Confiance en soi

Guide de la confiance en soi

Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

La confiance est une énergie émotionnelle. Elle doit être générée et entretenue. Voici un plan de bataille qui vous permettra de générer de la confiance, de la protéger, et de l’augmenter.

A la lecture du grand sondage Potion de Vie, je me rend compte qu’un thème revient souvent : le manque de confiance en soi.

Inutile de vous faire un dessin, vous connaissez déjà le cercle vicieux : Manque de confiance, manque d’assurance, échec, renforcement du manque de confiance, envie permanente de se comparer aux autres, de plaire aux autres, sentiment d’infériorité, pour finir par une relative aversion à l’action pour privilégier le renfermement, la rumination avant de reprendre un cycle.

Pour remédier à un manque de confiance chronique, vous avez plusieurs possibilités qui vont de la thérapie comportementale cognitive, des années de psychanalyse, ou bien un coaching personnalisé, lire des bouquins de Tony Robbins, ou même la résignation.

Dans ces conditions, je peux bien vous parler de technique super ultime de mémorisation ou de comment vous pouvez (facilement en plus) devenir un expert dans votre domaine même si vous avez été nul(le) à l’école, le résultat sera toujours le même :

Votre manque de confiance sapera toute tentative de sortir du cycle. Ce qui veut dire que vous allez lire les articles, peut-être faire les exercices que je vous propose dans un grand effort surhumain, et puis tout va retomber comme un soufflet par manque de persévérance. 

En gros, vous ne sortirez pas du cycle.

Je ne vais pas parler de thérapie, de psychanalyse ou de coaching. Je vais simplement et humblement partager des points qui ont marché pour moi et dresser le plan de bataille sur comment générer et garder la confiance en soi, le tout à la sauce Potion de Vie. C’est à dire un peu comme une formule.

C’est parti pour votre plan de bataille !

 

 Redéfinir la confiance en soi

 

La première erreur est de considérer la confiance comme un acquis ou un don.
La confiance est une énergie émotionnelle positive qui se génère, fluctue et s’évapore. Elle traduit un sentiment de compétence dans un domaine précis ou en général. Vous pouvez être super confiant(e) au boulot et manquer d’assurance en séduction par exemple.
La confiance peut vous envahir après une victoire décisive sur un(e) adversaire et elle peut vous abandonner lorsque rien de ce que vous faites ne marche.

Elle peut vous galvaniser lorsque vous êtes encouragés par vos amis, et elle peut être vampirisée par un(e) petit(e) ami(e) immature et manquant de confiance justement.
En tant qu’énergie émotionnelle positive, elle est attirante pour l’entourage. Elle peut susciter l’envie, les jalousies, mais également l’attirance des personnes confiantes avec qui vous partagerez, mais aussi les « vampires » émotionnels qui vous prendront chaque goutte de ce carburant pour vous empêcher de décoller.

D’où l’expression « il/elle le/la tire vers le bas! »

A la différence du bien-être (qui est une autre énergie émotionnelle positive), la confiance se génère par des actes. Une personne qui connait toutes les techniques de mémorisation mais qui ne les met jamais en pratique par exemple ne sera jamais confiante.
Une personne qui maitrise une seule des techniques mais qui l’utilise dans la vie de tous jours sera plus confiante.

Le bien-être se génère par des pensées positives, prendre soin de soi, la maîtrise de ses émotions négatives. Ce qui est totalement différent.

Si vous étiez une voiture, la confiance serait le carburant et le bien-être serait le liquide de refroidissement.

Vous manquez de confiance ? vous manquez donc de « carburant », vous allez devoir faire des actions pour y remédier, sinon vous n’avancerez jamais.

 Arrêtez d’être un petit poisson

 

Les petits poissons ne se battent pas car ils ont trop peur. Ils préfèrent être dans la conciliation de façon excessive et dire oui à tout, même si cela veut dire penser « non ». Le premier problème est que cela mène à l’hypocrisie.

Et on ne fait pas confiance longtemps aux hypocrites.
Le deuxième problème est que les petits poissons sont faciles à manger pour les requins. Les petits poissons sont des cibles faciles car avec eux, le requin sait qu’il ne risque rien. Le petit poisson préférera se laisser manger ou fuir.

Pendant longtemps j’ai été un petit poisson. Tout ce que je voulais, c’était vivre tranquillement. Et je m’insurgeais et je ne comprenais pas pourquoi on venait me faire suer alors que moi je faisais suer personne !

