Concentration Confiance en soi Mémoire

Comment mémoriser tous mes cours en 1 semaine

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Mémoriser ses cours en une semaine ? Huhu !

J’espère que vous allez bien. Je sais que pour certains d’entre vous, c’est une période de fin d’exam ou d’exam.

En ce moment je reçois pas mal de mails qui ressemblent à cela :

 

« Salut,

J’ai tous mes cours à mémoriser d’ici mercredi prochain. Il y a 36 chapitres de 100 pages et je ne sais pas comment faire, help ! »

 

Quand je vois ce type de demande, je ne vous cache pas que je déprime un peu.

 

En théorie, mémoriser ses cours aussi rapidement, oui c’est faisable.

 

C’est faisable avec une énorme détermination, du temps libre (comprendre : plusieurs heures par jour), si vous êtes sponsorisé par Guronsan et si vous pensez que le mot « procrastination » est un mot technique désignant une méthode de self-défense.

Que vous n’avez jamais eu de problème de confiance, que vous êtes organisé(e), que vous savez tenir des délais mieux que la SNCF.

En gros, c’est possible….

mais pas pour l’expéditeur du mail précédent qui ne correspond pas au profil.

 

 « Nous recherchons un homme entre 15 et 16 ans, qui n’a rien glandé de l’année et qui veut terminer major de promo »

Ceci-dit, sachez que je vous comprend. J’aurai fait pareil que vous. Après tout, c’est légitime de penser qu’un tordu qui s’amuse à mémoriser toutes les capitales du monde ou tout le métro de Paris (alors qu’il n’y habite pas) puisse donner quelques trucs et astuces.

 

Donc ne prenez pas mon petit coup de gueule précédent pour vous.

Je n’en veux pas à vous, mais à une certaine évolution de mentalité (oula, je parle comme un grabataire ca y est).

 

Bref, vous voulez savoir si c’est possible de mémoriser vos 34 chapitres de 100 pages en 6 jours ?

Je vais vous donner une méthode pour mémoriser ses cours pas à pas ci-dessous, lisez attentivement.

 

Mémoriser ses cours en une semaine, mission impossible ?

 

Votre première étape est d’évaluer votre adversaire (la tâche qui vous attend pour mémoriser ses cours)

 

36 chapitres de 100 pages en 6 jours. 

 

Ce qui fait exactement 6 chapitres par jour en moyenne.

Comme chacun des chapitres comporte 100 pages, cela fait 600 pages par jour.

Soit 300 pages par demi journée.

Si vous travaillez 4h par demi journée, cela vous fait 75 pages par heure.

Soit plus d’une page par minute. (1.25 pour être précis)

 

Ce qui fait qu’en une minute, vous devez avoir mémorisé 1.25 pages, en travaillant 8h par jour, pendant 6 jours, sans procéder à un seul rappel. Rajoutez 1-2h par jour pour les rappels.

 

Alors ? En êtes vous capable ?

 

Certains le seraient. La plupart non.

 

Vous avez évalué la somme du travail qu’il vous faudra accomplir en moyenne, à la minute et à la page. Les données n’ont pas à être précises, mais elles doivent vous donner une idée pour savoir si c’est raisonnable ou non.

Là en l’occurence, la somme de travail nécessaire pour mémoriser ses cours rend la tâche proche de l’impossible (perso je n’y arriverai pas en tout cas).

Comment limiter la casse et mémoriser ses cours rapidement ?

 

Vous n’avez pas le choix. En si peu de temps, sachant que votre tâche s’annonce impossible à réaliser, il vous faut changer de stratégie. Quelle que soit celle que vous choisirez, vous ne terminerez pas avec des notes rêvées.

 

Il existe cependant une technique qui « limite la casse »pour mémoriser ses cours.

 

Cela ne veut pas dire qu’elle vous fera réussir, mais elle a en tout cas largement plus de chances que de s’attaquer à un chapitre ou deux à fond et délaisser le reste par manque de temps (et dépression nerveuse).

 

Reprenez vos 36 chapitres de 100 pages.

Comme vous l’avez vu, il vous faut 6 chapitres par jour pendant 6 jours.

Soit 600 pages par jour.

STOP !

Voici ce que vous allez faire :

 

Avant toute chose, bâtissez vous votre sanctuaire. Rien que cela boostera votre mémorisation de 50%

 

1- Sélectionnez les chapitres les plus importants en premier. A défaut, prenez les plus difficiles en premier. Pourquoi ? Parce que votre motivation sera à son maximum au premier jour, autant en profiter pour attaquer le plus dur et laisser le plus facile pour la fin.

