Concentration Confiance en soi

Pourquoi vous devez tout quitter pour devenir forgeron

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Je vais vous révéler un secret puisqu’on est entre nous. Il y a un peu plus de deux ans maintenant, j’ai décidé de tout plaquer pour devenir forgeron. J’aime tellement la forge que je le fais en plus de mes activités de blogging et de mon emploi à plein temps.

Vous devriez également devenir forgeron et c’est la meilleure carrière disponible. Elle ne connaîtra pas la crise. Jamais.

Je n’avais absolument aucun talent. Nul en art, nul à l’école, aucune persistance, un grand procrastinateur devant l’éternel. Ajoutez à cela un étrange complexe d’infériorité et une certaine paresse. La seule chose à laquelle j’étais bon, c’était Dark Age of Camelot, mon premier jeu en ligne. Je n’ai jamais fait la fierté de mes parents.

Jusqu’à ce que je devienne forgeron.

 

Comment je suis devenu forgeron

Je ne forge pas le métal, ni ne fabrique d’épées. Je forge les connaissances et les compétences. C’est un peu moins sexy sur le papier, mais plus épanouissant (du moins pour moi).

Qu’est ce que fait un forgeron ? Il forge. Evident n’est-ce pas ? Vous connaissez l’expression utilisée par les anciens : “c’est en forgeant que l’on devient forgeron” ?

Ca veut dire : “plus tu pratiques, plus tu t’améliores“. Ce genre de sagesse populaire où vous vous dites “ah ouais, c’est trop vrai en plus“. De belles paroles, vous voyez le genre ?

Ben moi je les ai prises au pied de la lettre. Et ça m’a sauvé la vie. Comme ça peut sauver la votre.

Quand j’étais petit, j’avais une bonne mémoire. Et puis voilà… vous savez ce que c’est : vous croyez que c’est acquis, alors vous vous reposez sur vos lauriers, vous ne révisez pas pour vos exams (parce que c’est tout dans la tête LOL :/ ) et un jour on vous tapote l’épaule en vous disant :

Coucou !

Coucou !

“Tu te souviens je t’avais parlé de l’école d’ingénieurs ? Ben en fait je me suis un peu enflammé, je te vois plus dans…. la vente de chaussures ou la bureautique… enfin tu vois, un métier pas trop exigeant intellectuellement quoi.”

Vous prenez votre claque, vous commencez à déprimer, vous vous dites que vous n’êtes fait pour rien, etc.

Vous enviez tous les gens cools autour de vous qui ont du talent.

Et puis un jour, vous tombez sur un truc qui vous plait à la télé, sur Youtube, ou en surfant sur l’intraweb mondial, et vous vous dites : “Tiens si j’essayais pour déconner ?

Pour moi c’était un truc tout bête et absolument inutile (du moins en apparence) : mémoriser un jeu de 52 cartes. Andy Bell disait que n’importe qui pouvait le faire.  Alors j’ai testé. J’ai forgé. Encore, et encore, à partir de rien. Lentement, j’ai remis en route les mécaniques rouillées de mon cerveau en général et de ma mémoire en particulier. J’ai fini par y arriver et j’ai posté : comment mémoriser un jeu de 52 cartes en moins de 2 minutes 30. (oui, j’ai même forgé la vitesse).

Depuis je forge. Je n’avance pas super, super vite, mais j’avance quotidiennement. Je ne suis pas le meilleur forgeron du monde, mais je deviens meilleur chaque jour qui passe, pendant que d’autres voient disparaître leurs âmes dans les trous noirs de la téléréalité en rentrant du bahut ou du boulot.

Vous devez devenir forgeron pour sauver votre vie.

 

Pourquoi devenir forgeron est votre meilleure idée de carrière

La plupart des gens pensent qu’il faut un talent, des connaissances, une idée de génie, voir de la chance. On veut vous faire croire que vous devez être exceptionnel pour réussir. Tout ça, c’est faux. De la littérature pour vous aider à passer le temps aux toilettes, au mieux.

N’importe qui peut réussir, si (et seulement si) il embrasse la carrière de forgeron.

