Créativité

La technique du saumon

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Cet article est la suite directe de celui-ci, dont je recommande la lecture si vous venez de découvrir l’article d’aujourd’hui 🙂

 

Idée reçue : Internet est la source de la majorité des informations.

La réalité : Internet est un relais d’information. La source est dans les livres.

 

 

Comme vous l’avez vu, une fois la scolarité terminée, la plupart des informations sont oubliées. Il faut les répéter ou les utiliser pour les garder. Ou au moins avoir un intérêt tout particulier pour ses cours. Dans tous les autres cas, et que vous ayez quitté l’école depuis 1 an ou 25 ans, vous êtes en théorie au même point.

En théorie. Parce que dans la pratique, c’est souvent différent.

 

Trop occupé à trouver un travail pour survivre, gagner de l’argent et faire vivre les siens, l’être humain aura naturellement tendance à mettre son énergie dans l’exécution de son travail plutôt que dans l’acquisition de connaissances.

Si votre travail est enrichissant intellectuellement, vous maintiendrez votre cerveau en état d’apprentissage et d’éveil sans beaucoup d’efforts. Vous pourrez éviter le déclin par la suite.

 

Je pense notamment à la recherche qui demande une certaine part de « créativité » mais également l’informatique qui demande une actualisation des connaissances très régulière pour rester « à la page ».

 

Etre magasinier ou vendeuse chez Pimkie n’est à priori pas enrichissant intellectuellement. Je dis « à priori » parce que j’ai une technique pour rendre n’importe quel boulot enrichissant intellectuellement, dans une certaine mesure bien sûr.

 

Mais en fait ce n’est pas le sujet, car l’article d’aujourd’hui a un but précis :

 

Vous faire découvrir une technique qui vous permettra d’apprendre ce que vous voulez en 6-9 mois, même si vous n’y connaissez rien sur le sujet.

La technique du saumon

 

Bon alors, pour aujourd’hui, vous aviez à lister trois choses que vous voulez apprendre absolument, même si elles semblent ridicule. Je vais demander à ….. toi là, le lecteur/la lectrice qui est en train de lire ces lignes. Montre moi ce que tu as fait.

 

Comment, rien ?

Tu n’as pas eu le temps ?

 

Huées du public.

 

Ca ne vous rappelle rien ?

Moi ca me rappelle mes devoirs de latin que je ne faisais quasiment jamais, en espérant que la prof « oublie » de nous les demander. Elle n’oubliait jamais. Je détestais le latin, parce que c’est une langue morte. L’ironie est que c’est une matière très utile en fait.

 

Si vous n’avez pas votre liste, ce n’est pas grave (enfin si, parce que vous procrastinez mais ca ira). On va prendre ma liste pour exemple.

 

Le premier réflexe, dans 95% des cas lorsque vous voulez apprendre quelque chose, c’est de « regarder sur internet ». Ce n’est pas une mauvaise chose en soi, mais c’est incomplet. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, votre moteur de recherche préféré ne vous fournira pas la source de l’information, mais des dérivés sous forme de sites, pages personnelles, pages d’entreprises plus ou moins crédibles.

 

Vous allez devoir appliquer la même technique que le saumon, c’est à dire remonter le courant jusqu’à la source !

 

Prenez un papier et un stylo. Oui je sais, rien que ca, c’est pénible. Maitrisez les techniques de mémorisation et vous ferez tout cela de tête après !

Cette feuille va vous servir à noter les informations qui vous interpellent. C’est là que ca commence.

Pour l’exemple on va prendre un truc que j’avais envie d’apprendre à l’époque : le profiling !

 

Comment faire pour apprendre un truc aussi « exotique » alors que vous n’avez pas fait d’école particulière et que vous n’avez aucun agent du FBI dans vos contacts viadeo ?

 

Vous allez commencer par formuler à Google une demande explicite en mots clés. (La technique des mots clés vous est rappelée dans la newsletter avec la méthode que je vous offre en cadeau)

Pour moi, l’évident est de taper : « apprendre le profiling »

 

Et c’est là que le travail commence vraiment. Et votre première règle :

 

Règle numéro 1 : Sachez évaluer la fiabilité des informations

 

Vous allez tomber sur 4 grandes catégories de pages :

  • Les pages wikipedia
  • Les pages personnelles
  • Les sites commerçants
  • Les forums

 

A priori, vous aurez tendance à imaginer que Wikipedia est fiable et qu’une page personnelle au design jaune poussin l’est moins.

Vrai.

En effet, ce que j’appelle les pages personnelles (blogs, pages personnelles free, skyblogs etc.) manquent souvent d’informations crédibles, voire, sont souvent déformées de la réalité ou tout simplement des foutaises.