2- Lisez 1 chapitre en lecture rapide ou en lecture active.

3- Procédez immédiatement à un rappel sur papier de ce que vous en avez retenu. Les idées clés, les concepts importants. Oui vous louperez beaucoup d’informations, mais je vous rappelle qu’il reste 35 chapitres derrière…

4- recommencez les deux étapes précédentes avec le chapitre suivant.

 

Une fois votre demi journée de révision terminée, vous devez avoir relu activement 3 chapitres. Procédez à la suite

 

5- Procédez à un rappel (toujours sur papier) des 3 chapitres que vous avez lu dans la matinée. Confrontez le à la réalité du cours. Quelles sont les informations importantes que vous avez oubliées ? Notez les rapidement et complétez.

6- Jouez à la PS3, répondez à vos mails, faites une sieste en attendant votre demi journée à venir. Décompressez.

7- Si vous avancez « plus vite que la musique », c’est très bien ! Continuez et prenez de l’avance, c’est important et ca peut parer à l’imprévu.

8- La demi journée suivante, répétez les étapes précédentes avec les chapitres suivants.

9- Avant de vous coucher, relisez vos notes (pas besoin de vous replonger dans les cahiers, mais vous devriez être capable de vous rappeler de pas mal d’informations).

10- Dormez 7h. Je vous recommande de suivre ces conseils d’ailleurs.

11- Le lendemain matin, procédez à un rappel de vos notes de la veille. N’y passez pas trop de temps dessus, je vous rappelle que vous avez 6 chapitres de plus à ingurgiter aujourd’hui !

 

Etc, etc.

 

En suivant ce plan d’action, vous n’aurez pas des notes comparables aux meilleurs (qui eux ont certainement bossé toute l’année quoi qu’ils en disent!) mais vous augmenterez terriblement vos chances, et ca c’est plutôt bon non ?

Prêtez serment

 

Je veux que vous prêtiez un serment maintenant. Faites le serment d’apprendre toute votre vie. Les révisions c’est nul, ca saoule etc. Oui, on le sait.

On sait même que les trois quarts de ce que vous apprenez sera inutile dans la vie etc.

L’apprentissage ne s’arrête pas à la fin de l’école.

 

Les connaissances s’actualisent constamment. Vous avez votre diplôme ? c’est très bien. La promo qui suivra derrière vous aura des informations actualisées et les vôtres seront déjà obsolètes.

 

Et ce n’est pas qu’à l’école :

Imaginez des métiers comme le graphisme, l’informatique etc. Vous êtes constamment en train de vous former, de vous reformer (pas de vous déformer!), d’actualiser vos connaissances.

 

Prêtez serment d’apprendre toute votre vie.

N’apprenez que ce qui vous est utile ou que ce qui vous intéresse si vous voulez, mais apprenez le bien, dans les règles de l’art de la mémoire, avec du temps devant vous et une organisation sérieuse.

Ce n’est pas grave si vous ne faites pas de hautes études (en tout cas, ca ne l’a jamais été en ce qui me concerne 🙂 ).

 

Un diplôme, c’est comme une voiture, ca perd 50% de sa valeur une fois sortie du garage, et 10 ans après, plus personne en veut.

 

Ca ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de hautes études hein ? Si vous arrivez à les faire, c’est que vous n’avez aucun problème d’organisation, de détermination et de capacité de travail. Ce ne peut être que positif.

 

Mais au-delà de toute considération de diplôme, le monde appartient à ceux qui actualisent leur connaissances et qui mémorisent constamment sans le savoir des milliers d’informations, tout le temps.

Ce sont ceux qui vous disent : « Tu savais que… » ou bien « récemment j’ai vu que… » ou encore « Ca me rappelle tel truc que j’avais appris… »

 

Repérez les bien autour de vous. Ils ont toujours une conversation intéressante en partant de sujets bénins.

Mais bon, ce serait assez cool quand même que vous partagiez vos trucs et astuces pour mémoriser ses cours, pour réaliser ces fameuses « missions impossibles »  dont je vous parlais plus haut, imaginez, vous pourriez « sauver la vie » de quelqu’un qui vous lit !!!

