Concentration Confiance en soi Mémoire

Ultimes conseils pour les révisions

conseils pour les révisions
Ecrit par Jean-Yves Ponce

Recevez nos meilleurs conseils pour booster votre mémoire et maximiser vos chances de réussite 

En cette période, c’est traditionnellement le bon moment pour vous donner les meilleurs conseils pour les révisions ! J’ai décidé de vous faire une petite compilation.

10 conseils pour les révisions

1- Evaluez votre charge de révisions

Le principe est simple : comptez combien de temps -environ- vous prend un chapitre, une leçon, ou une partie. Multipliez ce temps par votre nombre de chapitres/leçons/parties. Sans entrer dans les détails à faire des calculs poussés, répondez à la question :

Avez-vous le temps de réviser à votre rythme ?

Si la réponse est oui, félicitations, il ne vous reste que quelques conseils d’organisation à appliquer et à éviter les pièges de la procrastination, et vous vous préserverez de la panique et des mauvaises surprises.

En revanche si la réponse est non (comme 95% des étudiants qui paniquent), il va vous falloir faire des sacrifices : mémoriser moins, mémoriser mieux, et adapter votre temps disponible. Les conseils pour les révisions que je donnais en 2012, vous trouverez des exemples sur comment calculer votre temps de révision.

2- Concentrez-vous sur les informations vitales

Relisez le plan de votre chapitre. Survolez-le. Votre but est de trouver le fil conducteur. C’est comme si vous regardiez un film ou une série et que vous cherchiez à le séparer en parties distinctes. Dans la trilogie star wars (la vraie, épisode 4-5-6 quoi) vous savez ce qu’il se passe -en gros- dans chacun de ces épisodes. Au pire, même si vous avez tout oublié, en revisionnant certaines séquences connues, le contenu vous revient vite en tête, et vous êtes capable de le résumer.

Pour vos cours, c’est la même chose. Ils sont déjà sectionnés en « épisodes », et c’est à vous de repérer les moments clés qui vous rappelleront le contenu du cours. Vous cherchez une technique pour développer cette compétence (que l’on appelle « esprit de synthèse) ? Ca se passe ici.

3- Des séances de révisions plus courtes….

L’attention humaine dure en moyenne 45 minutes, après cela, quel que soit le sujet, votre efficacité diminue drastiquement. Un bon conseil pour les révisions est justement de profiter de cette durée pour caser une séance de travail ciblée. Il est contre-productif de rester des heures d’affilée sur le même sujet et d’essayer de tout faire rentrer de force. En faisant cela, vous perdez en fait du temps.

Vous mémoriserez moins bien, ce qui vous demandera donc plus de temps de mémorisation et plus de temps de rappels. De plus, la sensation de corvée sera à son paroxysme. Si chaque fois que vous devez vous mettre au travail, vous êtes partis pour 4h, vous allez être tenté de procrastiner et de sauter des séances, ce qui peut bien sûr s’avérer fatal.

4- … mais plus qualitatives….

Travailler moins, oui, mais de meilleure qualité ! Si vous êtes tout le temps interrompu, vous n’avancerez jamais. Si votre cerveau n’est pas dans un un bon environnement, vous ne mémoriserez rien. Mon conseil est donc de couper TOUTES les sources d’interruptions capables de vous distraire, ne serait-ce que 5 minutes ! Pas de téléphone, pas de conversation à côté de vous, pas de télévision ou de musique en fond (à l’exception de celle de Jordan !), pas de notif’ de Facebook, snapchat etc.

Vous devez être dans l’instant présent et dans la concentration intense. C’est cela une séance de travail de qualité

5- … sans oublier d’oxygéner votre cerveau !

Est-ce que vous connaissez le moment où votre cerveau mémoriser VRAIMENT l’information ? Ce n’est pas quand vous êtes en pleine séance de travail, mais bien après celle-ci. Quand vous révisez, vous produisez un effort cognitif important pendant lequel vous essayez de faire entrer des informations dans votre mémoire. Mais ce n’est que lorsque vous oxygénez votre cerveau que votre cerveau en profite pour classer et stocker vos informations. Autrement dit, un très bon conseil pour les révisions consiste à entrecouper vos périodes de travail par des pauses d’oxygénation pour votre cerveau.

Des exemples d’oxygénation ?

Une marche, un tour en ville, de la détente, un footing… Sachez également que l’activité physique joue sur votre cerveau et votre moral.

6- Créez des mnémotechniques…

Plus vous utiliserez des techniques de mémorisation, plus vous augmentez vos chances de réussite. Que ce soit les techniques que je vous enseigne dans mon livre « Boostez votre mémoire » ou en faisant des mnémotechniques plus simples et rapides, vous allégez ainsi la charge cognitive (les efforts nécessaires) pour mémoriser vos informations.

Pour le faire, vous allez devoir adapter les techniques de mémorisation à vos cours. J’ai quelques astuces en stock qui pourront vous aider à ce sujet 🙂

7- ….et des mind maps !

Ces conseils pour les révisions resteraient incomplets si je ne mentionnais pas les célèbres Mind-maps. Lorsque vous révisez, essayez de transformer votre cours en une carte mentale. Pourquoi c’est une bonne chose ? Ces cartes permettent plusieurs choses :

  • Rendre les informations plus claires pour votre cerveau : en un clin d’oeil vous visualisez tout votre cours
  • Vous ordonnez mieux les idées. Moins de confusion dans votre esprit et plus de facilités à retrouver le fil
  • Vous apprend à sélectionner naturellement les informations importantes à réviser (celles sous formes de branches)
  • Aide à décortiquer plus facilement les cours les plus difficiles

Pour un tutoriel sur comment faire : cliquez ici.

