Concentration Confiance en soi

Le guide ultime pour réussir sa rentrée

réussir la rentrée
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Comment réussir la rentrée: le guide ultime

C’est la période clé de votre année. Le retour des vacances.

Pendant que beaucoup se remettent péniblement d’un rythme de vie libre et sans contrainte, il y a ceux qui gèrent mieux. Vous savez ces mecs et ces filles super agaçants qui ne semblent pas fatigués, pour qui tout est facile, et qui semblent tellement dans le « bain » que cela en devient intimidant ?

A travers ce guide, je vais vous montrer comment réussir la rentrée en général, et la vôtre en particulier (que vous soyez étudiant ou déjà dans la vie active).

1- Reprendre le rythme (sans le subir)

Le passage de l’été à la rentrée est bien souvent une période de décrochage :

Afin de ne pas subir de plein fouets les effets dévastateurs de ces deux décrochages, je vous recommande de réserver au moins 3 jours à une « réinitialisation » de votre système de sommeil. En gros, si vous reprenez lundi, vous devriez vous lever plus tôt dès le vendredi qui précède…

Je sais, cela ne fait pas plaisir, et peut même faire flipper certains, mais je vous garantis que votre corps et votre cerveau vous diront merci le moment venu. Pour réussir la rentrée, il vous est indispensable de régler ces problèmes de décalage.

2- Réussir la rentrée, c’est relié à votre façon de gérer le temps et vous organiser

Votre année va se jouer sur un point fondamental et qui est trop souvent mis de côté : votre gestion du temps et votre organisation.

Si vous êtes à la fac ou au lycée, sachez que vous avez au moins 3 types de « temps » à vous réserver pour tenir sur la durée :

A- Le temps de travail

Après les cours, ou quand vous avez du temps libre, vous devez trouver un temps pour ré-étudier ce que vous avez vu en cours. Une qualité que vous pouvez développer et qui pourra vraiment vous sauver la mise : votre esprit de synthèse.

B- Le temps de rappel

L’étude comprend également les rappels (Voir vidéo sur la courbe de l’oubli) et les révisions. Cette période est fondamentale pour ancrer les informations dans votre mémoire. Vous devez considérer qu’elle doit être presque aussi importante en durée que la partie temps de travail.

C- Le temps d’oxygénation

Cette période est là-encore très souvent mal dosée. Oxygéner votre cerveau est essentiel pour réussir la rentrée. Pourquoi ? Parce que durant ce temps où vous ne faites pas d’efforts cognitif, votre cerveau classe les informations que vous avez essayé de lui faire ingurgiter.

Pratiquer un sport ou au moins une activité physique régulière n’est pas qu’un conseil de ministère : cela fonctionne réellement.

Vous avez donc ces 3 temps à caser dans votre emploi du temps pour être bien organisé et complet. Pour cela vous devez avoir une idée précise de vos besoins. Lors de vos premières « séances », chronométrez-vous, juste pour avoir une idée de votre temps nécessaire pour accomplir ces 3 périodes. A partir de votre estimation, ajustez, et soyez intraitable (et honnête) avec vous même. Arriverez-vous vraiment à caser une période de travail le vendredi matin quand vous avez passé l’essentiel du jeudi soir à boire et faire la fête ?

3- La technique du jour-même

Saviez-vous que si vous confrontez votre cerveau deux fois à la même information au cours de la même journée, vous augmentez de 40% vos capacités de rétention ?

En gros, pour mémoriser une information vous avez besoin de la rappeler. Mais si vous vous débrouillez pour faire ce rappel le jour même, sans attendre le lendemain, vous démultipliez vos chances de la retenir à long terme !

Plutôt cool non ?

Plus d’informations à ce sujet dans la vidéo où j’expliquais comment mémoriser une information à la business school de Toulouse.

4- La meilleure défense, c’est l’attaque !

Pour réussir la rentrée, ne vous contentez pas d’attendre et de réagir : prenez de l’avance !! Plus vous anticiperez, plus vous diminuerez le temps nécessaire à l’apprentissage. Pourquoi ne commenceriez-vous pas déjà à examiner le programme qui vous attend ? Mieux : pourquoi ne commenceriez-vous pas déjà à l’étudier ?

Même si ce ne sera pas parfait au début, sachez que ce temps est gagné par la suite, lorsque vous devrez procéder aux révisions. Prenez de l’avance, attaquez ! Ne restez pas à subir !

5- Le plan B

Acceptez le fait que vous aurez des surprises. J’entends par là que tout ne se passera pas toujours comme prévu. Vous avez beau savoir gérer vos temps de travail, de rappel, et d’oxygénation, parfois, vous devrez faire face à des imprévus.

Une maladie qui vous met KO, la fatigue, la mauvaise humeur, un impondérable familial, un problème urgent à régler, une dépression, etc.

Pour ne pas vous retrouver paniqué et perdu, prévoyez le « plan B ».

Une sorte de « service minimum » qui vous permettra malgré tout de vous garantir un minimum de travail accompli même lors des coups durs : des moments dans la journée qui ne sont pas tous regroupés aux mêmes heures, des endroits calmes où réviser en cas d’urgence, votre processus exact lorsque vous n’avez pas le temps idéal pour apprendre et réviser. Prévoyez des sessions de rattrapage ou des moyens d’apprendre quand même.

Prévoyez également une « marge de sécurité » avec vos temps d’apprentissage : vous pensez qu’il vous faut une heure pour réviser ce cours ? Bloquez une heure et demie. Si le cours est plus difficile que prévu par exemple, vous utiliserez cette marge de sécurité. Et si tout se passe bien, et ben ce sera une agréable surprise 🙂

J’espère que ces quelques conseils vous auront donné des pistes pour que vous puissiez réussir la rentrée de la meilleure façon possible : avec confiance, sérénité, et avec beaucoup de temps gagné !

Si vous voulez améliorer vos moyens de retenir les informations directement à long terme, n’oubliez pas le livre de Potion de Vie qui vous donnera les meilleures techniques pour mémoriser dans tous les domaines !  😉

sing-post-cta-potion-de-vie

9 Commentaires

Laisser un commentaire