoir synthétiser un maximum de toute façon, tu ne peux pas tout mettre en mind maps. Si tes cours sont vraiment exigeants, peut être serait il pas mal de te tourner vers les cartes de mémorisation :
          http://www.potiondevie.fr/comment-apprendre-avec-une-technique-nouvelle-et-revolutionnaire/

          • Je ne connais pas de logiciel pour faire ces cartes, ensuite, ce n’est pas possible de tout mettre en mind map ? Hormis les définitions et les formules je pense que on peut à peu près tout mettre en mind map non ? ou alors je me trompe …

          • Tu ne te trompes pas, j’ai fait une map énorme sur un pavé de 800 pages du FBI, MAIS, plus ta map est grosse, moins elle est facile à mémoriser, d’où l’intérêt de faire plusieurs maps.
            En ce qui concerne les logiciels de carte de mémorisation, c’est normal que tu n’en connaisses pas, je ne l’ai pas encore crée !

  • Ah oui, c’est pour pour ça c’est ce que je te dis plus haut, je fais des minds maps au fur et à mesure, mais je ne les complete pas encore si tu veux, je compte faire plusieurs minds maps différentes sur le même sujet, pour ne pas trop en avoir, puis résumer le tout sur une mind map plus grande mais en synthétisant bien 🙂 Ah vivement qu’il soit crée ça doit demander beaucoup de travail je te souhaite bien du courage 🙂

    • J’ai la réponse de Marie par mail, vu qu’elle a une sale connexion où elle est 🙂

      Bonjour Romain,
      Alors oui j’ai utilisé différentes techniques, mais plus en fonction du type de connaissance que j’avais à apprendre et comment je devais les restituer..
      Les palais de mémoire m’ont surtout servi pour les scores( parfois on doit apprendre par cœur que si tel ou tel donnée biologique et supérieur à telle valeur alors c’est grave et on doit hospitaliser ) et pour les pathologies qui se ressemblaient pu que j’avais vraiment du mal à retenir..
      Les mind map m’ont surtout servi à résumer à quelles pathologies et dans quel ordre et avec quel examen il fallait penser devant un symptôme.
      Par exemple pour faire simple devant un malaise, j’avais deux flèches qui partaient du départ. Une si le malaise était brutal, sans sensation avant, avec chute, sans morsure de langue,… Et donc des causes cardiologiques. Et une si le malaise était plus progressif, associé à d’autre symptômes, plus ou moins avec des convulsions,… Et donc ds causes plus neurologiques.. Et puis partant de ces flèches les examens, dans quel ordre et les diagnostics.. Il faudrait que je réussisse à en scanner une pour montrer un exemple( je suis plutôt manuelle et j’ai vraiment besoin de faire les choses pour les enregistrer alors je prenais mes feutres et c’était parti pour des dessins flèches et autre dans tous genre!!)
      Parfois effectivement j’avais des mind map que je ne réussissait pas à retenir alors j’utilisais des palais de la mémoire sur la mind map, mes dessins interagissait dans ma tête avec les flèches ou autres dessins de la mind map!!
      J’espère que c’est un peu plus clair!!

  • Bonjour,
    Je viens de découvrir le blog aujourd’hui et je pense développer toutes ces techniques pour mon apprentissage personnel (études de pharmacie, avec beaucoup de « par coeur brut ». Marie veut-elle bien nous dire avec quel site / logiciel elle a réalisé ses cartes de mémorisation ? Ca m’intéresserait beaucoup pour pouvoir m’en faire 🙂

    Merci d’avance !

  • Bonjours, alors voilà, l’année prochaine j’entre en concoure de médecine, et j’avais plusieurs question à Marie par rapport à la technique des cartes, Avais tu utilisé pendant ta PACES??? Si oui comment à tu fais pour trouver du temps pour faire les cartes??? voilà je crois que c’est tout
    Sinon pour Jean-Yves, merci énormément pour cette article, j’avais remarqué que je fonctionnais plus avec des images, mais je savais comment m’y prendre. Par contre vous auriez pas des logiciels à me conseiller pour faire ces cartes ??? Merci d’avance 🙂