Mais elles sont également une vraie mine d’informations qui méritent de s’y attarder. C’est le cas de Potion de Vie ! (ok j’avoue, elle était facile !)

 

L’idée est de quand même visiter ces pages et de noter les informations qui vous intriguent ou vous intéressent. Par la suite, vous devrez confirmer ou infirmer ces informations par recoupement. Notez quand même les mots clés. Notez. Votre travail ne fait que commencer.

 

J’espère que vous avez lu l’excellent article de Cyril d’ailleurs, car pour cet exercice, c’est un réel avantage.

Règle numéro 2 : Remontez aux sources par recoupements d’informations

 

Gardez bien en tête qu’Internet n’est qu’un relais d’information. Si vous voulez apprendre sans perdre votre temps, vous devez recouper vos informations et considérer la page ou la personne qui vous transmet cette information comme un relais.

 

Par exemple, lorsque je fais ma recherche sur le profiling, je tombe assez vite sur une école qui me propose une formation. C’est très bien, c’est tout cuit, et ca a l’air sérieux, mais ce n’est pas le but de ma démarche. Moi ce qui m’intéresse, c’est d’être ma propre école. Donc je passe. Et je vous conseille d’en faire autant à ce stade de vos recherches.

 

Au bout d’un moment, à force de rechercher et de noter vos informations, vous allez vous retrouver avec une pléthore d’informations pointant vers une direction. Certaines des informations que vous aurez notées reviendront assez souvent. D’autres non. Rayez ce qui ne revient jamais ou ce qui est très controversé pour l’instant. Vous allez avoir une direction.

 

Cette direction, ce peut être un nom (genre Skinner dans mon cas) ou un organisme (F.B.I dans mon cas), un gros forum international sur le sujet, une méthode, une technique etc.

C’est bien, vous commencez à remonter le cours de la source. Et le plus important : Sans le savoir, vous commencez à apprendre des choses.

 

Règle numéro 3 : Obtenir LA référence

 

La référence est un livre écrit. Pourquoi un livre ? Parce que tout ce qui vous intéresse dans ce monde a déjà été crée d’une manière ou d’une autre par quelqu’un qui a eu l’idée. Même si le sujet est assez contemporain, l’auteur aura voulu garder une trace tangible et physique de son travail. Un produit noble qui constitue un achèvement pour lui.

 

Avec Sebou, un lecteur assidu de Potion de Vie, on était en train de rechercher des informations sur le squelette humain dans le cadre du défi mémorisation, et on est tombé dans une bibliothèque sur un manuel d’anatomie tellement complet et détaillé qu’il nous a fallu moins d’une minute pour trouver tout ce que l’on cherchait alors que des heures d’internet n’avaient rien données .

 

Votre but est de trouver l’auteur référent, ainsi que son travail physique (j’insiste bien que vous êtes à la recherche de la source de l’information, pas d’un relais). Internet relaie l’information. A ce stade, ce qu’il vous faut si vous désirez vraiment apprendre par vous-même c’est la source.

 

Tout comme le saumon remonte jusqu’aux chutes d’eau, vous devez remonter jusqu’à cet ouvrage de référence.

Pour le profiling et mon exemple, la source de l’information est celle-ci :

Règle numéro 4 : Explorez de nouveaux horizons

 

Dans cet ouvrage de référence, vous allez trouver évidemment d’autres informations vous menant vers d’autres sources, etc.

Notez, ca peut servir.

En attendant, en lisant ce livre, vous avez fait un travail que beaucoup ne feront jamais et qui se contenteront de quelques informations « parasitées » et déformées issues de ce livre.

 

Vous êtes maintenant sur la voie royale pour apprendre. Vous allez à nouveau remonter des sources qui vous intéressent. Parfois vous vous arrêterez en chemin et vous resterez un moment à lire, parfois vous partirez dans des directions que vous n’aviez pas vues et vous recommencerez votre travail de recherche, parfois vous reviendrez sur vos pas…

 

C’est dans ce cheminement que vous lancez la mécanique d’apprentissage pour ce qui VOUS plait. Il faut que vous fassiez comme le saumon. Vous ne nagez pas tout le temps dans la même eau, vous passez votre temps à remonter les courants jusqu’à la source.

Là où se trouve l’information la plus pure. C’est avec cette démarche de recherche que vous vous intéresserez à des choses qui au début ne vous branchaient pas.

 

Dans un prochain article (pas forcément le prochain) vous découvrirez un outil puissant pour rendre n’importe quel travail ou journée enrichissante intellectuellement !