 

 

sing-post-cta-potion-de-vie

58 Commentaires

  • Bonjour Jean Yves, j’ai adoré la photo de la série Esprits Criminels que j’aime beaucoup ainsi que la phrase en dessous !

    Pour moi ça serait plutôt : « pas de pitié pour les glandeurs ! , tu as le droit de glander mais il faut assumer après ! à chacun ses choix !  »

    zenie

    • Bonjour à tous.

      Zénie, ce n’est pas une critique, mais … ce serait bien, un peu plus d’indulgence pour les « glandeurs : )…
      Une première chose, c’est que les « glandeurs » qui liront l’article de Jean-Yves se posent de bonnes questions, sinon, ils s’intéresseraient plutôt à des sites moins constructifs, il y en a beaucoup sur Internet.
      Ensuite, si ils appliquent les idées de cet article, ça peut les booster et leur redonner le désir d’apprendre.

      Et aussi, il y a tellement de raisons qui transforment progressivement un petit gamin, curieux de tout à l’origine, en « glandeur » désabusé :
      j’ai travaillé avec un enfant de CM2, qui avait du mal à retenir ses leçons; il les apprenait vraiment, mais il n’en restait rien. Je lui demande : « comment tu ferais, tout seul, pour apprendre ta leçon de grammaire ? ». Il répond avec enthousiasme : « je vais la lire plein de fois, jusqu’à la savoir par coeur »; il commence à le faire : évidemment, ça ne le mène pas loin. Sur les quelques lignes que comportait sa leçon, il y avait au moins 5 ou 6 mots qu’il ne comprenait pas : « un groupe sujet, c’est quoi ???? …Ah bon ? COD ça veut dire complément d’objet direct ? mais c’est quoi au fait… » etc. Il était déjà tenace, ce petit gosse, de continuer à travailler autant, malgré tant d’échecs douloureux; à ce stade, d’autres ont déjà plus ou moins décroché, persuadés qu’ils ne sont « pas doués », que « les études, ce n’est pas pour eux ». Quel gâchis !

      Ce n’est pas non plus « la faute de l’instit » (celle-ci était particulièrement encourageante, et faisait vraiment ce qu’elle pouvait, avec sa classe de CM1-CM2 : 30 élèves, tous de niveaux différents), ni des instits en général, il n’est jamais utile, de mon point de vue, de chercher des « coupables ».

      La question est plutôt : que faire pour que ça aille mieux, pour éviter ces montagnes de souffrance ?
      – souffrance des gamins qui se croient nuls (et qui, évidemment, peuvent tourner « glandeurs », ou bien pire, à l’adolescence),
      – souffrance de leurs parents qui sont malheureux de cette situation,
      – souffrance de leurs enseignants qui sont découragés donc pas très heureux non plus…
      – et souffrance de la société dans son ensemble qui va subir la révolte et le mal-être de certains jeunes… et ça ne va pas s’arranger « tout seul » avec l’âge; devenus adultes, ils changeront simplement de symptômes, devenant malades, alcooliques, éternels chômeurs… sauf travail sur eux, bien sûr, et / ou rencontres avec des gens qui sauront les remotiver, leur montrer qu’ils valent bien mieux que l’image qu’ils ont d’eux-mêmes.

      Donc, que faire pour que ça aille mieux ???

      Il me semble très important que l’accent soit mis beaucoup plus sur les méthodes de travail, dans les apprentissages scolaires : on donne des tonnes de choses à étudier, sans prendre le temps d’expliquer comment il faut s’y prendre quand on se retrouve seul(e) face à son cahier. C’est vraiment difficile à faire en classe, parce que les programmes sont très chargés. Et pourtant, c’est indispensable. Heureusement qu’il y a Potion de Vie, pour pouvoir apprendre tout ça… : )

      Une autre chose me semble fondamentale, c’est la nécessité de prendre bien plus en compte le psychisme des élèves. Le psychisme, c’est le grand oublié de la pédagogie : plus un enfant est en échec, plus c’est douloureux pour lui d’apprendre, et plus il passe pour « incapable » au yeux de certains adultes.
      Et comme c’est douloureux d’apprendre, il n’apprend plus : ou bien il se replie sur lui-même, en se croyant stupide, ou il cherche à se revaloriser à ses propres yeux et à ceux des autres : en jouant au clown, au je-m’en-fichiste, ou pire au petit caïd, ou encore …tant de choses. Il y aurait tant à dire sur ce sujet, il y a tant de comportements allant de la simple passivité à la délinquance (rackets, jeux du foulard…). Mais en dessous, c’est toujours les mêmes questions, comme : « je ne comprends pas de quoi on parle, mais je n’ose même plus le dire. », « je le comprends plus ou moins, mais je ne vois pas du tout en quoi ça me concerne », et « mes vraies interrogations à moi, mes vrais problèmes, à qui je peux en parler ? »

      Donc, merci beaucoup à Jean-Yves, pour cet article à la fois humoristique (j’ai éclaté de rire toute seule plus d’une fois en le lisant !), et très bienveillant et encourageant. Et bravo pour tout son blog : il a certainement « sauvé la vie » à plus d’un.

