Concentration Confiance en soi

5 conseils pour réussir sa rentrée

réussir sa rentrée
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Comment réussir sa rentrée ?

C’est le moment que beaucoup redoutent. La rentrée. Nouvelles études, nouvelles têtes (ou pas), nouveaux cours, nouveau stress. Après 2 (voir 3) mois avec bien moins de sollicitations cérébrales qu’à l’accoutumée, il est temps de s’y remettre, et c’est ni facile ni plaisant. Alors pour vous aider au maximum, j’ai décidé de vous partager 5 des meilleurs conseils pour réussir sa rentrée.

1- Mind mappez vos informations

N’attendez pas de subir vos cours (ou vos dossiers) les uns après les autres. Dès que c’est possible, repérez le fil conducteur de ce qui vous attend dans l’année, et transformez le en carte mentale. Un exemple ci-dessous, réalisé par François, lecteur Belge de Potiondevie au sujet des époques en musique :

réussir sa rentrée mind map

Le coeur de la carte est le sujet de son cours : l’histoire de la musique. Chaque branche de cette carte correspond à une partie de son cours : période classique, romantique, contemporaine, Renaissance et baroque. Chacune de ces branches est ensuite subdivisée en points clés importants, ici ce sont plus particulièrement les compositeurs avec parfois des images mnémotechniques pour se souvenir des noms (Aldi pour Vivaldi par exemple).

Vous pouvez continuer les subdivisions encore plus loin, et créez des ramifications plus importantes des informations. Par exemple vous pourriez explorer la branche Vivaldi encore plus loin en créant 3 sous-branches des titres principaux.

Les avantages :

Vos informations sont organisées et vous avez une vue aérienne de quelque chose qui serait peut-être trop dense en temps normal. Créer une mind map, c’est vous forcer déjà à synthétiser vos informations et à en repérer le fil conducteur. C’est plus facile pour réviser, et surtout plus agréable, sans perdre d’efficacité.

Pour commencer : mind mapping pour les débutants

 

2- Pour réussir sa rentrée, il faut organiser ses périodes de travail

Réussir sa rentrée, cela passe aussi par votre sens de l’organisation.

Posez-vous un moment et réfléchissez objectivement à vos rythmes de travail. Quand est-ce que vous tentez de mémoriser ou de réviser des cours ? Ces périodes sont probablement concentrées autour de 2 ou 3 heures, tous les jours au même moment de la journée. Le problème est que parfois, cela fait trop d’informations en même temps à gérer en trop peu de temps, et c’est très difficile à tenir sur le long terme.

Dès que vous recevez vos plannings ou vos premiers cours, pensez déjà à comment vous allez vous organiser pour tenir un rythme de travail décent et humain. Evitez les utopies. Plutôt que d’essayer de vous astreindre à une discipline de moine du jour au lendemain, cherchez plutôt comment vous pouvez améliorer votre organisation par petites touches. Votre organisme et votre cerveau s’adapteront beaucoup plus facilement.

Chez certains, cela passera par un changement de cadre de travail, pour d’autres, ce sera plutôt en profitant de plages horaires différentes (exemple, 20 minutes de révisions à midi ou plus tôt le matin), et enfin pour d’autres, cela passera par une micro-gestion cours par cours : (exemple : certains cours vont mieux après d’autres, et mieux le jeudi que le mercredi parce que blablabla.)

Les avantages :

L’idée reste d’anticiper plutôt que de subir. D’être proactif plutôt que réactif. En prenant au sérieux votre organisation et en procédant par petites touches pour vous améliorer, vous allez augmenter considérablement votre capacité à mémoriser du contenu et préserver votre énergie. N’oubliez pas que vous avez un niveau d’énergie (comme dans les jeux vidéo) et qu’il diminue au fur et à mesure que la journée avance. Comment gérer votre niveau d’énergie

 

3- Du travail plus court, mais plus intense

Etes-vous adepte du : « ce soir je me cale 3h et je bosse sur cette matière » ? Si oui, changez cela (au moins un peu). Privilégiez des séances de travail plus courtes, mais plus intenses. Par « intense », j’entends : sans aucune interruption.