Peut-être que cela vous dit quelque chose ?
Si c’est le cas, stoppez immédiatement d’être un petit poisson. Ne dites pas non à tout non plus hein, mais arrêtez de dire oui au moindre truc abusé qui vous est proposé. Si vous ne le faites pas, vous finirez par être soumis(e) et dévoré(e). Les requins ne s’excuseront jamais de vous avoir mangé.

Il ne s’agit pas d’être un requin non plus si vous avez une âme de poisson. Il s’agit d’être un poisson à épines ou piranha. C’est à dire un poisson qui se bat pour préserver son identité.

Se battre ne veut pas dire se battre au sens littéral et déverser sa colère et son agressivité à la première tentative venue. Se battre veut dire s’indigner et faire valoir ses droits, se mettre en colère dans le respect de l’autre. Cela s’appelle l’assertivité.

Et c’est très dur. Cela demande beaucoup de courage.

Vous allez me dire que bien souvent ca ne sert à rien et que le requin restera toujours plus fort que le poisson.

C’est vrai.

Mais songez que si un jour le requin doit manger un poisson, il ira toujours sur celui qui ne se défend pas, car c’est beaucoup plus facile. 

L’expression « c’est toujours celui qui dit rien qu’on emm…. » prend tout son sens.

Ne soyez plus un petit poisson.

 Agissez

 

C’est en agissant qu’on génère de la confiance en soi. Pas en « pensant » ou en restant dans la réflexion. Ce qui veut dire que votre première tâche consiste à identifier les actions qui vous feront gagner en confiance.

Pour les repérer c’est simple : ce sont les tâches qui vous effraient.
Toutes les tâches pour lesquelles vous vous trouvez des excuses (qu’elles soient bonnes ou mauvaises) sont également concernées. Genre « j’ai pas le temps », « au final ca ne sert à rien », « peut être un jour », « ouais mais de toutes façons j’ai pas besoin de cela » ».

Un exemple ? Aller aborder cette fille/ce mec qui vous plait, est le premier qui me vient en tête.

Terrifiant, parce qu’on a peur du rejet. Comment vous sentiriez vous en réussissant à l’aborder (sans parler du résultat hein, juste le fait d’être passé à l’action)
La réponse est : sans doute beaucoup mieux que si vous n’aviez pas agi !

Au moins vous y êtes allé(e) !

Des fois ca marche, des fois ca ne marche pas. Mais si vous n’agissez pas, vous avez 0% de chance de générer de la confiance en vous.

Les gens confiants agissent. Si vous voulez générer de la confiance, il faut mettre le moteur en route et avancer !

Pour aller plus loin, je vous suggère la technique du barbare !

 Venez à bout des vampires émotionnels

 

Des gens vont essayer de saccager votre confiance en vous. Ce peut être des collègues de travail, des ennemis, des supérieurs hiérarchiques, des inconnus, mais pas que. Selon votre histoire, ce peut également être des parents, des ami(e)s, voire votre petit(e) ami(e) !
Le fait est que rechercher la confiance c’est comme rechercher de l’or. On ne le fait pas consciemment, mais si on trouve une pépite par terre et qu’elle ne semble à personne, ben on la prend et on la met dans la poche. C’est naturel et humain.

C’est pareil avec votre confiance. Si vous ne la protégez pas, vous serez pillé(e) par toutes sortes d’individus qui passent.

Certaines personnes sont incapables de produire quelquonque confiance en elles. Le seul moyen pour elles d’en avoir est de voler celle des autres. Inutile de dire que vous devez fuir ces vampires.
Lorsque vous avez un doute quant à la nature des relations avec une autre personne, regardez si la théorie des jeux est respectée. C’est un bon révélateur pour savoir si vous avez affaire à un vampire émotionnel.

 Avancez, encore et toujours

 

Le but de ce conseil est simple : ne vous couchez pas tant que vous n’avez pas avancé (même d’un tout petit pas) vers votre objectif. Le sentiment d’avancer, même un petit peu est générateur de confiance.

Ne pas avancer, changer constamment de projets, ne rien finir, est nocif pour la confiance en soi.

Planifiez si besoin, restez concentré(e) grâce à votre sanctuaire, faites des petites actions, confrontez vous à ce qui vous fait peur.

Si vous vous endormez avec la fierté de vous êtes rapproché de votre but, le reste s’enchaînera naturellement. Refusez la procrastination

 Redéfinir les victoires

 

Pour finir, redéfinissez le sens des victoires. Ne considérer comme victoire que ce qui est le but à long terme est contre-productif. Vous devez être capable de savourer chaque pas en avant.

Vous devez louer chaque action et adopter un état d’esprit plus pro-actif, c’est à dire, encore une fois, plus tourné vers l’action et l’intention de prendre ce que vous désirez.

C’est quand même dommage d’être incapable de prendre ce que l’on désire non ?