  • Salut, je découvre tout juste ce site et il est vraiment incroyable. Il répond aux questions que je me posais actuellement pour trouver des nouvelles méthodes d’apprentissage, car si je n’ai jamais eu aucun mal a « bachoter » (j’ai eu ma première année de médecine en bossant comme ça), je trouve que la perte d’information au bout de quelques semaines est énorme et terriblement frustrante. Il me reste entre 20 à 40% grand max de ce que j’ai appris. Or comme j’attaque l’externat, il vaut mieux que je trouve quelque chose qui soit plus efficace.
    Du coup j’ai quelques questions : a quel moment as tu changé tes méthodes ? en D4 ? est-ce que tu saurais expliquer pourquoi tu as choisi telles méthodes pour tels domaines d’apprentissage ?
    J’ai des questions pour toi aussi Jean-Yves (je me permet de te tutoyer) : que penses-tu des flash card ? je me demandais dans quelle mesure ça ne rejoignait pas les cartes a jouer : j’ai l’impression que c’est l’investissement émotionnel (jouer à un jeu avec des potes) qui facilite l’apprentissage ou je me trompe ? du coup si tu prends des flash card mais que tu te débrouille pour le faire avec des gens de manière a avoir l’investissement ça devrait marcher non ?
    Je souhaitais savoir si tu avais aussi des conseils pour la mémorisation de données quand elles se ressemblent : par exemple, pour moi les prénoms « Mélissa » et « fanny » sont quasi identique -même odeur évoquée, même couleur, presque la même matière qui me vient en association d’idée de manière inconsciente. Du coup ça me pose des problèmes pour retenir, d’autant plus quand ce sont deux noms de médocs que je rattache donc à.. rien. Des conseils ?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse.
    Margaux

    • Bonjour Margaux, et merci pour tes questions. Je vais répondre à la partie qui me concerne :

      Les flash cards c’est que du texte, donc c’est difficile de jouer avec. De plus, elles sont généralement juste une succession de tirets avec des mots, ce qui rend l’information difficile à mémoriser.
      Les cartes de mémorisation de Marie sont belles, elles donnent envie de s’y attarder, et les images les rendent mémorables. De plus, elle a choisi des symboles qui lui font gagner beaucoup de « place » et lui evitent de mettre trop de texte d’affilée.

      Tu as raison en ce qui concerne la notion de jeu entre amis, cela accélère nettement l’apprentissage. L’idéal serait de créer avec ces cartes un jeu collaboratif en rapport avec tes cours, comme ça vous pourriez progresser à plusieurs.
      Mélissa et Fanny, si tu prends toujours les mêmes images, rattache en une à autre chose : Mélissa, ca me fait penser à une vieille chanson par exemple : « Mélissa, métisse d’Ibiza…. »
      Sinon tu peux rattacher à des gens que tu connais ou des gens connus pour t’aider.

  • bonjour , merci pour ces différents conseils que je trouve vraiment très utiles, mais j’ai une toute petite question c’est que je n’arrive jamais jamais à apprendre quelque chose sans la comprendre mot par mot , même dans mes études en médecine , tous ce que je retiens c’est du logique , je m’explique , pour savoir les symptômes d’une telle ou telle maladie , je comprend sa physiopathologie puis je lisais tous simplement sa clinique dont je la conclue même au cours de l’examen par ordre de logique à partir de la physiopath que j’ai compris , mais parfois et très souvent je trouve rien de logique dans certains cours donc j’abandonnes et je me contente seulement de ce que j’ai compris…est ce que c’est normale d’être à tel point incapable de mémoriser sans comprendre ?? sachant que trouve même des difficultés à mémoriser les noms des gens x_x ..

    • Oui c’est normal, le cerveau balaie ce qui est inutile ou ce qui n’a pas de sens pour lui. Donc si tu ne comprends pas, tu vas vite l’oublier quelle que soit ta technique. Ta première mission est donc la compréhension : pense groupe de travail, questions, recherches perso pour éclaircir tous les points que tu n’arrives à aborder. Tu n’es sans doute pas la seule dans cette situation à chaque fois que tu te dis « je comprend rien ! ». Pour Marie, les cartes sont une méthode très efficaces pour mémoriser et retenir, mais cela sous entend que tu comprends déjà.

  • bonjour ; mais apres toutes ces annees d’etude avec ces methodes vous n’avez plus besoin de vous concentrez sur vos mind maps et palais car c’est devenu naturel chez vous non?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.