Donnez moi deux personnes. Une qui est extrêmement douée à l’école mais qui procrastine une fois dans le monde du travail, et un naze à l’école mais qui forge sans faillir. Je choisis le forgeron à long terme. Je sais que le forgeron va s’améliorer de jour en jour. Je sais que le forgeron a compris et qu’il élèvera ses activités au rang d’art. Un jour il sera effectivement bien meilleur que n’importe qui dans son domaine, alors que le gars qui procrastine, il perd tout, chaque jour, chaque seconde qu’il passe. L’école s’éloigne, le cerveau s’atrophie. Il se fond dans la masse.

Arrêtez de courir pendant quelques mois et vous verrez votre souffrance le jour où vous reprendrez.

Arrêtez de vous muscler et regardez vos muscles fondre avec votre inactivité.

Arrêtez d’utiliser votre mémoire et regardez vos souvenirs s’enfuir de votre âme.

Pratiquez n’importe quelle activité 1 fois par jour pendant un an, et je peux vous garantir qu’à la fin de l’année vous serez meilleur(e), même si à la base vous étiez lamentable.

Lisez 30 minutes par jour sur votre domaine de prédilection et vous finirez par en savoir plus que la plupart des gens car plus personne ne prend le temps de lire. Mémorisez un petit truc sans importance par jour, et vous finirez par mémoriser vos cours sans technique particulière.

Arrêtez de sucrer votre café une fois par jour et au bout d’un moment, vous aurez quitté votre dépendance au sucre. Prenez une photo par jour, et vous deviendrez un(e) meilleur(e) photographe. Forgez. Pratiquez. Ne laissez pas vos rêves dans votre tête.

Accouchez vos idées une fois par jour sur un bout de papier, et vous deviendrez créatif/créative. Ecrivez 1000 mots par jour, et vous deviendrez un meilleur écrivain. Apprenez à remercier une personne par jour, et vous deviendrez plus optimiste. etc.

La clé n’est pas le talent ou la chance. Vous ne contrôlez pas la chance ou les choses “innées”. Vous ne contrôlez que vous. Choisissez un domaine qui vous plait, même si vous êtes nul(le) dedans. Forgez 30 minutes chaque jour. Ne vous posez pas de questions, ne vous cherchez pas d’excuses. Réservez votre créneau forge. Déplacez le dans la journée si vous voulez, mais ne remettez jamais son existence en question.

Forgez, et ne vous retournez pas. Jamais.

Dans un an, vous serez quelqu’un de meilleur, dans tous les sens du terme.

Cela commence maintenant. Vous devez devenir forgeron.

sing-post-cta-potion-de-vie

32 Commentaires

  • Whaou j’ai adoré cet article. Je me souviens d’une prof que j’avais et qui nous répétait sans cesse c’est en forgeant que l’on devient forgeron quand quelqu’un “oubliait” de faire ses exercices et que, plus tard on le regreterrait.
    1 an pour devenir meilleur tiens ça me rappelle un slogan ça 🙂

    • sauf que moi je suis dans le metier depuis 2000 le 15 janvier et c est pas facile je travaille en interim a coté sinon c est la cata les couteaux a 40 euros plus personne n en achète c est un complement uniquement il faut qu on me prouve le contraire et je suis pas le seul et dans toutes les regions

  • WAHOU ! Merci pour ce très bel article, et ce message très profond, Jean-Yves ! Je le partage immédiatement sur mon mur ! 🙂

    “Je ne suis pas le meilleur forgeron du monde, mais je deviens meilleur chaque jour qui passe, pendant que d’autres voient disparaître leurs âmes dans les trous noirs de la téléréalité en rentrant du bahut ou du boulot.

    Vous devez devenir forgeron pour sauver votre vie”

    J’adhère complètement ! Merci beaucoup pour cet article très enthousiasmant !!!

  • L’article juste parfait qui remet bien les choses à leur place.

