Mémoire

Pourquoi apprendre par coeur va vous tuer

apprendre par coeur
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Apprendre par coeur est la première technique que l’on vous enseigne à l’école. Vous y êtes confronté la première fois lorsque vous essayez d’apprendre par coeur les tables de multiplication. On ne vous demande pas de la réflexion mais de la vitesse. On vous demande une réponse instantanée. Et cela finit par marcher… N’est-ce pas ? Donc vous continuez sur cette lancée, car de toute façon, personne n’apprend à apprendre, donc il n’y a pas d’autre alternative.

Le problème est que plus vous avancez dans les années, plus les cours deviennent complexes, avec de nouvelles informations, et des raisonnements à avoir. Vous ne devez non plus seulement apprendre les cours, mais les comprendre. Il n’est plus question d’apprendre une poésie, de textes ou une opération mathématique, mais bien de savoir le pourquoi du comment dans plein de nouvelles matières remplies de jargon.

Le système scolaire occidental

Imaginiez que vous soyez dans un grand restaurant. Une sorte de buffet géant. Vous avez absolument tout à disposition. Toute la nourriture du monde est là, disponible à volonté. Tous vos plats préférés. Et tout est gratuit. Ce serait le paradis non ?

Maintenant imaginez que vous soyez dans le même restaurant mais que cette fois le chef vienne vous voir et vous dise :

« Tu vas devoir manger tous les plats, tous les jours, rien qu’avec une fourchette, et pour chaque plat que tu ne finis pas, on te retire 1€ de ton portefeuille. Si on te prend plus de 10€, on te montre du doigt et les autres clients se moqueront de toi. »

D’un coup le paradis se transforme en enfer.

Cet enfer est bien réel et porte un nom : le système scolaire occidental

La connaissance est à la base une nourriture pour votre cerveau. En France, vous avez accès à toutes les connaissances du monde, surtout à l’heure d’internet. Vous êtes dans l’un des plus grands restaurants du monde. Seulement voilà, le chef de cuisine (dit « éducation nationale ») vous force à avoir faim de connaissances tous les jours, et pour chaque plat que vous ne finissez pas, ou chaque erreur, on vous enlève des points. Lorsque vous n’avez pas la moyenne, on se moque de vous, car on ne mesure pas ce que vous avez mémorisé, mais ce que vous avez oublié. La fourchette que l’on vous donne, c’est l’image pour « apprendre par coeur ».

Il n’existe pas de meilleur moyen de dégoûter un enfant que de le faire entrer dans ce restaurant. Pour ceux qui ont de l’apétit naturellement, ça passe, mais pour tous les autres, c’est l’image caractérisée de l’enfer. Un enfer qui tue votre envie de connaissance et votre envie d’utiliser votre fourchette.

Apprendre par coeur n’est pas très éfficace

L’apprentissage par coeur est basé exclusivement sur la répétition des informations que vous devez mémoriser. A la base, le but n’est pas de comprendre, mais de répéter. Il n’y a pas de sens à ces répétitions interminables. Apprendre par coeur exploite une partie bien spécifique de votre mémoire : votre mémoire de travail (ou mémoire à court terme). Cette mémoire est celle qui vous fait mal à la tête lorsque vous cherchez à apprendre quelque chose de nouveau. C’est à cause d’elle que l’on dit que l’on a « le cerveau qui fume ».

Si la répétition est importante pour mémoriser (voir comment ne pas oublier et la courbe de l’oubli pour revoir l’importance des répétitions), elle n’est pas suffisante SEULE pour mémoriser. En sollicitant uniquement votre mémoire à court terme, vous allez très vite la surcharger.

Pourquoi ?

Votre mémoire de travail ne peut contenir qu’entre 4 et 7 types d’informations différentes simultanément. Essayez de garder en mémoire un numéro de téléphone de tête pour voir et vous verrez de quoi je veux parler quand je dis « surcharge ». Ne solliciter que votre mémoire de travail pour mémoriser est donc une mauvaise idée car généralement vous avez généralement bien plus de 7 éléments simultanés à mémoriser !

L’autre problème est qu’apprendre par coeur vous condamne à répéter les mêmes informations car très peu de temps après que vous arrêtiez de répéter, vos informations s’évanouissent, ce qui explique pourquoi vous oubliez tout juste après la période des examens.

Enfin, apprendre par coeur n’est pas fun. Ce n’est pas un moyen de s’éclater dans les études. Certains cours sont déjà suffisamment pénibles comme cela, et si en plus vous devez y revenir des heures dessus chaque week-end pour espérer le retenir un peu, cela devient vite la plus grosse corvée de l’univers. Et cela tue vos rêves, car cela tue votre confiance en vous. Ce ne sont pas des blagues. Je reçois continuellement des messages de gens qui doivent abandonner leurs rêves parce qu’ils n’arrivent pas à « avoir faim » tous les jours dans ce fameux restaurant. Ils abandonnent une partie d’eux-mêmes. Il « meurent » un petit peu.