C’est comme être devant votre dessert préféré et ne pas pouvoir le manger parce que… vous avez peur.

Les victoires ne sont pas les résultats immédiats de vos actions, mais bien le fait de s’être bougé.

Vous voulez passer votre concours ? Louez chaque mnémotechnie trouvée, chaque leçon apprise grâce à votre audace d’avoir utilisé des techniques hors du commun !

Les échecs ne sont pas importants. Ce sont des résultats qui vont vous servir pour maximiser les chances de réussir la prochaine tentative.

Si vous ne célébrez que la victoire finale, votre confiance sera bien maigre…

Voila maintenant de longs mois que je suis à la lettre la feuille de route que je vous ai partagée ci-dessus. Mes problèmes de confiance occasionnels ne sont pas réglés, mais je peux clairement affirmer que je me rapproche chaque jour de mon dessert favori.

Ce que le gars/la fille qui ne tente rien ne pourra jamais faire.

sing-post-cta-potion-de-vie

15 Commentaires

  • Salut Jean Yves,
    moi ce qui m’a beaucoup aidé dans ma construction c’est le fait d’écrire dans un cahier personnel. Cela m’a permis de me libérer de pleins de peurs et d’angoisses et également de prendre du recul par rapport aux choses. Dans ce cahier, je faisais également des appels à l’action qui m’ont aidé à progresser.
    un jour, j’ai trouvé ce livre : « Imparfait, libre et heureux » Il résume tout ce que j’ai compris sur moi. C’est donc un livre que je conseille.
    Le plus important pour avoir confiance en soi, c’est comme tu le dis : agir.

    • Salut Michael !

      J’utilise également la technique du cahier personnel, mais pour alimenter une autre source d’émotion positive : le bien être.
      Car celle-ci s’alimente par la pensée positive, la prise de recul en dédramatisant, les stratégies pour s’empêcher de ruminer.

      Je vais jeter un coup d’oeil au livre que tu conseilles, merci 😉

  • Hello Jean-Yves,

    J’aime bien cet article !

    Particulierement l’etape 6, avant, je ne voyais que la destination, et pas le voyage en lui meme.
    C’est bien dommage, car le voyage est tout aussi merveilleux que la destination !

    Un dernier mot, le requin est peut-etre plus fort qu’un poisson, mais si le poisson a des grosses epines, il n’aura plus jamais de requins sur le dos 😉

  • Merci Jean-Yves pour ce bel article qui donne des pistes concrètes. La confiance en soi est en effet essentielle pour avancer, réaliser et se réaliser, et pouvoir participer à la société de façon positive. Cet article est d’ailleurs un bon exemple de participation positive 🙂

    Christophe

  • petite suggestion: ce serait sympa en fait de faire le lien avec ton article sur la technique du barbare… allez, continue à nous faire pousser des ailes… 😉

  • Merci Jean-Yves pour ce bon article, j’aime bien le point 4 qui parle de vampires émotionnel c’est bien de souligner cela que parfois notre manque de confiance vient du fait que l’on est vampirisé par quelqu’un de son entourage, cela permet d’adopter une attitude appropriée et de retrouver ainsi un peu de confiance en soi et d’énergie.

    j’apprécie beaucoup tes articles ils sont clais et motivants
    A bientôt
    Delphine

  • Bonjour Monsieur ,

    c’est quoi la solution aux doutes , j’ai remarqué que la sources de mes idées négatives est les doutes qui font partie du manque de confiance , j’ai tout le temps des doutes , par example si je vois une maladie dans un reportage , je commence a douter si j’ai la meme maladie sachant que si je n’avais pas vu ce reportage je n’aurai jamais ce doute . alors comment je fais maintenant dois je eviter de voir des reportages , de lire des livres , de me cultiver …….

  • […] Favorite Quotes. 100 Must Read Books: The Man's Essential Library. 20 Super Brain Foods. Comment choisir des aliments sains et variés. Creative Think: Hungry Intelligence. How to Juggle: 7 Steps. Puzzles gratuits sur e-puzzles.fr. Hacking Language Learning: Benny Lewis at TEDxWarsaw. How To Be a Genius in 8 Minutes. Guide de la confiance en soi – Potion de Vie, Le blog de la mémoire. […]

  • […] Guide de la confiance en soi – Potion de Vie, Le blog de la mémoire. La confiance est une énergie émotionnelle. Elle doit être générée et entretenue. Voici un plan de bataille qui vous permettra de générer de la confiance, de la protéger, et de l’augmenter. A la lecture du grand sondage Potion de Vie, je me rend compte qu’un thème revient souvent : le manque de confiance en soi. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.