Mémoire

Comment devenir Dr House grâce à votre mémoire ? (partie 1)

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

Dans cet article en deux parties, je vous montre comment devenir Dr House grâce à votre mémoire

Dans la série Dr House, Hugh Laurie incarne un médecin qui diagnostique des maladies rares. Il ne s’occupe pas des maladies « classiques ». Lui ce qui l’intéresse, ce sont les pathologies exotiques, les trucs qui n’arrivent que dans 1% des cas etc.

Il est une véritable encyclopédie vivante de la médecine et possède un esprit de déduction parfait. Qui dit « encyclopédie vivante » dit mémoire sémantique du commun comme je l’écrivais dans un des premiers articles de Potion de vie : comment devenir un génie.

Les maladies rares ne sont en fait qu’une collection plus ou moins étendue de symptômes qui apparaissent dans un certain ordre, un peu comme des invités à une fête ou des éléments d’un puzzle à mémoriser dans un palais de mémoire. Ceux qui  connaissent mon livre me voient venir j’en suis sûr ! 😉

La question cruciale devient donc :

 

Pouvez-vous mémoriser les maladies exotiques et leurs symptômes comme le Dr House ?

Je pense que la réponse est ouimais sous certaines conditions.

Voici quelques points à prendre en considération :

puce

Les étudiants en médecine auront beaucoup plus de facilités que les néophytes, évidemment. Ce qui veut dire moins de temps nécessaire à la mémorisation.

puce

C’est un projet merveilleux, mais qui prend du temps et qui doit baigner votre quotidien. Comme vous le savez, pour mémoriser efficacement, vous devez associer les choses et leur donner sens, comme pour les capitales du monde par exemple.

puce

C’est un projet qui ne se résume pas à mémoriser des séquences. L’année dernière, j’ai mémorisé tout le métro de Paris. C’était un projet dont la principale difficulté était les croisements des lignes à certaines stations. Vous devrez combiner différentes techniques de mémorisation si vous voulez réussir.

 

Comment mémoriser les pathologies exotiques alors ?

L’année dernière toujours, Timimite, un membre de la communauté Potion de Vie, avait un défi de taille : mémoriser l’ensemble de tous ses points de médecine chinoise, soit plusieurs centaines de points, avec des effets, des symptômes etc. Son défi s’étendait sur plusieurs mois et avait un examen à la clé.

Après de multiples périodes de doute, de regain de confiance, bref, d’une aventure humaine, Timimite avait finalement réussi son défi. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble de son défi dans son fil de discussion ici. (C’est assez long je vous préviens !)

Timimite avait utilisé une partie de la technique LOST (oui Lost les disparus, encore une série !) que j’enseigne en vidéo sur la chaine Youtube de Potion de Vie.

Cela serait considérer les maladies comme une carte. Le pays représenté serait le corps humain et les régions affectées seraient les organes du corps humain par exemple.

Pour ma part, après un an de recul, je pense que vous pouvez gagner beaucoup de temps. Si vous voulez mémoriser les pathologies et être aussi incollable que le Dr House, vous avez 3 niveaux de maîtrise à accomplir.

laclasse

Mais même si vous y arrivez, vous n’aurez pas ma classe !

 

Niveau 1 : Maîtriser la carte

La « carte », ce n’est rien d’autre que l’ensemble des principaux organes du corps humain. Comment l’apprendre ? Pour les étudiants en médecine, cela devrait bien sûr être une évidence dès la première année, mais pour les autres ? 

Vous pouvez déjà suivre les conseils que je donnais dans la série d’article sur comment mémoriser rapidement.

Afin de bien maîtriser le corps humain et ses organes, je vous suggère de vous rendre en bibliothèque vous procurer un bon atlas d’anatomie, avec de belles planches d’illustration claires, d’une qualité supérieure à ce que vous pouvez trouver sur internet. Je m’en étais rendu compte lorsque je mémorisais le squelette humain.

En un seul manuel d’anatomie, j’avais bien plus d’informations qu’après des heures de recherches sur la toile. Votre but est de savoir les nommer, mais également les replacer sur la « carte » corps humain , comme pour les régions de France.

L’autre avantage est que vous serez dans un endroit idéal pour commencer à mémoriser efficacement, surtout si vous avez du mal à vous concentrer, et que vous pourrez littéralement « toucher » l’information, l’avoir au plus près de vous. Vous l’absorberez mieux. Vous gagnerez donc du temps.