4 astuces pour survivre au par coeur

Chaque nuit pendant que vous dormez, votre cerveau fait le tri entre ce qui vous est utile et ce qui ne l’est pas. Ce qui est mémorable et ce qui ne l’est pas. Il ne se base que sur ces deux critères : est-ce que cela vous est utile ? Est-ce que cela sort de l’ordinaire ?

Si la réponse à une de ces questions est non, alors il le jette, sinon il le classe dans votre mémoire à moyen terme.

Un aspect important de votre mémorisation, et une alternative au par coeur est donc de trouver un moyen d’utiliser l’information que vous souhaitez retenir. Vous pouvez procéder de plusieurs façons pour rendre une information (ou un cours) utile :

1- Enseignez-le : une bonne façon de mémoriser quelque chose sans avoir à apprendre par coeur jusqu’à la fin des temps est de l’enseigner à un enfant ou à quelqu’un qui n’y connait rien. J’en parle plus précisément dans la 3e vidéo du défi « devenez plus intelligent ». Vous mettre à la place du professeur et de celui qui enseigne vous permettra de mieux mémoriser ce qui est important.

2-Faites des recherches : Lorsqu’un cours est difficile, vous avez beaucoup mieux fait de chercher des exemples, de créer des comparaisons avec des choses que vous connaissez, etc. que de vouloir apprendre par coeur tout de suite. C’est la même chose que lorsque vous mémorisez des définitions.

3- L’union fait la force : Une façon d’utiliser ce que vous cherchez à mémoriser est d’en débattre en groupes de travail. Vous n’êtes certainement pas seul à galérer avec ce cours, alors pourquoi ne pas unir vos forces et donner du sens à vos informations dans des lieux propices ?

4- Amusez-vous : Dans cet exercice (qui prend environ 7 minutes), je vous apprend quelque chose d’intéressant sans que vous ayez besoin d’apprendre par coeur. La clé est de rendre vos informations vivantes, de leur donner de la vie, et c’est de loin la meilleure manière de garder une information en mémoire.

Vous venez de découvrir dans cet article quelques façons d’éviter d’apprendre par coeur sans but pendant des mois interminables. Cette liste n’est pas exhaustive. Vous avez à votre disposition une multitude d’autres outils, je pense notamment aux mind maps, mais plus généralement aux techniques de mémorisation.

Si vous venez de débarquer sur Potiondevie, vous avez de quoi faire 🙂

sing-post-cta-potion-de-vie

5 Commentaires

  • J’adore cet article, merci ! Je suis 100% d’accord, le par coeur rend fou, et pourtant je ne me débrouille pas trop mal.

    Je dois dire, ceci dit, qu’en arrivant à l’université et pendant mes 5 années de droit j’ai pas mal souffert. La consigne m’a toujours paru absurde : on me demandait de « réfléchir » et de « donner mon avis argumenté » mais en même temps je devais restituer un certain nombre de connaissances bien précises si non c’était moins de 6 !

    En tout cas, j’ai une amie qui avant de passer son examen de barmaid m’a dit :  » Qu’est ce que je fait ? Je mémorise les cocktails pour l’examen, puis je les apprendrai vraiment quand je serai sur le terrain ! »

  • Article super !
    Je suis en BTS diététique et je dois apprendre « par coeur » des valeurs chiffrées qui correspondent à la composition nutritionnelle des aliments (fruits, légumes, blé, farine, pain, pomme de terre, lait, viande, poisson ect..).
    C’est à dire le pourcentage d’eau, de glucides, de lipides, de protéines, de fibres, des minéraux (Sodium, potassium, phosphore, magnésium, calcium, fer), des oligo-éléments, et des vitamines ( environ une quinzaines de nombres à connaître pour une seule catégorie d’aliments).
    Je cherche une méthode depuis un moment.
    J’ai lu Napoléon joue de la cornemuse dans un bus, donc je connais la méthode pour mémoriser les chiffres mais ça m’a l’air très complexe à réaliser sur ce genre de cours car il faut relier le chiffre et l’image qu’on lui donne à l’aliment + au nutriment (= protéine, glucides, lipides, minéraux ..) je ne sais pas trop comment m’y prendre. Pour le moment j’ai réalisé plusieurs mind maps pour avoir une vision d’ensemble, ça m’aide beaucoup mais j’ai tendance à confondre les données à mesure que la quantité de chiffres à mémoriser augmente.
    Quelle méthode utiliser dans mon cas, pour contourner la méthode du par coeur et donner du sens à ces valeurs bien fades ?

  • Merci pour cette article moi même enseigne a mes enfants en primaire et n utilise pas le par coeur mais le memotechnique imagé drôle pour éveiller l apprentissage, mais pour les chiffres et les règles du français c est plus compliqué que me proposez vous de mettre en place?

Laisser un commentaire