Les interruptions sont le fléau du 21e siècle et oui, votre smartphone est un formidable outil, mais il peut aussi vous faire rater vos études. Etre constamment interrompu multiplie par 2 ou 3 le temps nécessaire pour mémoriser quelque chose, et en plus, vous le ferez mal.

Si vous diminuez la durée de votre temps de révision/mémorisation, pensez également à les multiplier pour pouvoir gérer de front (et efficacement) plusieurs matières dans la même journée. Chaque session de travail a sa matière dédiée.

Les avantages :

Le seuil de l’attention humaine est d’environ 30 à 45 minutes. Au-delà de ce pic, votre attention décroit très rapidement. C’est humain et vous n’y pouvez rien. Ce qui veut dire que vous serez plus concentré en travaillant par seuils de 30 à 45 minutes qu’en grosses sessions. D’autre part, cette façon de bosser vous permet de lutter contre un ennemi redoutable : la procrastination ! Vous avez moins envie de repousser à plus tard ces petites sessions plutôt que les grosses qui s’étendent sur des heures. Etre plus serein, ça aide pour réussir sa rentrée.

 

4- Pensez « Tiers-lieu » et « groupe »

Il devient essentiel de penser en terme de « tiers-lieu » et de groupe. Je ne reviens pas sur la notion de groupe, car elle parle d’elle-même : travailler en groupe sur chaque matière ou cours compliqué favorise nettement votre assimilation et rétention de ce même cours. Je ne vous conseille pas de le faire pour TOUS les cours, mais dès que la difficulté augmente nettement, réunir un groupe peut faire la différence entre succès et échec.

Pour trouver un bon groupe, faites un test : Donnez un rendez-vous dans un tiers lieu (voir plus bas), puis commencez à bosser. Eliminez toutes les personnes qui ne peuvent pas ou savent pas respecter votre horaire convenu à l’avance et toutes celles qui parlent d’autre chose que travail systématiquement pendant votre test.

J’aimerai m’attarder sur le « Tiers-lieu ». Il s’agit d’un endroit qui se trouve entre votre lieu d’étude et votre domicile. Avant, on appelait cela les bars. Mais le problème avec les bars, c’est que vous n’avancez pas. Vous faites simplement que décompresser. C’est déjà pas mal me direz-vous, mais cela reste insuffisant pour réussir ses études. Les tiers-lieux qui vous permettront d’avancer sans vous sentir dans l’ambiance travail :

  • Cafétérias tranquilles
  • Bibliothèques universitaires ou spécialisées en art (il s’agit du tiers-lieu idéal et je suis bien placé pour le savoir !)
  • Espace de Co-working

Les avantages :

Pas vraiment au boulot, pas vraiment à la maison, l’ambiance est parfaite pour avancer, surtout si vous êtes en groupe. Vous êtes moins sujet à la distraction et au renoncement. La remotivation est plus facile à plusieurs, et à plusieurs cerveaux pour réfléchir, généralement c’est rare de repartir d’un groupe de travail sans avoir rien compris. Facile à intégrer dans des routines (après les cours, rendez vous à la B.U…).

 

5- Les rappels espacés

Mémoriser régulièrement c’est bien, mais pour réussir sa rentrée, il faut procéder à des révisions espacées. Rappel espacé, ca ne veut pas dire « relire son cours ». Cela veut dire : trouver un moyen de s’interroger sur son cours pour voir si on l’a bien compris, si on est capable de l’enseigner en mots simples (voir exercice inspiré par une citation d’Einstein)

réussir sa rentrée einstein

Pour réviser intelligemment, c’est à dire sans faire plus de rappels que nécessaire, vous devez créer un système de rappel espacés basé sur la courbe de l’oubli. Sérieusement cette courbe de l’oubli, je vous en parlerai jusqu’à ma mort, donc vous feriez mieux de la prendre au sérieux !