      • He bien ! Ca c’est du commentaire ! On dirait un article à lui tout seul 🙂

        L’esprit dans lequel j’ai écris cet article est le suivant : « oui tu as glandé toute l’année, c’est pas bien, mais voici ce que tu peux faire avec le temps qu’il te reste »

        Franchement on s’en fout que ce soit bien ou pas. Je pense pas que les gens qui m’écrivent en me demandant comment faire pour mémoriser tout ca se sentent particulièrement fiers…
        Après à moi de choisir : soit je leur fait la leçon, soit j’apporte du contenu. J’ai décidé la deuxième solution.

    • @zenie
      cet article s’adresse particulièrement aux glandeurs et glandeuses comme moi qui ont dû mal à réviser. Bon j’en suis plus là maintenant mais à l’époque du bac j’aurais bien aimé avoir une méthode miracle pour apprendre ces fichus cours.
      Au final, j’ai eu mon bac mais dans la douleur lol

  • Merci Jean-Yves pour ce nouvel article.
    Voici mon truc pour cette mission impossible : utilisez les cartes heuristiques pour vos notes suite aux lectures rapides. Arrêtez de recopier des phrases, c’est trop long, mais notez les mots-clés uniquement (sur les cartes).
    Pour le reste, bonne chance ! 🙂

    Christophe

  • Perso je mémorise chacun de mes chapitres de math/physique car sinon j’ai du mal à m’y retrouver dans mes formules.
    Donc cela donne une bonne note au control sur le cours et comme je n’oublie pas ce que j’apprends je n’ai pas à tout revisser chaque fois qu’il y a un exam ou des controls portant sur plusieurs cours.

    • Oui, le faire chapitre par chapitre, c’est effectivement l’idéal. Si chacun le faisait ca éviterait bien des paniques du genre « oh non j’ai mon exam dans deux jours, je suis pas prêt! ».
      Tout faire d’un coup, c’est vraiment trop tendu et surtout ca demande + de travail au final…

  • Ces conseils sont vraiment intéressants et marcheront sans doute très efficacement pour ceux qui auront suivi les cours attentivement toute l’année. Je vais sans doute sembler un peu vieux jeu mais je ne comprends vraiment cette façon de travailler. vous savez que vous avez des examens à la fin de l’année, c’est à la fin de l’année que vous vous penchez sur la question. Certains y arrivent c’est tant mieux et dommage pour les autres mais pendant que ceux qui ont travaillé depuis le début de l’année dormiront ou feront la fête à la fin des épreuves, vous serez encore en train de travailler pour le rattrapage. En même temps, le diplome obtenu en 1ère session aura la même valeur que celui obtenu en 2è.

  • Bonjour Jean-Yves,

    Encore de très bon conseils.
    Il manque peut être simplement des petits outils pour arriver à tenir le rythme. J’entends par là être motivé !

    Rien qu’un minuteur pour planifier notre temps sur chaque leçon peut être un allié considérable.

    Les fiches sont extrêmement importantes. Cela demande un peu de rigueur mais ça peut resservir souvent.

    Enfin, je vous rejoins sur le mind mapping qui est un outil très puissant mais qui demande un peu d’entrainement tout de même.

    Dorian

  • J’apprécie ces échanges – joli commentaire Claude ! –
    et la philosophie de l’article, qui, tire dans le sens de la réussite….avec les moyens du bord.

    PS : Gros consommateur de maps heuristiques, je ne peux que vous les recommander.

    Seul problème : il faut une bonne … mémoire pour se rappeler toutes celles que vous ouvrez.
    Décidément Potion de Vie est irremplaçable !