Après cela, quoi faire ? Comment s’attaquer à la montagne du corps humain ?

Je vous recommande de découper votre tâche en plusieurs parties, à la manière que je décrivais dans le guide pour réussir vos projets. C’est à dire que vous allez consacrer quelques jours à la tête, puis quelques jours au ventre, etc.

Pourquoi vous laissez quelques jours ? Votre but va être d’engranger un maximum d’informations sur chacun des organes. En fait l’idéal serait de consacrer plusieurs jours à UN seul organe. Faire cet exercice, augmente non seulement votre culture générale évidemment, mais également vous fera gagner beaucoup de temps par la suite sur ce qui vous intéressera vraiment : devenir Dr House et vous la péter en public alors que vous n’avez jamais fait médecine.

Pour ceux qui ont fait médecine, non seulement ils pourront se la péter aussi, mais en plus ils pourront valider leurs connaissances avec de bonnes notes aux examens, DUH !

 

Dans le prochain article, vous passerez aux choses sérieuses : comment mémoriser les pathologies exotiques. Maintenant que vous avez « la carte », cela devrait être plus facile. Vous verrez comment combiner certaines techniques pour obtenir des résultats spectaculaires !

 

PS : je sais que j’ai mis beaucoup de liens dans cet article, mais je vous assure qu’ils sont tous très intéressants et en relation direct avec le sujet qui vous intéresse ! Cela fait un paquet de liens, c’est la première fois que cela s’enchaîne si bien dans un article de Potion de Vie ! A très vite !

 

sing-post-cta-potion-de-vie

18 Commentaires

  • Bonjour Jean Yves,
    Voila un projet ambitieux que de devenir une machine à diagnostic comme le docteur House. Tu insistes ici sur des points qui me semblent primordiaux pour la mémorisation et qui peuvent être utilisé pour tout projet de mémorisation :

    La concentration nécessaire pour y parvenir,
    Le fait de découper l’éléphant en petit morceau pour rendre possible le fait de le manger et enfin le fait d’utiliser une stratégie (mnémotechnique) pour rendre plus facile les phases de stockages et de restitution de l’information.

    J’ai hâte de lire la suite de cet article.
    Cordialement
    Pierre

  • Voilà un défi qui est quand même bien plus intéressant et plus fun que de mémoriser tous les épisodes de Dallas 😀
    Alors j’imagine que tu le mentionnes dans la deuxième partie de l’article, mais tu penses que pour quelqu’un de déjà rodé à tes techniques c’est un défi qui peut se faire en combien de temps?

  • Bonsoir Jean Yves

    Jolie projet que de devenir le docteur House (en plus c’est un personnage que j’adore). Apprendre le corps humain ne fait pas parti de mes ambitions, par contre je vais appliquer ta technique afin d’optimiser mes dépannages informatiques (l’informatique me passionne plus que le corps humain ^^)

  • Pour ma part, je teste sur mon fils tes méthodes qui doit apprendre ces verbes irréguliers en anglais. Donc on a découpé la liste. On a fait des morceaux, et j’essaie de lui faire apprendre en associant des idées à chaque mot. Je suis surprise du résultat.

    Pareil pour les dates d’histoire qu’il doit apprendre pour son brevet, je lui ai dit d’associer chaque date à un lieu de son lit au collège en utilisant la méthode que tu préconises. Pour l’instant, les résultats sont plutôt bon.

    Marie.

  • Tout d’abord je lui ai expliqué ce que c’était que les verbes irréguliers et j’ai fais le lien avec le français. Il a déjà fallu expliqué ce que c’était qu’un verbe à l’infinitif et un participe passé, et le rôle des auxiliaires être et avoir. Enfin le genre de contraintes qui l’énervent beaucoup.

    Puis on a trié les verbes irréguliers qui avaient la même forme pour chaque temps. Donc un mot à apprendre pour les trois formes. Il y en avait environ 20. Et on a essayé de leur trouver une comparaison ou une phrase qui va bien pour avoir une forme de contexte au mot. Ensuite je lui ai fait apprendre par petit morceau de 4 verbes. Pour les autres. J’ai trié les plus courant. 5 à chaque fois (cela fait 25 mots à retenir) plus la traduction. Et là je lui demande de faire des associations d’images. Voila on en est là.

    Marie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.