8- N’oubliez pas de réviser avec la courbe de l’oubli !

Dans tous ces conseils pour les révisions, on a parlé de comment mémoriser, mais j’aimerai également vous montrer un autre point fondamental : comment ne pas oublier ! Et pour cela, je vous recommande très fortement de réviser en suivant le rythme de la courbe de l’oubli d’Ebbinghaus.

Dans cette vidéo je vous montre exactement comment faire et pourquoi vous devez espacer vos rappels d’informations plutôt que de faire du par coeur bête et méchant.

Pour ma part, je considère que les 3 premiers rappels sont les plus importants. Lorsque vous mémorisez un cours, tâchez de le revoir le même jour, mais plus tard. Puis le deuxième rappel devrait intervenir le lendemain. Enfin, votre troisième rappel devrait être le surlendemain. Je vous en parle plus en détails dans cet article. Sachez que ce huitième point est l’un des plus puissants de ces conseils pour les révisions.

9- Allez du général au particulier et non l’inverse

Lorsque vous révisez, commencez toujours par l’aspect général et global des choses . Ne cherchez pas à tout retenir d’un coup. Commencez par le fil conducteur (comme je le mentionnais dans les points 1 et 2), et ensuite, suivant votre temps disponible, vous pourrez passer du temps sur plus de détails.

Trop d’étudiants prennent leurs cours dans l’ordre et passent trop de temps sur le début, car ils cherchent à mémoriser les détails. A la fin ils se retrouvent en manque de temps et sont obligés de bâcler leurs révisions. Ne tombez pas dans ce piège ! Vous n’avez que 4 stratégies de révisions possibles.

10- Connaissez votre rythme pour mieux réviser

Mon dernier conseil sur les révisions est d’être honnête avec vous-même. Il y a des moments dans la journée où vous êtes beaucoup plus frais que d’autres. Certains sont efficaces le matin, d’autres le soir. Peu importe. Vos révisions, c’est de la gestion d’énergie. Vous en dépensez plus dans certains moments que d’autres.

Soyez honnêtes : quand est-ce que vos informations sont les plus faciles à fixer dans votre mémoire ? Ne répondez pas ce que vous aimeriez, mais répondez de façon factuelle. Si objectivement vous mémorisez mieux le matin, mais que vous avez la flemme de mettre votre réveil plus tôt, vous partez très mal.

Une fois ce moment déterminé, l’idée est de caler vos séances de révisions les plus importantes spécifiquement à ces moments-là. Ce qui veut dire que vous n’allez pas forcément réviser dans l’ordre chronologique mais par priorité d’énergie : Vos cours les plus faciles là où il vous reste le moins d’énergie par exemple.

Voilà, j’espère que ces conseils pour les révisions vous auront aidé dans cette approche final. Je vous souhaite tout le meilleur, et si vous avez des questions, utilisez les commentaires ci-dessous ou la page facebook 🙂

 

sing-post-cta-potion-de-vie

4 Commentaires

  • Bon article ! Merci Jean-Yves.

    A quelques jours de mes examens, je me permet de dire qu’il manque un conseil fondamental dans cet article…
    Croire en soi.

    Pour l’anecdote :
    Etant du matin, je me lève à 6h20 pour être prête à bosser à partir de 7h00 pour faire au total de 9 à 12 heures d’étude par jour depuis le mois de septembre, j’utilise les mind-map, la technique du pomodoro et de la courbe de l’oubli ainsi que des techniques de mémorisation / mnémotechnique et je m’efforce d’intercaler 45 minutes de sport 3 à 6 fois par semaine.

    Je fais  » tout juste » mais je suis persuadée que je vais échouer parce qu’il me manque justement cet ultime arme qui est plus difficile à manier.
    Je pense que beaucoup de personne ont ce même souci ; même avec toutes les techniques de mémorisation du monde, si on n’y croit pas, on n’y arrivera pas.

    J’aimerais savoir si tu as eu des doutes toi aussi, quand l’élaboration de tes techniques ne marchaient pas ou quand tu as eu plus de peine à mémoriser telles ou telles choses,
    et comment tu as pu surmonter ses pensées ?

    • Bien sur que j’ai déjà douté. Quand je m’étais engagé à mémoriser des empreintes digitales pour TF1, je ne savais pas si j’étais capable de le faire. J’ai tellement douté que cela affectait ma vie de façon biologique.
      Comment j’ai fais.
      Déjà, si tu n’y crois pas, tu peux utiliser n’importe quoi, ca ne marchera pas. Rien ni personne ne fera le boulot à ta place.
      Donc oui, la première étape c’est de croire que c’est possible. Pas seulement de croire, d’en être persuadé. Persuadé que c’est possible, et persuadé que tu peux y arriver. Il y a tellement de gens qui sont passés par là, que c’est possible. D’autres l’ont fait. Toi, t’es pas plus bête qu’une autre, alors fonce. TOUT est possible. Ne te demande pas si tu vas réussir ou échouer, demande toi comment tu vas y arriver. Ce genre de nuances dans ton dialogue interne (quand tu parles à toi meme) fait énormément de différence

  • Bonjour ,
    je suis tellement ravi de lire cet article, il serait mieux faire la lecture dés la première leçon de votre cours au lieu d’entasser, juste pour éviter certaine difficulté.
    c’est la meilleure façon de faire des choses

Laisser un commentaire