 

Et vous ? C’est quoi qui vous intéresse ? Venez partager ce que vous aimeriez bien apprendre ou maîtriser si vous aviez une baguette magique, là tout de suite !

sing-post-cta-potion-de-vie

23 Commentaires

  • Bonjour Jean-Yves,

    Excellent article qui me rappelle comment j’ai découvert le développement personnel (il y a 8 ans maintenant !).

    J’avais commencé à faire des recherches sur les techniques de séduction comme pas mal de gens puis je suis tombé sur des forums et des sites sans grand intérêt pour la plupart. On se rend vite compte que ces gens ne font que relayer l’information sans la comprendre réellement.

    A force de chercher, j’ai compris que la véritable Séduction (avec un grand S) était avant tout le résultat d’un travail sur soi-même. Je me suis alors passionné pour le développement personnel.

    J’ai alors trouvé un bon nombre de sites ésotériques sans grand intérêt, puis, en remontant la rivière, je suis tombé sur des ouvrages de psychologie sociale et sur les travaux de plusieurs auteurs.

    J’étais parvenu à atteindre la Source et ensuite… J’ai pu redescendre la rivière en empruntant le bon courant 🙂
    Les réponses à mes questions de départ sont alors arrivées d’elles mêmes, une passion était née 🙂 !

    J’adore ta métaphore Jean-Yves !
    Mathieu.

  • Excellent article, Jean-Yves… je l’attendais secrètement, en vérité.

    Je rajouterais que pour devenir un ‘expert’ en un sujet donné, il me paraît important, voire primordial, de mettre en forme les informations apprises (mind-map) mais également de les enseigner – partiellement ou en totalité – à d’autres ou à soi-même (!).

    Henri.

  • Bonjour Jean Yves,

    il existe maintenant pleins de moyens pour retenir l’information et surtout on peut l’avoir a disposition peut importe ou et quand.

    J’utilise xmind pour mes mind maps et evernote comme carnet de route ^^.

    Tu as raison pour l’informatique, quand on décide de travailler dans ce domaine on se prépare a étudier toute sa vie. On apprends aussi a comprendre ses erreurs et a trouver une méthode pour ne plus les reproduire.

    ps : moi aussi j’ai du étudier le latin mais j’en garde un bon souvenir : errare humanum est, perseverare diabolicum

    • Moi c’est l’utilité du latin qui m’a étonné : Tu rencontres un nouveau mot et tu sais limite ce qu’il veut dire avec son étymologie !

      Oui, il existe plein de « mémoire externes » pour retenir l’information, mais c’est trop lent ! (non je me fous pas de toi!)
      Il faut aller rechercher l’information, se souvenir qu’on l’a stockée quelque part, se rendre compte qu’on a stocké des trucs qu’on avait oublié, la ressortir, avoir son appareil à proximité etc.

      C’est effectivement génial d’avoir tout à portée en quelques touches n’importe où et n’importe quand, mais si j’ai toutes les informations qui me reviennent dès que le titre est évoqué, je gagne en temps et en créativité.

  • Bonjour Jean-Yves,

    C’est pas mal ce que font bien des autodidactes. Ils apprennent en lisant des bouquins. Ils vont à la source.

    Certains de mes proches n’ont presque pas été à l’école et ont appris beaucoup de choses en lisant toute leur vie. Pas juste des choses intellectuelles, mais aussi des choses pratiques et manuelles comme faire la cuisine, jardiner, jouer de la musique, bricoler, etc.

    Bonne journée!

    Sco! 🙂
    P.S. Il est plutôt rare de pouvoir devenir physicien nucléaire en étant autodidacte! Il y a des limites…

    • Ce qui est rare, c’est de trouver des gens qui n’ont pas eu de formation scolaire en venir à s’intéresser à cette discipline.

      Tu deviens physicien nucléaire en ayant un certain background scientifique et une formation scolaire qui t’as fourni le matériel de labo.
      Seul de chez toi, c’est plus compliqué…

  • Bonjour,
    Article très intéressant et très vrai les livres sont la source car ils ont (souvent) demandé un travail de recherche, qualification de l’information.
    Certains sites internet sont quand même fiables car leurs auteurs se donnent de la peine et avec un peu d’expérience, on arrive à le sentir.
    D’ailleurs, les livres ont souvent des références bibliographiques et pour tous ceux qui ont eu à écrire un mémoire à un moment de leurs études, les livres sont la source certes mais après il faut apprendre à développer une pensée personnelle. Et ça…c’est une autre chose!
    Je suis intéressée par le livre sur l’anatomie, c’est quoi la référence stp?
    Merci

  • Salut Jean Yves

    La technique du saumon, je l’utilisais intuitivement depuis des années. Tout comme toi, je suis un passionné de profilage et j’ai exactement appliqué la technique du saumon.