    • Merci Jean-Luc pour ton commentaire 🙂

      Pour retenir les cartes heuristiques, je les accroche au frigo une semaine entière et je me force à les regarder à chaque fois, et hop après ca rentre déjà mieux 😉

  • Bonjour,
    Et un truc tout bête : une chose à la fois, la tête complètement à ce qu’on fait.
    En gros, je m’étais fixé comme règle « un temps pour chaque chose ».
    Donc, de telle heure à telle heure, telle tâche. Et ainsi de suite.

    Un piège, lorsqu’il y a dans la même période de temps plusieurs choses de priorité équivalente – dans mon cas deux « chantiers à fort enjeu » subis, avec des dates butoir imposées par la loi, et un défi de mémorisation, avec examen à passer -, je me suis rendu compte que mon cerveau s’occupait des trois priorités pendant mes périodes de mémorisation. C’est tellement sournois que j’ai perdu pas mal de temps avant de prendre conscience de l’ampleur du phénomène et des dégâts.

    Je viens donc de « lâcher » l’apprentissage pendant quelques jours, le temps d’avancer les deux autres tâches prioritaires suffisamment pour remettre la balle dans le camp de l’administration. Cela devrait me donner un peu de répit et me permettre de ne me consacrer qu’à l’apprentissage.

    Il me semble (à toi de corriger, JPY) qu’il vaut mieux des sessions un peu plus longues et chargées, mais où on est totalement à ce qu’on fait, que de dépenser une partie de son énergie (et de son attention) à s’empêcher de déraper.

    Bonne journée à chacune et chacun. Ne pas déranger, svp, apprentissage en cours 😉

    • Salut Timimite,

      Oui, il vaut mieux des séances plus longues et plus chargées, surtout au début où la lassitude n’a pas fait son apparition.

      Et ne pas omettre les rappels également, c’est très important pour mémoriser à long terme 😉

  • Une technique intéressante qui vient un peu en retard pour les candidats du bac mais cela peut servir dans le futur aussi. Perso j’aurai aimé l’avoir du temps où je préparais mes examens où je passais des journées à bouquiner, mémoriser des leçons kilométriques franchement c’était dure mais heureusement pour moi que j’ai finalement réussi et cela valait la peine. Mais le hic est que juste après les examens j’ai eu des maux de tête insupportables. Alors je trouve ta méthode plus simple et pratique. Merci.

    • Et oui je sais, j’arrive après la guerre pour les candidats du bac ! Je dois avouer que je ne sais jamais quand elles sont ! En plus, j’ai l’impression que c’est de plus en plus tôt chaque année mais ca c’est qu’une impression de vieux !

  • Salut ^^

    Hmm , Merci pour ce nouvel article , j’ai le brevet dans quelque jour et j’ai rien fichu de toute cette année , je vais appliquer tes méthodes et j’espère qu’elles seront efficaces !

  • Bravo pour cet article plein de bons conseils et tout cela sans jugements … Merci d’avoir pensé à la partie « Prêtez serment » … je ne sais pas si grand monde pourra suivre son propre engagement mais au moins ça fera peut être réfléchir un certain nombre d’entre-eux.

    • Salut Xavier,
      faire réfléchir, j’aimerai bien ! Ce serment est tellement important ! Et puis en plus ca relativise un peu « l’échec » scolaire. Si tu réussis pas ton diplôme mais que tu passes le reste de ta vie à apprendre des trucs et les exploiter, tu auras mieux réussi que tu si tu passes un diplôme mais que tu t’arrêtes d’apprendre là.

  • Article très intéressant. Je rajouterai qu’il faut déterminer si notre mémoire est visuelle ou bien auditive. Ensuite, si sa mémoire est visuelle, procéder par images fortes.
    Je suis comédien et c’est ce qui m’aide à retenir des textes important. Procéder par images et association d’images. Au plus ces images seront précises (faire marcher tous les sens) au plus facile on retiendra le texte.

  • Waou !

    J’avoue que cet article m’a beaucoup aidée car je me suis beaucoup reconnue dans la demande que l’on t’a faite, car lorsque j’étais à l’école, je pensais possible d’apprendre le programme de toute une année en une semaine. Bien sûr, ça ratait systématiquement.

    Je regrette de ne pas avoir lu ce post plus tôt 🙂

    Amicalement, Vanille.

  • Waou !

    J’avoue que cet article m’a beaucoup aidée car je me suis beaucoup reconnue dans la demande que l’on t’a faite, car lorsque j’étais à l’école, je pensais possible d’apprendre le programme de toute une année en une semaine. Bien sûr, ça ratait systématiquement.