Les avantages : 

Une mémorisation réactivée par des rappels espacés, c’est la garantie d’un ancrage solide dans votre mémoire. Et le plus gros avantage n’est pas visible tout de suite : le gain de temps ! Quelqu’un qui apprend par coeur ne se base QUE sur les répétitions et tombe souvent dans le piège du sur-apprentissage. Il passe trop de temps sur une matière, et pas assez sur une autre car il a grillé toute son énergie sur la première. Je vois cela CONSTAMMENT dans mes formations. Vous pouvez prendre mon système perso pour programmer vos rappels.

 

Suivez ces 5 conseils et je vous garantis que la rentrée sera beaucoup plus facile.

Partagez cet article à quelqu’un qui angoisse vraiment à propos de sa rentrée, qu’il a mal démarré et qu’il pense que tout est perdu pour réussir sa rentrée. Il ou elle vous remerciera.

Si vous avez des problèmes de concentration et de mémoire, pensez également à lui donner l’accès à mes conseils et guides gratuits.

 

sing-post-cta-potion-de-vie

10 Commentaires

  • Salut Jean- Yves,

    Depuis que j’ai connu ton site, ça fait un an maintenant, tu as radicalement changé non seulement ma méthode de travail mais aussi ma façon d’apprécier les études au sens large! Je suis plus curieux et plus motivé à apprendre des nouvelles choses! Je te remercierai jamais assez pour ça.
    Merci pour les encouragements, conseils et publications! Ça me booste à chaque pour ne pas baisser les bras! Il devrait y avoir beaucoup plus des personnes avec la même initiative, ça changerait le paysage éducatif.

    Salut de la Belgique 🙂

    • Salut Ali et merci pour ton message, je le garde précieusement 🙂 Bonjour à la Belgique par la même occasion !!Le paysage éducatif, j’oeuvre pour cela depuis 2011. J’ai pas envie de changer « la machine éducation », j’ai juste envie d’en construire une meilleure 😉

  • Bonjour Jean- Yves, je vous remercie pour tous ces conseils!
    Je suis tout à fait d’accord avec vous pour le choix des lieux comme vous appelez:Les tiers-lieux comme les bibliothèques spécialisées en art , j’en ai fait l’expérience quand je préparais mon baccalauréat en Arts plastiques. Il fallait jongler entre les cours théoriques et les cours pratiques (qui étaient gourmands en temps), c’était juste flippant,:). Quand je me suis faite un petit programme (chaque soir) bibliothèque, je vous confirme que cela m’a beaucoup aidé! effectivement, c’est une bonne option à prendre.
    Sinon, j’ai bien noté quelques uns de vos bons conseils! j’espère les mettre en pratique avec le temps. Encore Merci!
    Sam

  • Merci Jean-Yves pour ces techniques simples et pratiques.
    Notre cerveau est l’outil le plus puissant et le plus complexe qu’on connaisse. Et pourtant, c’est le seul outil qui n’ait pas de mode d’emploi!
    Grâce à tes techniques, cela permet de s’en servir un peu mieux pour être un peu plus efficace.

  • Cher Jean-yves je veux vous remercier pour ces conseils très intéressants et utiles que vous nous donnez, et surtout ceux en inbox. Très belle initiative de votre part!! et j’espère pouvoir vite me mettre a appliquer vos conseils et méthodes.
    Theophile depuis Abidjan-Côte d’Ivoire

  • Wow ! Je viens d’obtenir les résultats de mes premiers contrôles et j’ai remarqué que j’avais obtenu une meilleure note à ceux que j’avais révisé avec l’aide de mind maps que ceux que j’avais révisé avec des fiches. Je crois que cette expérience m’a définitivement convaincue. Merci Jean-Yves de ces précieux conseils 🙂

Laisser un commentaire