    Dans la vie de tous les jours, le plus dur, c’est finalement de prendre goût à forger. Sinon, ça ne fonctionne pas, ou pas longtemps :p

    • Salut Jean-Emmanuel,
      Venant de la part de l’un des meilleurs exemples de forgeron que je connaisse, ca me fait très plaisir, alors merci du compliment !
      Oui,le plus dur c’est de prendre le marteau, et “taper sur le bout de ferraille qu’on trouve moche”, tout à fait !

  • hello Jean Yves,
    excellent article à une époque où beaucoup veulent tout obtenir sans le moindre effort.
    Ce qui est motivant c’est de comprendre que justement il n’est pas nécessaire de faire d’immenses efforts pour arriver à un but, il faut juste commencer et persévérer, pas à pas… et on peut aller très loin.
    A bientôt.

    • Coucou David 🙂 A la limite, il n’y a même pas besoin de sentir un progrès chaque jour. Le but est vraiment de forger, sans se poser de questions. Et puis un an après, après tes 365 coups de marteaux, tu t’arrêtes et tu te dis : Wow, c’est moi qui ait fait ça ? Ok je continue !

  • C’est ce que j’appelle la technique des petits pas, un peu chaque jour, un gros résultat au final. Depuis six mois je me suis lancé le défi d’apprendre un nouveau mot par jour en portugais et j’espère bien que dans quelques mois je serais capable de tenir une conversation acceptable pou pourquoi pas voyager au Portugal et au Brésil un beau jour. Je ne vais pas vite, mais j’avance d’un pas sur 🙂

  • Ah la jolie métaphore que voilà! Quoi de plus important, en effet , que de travailler sans relâche au perfectionnement de soi? Comment être bien en société si l’on n’est pas bien avec soi en tout premier lieu?
    A bientôt

  • Hey ! bien le bonjours !

    J’aurais simplement une question un peu … dérangeante si je peux dire :
    Pourquoi vouloir devenir forgeron a tout prix ?

  • Alors là monsieur le forgeron 😉 en plus de la mémoire et la vitesse votre plume est aussi bonne et captivante , j’adore votre enthousiasme et votre fougue d’allez en avant une vraie thérapie cérébrale , positiver positiver vous êtes les meilleurs 🙂
    BRAVO JY Potion

  • Très bel article JY , moi je dis Chapeau !
    En effet avec Internet aujourd’hui toute personne motovée peut devenir “expert” dans le domaine de son choix, il y a peu de savoir humain qui n’est pas mis sur Internet aujourd’hui, et c’est une grande chance pour tous les habitants de la planète LOL.

  • Salut JY,

    Merci pour cet article vraiment très juste ! Et j’en profite pour te feliciter pour ton blog qui apporte vraiment beaucoup à nous lecteur !
    J’ai juste une petite question qui aurait besoin d’une grande reponse 😉 Je suis déterminer à forger depuis quelques temps cependant comment forger sans forge ni metal ? Autrement dit comment trouver son domaine ??? C’est la tout mon probleme… Pour le reste je suis pâs parfait bien evidement mais tous les jours je tends à m’ameliorer. Donc voilà je suis pret à forger mais je ne trouve pas de metal, et je serais enchantés d’avoir ton avis 🙂

    Merci & Belle journée !

    • Salut Seb !

      Très belle question ! Je te propose deux techniques, prend celle qui te plait le plus :
      1- Prend une feuille, partage la en deux. Liste d’un côté tout ce que tu aimes, tout ce dont tu es fan. De l’autre : liste tout ce qui paie bien ou que tu sais bien faire. Essaie de trouver un lien entre les deux colonnes. C’est un bon point de départ pour forger 😉

      2- Trouve 10 idées par jour. Ne cherche pas la bonne idée, cherche à faire fonctionner ton muscle créatif. Au bout d’un moment, tu trouveras un truc qui te plaira pour forger 🙂
      Plus d’infos à la fin dans cet article : http://www.potiondevie.fr/techniques-savoir-si-idees-bonnes/

  • Bonjour, j’ai été très sensible à cet article, et j’espère retrouver une motivation. Le forgeron, l’artisan, moi qui admire beaucoup les travaux manuels, ce discours et cette image poétique me parle avec force.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.