    Je regrette de ne pas avoir lu ce post plus tôt !

    Amicalement, Vanille.

  • « de toute façon personne y répond hihi »
    xD

    Pour le bac j’étais nul en physique, nul en histoire géo, nul en svt et nul en philo.

    Du coup je m’étais dit que je devais apprendre tout le programme de physique de l’année en une semaine. Et j’ai plutôt bien réussi ! J’ai eu 15 au bac, alors que je me trainais avec un 8 de moyenne tte l’année.

    J’ai principalement révisé la physique car c’était un fort coefficient (coef 6 je crois). La philo j’ai eu 7, l’histoire-géo j’ai eu 6. Mais c’était des coefs bidons. ;D

  • Excellent article, complétement inutile pour ce qui passent le bac, effectivement (comme mon cousin) mais ces conseils pourraient m’être très utiles lors du passage de mon BTS l’an prochain, merci ! 🙂

  • Merci pour ton article. Je parcoure souvent ton blog et je suis toujours impressionnée de voir comment tu utilises ta mémoire. Je commence doucement à suivre tes conseils, j’espère un jour pouvoir utiliser ma mémoire comme tu le fais!

  • Merci des petits conseils, qui m’auraient bien servis lors du passage de mon bts, il est malheureusement très difficile de choisir quoi garder, souvent on nous martèle « Apprenez tout depuis le début de l’année », difficile de faire un choix dans la multitude de ses propres 600 pages

  • Bonjour,

    J’ai une question : souvent quand je fais des révisions et que je vais directement me coucher après je n’arrête pas de rêver de mes cours même si ça n’a aucun sens je repense aux matières ect. Est-ce un signe que les informations sont entrées dans la mémoire ou tout simplement que c’est une overdose de révisions ?

    • Un peu des deux.
      C’est la nuit que les informations sont mémorisées. Si tu as passé la journée à réviser, c’est normal d’avoir plus de chances de rêver de tes cours.
      En plus il y a une part de stress aussi (j’espère que je vais réussir !) qui fait que ces informations ont plus d’importance pour le cerveau donc plus susceptibles de s’inviter dans les rêves.

  • Je lis cet article a posteriori de mes examens et j’ai du moi aussi mémoriser une quantité impressionnante d’information en une semaine. Et vu mes résultats je pense que j’ai réussi. Donc voilà ma méthode :
    Je passe la première journée à revoir tous mes cours, je veux tout passer en revue. Le but ? Déterminer ce qui va me prendre du temps. Ainsi je partitionne mon temps en fonction des besoins.

    Après une bonne nuit de sommeil je m’installe à la bibliothèque, mon sanctuaire. Oui je sais c’est bruyant et pas forcément très pratique mais je m’y concentre beaucoup mieux.

    Et donc mon rythme c’est arrivé à 10h (ouverture). Pause toutes les 1h30 de 10min. Pendant ces pauses je fais vraiment autre chose (genre du jonglage) et je bois évidemment un café. Pause de 45′ pendant le déjeuner où toute conversation sur les cours est interdite. Et je quitte la bibliothèque à 20h (fermeture). Donc ça fait des grosses journées mais c’est très très efficace.

  • Je vois. Merci. Il y a des moyens de retenir énormément d’informations, pour un devoir, genre pas forcément pour l’examen, mais imaginons, on te demande d’apprendre une page de wikipédia, tu répondrais quoi au gars ? J’ai déjà testé plusieurs méthodes, celles des cases (Tu prends un univers familier et t’associes un objet à un mot) et le mind, m’enfin, rien d’efficace. Tout se relate sous forme de mot, tu zappes 1000 informations. Une idée ?

  • après tous ça ,pourquoi je devient paresseux, je ne peux pas me motiver comme je l’étais au début ,une conseil pour me surmonter tous ça svp,j’ ai déjà appliquer différant chose mais impossible la paraisse arrive toujours.besoin d’aide svp.

    le vraie problème :quand il y a une sujet ,je le mémorise le 1er jour(je peut le faire)mais la 2em ma motivation devient très bas et même , il n’existe pas ,je le laisse.je sais pas se qui m’arrive pas comme le début.merci de me répondre svp.

