Concentration Mémoire

Apprendre rapidement sans technique de mémorisation

apprendre rapidement
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Comment apprendre rapidement, sans utiliser de grosses techniques de mémorisation ?

C’est un peu la question clé qui résume bien 2017. Pourquoi cette question en particulier ?

Nombre de gens (dont vous faites peut-être partie) découvrent la magie des techniques de mémorisation assez tard dans l’année. Ils ont le sentiment qu’elles ont le potentiel pour les aider, mais problème : il ne reste plus assez de temps disponible avant le partiel, l’examen, ou la date d’un concours.

Les techniques pour apprendre rapidement avec l’art de la mémoire sont idéales si vous débutez en début d’année, mais elles demandent certains efforts si vous les prenez en cours d’année.

Faut-il pour autant abandonner et se tourner vers ceux qui prône « l’apprentissage par coeur » exclusivement ?

Non !

Il existe des solutions et je suis là pour vous les présenter.

La bataille de votre cerveau en 2017

En fait, la bataille ne se joue pas sur le terrain que vous imaginez.

Si en 2011, quand est né Potiondevie, la bataille était essentiellement au niveau de la technique d’acquisition, en 6 ans, le contexte a changé.

Aujourd’hui, la bataille se gagne avant tout par la concentration et votre capacité à utiliser vos facultés d’attention au bon moment. Pour cela, je vous recommande mes conseils pour rester concentré tout au long de l’année.

 

apprendre rapidement 1

Imaginez que vous soyez un véhicule qui ait besoin de carburant pour avancer. Votre mémoire est votre réservoir. Le carburant, c’est les connaissances dont vous avez besoin. La pompe et le tuyau qui vous distribuent le carburant, c’est votre capacité de concentration.

Si vous avez une mauvaise mémoire, cela revient à avoir un réservoir percé. Peu importe la somme de connaissance et la taille du tuyau de la pompe, vous n’irez pas loin.

Si vous avez une bonne mémoire, mais que vous ne savez pas comment synthétiser les choses et sélectionner les informations les plus importantes, cela revient à mettre le mauvais carburant dans votre réservoir. Vous risquez la surchauffe et l’implosion du moteur.

Maintenant, si vous avez une bonne mémoire et un bon esprit de synthèse, (bon réservoir et bon carburant), mais que vous avez une concentration proche d’un légume, votre tuyau de carburant est minuscule. Vous mettez la bonne essence dans un réservoir solide, mais il va vous falloir très longtemps pour remplir votre réservoir !

Un problème moins grave ?

Faux ! C’est en fait le pire des trois.

 

Pour apprendre rapidement, arrêtez de subir le temps, dressez-le !

apprendre rapidement

Vous pouvez vous doter d’une mémoire extraordinaire. Pour cela, je vous recommande ce qui reste à ce jour le meilleur livre disponible sur la mémorisation d’information : Boostez votre mémoire (comment ça je ne suis pas objectif ?? ;p)

Vous pouvez apprendre à sélectionner les informations les plus importantes, lire plus vite, apprendre rapidement à faire des cartes mentales efficaces, faire des fiches ou des cartes de mémorisation pour la médecine

En revanche, vous ne pouvez PAS réussir si vous êtes l’esclave du temps et que vous en passez trop à courir après l’horloge.

Le problème c’est que la somme d’informations disponible dans le monde croit sans cesse.

Le problème c’est que les choses à savoir absolument dans votre filière sont de plus en plus nombreuses.

Un autre, c’est que le monde est de plus en plus complexe et qu’il vous faut toujours un peu plus de temps pour apprendre l’ensemble des notions dont vous aurez besoin.

Et pour continuer c’est que l’industrie du divertissement (aka : téléréalité, appli facebook, snapchat, vidéos de chats, youtube divertissant etc.) exploite maintenant parfaitement les découvertes neurosciences et savent très bien vous bouffer du temps de cerveau disponible.

Le problème c’est que vous n’avez pas plus de temps disponible qu’avant pour apprendre.

Bref, vous l’aurez compris, le problème, c’est ce temps, que vous n’avez plus forcément.

Vous devez donc trouver un moyen d’apprendre rapidement…. et vite ! (si j’ose dire !)

Pour apprendre rapidement, évitez le « over-learning »

C’est quoi le « Over-learning » ? (sur-apprentissage)

C’est le piège courant qui consiste à lire ce que vous voulez mémoriser comme un bon roman. Chapitre 1, on lit une fois, deux fois, trois fois, jusqu’à ce que l’on comprenne bien. Une fois maîtrisé et suffisamment maîtrisé, vous passez au chapitre 2. L’avantage c’est que votre mémorisation est très bonne car vous passez énormément de temps à apprendre les moindres détails.

Pourquoi le « over-learning » ne peut pas marcher pour vous ?

Le temps et l’énergie que vous dépensez à maîtriser parfaitement votre chapitre 1 sont démesurés par rapport à l’importance du contenu.

Le résultat est une baisse de votre motivation lorsque le chapitre 2 pointe le bout de son nez. Votre mémoire épisodique se souvient de la sensation de douleur éprouvée par le chapitre précédent et commence naturellement à mettre en place des mécanismes psychologiques de défense pour vous éviter de ressentir cette douleur une nouvelle fois.

Ces mécanismes sont plus connus sous le nom de procrastination.

Ca vous dit quelque chose ?

En conséquences, naturellement vous passerez moins de temps et d’énergie sur le chapitre 2 pour une mémorisation moins qualitative.