    Ensuite par rapport à ton article précédent, je suis tout à fait d’accord qu’il faut apprendre en dehors de l’école et surtout quand on l’a arrêté. C’est paradoxale de dire ça mais la période où j’ai engrangé le plus de connaissances, c’est avant mon entrée en école infirmière.

    Parce que j’étudiais les matières qui me plaisaient et j’avais un emploi du temps qui me convenait ^^

    L’une des prochaines choses que je veux apprendre, c’est de développer mes propres techniques de mémorisation. Mais j’ai pas besoin de faire trop de recherches, je connais déjà une référence dans le domaine qui a commencé à bloguer en même temps que moi 😉

  • Bonjour Jean-Yves.

    Super article et très agréable à lire.

    Quand je fais des recherches sur un sujet j’utilise google bien sûr. Mais quand je veux approfondir je fais un tour sur amazon pour consulter les ouvrages et les auteurs de référence. Je cherche ensuite s’il sont dispos en bibliothèque.

    Pour l’informatique, je consulte aussi les tutos vidéo comme vidéo2brain, elephorm ou la plateforme tuto.fr. J’aime bien aussi commencer avec le site du 0 😉 .

    Voilà ça reprends ton concept de la technique du saumon (retour à la source) qui est très efficace.

    A bientôt.

    Cyril

  • Bonjour Jean Yves. Toujours aussi sympas tes articles !

    Pour ma part, la recherche informatique se fait par « saut de puce » : j’ouvre un site (le plus pourri même) et dans la catégorie « liens » je tombe parfois sur des sites un peux underground, black listé ou rejeté à la fin des moteurs de recherches. Une fois sur un site privé (underground), je trouve des articles qui se rapporte davantage à la question ou au sujet que j’étudie.

    D’ailleurs sur ce site la section « liens » n’existent pas. =D Pourtant c’est une mine d’information même si les sites ne font pas forcément référence au domaine recherché, à un moment ou à un autre (à force de sauter) on tombe sur une information intéressante.

    Après c’est une manière de réfléchir ; d’utiliser internet.
    En tout cas merci pour cette article ! Et pour toutes les informations que j’adore lire quand j’ai du temps.

    @++

  • Yep,

    Vous parlez d’internet comme si il était rempli de bêtise … oké c’est la cas MAIS, les informations qu’on y trouve sont généralement et seulement ce qu’on a voulu y trouver.

    Quand vous tapez « apprendre le profiling », je rigole déjà juste en analysant le facteur mathématique de la recherche (« algorithme d’un moteur de recherche » serait un truc à étudier avant tout, comme apprendre à conduire si on veut rouler en voiture …).

    Bref :

    Quand vous cherchez « profiling », déjà c’est Anglais, ici on est en France, donc on va chercher en français : profiling => analyse comportementale/psychologie

    Tags Google = analyse comportementale technique filetype:pdf

    Déjà avec ça, vous trouverez bien plus d’informations intéressante que « apprendre le profiling », preuve indubitable que vous ne maîtrisez pas du tout l’outil internet (donc ne le blâmez pas).

    Savoir utiliser un outils est la première chose à faire avant de vouloir s’en servir, non ?

    Finalement, en quelques lignes j’ai résumé l’ensemble de votre article, car avec cette recherche vous tomberez sur des « cours » de quelques centaines de lignes…

    Cordialement,

    • J’aime les arguments qui commencent par « ici on est en France » quand le sujet est internet.

      Merci pour l’étalage le partage de votre savoir, Sophocle.
      Malheureusement, la seule chose que vous avez résumé en quelques lignes, c’est votre désaccord sur mon article.
      Mon sujet n’est pas comment rechercher sur Google mais comment remonter à la source des informations les plus fiables qui restent, ne vous en déplaise, les livres écrits.

      Quant à « savoir utiliser un outil avant de s’en servir », je ne pense pas, contrairement à vous, qu’une formation en algorithme soit nécessaire pour rechercher sur internet.
      J’ai toujours trouvé ce que je voulais, comme l’immense majorité des utilisateurs, et tout comme vous.
      Cela me prend sans doute plus de temps que vous, mais j’y arrive.

      A quoi cela me servirait de créer un article pour les 5% d’utilisateurs qui maîtrisent les algorithmes ?
      Bonne journée

  • […] Favorite Quotes. 100 Must Read Books: The Man's Essential Library. 20 Super Brain Foods. Comment choisir des aliments sains et variés. Creative Think: Hungry Intelligence. How to Juggle: 7 Steps. Puzzles gratuits sur e-puzzles.fr. Hacking Language Learning: Benny Lewis at TEDxWarsaw. How To Be a Genius in 8 Minutes. La technique du saumon – Potion de Vie : boostez votre mémoire. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.