  • Salut J-Y 😉
    Sympa ton article, même s’il arrivait fin juin une fois que tout est terminé ou presque ^^

    Perso quand je t’avais demandé la même chose pour apprendre mon cours de bilan neuro, j’ai même pas eu le temps de me plonger dans ton bouquin pour apprendre les techniques préconisées dedans… (je commence ton bouquin qu’ajd même).
    Donc du coup c’était relecture rapide du cours puis j’ai fait des schémas heuristiques sur Freemind et ça a roulé 🙂 Merci la mémoire photographique !
    A bientôt,

    Oli

  • Bonjour Jean-Yves.

    D’abord, je tiens à te remercier comme tous les autres, tes articles sont un nouveau souffle pour moi… Dommage que je n’ai pas bu cette potion de vie plus tôt !

    (notamment l’article sur la procrastination, je valide mille fois que tous les livres pour vaincre la procrastination sont :
    1- inutiles face au réel outil de la « métacognition » ;
    2- une nouvelle source de procrastination.)

    Ensuite je rajouterai un petit truc aux situations d’urgence (auxquelles je suis confrontées depuis que je suis scolarisé et pourtant je suis en master2 aujourd’hui ^^). C’est une contribution très modeste mais qui sait, peut-être elle aidera quelqu’un ?

    Je propose de sélectionner les leçons à apprendre.

    En premier, on établit l’importance de chaque chapitre par rapport au programme national (on peut faire un % avec les heures notées sur le programme ou plus précisément avec le nombre de page).

    En second, (beaucoup plus important), on regarde toutes les annales et on note :
    -tous les chapitres qui sont tombés ;
    -tous les chapitres qui sont récurrents d’une année sur l’autre.

    En troisième, on compare les notes des annales avec le volume des chapitres établis et on tire les conclusions : quels chapitres dois-je impérativement maîtrisé ? Quels sont ceux je dois zapper ?

    Pourquoi faire des impasses sélectionnées ?
    Parce que quand on travaille dans l’urgence, mieux vaut être efficient qu’efficace !
    Autrement dit, mieux vaut apprendre une bonne chose que cents mauvaises ! Mieux vaut être très bon sur 2/3 sujets qui vont tomber à coup sûr que très moyens sur tous ! Car de toute façon, quand on travaille dans l’urgence, faut s’attendre à prendre des risques !
    C’est peut-être évident mais ça pose le truc.

    Exemple croustillant à méditer : si vous tombez une liasse de billets dans une gare ? Mieux vaut ramasser 10 billets de 10€ ou 1 de 500€… Bref ! Je me perds…

    Je finirai par 3 choses :
    – Ne perdez pas votre temps en stratégie, j’ai essayé ça paie pas non plus ^^
    – Je crois que si vous êtes vraiment dans l’extrême urgence, apprenez les annales et laissez tomber vos cours.
    – Merci à Claude pour son article « humain ».

    Merci encore à Jean-Yves qui m’as fait retrouver bien plus que mon cerveau au travers de ses articles !

      • De rien pour les compliments, je crois que dans la vie, à un moment, on a ce qu’on mérite…

        Sinon, tu as tapé très juste : je travaille dans la compta – gestion alors la loi de Pareto des 20/80 je connais… ^^

        Je n’y ai pas pensé en rédigeant l’article mais la loi Pareto devait agir sur mon subconscient (je plaisante mais 5 ans de compta gestion, même en procrastinant, ça s’imprègne bien :p )

        Pour les éventuels intéressés la règle des 20/80 exprime le fait que pour la plupart des activités commerciales une partie réduite de la clientèle représente l’essentiel du chiffre d’affaire. Selon le principe de Pareto, 80 % du chiffre d’affaires est réalisé par 20 % des clients.

        Définition tirée du site : http://www.definitions-marketing.com

      • BJR jean yves je connais la technique du voyage grace au pdf mémoire extraordinaires petit bé mol je sais pas trop s’il faut d’abord retenir par coeur un paragraphe puis lui choisir un mot clé ou s’il faut juste comprendre le fils conducteurs et ensuite choisir un mot clé pour chaque paragraphe dans ce cas j’ai peur de neme souvenir que des mots mais pas du paragraphe du coups je retombe dans le fameux: par coeur….. UNE petite explication……
        NB: J’ai 15 ANS ET je suis camerounais actuellement on est en congé de 2 semaines je tiens a les utiliser à fond….

        merci d’avance

  • Cet article est tout simplement génial. Dire que je l’avais raté jusqu’à présent ! Moi qui ne suis pas très bon pour mémoriser les cours, ç’a m’aurait bien servi il y a quelques années. Encore bravo Jean-Yves !