Vous vous en rendez compte, et vous culpabilisez. La sensation de douleur ne disparaît pas, et au contraire vient se rajouter une perte de confiance qui va se répercuter sur les prochains chapitres que vous aurez à apprendre.

L’autre conséquence est que votre temps va commencer à manquer : Dans un monde idéal, vous disposez d’un temps infini pour apprendre. Malheureusement ce monde n’existe pas, et vous devez constamment sacrifier du temps pour apprendre rapidement.

Résultat final : vous bâclez.

Et cela ne s’arrange pas avec les années.

Pour apprendre rapidement, utilisez la technique du « survol efficace »

Il existe donc une technique pour apprendre rapidement sans mettre en place de lourd système de mémorisation. Je l’ai appelée la technique du « survol efficace ».

Elle vous permet d’obtenir un excellent taux de rétention, moins de sensation de « douleur » (contrairement à l’over-learning) et de repérer beaucoup mieux les informations les plus importantes.


Elle se déroule en 4 étapes distinctes :

1- Le survol général

Ne lisez pas. Observez simplement la taille de ce que vous avez à apprendre. La taille du contenu général, la taille de chaque partie, de chaque sous-partie. Le but est de préparer votre cerveau à l’espace qu’il devra libérer dans votre mémoire, sans surprise et en prenant quelques repères.

Cela vous permet également de remarquer, avant même de commencer, les parties les plus conséquentes, celles où vous devrez peut-être passer plus de temps.

2- (Optionnel) la lecture par la fin

Rendez-vous directement à la fin du chapitre. Parfois, vous avez des encadrés qui résument les notions clés que vous devez retenir ou bien carrément un quiz qui vous interroge sur des points abordés dans le contenu. C’est une très bonne chose de prendre connaissance de ces questions ou de ces notions que l’on vous indique comme « clés » dans le récapitulatif, à la fin.

Cela permet à votre cerveau de se mettre en mode « recherche active de réponse » plutôt que de rester en mode « passif » à lire, puis ensuite de devoir relire 3 ou 4 fois supplémentaires pour trouver les réponses. Rappelez-vous : à ce stade, vous n’avez toujours pas commencé à LIRE votre contenu ! Vous n’avez fait que l’estimer et prendre connaissance de ce qui était le plus important !

3- Le survol des informations mises en évidence

Etape 3 pour apprendre rapidement votre contenu : reprenez-le du début, et maintenant concentrez-vous uniquement sur les informations mises en évidence : Lisez-les.

Cela comprend les titres de chapitres, de parties, les mots en gras, en encadré dans le texte… bref, tout ce qui est mis en évidence. Cette étape vous permet de repérer le fil conducteur et ce que l’on attend que vous reteniez en priorité !

4- La lecture sélective

Si vous avez pu faire l’étape 2, c’est super, parce que c’est maintenant que vous commencez réellement la lecture de votre contenu (oui, après avoir fait 3 allers-retours entre le début et la fin !)

Votre but d’absorber le contenu, paragraphe par paragraphe et non pas ligne par ligne. Comment faire cela ? En vous basant à partir d’une règle grammaticale simple : une idée clé est développée par paragraphe.

Sachez la repérer et vous pourrez apprendre rapidement. Beaucoup plus rapidement que vous ne l’imaginiez même !

Habituellement, la première phrase de chaque paragraphe introduit l’idée clé du paragraphe et la dernière phrase la résume ou la conclue. Si vous concentrez votre attention en priorité sur ces deux phrases, vous gagnez alors pas mal de temps ! Essayez pour voir !

Et comment faire si je dois apprendre rapidement au mot à mot, par coeur ?

Dans 95% des cas, c’est une mauvaise idée d’apprendre au mot à mot. Il existe deux cas pour lesquels vous n’avez pas le choix :

Les poésies, et les textes de rôle de cinéma, discours politique, théâtre.

Là vous n’avez pas le choix.

Lorsque je travaille avec Nancy, par exemple, je suis obligé d’utiliser une technique de mémorisation pour l’aider au mot à mot, à la virgule près. Cela prend pas mal d’efforts, mais la mémorisation est parfaite.

Vous pouvez également stocker chaque mot dans un palais de mémoire pour le même résultat, mais cela ne s’appelle plus « apprendre rapidement » dans ce cas !

Je vous suggère donc d’utiliser une technique toute nouvelle et vraiment surprenante :


J’espère que cet article vous aura un peu éclairé sur l’apprentissage rapide et les pièges à éviter ! Oui, il est beaucoup plus long que d’habitude, j’ai pris le parti d’écrire moins souvent, mais de façon plus complète.

Bonne ou mauvaise idée à votre avis ?

sing-post-cta-potion-de-vie

4 Commentaires

  • Je suis nouveau et j’apprécie bien ce que vous faites. Cet article est très intéressant. Je comptes appliquer ces techniques dès le second trimestre.
    Merci, Jean-Ives.

  • Article très intéressant, beaucoup d’entre nous s’acharnons à conserver une lecture forcée lorsque l’on doit apprendre du texte.
    La mémorisation prend le pas sur l’attention portée au texte en lui même et il arrive (dans mon cas) de ne pas comprendre le sens du texte tellement nous cherchons à le mémoriser.

    Merci beaucoup pour cette méthode Jean Yves 🙂
    Celle-ci semble parfaitement s’adapter à la lecture rapide en plus 🙂

Laisser un commentaire