  • Bonjour JY
    Voilà moi j’ai une maladie qui a complètement bouleverser ma vie… Sa fait 2 ans que je ne vais plus en cours, coincé chez moi et ne plus sortir…
    (Au début je cherchais des trucs sur internet pour me cultiver lol) mais je suis tombé par hasard sur ton site et je trouve sa vraiment génial!!
    Et j’aimerai savoir si t’as des liens qui peuvent nous cultiver sa m’aiderai à avoir un peu plus de connaissance bloqué chez moi à rien faire sa m’aide pas vraiment lol. Ou si tu as des méthodes qui aide à se cultiver car pour être honnête c’est dur d’être motiver… J’ai beau regarder arte à la télé mais j’oublie tout juste après que le documentaire soit fini…

  • Bonjour Jean Yves ,

    merci beaucoup pour cet article rempli de précieux conseils ! Je ne fais pas partie de ceux qui n’ont rien fais de l’année ,bien au contraire , je fais partie de la « tête de classe » (sans vouloir me vanter , je dis cela objectivement en fonction de mes notes et de mon classement 😉 ) . Mais j’ai procrastiné lorsqu’il s’agissait de révisions du bac , notamment pendant les vacances et les ponts qui étaient l’occasion rêvée pour cela.. J’ai voulu tout faire en même temps , pour finalement juste me retrouvée paralysée par le stress et ne rien faire au bout du compte. Enfin , je ne vais pas raconter ma vie x) . Je tenais juste à te remercier pour cette aide vraiment précieuse à laquelle tu m’a permis d’accéder ! 🙂 . Le hasard a vraiment bien fais les choses , puisque j’ai découvert ton blog à l’occasion de la semaine de conférences sur le fait « d’apprendre à apprendre » , j’en ressort d’autant plus aidée pour mes révisions de dernière minute (enfin semaines) ;).

    Ha oui , j’oubliais : Je prête serment d’apprendre toute ma vie ! Je ne veux plus jamais revivre ce genre de situation qui dégoutte de l’apprentissage , alors que ce que nous apprenons est globalement intéressant et enrichissant (même si ce sont des cours magistraux). Je prête en même temps serment de m’organiser par la suite et ne plus procrastiner , cela est lié avec le serment précédent de toute manière ;).

    Bonne continuation à toi ! (je me permet de te tutoyer 😉 )

  • UNE REPONSE au plus vite serais la bienvenue je stresse je veux vraiment commencer mais a cause du problème cité plus haut j’hésite je risque vraiment de retomber dans le
    par coeur faute d’explication

    merci d’avance

  • Bonjour, merci pour ton blog sympa pour les gens comme moi : procrastinateur mais capable d’hyperfocalisation (parfois à mes dépens). Je passe un concours dans 40 jours et je crois que je suis un peu à la ramasse pourtant ayant fait des concours blancs je pense que je suis pas si loin que ça. Depuis 2 jours je me fais des fiches que je révise selon la courbe de l’oubli et avec la méthode de la répétition espacée. Cependant j’ai peur de ne pas avoir assez de temps pour avoir tout vu d’ici le jour J. Une technique particulière à me conseiller ou c’est bien comme ça qu’il faut faire ? J’ai également un dossier de 10 pages à préparer pour disons lundi ou mardi pour qu’il soit relu par un correcteur. Merci d’éviter le genre de retour comme « tu aurais dû travailler avant ».

    Déjà ce que j’ai lu sur ce blog me porte ses fruits, avec le palais mental j’ai retenu un tableau de données que je n’arrivais pas à maîtriser avant (je m’imagine arrivant chez mes parents…). Merci beaucoup pour tout ça !

  • WAOOO SALUT HOMO JEAN JE SUIS VRAIMENT IMPRESSIONNER PAR TOUT CELA TON BLOG ET TOUT CES COMMENTAIRES JE CROYAIS QU’IL EXISTAIT UN SITE COMME LE TIENS CAR LA PLUS PART DU TEMPS PEU DE CONCEPTEURS DE CE GENRE DE SITE NE REPONDRE A LEURS INTERLOCUTEURS. VRAIMENT GRAND MERCIA VOUS A TOUS CES BEAUX COMMENTAIRES DE CONSEIL ETC… QUE DIEU NOUS DONNENT LA SAGESSE, L’HUMILITE ET L’INTELLIGENCE. GOD BLESS YOU

Laisser un commentaire